"> hijab - L’olfactothérapie : du bien-être grâce a - Musulman et fier de l\'être
 

L’olfactothérapie : du bien-être grâce aux odeurs…

Added 6/4/2018

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Allah

L’olfactothérapie, en tant que nouvelle thérapie alternative, propose aux individus de faire ressortir leur mal-être sans passer par les techniques classiques d’analyse. L’odorat et les odeurs sont alors au centre de l’attention.

Chaque personne a des malaises, des traumatismes refoulés que l’olfactothérapie se propose de combattre. Zoom sur cette méthode originale.

Le principe de l’olfactothérapie

Créée en 1992 par le thérapeute Gilles Fournil, l’olfactothérapie permet, au travers des odeurs, de guérir des mal-êtres profonds, parfois même ignorés du patient.

En effet, l’odorat est un sens primitif et, bien que dans le monde actuel, la vue, l’ouïe et le goût soient prépondérants, il induit un processus de mémorisation profond. L’odorat, ainsi que le toucher, sont des sens liés à l’instinct.

Lorsqu’un événement se produit qu’il soit agréable ou blessant, le cerveau va toujours associer l’odeur à ce moment. Ainsi, sentir une effluve particulière peut raviver une sensation éprouvée des années auparavant. Les individus s’en rendent généralement compte lorsque l’événement a été particulièrement traumatisant. Or, le problème est qu’ils ont le plus souvent de très grandes difficultés à identifier l’événement choquant. De là, l’apparition d’un malaise psychique, social ou professionnel… ou même parfois les trois à la fois. L’olfactothérapie travaille ainsi sur ces odeurs particulières.

Thérapeute et patient tentent alors d’identifier à quoi chaque odeur est associée. Une fois isolé, le moment source de mal-être peut être reconnu puis combattu.

Une séance d’olfactothérapie :  ça se passe comment ?

De durée variable, le rendez-vous chez l’olfactothérapeute se déroule de la façon suivante : le patient est allongé sur une banquette, les yeux fermés afin de pouvoir se concentrer sur ses émotions et ses souvenirs. Le thérapeute lui présente des lingettes imbibées d’huiles essentielles, 76 au total. Elles ont été spécifiquement choisies par rapport à l’idée générale que s’en fait la population. Cependant, chaque perception est originale et, même si une odeur a une signification dans l’imaginaire collectif, elle varie toujours d’un individu à l’autre.

Le thérapeute associe généralement des mouvements de kinésithérapie afin d’accompagner le patient dans son processus mnésique.

Combattre les addictions

L’olfactothérapie est également peut s’avérer efficace pour aider un patient à se sevrer d’une dépendance qu’elle soit psychique ou physique : phobie, tabagisme, alcoolisme… Le thérapeute lui propose de rechercher l’origine de l’addiction et de lui donner ce qui s’appelle une « sniffette ». Celle-ci contient l’odeur aimée ou une odeur apaisante pour le patient. Ainsi, dès que sa dépendance se manifeste, il peut sentir l’effluve qui calme son besoin. Les fumeurs réduisent généralement très rapidement leur consommation de cigarettes sans s’en rendre réellement compte.

Bien qu’elle soit de plus en plus répandue, l’olfactothérapie n’est pas encore reconnue par le corps médical. Cependant, son initiateur, Gilles Fournil ne recherche pas forcément cette reconnaissance : il est convaincu de son efficacité et l’immense succès de sa thérapie tend à le prouver. C’est également le créateur de l’olfactothérapie qui a conçu sa formation. Elle se déroule sous la forme de quatre stages de quatre à cinq jours chacun. Les postulants olfactothérapeutes y apprennent toutes les odeurs et les impacts qu’elles peuvent avoir sur le patient. Ils sont alors en mesure de déterminer quelles effluves dénotent un traumatisme chez un individu.

L’olfactothérapie, bien qu’étant une technique toute récente, est de plus en plus prisée pour les bienfaits qu’elle apporte aux personnes qui y ont recourt. En effet, elle peut permettre de surmonter certains traumatismes.

Sophie Noachovitch
(Validé par le Dr Frédéric Amarger)

Contact utile :
 
Site d’information sur l’olfactothérapie : www.olfactotherapie.com

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Quel amour au sein du couple musulman ?

Added 5/4/2018

   

 

Question: En sachant que le croyant et la croyante doivent aimer Allah et Son Messager (sallâllâhou alayhi wa sallam) plus que tout autre chose, quelle est donc la nature des sentiments qui existe au sein du couple musulman ? Amour passionnel, romantique… ?

 

Réponse: Afin de mieux comprendre le type d'amour qui unit les époux au sein du couple, tel qu'il est perçu en Islam, il convient d'abord de rappeler que le sentiment amoureux peut être de deux natures différentes.

  • S'il est d'origine naturelle et ne découle pas réellement d'une quelconque réflexion ou méditation, les savants musulmans l'appellent "Houbb Tab'iy" (littéralement, "amour inné"). C'est ce genre d'amour et d'affection qui unit par exemple les parents aux enfants, mais également les époux entre eux. Le Qour'aane lui-même nous apprend que les sentiments qui unissent l'époux et l'épouse proviennent d'Allah:

"Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent."

(Sourate 30 / Verset 21)

  • Il est important de noter que l'être humain ne peut maîtriser et contrôler réellement l'intensité du "Houbb Tab'iy". Comme Allah proclame Lui-même dans le Qour'aane qu'il n'impose à aucune âme ce qui est au-dessus de sa capacité, c'est la raison pour laquelle, tant que ce sentiment ne devient pas un obstacle dans la soumission envers Allah et Son messager (sallallâhou alayhi wa sallam), sa présence n'est en aucun cas répréhensible, même s'il est d'une grande intensité.

    A partit de là, on peut déjà arriver à deux conclusions:

  • L'amour qu'éprouvent le croyant et la croyant pour Allah et Son Messager étant de nature différente à celle qu'ils éprouvent pour leurs proches ou leur époux (se), c'est la raison pour laquelle, leur présence simultanée est tout à fait possible.

 

  • L'amour du croyant(e) pour son époux(se) étant un sentiment naturel et incontrôlable, il ne fait donc pas directement l'objet de prescriptions quelconques. Ce qui signifie que, quelque soit l'expression qu'il revêt (amour passionnel, romantique etc…), il ne se pose pas en contradiction avec la foi, à condition bien sûr qu'il ne constitue pas un obstacle par rapport à la pratique de l'Islam.

(Réf: "Fath oul Bâriy", "Irchâd oul Qâriy", "Mâ'rif oul Qour'aane", "Bawâdir oun Nawâdir" …)

 

Cependant, pour être complet, il convient de rappeler les propos du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam):

"Aucun d'entre vous ne peut être un véritable (et parfait) croyant, tant que je ne suis pas plus cher à ses yeux que son père, ses enfants et tous les gens en général."

En commentant ce Hadith, Allâmah Khattâbi r.a. évoque justement le fait qu'il n'est pas question ici de l'amour inné, qui est, rappelons-le à nouveau, incontrôlable. Ce Hadith porte sur le "Houbb 'Aqliy". A ce niveau, l'amour d'Allah et de Son Messager (sallallâhou alayhi wa sallam) doivent primer sur tout autre chose. Cependant, il est indéniable qu'à partir du moment où la foi atteint son paroxysme au sein du croyant, alors ce "Houbb 'Aqliy" envers Allah et le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dépasse réellement (et de loin) toute autre forme d'amour et d'attachement et devient lui aussi incontrôlable. A ce stade, le "Houbb 'Aqliy" est, à l'instar du "Houbb Tab'iy", pratiquement instinctif. Nous avons des preuves vivantes de cette évolution en la personne des Compagons (radhia Allâhou anhoum).

A titre d'exemple, je vais citer quelques récits (parmi des dizaines d'autres) qui illustrent parfaitement combien l'amour de ces personnages (radhiallâhou anhoum) pour Allah, Son Messager et l'Islam en général était profond. Je demanderai à tous les lecteurs et lectrices de méditer sur les récits qui vont suivre, et d'essayer d'imaginer à partir de là combien les Compagnons (radhia Allâhou anhoum) étaient des gens exceptionnels et combien ils ont consenti à des sacrifices énorme pour la cause de cette religion.

Il est rapporté au sujet de Abdoullâh Ibné Zayd Ibné Abd Rabbih (radhia Allâhou anhou) (ce Compagnon (radhia Allâhou anhou) est celui qui avait vu en rêve l'adhân (l'appel à la prière)) qu'une fois, alors qu'il était en train de travailler dans un de ses jardins, son fils vint le trouver et lui annonça que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) avait quitté ce monde. Il fit alors l'invocation suivante: "Ô Allah ! Reprends ma vue afin que je ne voie plus personne après mon bien-aimé, Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam)." Il est rapporté que son invocation fut immédiatement acceptée et il perdit la vue. (Réf: "Mawâhib Ladounya" de Allâmah Al Qoustoulâni r.a.)

perdu tout espoir, il demanda que l'on fasse bouillir de l'eau (ou de l'huile, les versions divergent) dans un grand récipient. Il y jeta alors un des musulmans sous les yeux de Abdoullah (radhia Allâhou anhou), afin que celui-ci soit témoin de la mort et qu'il accepte enfin de se convertir. Mais celui-ci ne céda pas. Le gouverneur ordonna alors que l'on jette Abdoullah (radhia Allâhou anhou) dans l'eau (ou l'huile). Lorsqu'on était en train de l'y conduire, des larmes commencèrent à couler de ses yeux. Le gouverneur déclara alors: "Il semblerait que tu commence à avoir peur de la mort maintenant. Si tu acceptes de te convertir au christianisme, tu auras la vie sauve." Abdoullah (radhia Allâhou anhou) refusa une nouvelle fois. Le gouverneur lui demanda: "Pour quelle raison pleures-tu donc ?" Le Compagnon (radhia Allâhou anhou) répondit : "Ce qui me fait pleurer c'est l'idée que je vais être jeté dans ce récipient et je vais y perdre immédiatement la vie, alors que j'aurai désiré avoir autant de vie que de poils sur mon corps, afin que je les sacrifie toutes pour la cause d'Allah." Le gouverneur (exaspéré) lui dit: "Accepterais-tu d'embrasser mon front, en échange de quoi je te libérerai ?" Abdoullah (radhia Allâhou anhou) répliqua: "Libèreras-tu également tous les autres prisonniers ?" Il accepta. Abdoullah (radhia Allâhou anhou) raconte: Je me suis dit en moi-même: "Un ennemi d'Allah… Si j'embrasse son front, il me libère ainsi que tous les autres musulmans… je ne m'en soucie guère (tant pis, je le fais) …" Il s'approcha et embrassa son front. Tous les musulmans furent libérés. Abdoullah (radhia Allâhou anhou) les accompagna jusqu'à Oumar (radhia Allâhou anhou) et lui raconta ce qui s'était passé. Oumar (radhia Allâhou anhou) dit alors: "C'est un devoir pour chaque musulman que d'embrasser le front de Abdoullah Ibné Houdhâfa (radhia Allâhou anhou) et je commence à le faire moi-même." Oumar (radhia Allâhou anhou) se leva et embrassa son front. (Réf: "Hayât-ous-Sahâba" . La Tradition est reproduite à partir de "Kanz-oul-Oummâl", qui

lui même le cite de Bayhaqui et Ibné Asâkir. Dans l'ouvrage "Al Isâbah", il est rappelé que cette tradition est confirmée par une autre version rapportée toujours par Ibné Asâkir de Ibné Abbâs (radhia Allâhou anhou).)

 

On rapporte que durant la bataille de "Ouhoud", une femme musulmane (radhia Allâhou anha) perdit son époux, son père et son frère. Lorsqu'on vint lui annoncer ces tristes nouvelles, sa première réaction fut de demander si le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) allait bien. On lui répondit par l'affirmative, mais elle ne fut pas rassurée et voulut voir le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) de ses propres yeux. Dès qu'elle vit enfin le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) , elle s'exclama: "A partir du moment où vous êtes en vie, il m'est facile de supporter toutes les autres épreuves". (Réf: "Madhâhir Haqq" et "Fadhâïl 'Amâl")

 

Qu'Allah augmente notre amour pour Lui et pour Son Messager (sallallâhou alayhi wa sallam) et nous accorde à tous l'opportunité de manifester cet amour par une soumission totale envers eux.

Qu'Allah renforce chez chacun d'entre nous l'amour et le respect pour l'ensemble des Compagnons (radhia Allâhou anhoum).

Qu'Allah fasse de chacun d'entre nous des musulmans et des musulmanes dignes de ce nom, prêts à tous les sacrifices pour la cause de notre belle religion, qui est aussi le plus grand bienfait qui ait été accordé à l'Humanité entière, l'Islam.

Âmine

Wa Allâhou A'lam !

 

 

 
Tags : Amour Islam
Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

idées fausses sur l'islam

Added 18/3/2018

L'erreur la plus commune est, bien sûr, que les musulmans sont des terroristes ou de la haine en Amérique. Beaucoup de trace de cette idée à l'attaque notoire sur le World Trade Centre le 11 septembre.

A cette date, 19 des extrémistes islamiques s'est suicidé (qui, il convient de noter, est expressément interdite par Allah dans le Coran) par deux avions s'écraser dans le World Trade Center, tuant près de 3.000 victimes.

Toutefois, il est important de se rappeler que les actions haineuses de quelques-uns ne représentent pas toute la religion. Après tout, les actes terroristes ont été commis par des personnes de religions et de milieux différents, mais cela n'a pas conduit à des stéréotypes négatifs contre la plupart de ces autres religions.

L'Islam semble être la seule exception à cette règle.

Beaucoup de ce qui peut être la faute des médias. On peut à peine ouvrir un journal sans voir un titre sur une attaque récente a causé par des «terroristes musulmans», conduisant à une perception faussée des musulmans qui n'est pas vrai.

Muslim Student Association secrétaire Tanimu Dasin dit que les gens qu'il a rencontrés ont souvent des attentes des musulmans comme étant très exotique ou différents et sont surpris d'apprendre qu'ils sont étudiants tout à fait normal.

"Les gens s'attendent à quelque chose d'étrange ou bizarre à leur sujet; attendons d'eux qu'ils parlent avec un accent. . . Le truc, c'est que nous sommes comme tout le monde », a déclaré Dasin.

Une autre idée que beaucoup de gens ont sur l'islam est que l'inégalité qu'elle mandats entre les hommes et les femmes.

Selon Dasin, cependant, rien ne pouvait être plus éloigné de la vérité.

«La religion de l'islam dans l'histoire a été en avance sur le monde dans son élévation de la condition des femmes. Les droits de vote, droits de propriété, les droits du mariage. Si l'on remonte 15 ans en Amérique, les femmes ont moins de droits dans le mariage que les femmes dans l'Islam avait il ya 1.700 ans ", a déclaré Dasin.

L'islam exige que les disciples de s'habiller modestement, qui signifie pour les femmes à se couvrir à l'exception de leurs mains et le visage. Cela inclut portait un hijab, ou voile traditionnelle.

Toutefois, contrairement à la croyance populaire, le Coran ne permettent aux femmes le droit de divorcer de leur mari - à condition que ce droit a été décrit dans un contrat de pré-mariage - et à la propriété.

S'il est vrai que de nombreux pays musulmans ne permet pas aux citoyens de ces droits fondamentaux des femmes, Dasin dit que ce n'est pas en conformité avec les enseignements du Coran. Ainsi, les injustices de ces pays ne devraient pas influer sur les perceptions des gens de l'Islam dans son ensemble.

Comme pour toute religion, il est important de juger de la foi sur la base de ses enseignements, plutôt que le comportement de ses adeptes. Après tout, toutes les religions ont des adeptes qui n'agissent pas conformément à leurs croyances, mais ce n'est pas la faute de la religion elle-même.

À la base, l'Islam, qui est un mot arabe qui signifie soumission, est d'environ adoration d'Allah et de vie de la manière dont le Coran dit qu'il veut disciples à vivre.

Cela implique de respecter les cinq piliers de l'islam. Ces piliers sont le monothéisme, qui est la croyance en un Dieu, la prière quotidienne; s'occuper des moins fortunés; le jeûne et le pèlerinage à La Mecque.

Dasin explique que l'Islam insiste également sur la paix vers les autres croyants et non-croyants, malgré le fait que de nombreux vue comme une religion de violence. Al-An-'am, la sixième sourate, ou un chapitre, dans le Coran dit: «Ne prenez pas la vie, qu'Allah a rendue sacrée, sauf par voie de justice et du droit: c'est ainsi qu'il vous commande, afin que vous appreniez la sagesse. "

Dasin a également recommandé que les élèves intéressés à en apprendre davantage sur l'Islam lire "Riyad-nous Saliheen, traduit par" Jardins des Justes ". Il espère que ce livre aidera les étudiants à l'esprit ouvert en arriver à une compréhension plus profonde de sa foi.

Au lieu de séparer nous sommes basés sur nos différences, nous devrions chercher des similitudes tout en même temps embrasser la diversité que nous avons à CSUSB.

"Quand on regarde les idées fausses sur l'islam en Amérique et les raisons derrière eux, nous devons nous rappeler que la tenue d'idées fausses sur les gens avec une certaine différence identifiable est un phénomène humain qui se répète partout dans le monde. Nous pouvons trouver des idées fausses au sujet des chrétiens en pays à majorité musulmane et ici en Amérique ", a déclaré Dasin.

Il a poursuivi: "En fait, les humains sont si bons à nous diviser entre nos différences que lorsque nous ne pouvons pas trouver, nous avons souvent il suffit de les rattraper. La question est comment pouvons-nous apprendre à vivre avec les gens et traiter les gens avec les mêmes en ce qui concerne indépendamment de leurs différences réelles ou perçues?





 

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Soubhana Allah: le toucher façonne nos pensées et influence nos comportements

Added 14/3/2018

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

le toucher

Une étude suggère que le fait d’être assis dans votre fauteuil préféré vous met réellement dans de meilleures conditions psychologiques et de meilleure humeur.

Des chercheurs ont trouvé que le toucher physique de votre environnement affectait directement la façon dont vous percevez le monde extérieur, et tout spécialement les autres individus.

Plus le toucher est doux, plus vous êtes heureux et généreux ; plus il est dur et plus vous êtes égoïste et agressif.

Ils pensent que les modifications d’humeur sont une régression de l’époque où vous étiez bébé, et que le confort physique signifie tout.

"Nos esprits sont profondément et biologiquement liés à nos corps" dit le Professeur John Bargh, psychologue social à l’Université de Yale.

Dans une série de six expériences documentées dans le journalScience [1], l’équipe de psychologues a démontré comment notre sens du toucher affectait dramatiquement la façon dont nous percevions le monde.

Les enquêteurs portant un tableau lourd, comparé à un léger, pensaient que les demandeurs d’emploi prenaient leur travail plus au sérieux.

Les sujets qui ont lu un passage à propos d’une interaction entre deux personnes étaient plus susceptibles de la caractériser comme hostile s’ils avaient d’abord porté des pièces d’un casse-tête rudes et dentées, comparés à ceux qui en avaient eu des douces.

Et les personnes assises sur des chaises dures et sans coussins étaient mois portées à accepter un compromis dans des négociations de prix que les gens qui étaient assis dans des fauteuils doux et confortables. Cette recherche se basait sur une autre de 2008 [2] qui avait découvert que les gens trouvaient les autres plus généreux et hospitaliers après avoir tenu une tasse de café chaud, plutôt qu’une boisson froide.

Des concepts physiques comme la rudesse, la dureté et la chaleur sont parmi les premiers que les enfants développent, et l’étude suggère qu’ils sont cruciaux pour la manière dont les gens développent leurs idées sur les autres et leurs relations, comme comprendre la signification d’un sourire chaleureux ou un cœur insensible.

Le toucher est un sens important pour l’exploration du monde, qui nous aide à construire notre compréhension du monde quand nous grandissons, et on considère que cela se reflète dans notre langage, y compris nos expressions de tous les jours comme "avoir une dure journée", "appuyer son opinion".

Le professeur Bargh déclare : "ces expériences physiques non seulement façonnent le fondement de nos pensées et perceptions, mais influencent notre comportement face aux autres, parfois seulement parce que nous sommes assis sur une chaise dure plutôt que sur une confortable."

http://www.insoliscience.fr/?Le-toucher-physique-affecte-l

 

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Le Coran a évoqué le processus des interactions des cellules mâles et femelles avant la science

Added 4/3/2018

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

coran 

Il n'y a pas longtempsque les chercheurs ont réussi à découvrir le problème concernant la fécondationverge, tale: (insémination des végétaux). Ce fut à partir de cette découverteque l'on a pris conscience de ce que la multiplication de tout être vivantprovient de l'insémination de cellules mâles et femelles.

Avant l'invention dumicroscope qui favorisa sensiblement l'accès au monde micro organique, l'hommen'eut aucune connaissance réelle des processus et des interactions des cellulesmâles et femelles.

Ultérieurement, lesdiverses expérimentations et les recherches, dans ce domaine, mirent en lumièreque la reproduction n'est possible que par le processus de la fécondation, àl'exception de certains végétaux dont la multiplication se fait par leprocessus de divisions cellulaires. Le premier savant qui mit en lumière cefait scientifique fut un suédois nommé Carl vont Linné. D'après lui, lareproduction végétale est généralement basée sur la fécondation à partir desmicro-organismes reproductifs dont "l'assemblage" s'assure par les insecteset d'autres phénomènes naturels, y compris le vent. Le Coran révèle, sansaucune ambiguïté, les notions fondamentales concernant l'hologamie, etl'existence de cellules productrices mâles et femelles à l'époque où labotanique fut un domaine inexploré et inconnu.

"NE VOIENT ILS pasla terre, combien de chaque noble couple nous y avons fait pousser?".50

"...Il a faitdescendre du ciel de l'eau. Puis par elle, nous avons fait sortir par coupledifférentes plantes"51

"Gloire à celui quia créé, parmi ce que la terre fait pousser, ainsi que parmi eux-mêmes, et aussiparmi ce qu'ils ne savent pas, des couples de toutes sortes"52

"En vérité, Il acrée le couple mâle et femelle"53

Après avoir exprimé lanotion de couple, désigné au premier stade, l'espèce opposée et complémentairede l'homme, d'animaux et de végétaux, il étend ensuite le champ d'applicationet de validité de cette notion, pour en généraliser à tous les êtres, voire àtous les éléments qui le constituent.

"Et de chaquechose, nous avons crée un couple"54

Il n'y a pas longtempset grâce aux progrès prodigieux réalisés pendant notre âge que la science aapporté sa contribution pour éclairer cette notion. Nous sommes alors en mesurede dire que La dernière analyse de matière quelconque, d'une extrême petitesse,c'est dire le fragment de matière la plus petite qui puisse exister, nousdonnera l'atome. Ce dernier, à son tour, est un couple, il est formé d'un noyauet d'électrons, et encore, il contient des particules, des charges négatives etdes charges positives!

Prodigieux est égalementle choix du mot couple qui recouvre la même conception à toute époque. Car lechamp d'application du terme est aussi juste pour les phénomènes primitifs quepour le dire d'un physicien de notre époque tel que Marx Blanc qui a écrit:" chaque élément matériel est composé d'électrons et de protons"55.

http://quran.al-shia.org/fr/science/23.htm

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |