"> ijtihad - scénarios pouvant conduire à l - Musulman et fier de l\'être
 

scénarios pouvant conduire à l'éradication de l'espèce: la science confirme le Coran

Added 20/5/2018

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 

Ah la fin du monde, l'apocalypse ! L'Homme redoute le moment où il ne sera plus. Notre espèce va-t-elle disparaître ? Une chose est quasi certaine, la Terre nous survivra. Depuis l'apparition de la vie, notre planète a connu de nombreuses crises écologiques voyant l'éradication de nombreuses espèces et l'apparition d'autres. Des cycles d'épurations et de renaissances qui jalonnent l'histoire de notre bonne planète bleue. Les animaux les plus connus à avoir fait les frais des caprices de Dame Nature ne sont autres que les dinosaures. Le Crétacé se ponctua par une crise majeure voyant la mort totale de ces espèces.

Cinq grandes phases d'extinction de masse

 A la fin du Dévonien, il y a 435 millions d'années, de nombreuses espèces se sont éteintes à la surface du globe. Un rapide refroidissement s'est opéré à cette époque là mais les causes réelles de cette crise restent encore obscures pour les scientifiques.

 A la fin de l'Ordovicien, il y a 355 millions d'années, toutes les espèces marines ont disparu.

 Transition Permien/Trias, il y a 250 millions d'années. Cette extinction est une des plus violentes. Près de 90% des espèces s'éteignirent. Cette crise sans précédent signe la fin de l'ère paléozoïque.

 Transition Trias/Jurassique, il y a 205 millions d'années. 50% des genres furent éradiqués de la Terre. Les scientifiques optent pour une chute de météorite ou pour une éruption volcanique violente.

 A la fin du Crétacé, il y a 65 millions d'années. Cette crise majeure a signé l'arrêt de mort des dinosaures. On ignore encore les causes de cette  crise écologique.

Pour certains scientifiques, nous serions actuellement en route vers une sixième crise écologique. De là à savoir si elle signera l'extinction du genre humain, rien n'est moins sûr.

scénarios pouvant conduire à l'éradication de l'espèce humaine

 Il existe de nombreux scénarios pouvant conduire à l'éradication de l'espèce humaine : naturels ou bien causés par l'homme lui-même, tous sont plausibles. Seul question qui reste sans réponse : quand cela va-t-il se produire ? Nul ne le sait.

La chute de météorite, l'éruption d'un super-volcan ou encore l'explosion d'une supernova sont difficiles à prédire pour les scientifiques. Malgré l'armada de technologies,  ils peinent encore à déterminer l'arrivée éminente d'un tremblement de terre. Quant aux conflits nucléaires, là tout est entre les mains d'une poignée de politiques puissants, ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle pour tout le monde au vue de l'histoire et des rapports géopolitiques actuels entre certaines nations.

Une chose est sûr : le soleil va a fortiori transformer tout son hydrogène en hélium et va évoluer en géante rouge pour atteindre une taille 100 fois supérieure à celle d'aujourd'hui. Cette croissance tuera toute vie sur terre. Mais ce funeste scénario est prévu pour dans 5 à 8 milliards d'années. Autant dire que nous ne serons pas vraiment concernés.

 

 

 

 

http://www.linternaute.com/science/magazine/dossier/fin-du-monde-les-theories-plausibles/une-terre-capricieuse.shtml
Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Je jeûne mais ne fais pas la prière

Added 20/5/2018

 

De nombreux musulmans qui se contentent de faire le ramadan sans faire la prière. Pour certains, il est plus facile de ne pas manger, ni boire la journée pendant un mois plutôt que de faire la prière toute l’année. Cette pratique montre à quel point les musulmans sont parfois ignorants.

Pourquoi le musulman ne prie pas ? Si tu ne sais pas prier ce mois de ramadan peut être la bonne occasion pour apprendre et ne plus jamais délaisser la prière. Si tu sais la faire mais que tu as la flemme et bien sache que jeûner sans faire la prière ne sert à rien.

Certains musulmans oublient ou ne savent pas que la prière est le pilier qui nous permet de valider toute bonne action. Si bien que le jour du jugement, la première chose qui sera évaluée sera la prière, si elle n’est pas faite, tout ton ramadan jeûné, tout l’argent donné, tous le halal que tu auras mangé, toutes tes bonnes actions n’auront servi à rien.

Certains sont au courant que le ramadan ne peut être validé sans prière alors ils vont prier un mois dans l’année pendant le ramadan et l’abandonner le reste de l’année. Cela s’appelle jouer avec Dieu mais Allah sait tout ce qu’il y a dans le cœur de chacun.  Tu peux lire ici l’avis d’un ouléma qui explique qu’un ramadan ne peut être validé sans la prière toute l’année. Il faut se remettre en question sérieusement avant qu’il ne soit trop tard.

La prière est le pilier principal de l’islam (après l’attestation de foi) sans lequel l’islam d’une personne n’est pas valable. Celui qui l’abandonne devient mécréant et sort de l’islam. Allah n’accepte ni le jeûne des mécréants, ni leurs aumônes, ni leurs pèlerinages, ni quoi que ce soit de leurs bonnes œuvres. Allah a dit : « Ce qui empêche leurs dons d’être agréés, c’est le fait qu’ils n’ont pas cru en Allah et Son messager, qu’ils ne se rendent à la prière que paresseusement, et qu’ils ne dépensent (dans les bonnes œuvres) qu’à contrecœur. »2

Donc, le fait de jeûner sans prier entraîne la nullité de ton jeûne : il ne sera pas accepté par Allah, et le fait de jeûner alors ne saurait te rapprocher de Lui.

Quant au fait que le jeûne du Ramadan efface les pêchés commis depuis le Ramadan passé, c’est vrai mais pas de la façon que tu l’as comprise. Tu devrais prendre en compte le hadith selon lequel le Prophète, prière et salut sur lui, a dit : « D’une prière à l’autre, de la prière du vendredi à l’autre, du jeûne du Ramadan au prochain jeûne du Ramadan, les péchés sont effacés, sauf les grands péchés (al-Kabâ’ir). »3 Le Prophète, prière et salut sur lui, a donc cité comme condition pour que soient effacés les péchés d’un Ramadan à l’autre, le fait d’éviter les grands péchés. Or, abandonner la prière, ô toi qui jeûne sans prier, tu n’as pas évité les grands péchés : car quel péché y a-t-il de plus grave que l’abandon de la prière ? Mais plus que cela : l’abandon de la prière est un acte de mécréance, donc, comment ton jeûne pourrait-il effacer tes péchés ? De plus, ton jeûne n’est pas accepté.

Tu dois, mon frère, te repentir et pratiquer la prière qu’Allah t’a ordonné d’accomplir, et après cela, pratiquer le jeûne, selon la recommandation du Prophète, prière et salut sur lui, à Mu’âdh, qu’Allah l’agrée, lorsqu’il l’a envoyé au Yémen : « Que la première chose à laquelle tu les invites soit le témoignage qu’aucune divinité ne mérite d’être adorée en dehors d’Allah, et que Muhammad est l’Envoyé d’Allah. S’ils répondent à ton appel, informe-les alors qu’Allah leur a imposé cinq prières de jour et de nuit […]. »1

Il a donc cité en premier lieu, le témoignage de foi, puis la prière et ensuite l’aumône légale (Zakât).2

 

http://go.mail.ru/search?q=htm&fr=chrome

http://www.al-muslim.fr/ramadan/arretes-ton-ramadan-si-tu-ne-pries-pas.html

Tags : priere ramadan
Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

valeurs morales religieuses et stress

Added 13/5/2018

 

Allah

 

Et quiconque se détourne de Mon rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne… (Coran, 20: 124)

Et puis quiconque Dieu veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel. Ainsi, Dieu inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas. (Coran, 6: 125)
 
L'état constant de mal-être, d'anxiété et de stress dont sont victimes les mécréants est une conséquence de leur manque de soumission à Dieu. Ainsi, ceux-ci sont affligés par des problèmes psychologiques qui se répercutent sur leur état physique. Leur corps s'épuise, vieilli et se dégrade plus rapidement.
 
Par ailleurs, puisque les croyants sont psychologiquement sains, ils ne sont pas en proie au stress ou à l'abattement, et leur corps est en forme et en bonne santé. Les effets positifs de leur soumission à Dieu, leur confiance en Lui, et leur force d'âme, cherchant le bien dans toute chose, acceptant ce qui leur arrive avec l'espoir de Sa promesse, se reflètent sur leur état physique. Ceci, bien sûr, s'applique seulement pour ceux qui vivent selon les valeurs morales du Coran, et qui ont une vraie compréhension du Coran. Bien entendu, ils peuvent tomber malade, et ils finissent par vieillir mais ce processus naturel n'implique pas l'effondrement psychologique que l'on rencontre chez les autres.
 
Le stress et la dépression, considérés comme les fléaux de notre temps, non seulement nuisent à l'état psychique mais ils se manifestent également sous forme de défaillances physiques. Le stress de tous les jours et les problèmes liés à la dépression prennent la forme de maladies mentales, de toxicomanie, d'insomnie, de problèmes de peau et d'estomac, de troubles de la pression artérielle, de rhumes, d'un bon nombre de maladies osseuses, de déséquilibres du foie, de difficultés respiratoires, d'allergies, d'attaques cardiaques et de tumeur cérébrale. Bien sûr, le stress et la dépression ne sont pas les seules causes de tout ceci, mais il a été prouvé scientifiquement que les origines de ces problèmes sont en général psychologiques.
 
Le stress, qui touche tant de personnes, est un état d'anxiété mental causé par des sentiments tels que la peur, l'insécurité, la surexcitation, les soucis et autres pressions qui nuisent à l'équilibre de l'organisme. Quand les personnes sont victimes de stress, leur corps réagit et tire la sonnette d'alarme, et différentes réactions biochimiques se déclenchent, le niveau d'adrénaline dans le sang augmente, la consommation d'énergie et les réactions du corps atteignent leur paroxysme, le sucre, le cholestérol et les acides gras s'accumulent dans le sang, la pression artérielle augmente et le pouls s'accélère. Quand le glucose est envoyé au cerveau, le niveau de cholestérol augmente et tout ceci provoque des troubles dans le corps.
 
Parce que le stress chronique, en particulier, altère les fonctions normales du corps, il peut causer de sérieux problèmes. 
A cause du stress, les taux d'adrénaline et de cortisol dans le corps augmentent jusqu'à des niveaux anormaux. Un accroissement à long terme des niveaux de cortisol provoque l'apparition prématurée de désordres tels que diabètes, maladies cardiaques, haute pression artérielle, cancer, ulcères, maladies respiratoires, eczéma ou psoriasis.
Un taux élevé de cortisol peut éventuellement induire la destruction des cellules du cerveau. Les désordres, causés par le stress sont décrits comme suit selon une source :
 
Il y a un lien important entre le stress et la tension et la douleur que cela provoque. La tension engendrée par le stress peut causer un rétrécissement des artères, une perturbation de la circulation sanguine dans certaines régions de la tête et une réduction de la quantité de sang circulant dans cette région. Si un tissu est dépourvu de sang, cela provoque aussitôt une douleur, car un tissu tendu d'une part, nécessitant probablement une plus grande quantité de sang, et n'ayant pas suffisamment d'apport de sang d'autre part, stimule des récepteurs spécifiques de douleur. En même temps, des substances telles que l'adrénaline et la norepinephrine, qui touchent le système nerveux durant le stress, sont sécrétées. Elles augmentent et accélèrent de manière directe ou indirecte la tension musculaire. Ainsi, la douleur engendre la tension, la tension engendre l'anxiété, et l'anxiété intensifie la douleur.
 
Cependant, un des effets les plus préjudiciables du stress est l'attaque cardiaque. Des recherches ont démontré qu'il y a une plus grande fréquence d'attaques cardiaques chez les personnes agressives, nerveuses, anxieuses, impatientes, compétitives, hostiles et irritables que chez les personnes ne présentant pas ces caractéristiques.
 
La raison de tout ceci est que la stimulation intense du système nerveux sympathique initiée par l'hypothalamus, cause en même temps une sécrétion excessive d'insuline, et par conséquent une accumulation d'insuline dans le sang. C'est un sujet d'une importance vitale. Car, aucune autre condition menant à des maladies coronariennes joue un tel rôle décisif et néfaste qu'un excès d'insuline dans le sang.
 
Les scientifiques ont reconnu que, plus le niveau de stress est élevé, plus les effets bénéfiques des globules rouges dans le sang sont affaiblis. D'après une expérience développée par Linda Naylor, présidente de la société de transfert de technologie à l'université d'Oxford, l'effet négatif des niveaux de stress sur le système immunitaire peut, aujourd'hui être mesuré.
 
Il y a une corrélation importante entre le stress et le système immunitaire. Le stress physiologique a un grand impact sur le système immunitaire et amène à sa détérioration. Sous l'effet du stress, le cerveau augmente la production de l'hormone du cortisol dans l'organisme, ce qui affaiblit le système immunitaire. En d'autres termes, il y a un lien direct entre le cerveau, le système immunitaire et les hormones. Des experts sur ce domaine ont dit :
 
Des études sur le stress psychologique et physique ont révélé que, dans les moments de stress intense, il y a une diminution dans la réponse immunitaire liée à l'équilibre hormonale. Il est connu que l'émergence et la force de plusieurs maladies, y compris le cancer, sont liées au stress.
 
En bref, le stress nuit à l'équilibre naturel de l'être humain. Le fait d'être constamment exposé à cet état anormal nuit à la santé de l'organisme, et mène à une large variété de troubles. Des experts classifient les effets néfastes du stress sur le corps humain sous les catégories basiques suivantes:
 
- Anxiété et panique: sentiment que tout est hors de control.
- Transpiration constamment croissante
- Changements de voix: bégaiement, voix tremblante 
- Hyperactivité: explosions soudaines d'énergie, faible maîtrise du diabète
- Difficulté a dormir : cauchemars
- Maladies de peau: boutons, acné, fièvre, psoriasis et eczéma
- Indications gastro-intestinales: indigestion, nausées, ulcères
- Tension musculaire: grincement ou serrement des dents, douleurs a la mâchoire, au dos, au cou et aux épaules
- Infections de faible intensité : rhumes etc.… 
- Migraine
- Palpitations, douleur de poitrine, haute pression artérielle
- Déséquilibres du foie, rétention d'eau
- Problèmes respiratoires, souffle court
- Allergies
- Douleurs articulatoires
- Bouche et gorge sèches
- Attaque cardiaque
- Affaiblissement du système immunitaire
- Contraction dans la région du cerveau
- Sentiments de culpabilité et manque de confiance en soi
- Confusion, incapacité à analyser correctement, faible capacité à penser, faible mémoire
- Pessimisme extrême, penser que tout va mal
- Difficulté à bouger ou rester immobile, battement rythmique constant
- Incapacité ou difficulté à se concentrer 
- Irritabilité, extrême sensibilité
- Irrationalisme
- Sentiments d'impuissance ou de désespoir
- Manque ou augmentation d'appétit

Le fait que ceux qui ne se soumettent pas aux valeurs morales religieuses vivent sous le stress est révélé par Dieu dans le Coran:
 
Et, quiconque se détourne de Mon rappel, mènera, certes une vie pleine de gêne… (Coran, 20: 124)
 
Dans un autre verset, Dieu a révélé que "… toute vaste qu'elle fût, la terre leur paraissait exiguë, ils se sentaient à l'étroit, dans leur personne et ils pensaient qu'il n'y avait d'autre refuge de Dieu qu'auprès de Lui… " (Coran, 9: 118)

Cette vie remplie de gêne, ou le stress, pour lui donner un nom commun, est le résultat de l'échec des non-croyants à se soumettre aux valeurs morales transmises par la foi. Aujourd'hui, les docteurs soutiennent que le sang-froid et la confiance en soi sont essentiels pour être protégé des effets du stress. Un tempérament calme et tranquille est possible seulement en vivant en conformité avec le Coran. En effet, il a été révélé dans plusieurs versets du Coran que Dieu commande la sérénité aux croyants. (Coran, 2: 248; 9: 26, 40; 48: 4, 18) La promesse de notre Seigneur aux fidèles a été révélée comme suit: 

Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. (Coran, 16: 97)

Jul 19, 

 
Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Qui a décidé du classement des versets et sourates du Coran ?

Added 8/5/2018

 

Coran

Le texte coranique a cette particularité qu'il a été révélé sur une période de 23 années au Prophète Muhammad. Or, le texte du Coran tel qu'il se présente à nous ne reprend pas l'ordre chronologique de ces révélations (ni en ce qui a trait au classement des sourates les unes par rapport aux autres, ni en ce qui relève du classement des versets à l'intérieur des sourates). Le texte coranique n'est pas non plus classé selon un ordre thématique.

Qui a fixé l'ordre des versets à l'intérieur des sourates ? Et qui a fixé l'ordre des sourates les unes par rapport aux autres ? Le Prophète Muhammad (sur lui la paix) ? Zayd ibn Thâbit ? Uthman ?

-
Le classement des versets les uns par rapport aux autres :

En même temps qu'au fur et à mesure de sa révélation, le Coran est conservé dans les mémoires des hommes et récité chaque jour dans les 5 prières obligatoires, ses versets sont mis par écrit sous la direction du Prophète. Après chaque révélation, en effet, le Prophète dicte à un de ses scribes aussi bien le texte de celle-ci que la sourate où il faut l'insérer. La classification des versets les uns par rapport aux autres ne se fait donc pas selon l'ordre chronologique de leur révélation, mais suivant un ordre différent. Celui-ci suit les indications du Prophète lui-même (Al-Itqân, p. 189).
Uthman, un des compagnons de ce dernier, devait raconter plus tard : "Lorsque plusieurs versets étaient révélés au Prophète, celui-ci appelait des personnes sachant écrire et leur disait : "Placez ces versets dans telle sourate, celle où sont mentionnés tels et tels sujets". Et lorsqu’un verset lui était révélé, il leur disait : "Placez ce verset dans telle sourate, dans laquelle sont mentionnés tels et tels sujets"" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 876, at-Tirmidhî, n° 3086, an-Nassaï, Ibn Mâja, authentifié par Ibn Hibbân : cf. Fat'h ul-bârî, tome 9 p. 29).

A l'intérieur d'une sourate donnée, les phrases qui en composent le texte coranique ne font l'objet d'aucune divergence entre les musulmans. Cependant, quel est le nombre de versets qui découpent ces phrases et, partant, quelle est la place de l'extrémité de certains versets, cela fait l'objet de divergences d'opinions pour 74 des 114 sourates du Coran (cf. Al-Itqân, pp. 210-217). Ainsi, en ce qui concerne la sourate al-Ikhlâs (112ème sourate du Coran), cette divergence existe : selon certains savants, son texte est découpé en quatre, selon d'autres en cinq versets. Pour ce qui est de la sourate Al-'Asr (103ème sourate du Coran), les savants musulmans sont d'accord sur le fait que son texte est composé de 3 versets ; par contre, ils divergent quant au fait de savoir où se situe l'extrémité du 1er et du 2nd versets : selon certains, le premier verset prend fin sur les mots "wa-l-'asr", le second sur "khusr", et le troisième sur le dernier mot de la sourate ; selon d'autres, le premier verset prend fin sur les mots "khusr", le second sur "bi-l-haqq", le troisième sur le dernier mot de la sourate.
Il est clair que ce genre de divergences n'entraîne aucune différence par rapport au texte coranique lui-même.

-
Le classement des sourates les unes par rapport aux autres :

Le classement de toutes les sourates les unes par rapport aux autres n'a pas été fait par le Prophète (c'est l'avis de Ibn 'Atiyya, Al-Itqân, p. 196). Il ressort de certains Hadîths que l'ordre de seulement certaines sourates (les unes par rapport aux autres) avait été fait du vivant même du Prophète.

Il semble ainsi que le Prophète l'avait fait pour les sourates allant de Qâf à an-Nâs (selon ce qui ressort d'une parole rapportée par Abû Dâoûd, n° 1393, et Ibn Mâja, n° 1345).

Cependant, il ne l'a pas fait pour les sourates al-Anfâl et at-Tawba. C'est bien pourquoi la commission chargée par Uthmân de préparer des copies du Coran eut recours au raisonnement au sujet de ces deux sourates.
Ibn Abbâs raconte ainsi : "J'ai dit à Uthmân :
- Qu'est-ce qui vous a poussés à prendre la sourate al-Anfâl – qui fait partie des mathânî – et la sourate Barâ'ah [= at-Tawbah] – qui fait partie des mi'în –, à les joindre l'une à l'autre, à ne pas écrire la ligne "Bismillâh ir-rahmân ir-rahîm", et à les placer toutes deux parmi les sourates as-sab' at-tuwal ? Qu'est-ce qui vous amenés à faire ainsi ?
- Le Prophète (sur lui la paix), me dit Uthmân, recevait en révélation plusieurs sourates. Quand il recevait en révélation quelque partie du Coran il appelait quelque scribe et disait : "Placez ces versets dans telle sourate". Et quand il recevait en révélation un verset du Coran, il disait : "Placez ce verset dans telle sourate". La sourate al-Anfâl faisait partie des sourates à avoir été révélées dans les premières années de son installation à Médine, et la sourate Barâ'ah parmi les dernières à lui avoir été révélées. Le thème de ces deux sourates est voisin. Mais le Prophète est mort sans nous avoir dit [contrairement à ce qu'il faisait pour les autres sourates, comme expliqué ci-dessus] si Barâ'ah faisait partie de al-Anfâl [ou pas]. C'est pourquoi j'ai joint l'une à l'autre, n'ai pas écrit la ligne "Bismillâh ir-Rahmân ir-Rahîm" et les ai placées parmi as-sab' at-tuwal" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 876, at-Tirmidhî, n° 3086, an-Nassaï, Ibn Mâja, authentifié par Ibn Hibbân : cf. Fat'h ul-bârî, tome 9 p. 29).
C'est-à-dire que, ne sachant pas s'il s'agissait de deux sourates distinctes ou bien d'une seule, la commission de Compagnons qui a préparé les copies du Coran ont eu recours à une solution intermédiaire, alliant les deux possibilités :
- ils ont gardé deux dénominations différentes, montrant qu'il peut effectivement s'agir de deux sourates distinctes,
- mais ils n'ont pas écrit la ligne "Bismillâh ir-rahmân ir-rahîm" entre les deux, montrant qu'il peut tout aussi bien s'agir d'une seule et même sourate.

Conclusion :

L'ordre du classement de tous les versets les uns par rapport aux autres a été indiqué par le Prophète lui-même. Par contre, l'ordre du classement de seulement une partie des sourates les unes par rapport aux autres a été indiqué par le Prophète ; pour les autres sourates, l'ordre de classement que nous connaissons aujourd'hui est dû à des Compagnons du Prophète.

 

 

http://www.maison-islam.com/articles/?p=178

 

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

le mariage consanguin:miracle d'un Hadith

Added 27/4/2018

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

Mariage

   La recherche sur le génome humain continue à produire, en ce début de siècle, une quantité impressionnante de connaissances dans le domaine la génétique humaine et médicale. Grâce à des avancées technologiques spectaculaires et à des investissements financiers massifs, la génétique et la biologie moléculaire ont permis d’élucider la séquence totale du génome humain et de mieux connaître la localisation et la fonction des gènes, en particulier ceux impliqués dans des maladies humaines. L’impact révolutionnaire sur la société et sur le système de soins de la génétique médicale n’est certainement qu’à ses débuts.

Il est classique de considérer trois types de maladies génétiques :
Maladies héréditaires mendéliennes ou monogéniques où un seul gène est impliqué dans l’apparition de la maladie. Il existe ainsi plusieurs types d’hérédité mendélienne (autosomique dominante, autosomique récessive, récessive et dominante liée à l’X).


Une maladie congénitale est une maladie présente à la naissance, la cause pouvant être génétique ou non génétique. Par exemple, les malformations dues à la rubéole sont présentes à la naissance mais sont d’origine virale (virus de la rubéole). Les maladies génétiques peuvent être létales avant la naissance, présentes à la naissance (congénitales) ou se déclarer plus tard, parfois des années après la naissance.

Les mariages consanguins

Les mariages consanguins sont fréquents au sein des populations originaires d’Afrique orientale, du Moyen-Orient, du Pakistan et du Bangladesh. En  Grande-Bretagne, le tiers des enfants atteints de maladies génétiques récessives rares sont issus de la communauté pakistanaise.

Le cas de maladies génétiques sont plus nombreux dans les familles issues de mariage consanguin. La fréquence, paraît proportionnelle au lien de consanguinité.

El-Ghazali (1058-1111) dans Kitab Adab Al-Nikah signale que :– Le prophète a dit : « Choisissez avec soin les épouses pour votre sperme car les caractéristiques héréditaires sont susceptibles de revenir » ; et il poursuit : « La parenté entre époux ne sera pas trop rapprochée car cela diminue la passion charnelle. »
– Le Prophète a dit : « Ne vous mariez pas avec de trop proches parentes. Car vos enfants, en tant que produit d’un désir affaibli seront malingres et de constitution faible."


Ces recommandations ne sont pas fondées sur l’observation des effets néfastes d’une mise en contact d’identiques mais sur la supposition d’un lien
de cause à effet entre la force du désir et la solidité de la constitution physique du futur enfant, ainsi que sur l’observation psychologique selon
laquelle on désire avec plus de force les personnes qui ne nous sont pas familières. Elles visent à favoriser la naissance d’enfants d’une solide constitution
physique.

En effet, les unions entre proches parents, chez l’homme, chez l’animal et chez certains végétaux, peuvent avoir des effets génétiques nocifs, qui sont de deux types : l’augmentation de la fréquence des tares héréditaires, et, en cas de répétition sur plusieurs générations, un phénomène de «dépression de consanguinité», appelé aussi «dégénérescence». Dans les pays occidentaux, c’est la raison qui est souvent donnée. Dans les croyances populaires du monde entier, il est fréquent que les naissances anormales soient attribuées à des pratiques incestueuses, connues ou supposées. 

D'un point de vue génétique, les scientifiques recommande de ne pas se marier entre cousin pour la raison suivante:

Prenons le cas de la mucoviscidose:

La mucoviscidose est une maladie génétique, c'est-à-dire due à la présence d'un gène défectueux. Elle est transmise sur le mode récessif autosomique, ce qui signifie que ce gène modifié doit être présent chez les deux parents. Pour développer la mucoviscidose, il faut posséder deux gènes mutés. Il existe donc de nombreux "porteurs sains", en parfaite santé car ils n'ont qu'un gène défectueux. Les frères et soeurs des enfants malades sont, dans deux cas sur trois, porteurs du gène et peuvent donc avoir eux-mêmes un enfant malade s'ils épousent un conjoint porteur lui aussi du gène.

MM= SAIN, NON PORTEUR DU GÈNE DE LA MALADIE
MM*= SAIN, PORTEUR DU GÈNE
M*M*= MALADE CAR DEUX FOIS PORTEUR

Père + Mère = Enfant

MM + MM = MM

MM* + MM = MM ou M*M

MM + MM* = MM ou M*M

MM* + MM* = MM ou M*M ou M*M*

Un père porteur et une mère porteuse ont 1 chance sur 4 de donner un enfant malade (M*M*)

Donc dans une famille où il y a certaines maladies héréditaires qui se transmettent  de générations en générations il est risqué de se marier entre parents trop proches car si on est porteur du gêne (qui vient de ton ascendance) il y a de fortes chance que la femme soit porteuse aussi (ascendance commune).

Voilà pour l'aspect scientifique, en résumé il y a plus de risque si:

1-Il y a  présence de maladie héréditaire dans la famille (mucoviscidose, myopathie, ...)

2- Il y a mariages répétitifs entre personnes de même famille.

Le mariage consanguin est fortement déconseillé si vous souhaitez fonder une famille. Cela n'a rien à voir avec le groupe sanguin, c'est une histoire de chromosomes, qui sont de la même famille. Cela donne des risques de maladies comme la trisomie 21, ou des déficiences mentales, physiques, des maladies génétiques. Plus le lien de parenté est proche, plus le risque est grand! Parfois, cela donne même des cas de stérilité pour le couple, c'est à dire des fausses couches à répétitions.

 

Sources:http://www.revues-plurielles.org/_uploads/pdf/10_29_8.pdf

http://www.bivouac-id.com/billets/islam-mariages-consanguins-et-tares-genetiques/

www.algerie-dz.com ›

 

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |