"> physiologie - Pourquoi cligne-t-on des yeux - Musulman et fier de l\'être
 

Pourquoi cligne-t-on des yeux ?

Added 19/11/2017

yeux

Petite question simple : pourquoi cligne-t-on des yeux ? La plupart des gens répondent que cela permet de les humidifier, de les lubrifier et d’éviter qu’ils ne se dessèchent. Certes, mais un fait troublant demeure : la fréquence des battements de paupières est nettement supérieure à celle qui serait nécessaire pour humidifier les yeux. Or, des neuroscientifiques de l’Université d’Osaka ont récemment découvert que le clignement permettrait au cerveau de se reposer.

Les expériences d'imagerie cérébrale réalisées par Tamami Nakano et ses collègues montrent que, lorsque nous clignons des yeux, le cerveau passe d’un mode où l’attention est concentrée, mobilisant des aires dites dorsales (le lobe pariétal supérieur et le champ oculomoteur), à un mode de relâchement de l’attention mettant en œuvre un réseau dit par défaut, consacré au vagabondage des pensées. Le battement de paupières semble être le facteur déclenchant de ce relâchement. Nous clignerions donc des yeux pour reposer temporairement notre attention, pour ne pas rester cramponnés tout le temps à une pensée, une conversation ou une tâche, ce qui épuise les ressources du cerveau.

Ce qui entraîne la conséquence suivante : dans les situations où nous devons maintenir notre attention à un niveau très élevé et de façon prolongée, nous avons tendance à battre moins des paupières. Ainsi, le psychologue Albert Vrij, de l’Université d’Amsterdam, a travaillé avec les services de police et a constaté que les suspects clignent moins des yeux quand ils mentent, car ils sont intensément concentrés. En revanche, une fois le mensonge terminé, on observe que la fréquence des battements de paupières double. L’attention se relâche, elle a besoin de se reposer, et cela passe par un clignement des yeux.

Le battement de paupières, geste automatique et tellement banal qu'on n'y prête plus attention, aurait ainsi un effet régulateur de... l'attention. Concrètement, lorsque notre cerveau repère des moments où son attention est moins nécessaire (lors d'une conversation, d'une tâche, etc.), il commanderait automatiquement un battement de paupières qui permettrait en quelque sorte de passer un coup d'éponge sur le tableau noir de la conscience, pour le remettre à zéro, ou du moins le « recharger ». C'est ainsi qu'il y a quelques années, Tamami Nakano avait déjà découvert que, lorsque plusieurs personnes regardent un film, leurs battements de paupières se synchronisent. Elles clignent des yeux au moment où le film requiert le moins d’attention. Puis, dès que l'intrigue recquiert à nouveau toute l'attention du spectateur, les yeux clignent moins.

En conclusion, observez avec soin les battements de paupières de vos interlocuteurs: ils vous renseigneront en un clin d'oeil sur leur degré d'attention.

 

 

http://www.cerveauetpsycho.fr/ewb_pages/a/actualite-cligner-des-yeux-detend-le-cerveau-31006.php

 

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Soubhana Allah nous changeons de corps tous les quinze ans

Added 8/11/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Cela ne se fait pas en un jour. Mais notre corps est en état de renouvellement permanent de notre naissance à notre mort. Il est en quelque sorte constamment remis à neuf. Pratiquement tous nos organes, tous nos tissus, toutes nos cellules vont être complètement renouvelées plusieurs fois, à une fréquence plus ou moins élevée en fonction des cellules. Ce qui fait qu'au bout du compte, l'immense majorité de nos cellules et de nos organes sont plus jeunes que nous. Seules exceptions à cette règle, les neurones et les cellules cardiaques où le renouvellement est très lent ou quasi inexistant.

Notre corps compte quelque 100 000 milliards de cellules. Si on les mettait toutes bout à bout, on aurait un joli ruban de quelque 15 000 km de longueur. Il y a environ 250 types cellulaires différents, cellules du sang ou de la peau, cellules musculaires ou cardiaques, neurones et fibroblastes, etc. Vingt milliards de ces cellules meurent chaque jour. Elles sont bien évidemment remplacées. Près de 20 millions de cellules se divisent en deux cellules filles chaque seconde. Le terme «diviser» est d'ailleurs assez mal choisi puisqu'en biologie, «diviser» veut en fait dire «multiplier». Quand on dit qu'une cellule se divise, ce n'est pas une réduction puisqu'en fait, elle double. Une donne deux.

Cette «division» cellulaire est la première façon de créer de nouvelles cellules identiques au modèle de départ. C'est le cas par exemple des cellules du foie. Le second type de renouvellement cellulaire passe par des cellules souches indifférenciées, c'est-à-dire non spécialisées dans une tâche ou une autre. Le processus de renouvellement s'accompagnera donc en plus, dans ce cas, d'un stade de différenciation. La cellule va se spécialiser dans un but bien précis. C'est le cas par exemple des cellules sanguines. Ces processus sont aussi à l'œuvre pour la croissance de l'organisme.

Les cellules ont des durées de vie variables. Une cellule de peau a ainsi une durée de vie de 3 à 4 semaines avant d'être renouvelée. Un globule rouge vit lui quelque 120 jours. Une cellule de la rétine ne dépasse pas la dizaine de jours. Une cellule de foie ou de poumon vit de 400 à 500 jours tandis que les cellules tapissant la surface de l'intestin ne «tiennent» que 5 jours.

 

On a bien l'âge de ses neurones

Une équipe de chercheurs suédois a eu l'ingénieuse idée de «détourner» une technique de datation utilisée en archéologie et en paléontologie, celle du carbone 14, pour connaître la durée de vie de certains tissus. Il s'agit de mesurer la quantité de carbone 14 présent dans l'ADN des cellules, ADN qui s'est formé au moment de la naissance de la cellule, et qui n'échange plus de carbone avec l'extérieur par la suite.

Ils ont ainsi pu montrer que la plupart des cellules d'un corps humain ont moins de 10 ans. Les plus «vieilles», dans la catégorie de celles qui se renouvellent, sont les cellules des parois de l'intestin et celles des muscles des côtes qui atteignent 15 ans. Ce sont donc celles qui se renouvellent le plus lentement. Ces études ont également confirmé que les neurones ont bien l'âge de celui qui les possède. Ou que l'on a bien l'âge de ses neurones.

Une autre équipe, également suédoise, a récemment montré que l'obésité et le fait d'avoir du mal à conserver son poids après un régime amaigrissant étaient dus au renouvellement cellulaire. Car le nombre total d'adipocytes, les cellules graisseuses, reste constant dans le corps. Un régime ne fait qu'amaigrir les adipocytes présents. Ceux qui seront renouvelés s'empresseront de retrouver leur ligne. Aux dépens de la ligne du corps auquel ils appartiennent.

Le fait qu'il y ait renouvellement cellulaire, n'empêche pas les processus du vieillissement. Ceux-ci restent très mystérieux et font l'objet de nombreuses théories et spéculations. On pense généralement que les cellules sont «programmées» pour ne pouvoir se diviser qu'un certain nombre de fois. Elles auraient donc une espèce de compteur interne enregistrant le nombre de copies effectuées et celles restant possibles. Certains ont avancé que ce compteur se situait sur les chromosomes, plus précisément à leurs extrémités.

Ces petits manchons de protection sont appelés les télomères et jouent un rôle clé lors de la division cellulaire pour assurer la multiplication à l'identique du patrimoine génétique. Leur longueur diminuerait au fur et à mesure des divisions cellulaires et conduirait à leur arrêt. Deux sortes de cellules présentent des télomères toujours «longs», les cellules germinales de la reproduction, et les cellules cancéreuses qui prolifèrent sans limite. En ayant perdu toute forme de discipline. Mais les recherches sur les télomères n'ont pas débouché sur de grandes découvertes. Peut-être pas encore. Mais quand on voit la complexité extrême de toutes ces machineries biologiques, on ne peut pas en vouloir aux chercheurs.

 

Source:http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/05/14/01008-20080514ARTFIG00005-pourquoi-change-t-on-de-corps-tous-les-quinze-ans.php

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

le mariage consanguin:miracle d'un Hadith

Added 31/10/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

Mariage

La recherche sur le génome humain continue à produire, en ce début de siècle, une quantité impressionnante de connaissances dans le domaine la génétique humaine et médicale. Grâce à des avancées technologiques spectaculaires et à des investissements financiers massifs, la génétique et la biologie moléculaire ont permis d’élucider la séquence totale du génome humain et de mieux connaître la localisation et la fonction des gènes, en particulier ceux impliqués dans des maladies humaines. L’impact révolutionnaire sur la société et sur le système de soins de la génétique médicale n’est certainement qu’à ses débuts.

Il est classique de considérer trois types de maladies génétiques :
Maladies héréditaires mendéliennes ou monogéniques où un seul gène est impliqué dans l’apparition de la maladie. Il existe ainsi plusieurs types d’hérédité mendélienne (autosomique dominante, autosomique récessive, récessive et dominante liée à l’X).


Une maladie congénitale est une maladie présente à la naissance, la cause pouvant être génétique ou non génétique. Par exemple, les malformations dues à la rubéole sont présentes à la naissance mais sont d’origine virale (virus de la rubéole). Les maladies génétiques peuvent être létales avant la naissance, présentes à la naissance (congénitales) ou se déclarer plus tard, parfois des années après la naissance.

Les mariages consanguins

Les mariages consanguins sont fréquents au sein des populations originaires d’Afrique orientale, du Moyen-Orient, du Pakistan et du Bangladesh. En  Grande-Bretagne, le tiers des enfants atteints de maladies génétiques récessives rares sont issus de la communauté pakistanaise.

Le cas de maladies génétiques sont plus nombreux dans les familles issues de mariage consanguin. La fréquence, paraît proportionnelle au lien de consanguinité.

El-Ghazali (1058-1111) dans Kitab Adab Al-Nikah signale que :– Le prophète a dit : « Choisissez avec soin les épouses pour votre sperme car les caractéristiques héréditaires sont susceptibles de revenir » ; et il poursuit : « La parenté entre époux ne sera pas trop rapprochée car cela diminue la passion charnelle. »
– Le Prophète a dit : « Ne vous mariez pas avec de trop proches parentes. Car vos enfants, en tant que produit d’un désir affaibli seront malingres et de constitution faible."


Ces recommandations ne sont pas fondées sur l’observation des effets néfastes d’une mise en contact d’identiques mais sur la supposition d’un lien
de cause à effet entre la force du désir et la solidité de la constitution physique du futur enfant, ainsi que sur l’observation psychologique selon
laquelle on désire avec plus de force les personnes qui ne nous sont pas familières. Elles visent à favoriser la naissance d’enfants d’une solide constitution
physique.

En effet, les unions entre proches parents, chez l’homme, chez l’animal et chez certains végétaux, peuvent avoir des effets génétiques nocifs, qui sont de deux types : l’augmentation de la fréquence des tares héréditaires, et, en cas de répétition sur plusieurs générations, un phénomène de «dépression de consanguinité», appelé aussi «dégénérescence». Dans les pays occidentaux, c’est la raison qui est souvent donnée. Dans les croyances populaires du monde entier, il est fréquent que les naissances anormales soient attribuées à des pratiques incestueuses, connues ou supposées. 

D'un point de vue génétique, les scientifiques recommande de ne pas se marier entre cousin pour la raison suivante:

Prenons le cas de la mucoviscidose:

La mucoviscidose est une maladie génétique, c'est-à-dire due à la présence d'un gène défectueux. Elle est transmise sur le mode récessif autosomique, ce qui signifie que ce gène modifié doit être présent chez les deux parents. Pour développer la mucoviscidose, il faut posséder deux gènes mutés. Il existe donc de nombreux "porteurs sains", en parfaite santé car ils n'ont qu'un gène défectueux. Les frères et soeurs des enfants malades sont, dans deux cas sur trois, porteurs du gène et peuvent donc avoir eux-mêmes un enfant malade s'ils épousent un conjoint porteur lui aussi du gène.

MM= SAIN, NON PORTEUR DU GÈNE DE LA MALADIE
MM*= SAIN, PORTEUR DU GÈNE
M*M*= MALADE CAR DEUX FOIS PORTEUR

Père + Mère = Enfant

MM + MM = MM

MM* + MM = MM ou M*M

MM + MM* = MM ou M*M

MM* + MM* = MM ou M*M ou M*M*

Un père porteur et une mère porteuse ont 1 chance sur 4 de donner un enfant malade (M*M*)

Donc dans une famille où il y a certaines maladies héréditaires qui se transmettent  de générations en générations il est risqué de se marier entre parents trop proches car si on est porteur du gêne (qui vient de ton ascendance) il y a de fortes chance que la femme soit porteuse aussi (ascendance commune).

Voilà pour l'aspect scientifique, en résumé il y a plus de risque si:

1-Il y a  présence de maladie héréditaire dans la famille (mucoviscidose, myopathie, ...)

2- Il y a mariages répétitifs entre personnes de même famille.

Le mariage consanguin est fortement déconseillé si vous souhaitez fonder une famille. Cela n'a rien à voir avec le groupe sanguin, c'est une histoire de chromosomes, qui sont de la même famille. Cela donne des risques de maladies comme la trisomie 21, ou des déficiences mentales, physiques, des maladies génétiques. Plus le lien de parenté est proche, plus le risque est grand! Parfois, cela donne même des cas de stérilité pour le couple, c'est à dire des fausses couches à répétitions.

 

Sources:http://www.revues-plurielles.org/_uploads/pdf/10_29_8.pdf

http://www.bivouac-id.com/billets/islam-mariages-consanguins-et-tares-genetiques/

www.algerie-dz.com ›

 

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

Le rêve prémonitoire expliqué par la science

Added 25/10/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Définition

Vous est-il déjà arrivé de faire un rêve prémonitoire ? C'est une sensation étrange où l'on est persuadé d'avoir rêvé de ce qu'il se passe quelques temps après notre rêve. Les images du rêve se révèlent être beaucoup plus nettes et précises que dans un rêve classique. C'est un phénomène quasi paranormal qui inquiète et impressionne. Pourtant, ce phénomène a une explication scientifique.

Les rêves prémonitoires existent, comme en attestent les nombreux témoignages de rêveurs honnêtes, en dépit du fait que certaines personnes refusent cette réalité onirique qui les dérange. Cette aptitude d'anticipation était particulièrement utile à une époque de l'histoire de l'humanité où l'espérance de vie et la sécurité étaient peu élevées. Chaque être humain renferme en lui cette capacité, endormie ou activée. Cependant peu de personnes ont développé la connaissance, l'entraînement et la maîtrise de cette capacité délicate.

A un rêve prémonitoire correspond une probabilité élevée de réalisation d'un événement. Cependant le libre arbitre et le changement à l'œuvre à chaque instant dans le monde sont susceptibles d'induire une non réalisation de l'événement visualisé.

 

Les prémonitions expliquées par la science

Une explication des rêves prémonitoires est liée à la capacité de déduction du cerveau humain. Le cerveau aurait assimilé un certain nombre d'informations qu'il aurait ensuite classées et hiérarchisées selon une logique propre. Vous n'en aviez pas conscience mais tous les éléments étaient présents pour que vous puissiez deviner le futur.
La deuxième hypothèse est celle du désir inconscient. Vous avez rêvé que vous aviez une augmentation et quelques temps après votre patron vous convoque dans son bureau. Coïncidence ou projection ?
Vous vous souvenez particulièrement de ce rêve car il est en lien direct avec la situation que vous venez de vivre. Mais qu'en est-il du nombre de rêves qui n'avaient aucun lien avec la réalité ? Ceux-là, rien ne vous a fait vous en souvenir...
 

Quelle attitude adopter face aux rêves prémonitoires ?

Deux cas se présentent selon qu'il s'agit d'un rêve positif ou d'un rêve négatif.


Pour un rêve prémonitoire dont le contenu est négatif il va falloir le considérer comme un avertissement et chercher, si c'est possible, à contrecarrer l'effet négatif.

Pour un rêve prémonitoire positif un travail concret de préparation à l'événement annoncé peut s'avérer utile (recherche de documentation, réflexion complémentaire, entraînement physique...). Quoiqu'il en soit, ce type de rêve sert à se préparer aux événements à venir.

Les humains ont la possibilité de prendre des décisions à partir d'informations obtenues pré-cognitivement. Cela donne des indications pour se rapprocher du bon moment et de la meilleure situation possible pour agir.


Il ne faut pas penser que tous les rêves sont prémonitoires, notamment si vous rêvez d'une personne que vous connaissez. Beaucoup de rêves sont heureusement symboliques. Par exemple rêver de la mort d'une personne ne signifie pas que cette personne va mourir. Il vaut mieux ne pas annoncer ce type de rêve à la personne concernée elle risque de s'inquiéter inutilement.

 

http://www.commentfaiton.com/fiche/voir/14401/comment-expliquer-les-reves-premonitoires

http://www.macrolivres.com/fiches/les_reves_premonitoires.php

 

 
Tags : science reve
Category : Le prophète ,Haddiths | Comments (0) | Write a comment |

Soubhana Allah: le toucher façonne nos pensées et influence nos comportements

Added 12/10/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

le toucher

Une étude suggère que le fait d’être assis dans votre fauteuil préféré vous met réellement dans de meilleures conditions psychologiques et de meilleure humeur.

Des chercheurs ont trouvé que le toucher physique de votre environnement affectait directement la façon dont vous percevez le monde extérieur, et tout spécialement les autres individus.

Plus le toucher est doux, plus vous êtes heureux et généreux ; plus il est dur et plus vous êtes égoïste et agressif.

Ils pensent que les modifications d’humeur sont une régression de l’époque où vous étiez bébé, et que le confort physique signifie tout.

"Nos esprits sont profondément et biologiquement liés à nos corps" dit le Professeur John Bargh, psychologue social à l’Université de Yale.

Dans une série de six expériences documentées dans le journalScience [1], l’équipe de psychologues a démontré comment notre sens du toucher affectait dramatiquement la façon dont nous percevions le monde.

Les enquêteurs portant un tableau lourd, comparé à un léger, pensaient que les demandeurs d’emploi prenaient leur travail plus au sérieux.

Les sujets qui ont lu un passage à propos d’une interaction entre deux personnes étaient plus susceptibles de la caractériser comme hostile s’ils avaient d’abord porté des pièces d’un casse-tête rudes et dentées, comparés à ceux qui en avaient eu des douces.

Et les personnes assises sur des chaises dures et sans coussins étaient mois portées à accepter un compromis dans des négociations de prix que les gens qui étaient assis dans des fauteuils doux et confortables. Cette recherche se basait sur une autre de 2008 [2] qui avait découvert que les gens trouvaient les autres plus généreux et hospitaliers après avoir tenu une tasse de café chaud, plutôt qu’une boisson froide.

Des concepts physiques comme la rudesse, la dureté et la chaleur sont parmi les premiers que les enfants développent, et l’étude suggère qu’ils sont cruciaux pour la manière dont les gens développent leurs idées sur les autres et leurs relations, comme comprendre la signification d’un sourire chaleureux ou un cœur insensible.

Le toucher est un sens important pour l’exploration du monde, qui nous aide à construire notre compréhension du monde quand nous grandissons, et on considère que cela se reflète dans notre langage, y compris nos expressions de tous les jours comme "avoir une dure journée", "appuyer son opinion".

Le professeur Bargh déclare : "ces expériences physiques non seulement façonnent le fondement de nos pensées et perceptions, mais influencent notre comportement face aux autres, parfois seulement parce que nous sommes assis sur une chaise dure plutôt que sur une confortable."

http://www.insoliscience.fr/?Le-toucher-physique-affecte-l

 

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |