"> dette - Soubhana Allah: le toucher façonne nos - Musulman et fier de l\'être
 

Soubhana Allah: le toucher façonne nos pensées et influence nos comportements

Added 12/10/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

le toucher

Une étude suggère que le fait d’être assis dans votre fauteuil préféré vous met réellement dans de meilleures conditions psychologiques et de meilleure humeur.

Des chercheurs ont trouvé que le toucher physique de votre environnement affectait directement la façon dont vous percevez le monde extérieur, et tout spécialement les autres individus.

Plus le toucher est doux, plus vous êtes heureux et généreux ; plus il est dur et plus vous êtes égoïste et agressif.

Ils pensent que les modifications d’humeur sont une régression de l’époque où vous étiez bébé, et que le confort physique signifie tout.

"Nos esprits sont profondément et biologiquement liés à nos corps" dit le Professeur John Bargh, psychologue social à l’Université de Yale.

Dans une série de six expériences documentées dans le journalScience [1], l’équipe de psychologues a démontré comment notre sens du toucher affectait dramatiquement la façon dont nous percevions le monde.

Les enquêteurs portant un tableau lourd, comparé à un léger, pensaient que les demandeurs d’emploi prenaient leur travail plus au sérieux.

Les sujets qui ont lu un passage à propos d’une interaction entre deux personnes étaient plus susceptibles de la caractériser comme hostile s’ils avaient d’abord porté des pièces d’un casse-tête rudes et dentées, comparés à ceux qui en avaient eu des douces.

Et les personnes assises sur des chaises dures et sans coussins étaient mois portées à accepter un compromis dans des négociations de prix que les gens qui étaient assis dans des fauteuils doux et confortables. Cette recherche se basait sur une autre de 2008 [2] qui avait découvert que les gens trouvaient les autres plus généreux et hospitaliers après avoir tenu une tasse de café chaud, plutôt qu’une boisson froide.

Des concepts physiques comme la rudesse, la dureté et la chaleur sont parmi les premiers que les enfants développent, et l’étude suggère qu’ils sont cruciaux pour la manière dont les gens développent leurs idées sur les autres et leurs relations, comme comprendre la signification d’un sourire chaleureux ou un cœur insensible.

Le toucher est un sens important pour l’exploration du monde, qui nous aide à construire notre compréhension du monde quand nous grandissons, et on considère que cela se reflète dans notre langage, y compris nos expressions de tous les jours comme "avoir une dure journée", "appuyer son opinion".

Le professeur Bargh déclare : "ces expériences physiques non seulement façonnent le fondement de nos pensées et perceptions, mais influencent notre comportement face aux autres, parfois seulement parce que nous sommes assis sur une chaise dure plutôt que sur une confortable."

http://www.insoliscience.fr/?Le-toucher-physique-affecte-l

 

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

valeurs morales religieuses et stress

Added 11/10/2017

La prière 

Et quiconque se détourne de Mon rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne… (Coran, 20: 124)

Et puis quiconque Dieu veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel. Ainsi, Dieu inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas. (Coran, 6: 125)
 
L'état constant de mal-être, d'anxiété et de stress dont sont victimes les mécréants est une conséquence de leur manque de soumission à Dieu. Ainsi, ceux-ci sont affligés par des problèmes psychologiques qui se répercutent sur leur état physique. Leur corps s'épuise, vieilli et se dégrade plus rapidement.
 
Par ailleurs, puisque les croyants sont psychologiquement sains, ils ne sont pas en proie au stress ou à l'abattement, et leur corps est en forme et en bonne santé. Les effets positifs de leur soumission à Dieu, leur confiance en Lui, et leur force d'âme, cherchant le bien dans toute chose, acceptant ce qui leur arrive avec l'espoir de Sa promesse, se reflètent sur leur état physique. Ceci, bien sûr, s'applique seulement pour ceux qui vivent selon les valeurs morales du Coran, et qui ont une vraie compréhension du Coran. Bien entendu, ils peuvent tomber malade, et ils finissent par vieillir mais ce processus naturel n'implique pas l'effondrement psychologique que l'on rencontre chez les autres.
 
Le stress et la dépression, considérés comme les fléaux de notre temps, non seulement nuisent à l'état psychique mais ils se manifestent également sous forme de défaillances physiques. Le stress de tous les jours et les problèmes liés à la dépression prennent la forme de maladies mentales, de toxicomanie, d'insomnie, de problèmes de peau et d'estomac, de troubles de la pression artérielle, de rhumes, d'un bon nombre de maladies osseuses, de déséquilibres du foie, de difficultés respiratoires, d'allergies, d'attaques cardiaques et de tumeur cérébrale. Bien sûr, le stress et la dépression ne sont pas les seules causes de tout ceci, mais il a été prouvé scientifiquement que les origines de ces problèmes sont en général psychologiques.
 
Le stress, qui touche tant de personnes, est un état d'anxiété mental causé par des sentiments tels que la peur, l'insécurité, la surexcitation, les soucis et autres pressions qui nuisent à l'équilibre de l'organisme. Quand les personnes sont victimes de stress, leur corps réagit et tire la sonnette d'alarme, et différentes réactions biochimiques se déclenchent, le niveau d'adrénaline dans le sang augmente, la consommation d'énergie et les réactions du corps atteignent leur paroxysme, le sucre, le cholestérol et les acides gras s'accumulent dans le sang, la pression artérielle augmente et le pouls s'accélère. Quand le glucose est envoyé au cerveau, le niveau de cholestérol augmente et tout ceci provoque des troubles dans le corps.
 
Parce que le stress chronique, en particulier, altère les fonctions normales du corps, il peut causer de sérieux problèmes. 
A cause du stress, les taux d'adrénaline et de cortisol dans le corps augmentent jusqu'à des niveaux anormaux. Un accroissement à long terme des niveaux de cortisol provoque l'apparition prématurée de désordres tels que diabètes, maladies cardiaques, haute pression artérielle, cancer, ulcères, maladies respiratoires, eczéma ou psoriasis.
Un taux élevé de cortisol peut éventuellement induire la destruction des cellules du cerveau. Les désordres, causés par le stress sont décrits comme suit selon une source :
 
Il y a un lien important entre le stress et la tension et la douleur que cela provoque. La tension engendrée par le stress peut causer un rétrécissement des artères, une perturbation de la circulation sanguine dans certaines régions de la tête et une réduction de la quantité de sang circulant dans cette région. Si un tissu est dépourvu de sang, cela provoque aussitôt une douleur, car un tissu tendu d'une part, nécessitant probablement une plus grande quantité de sang, et n'ayant pas suffisamment d'apport de sang d'autre part, stimule des récepteurs spécifiques de douleur. En même temps, des substances telles que l'adrénaline et la norepinephrine, qui touchent le système nerveux durant le stress, sont sécrétées. Elles augmentent et accélèrent de manière directe ou indirecte la tension musculaire. Ainsi, la douleur engendre la tension, la tension engendre l'anxiété, et l'anxiété intensifie la douleur.
 
Cependant, un des effets les plus préjudiciables du stress est l'attaque cardiaque. Des recherches ont démontré qu'il y a une plus grande fréquence d'attaques cardiaques chez les personnes agressives, nerveuses, anxieuses, impatientes, compétitives, hostiles et irritables que chez les personnes ne présentant pas ces caractéristiques.
 
La raison de tout ceci est que la stimulation intense du système nerveux sympathique initiée par l'hypothalamus, cause en même temps une sécrétion excessive d'insuline, et par conséquent une accumulation d'insuline dans le sang. C'est un sujet d'une importance vitale. Car, aucune autre condition menant à des maladies coronariennes joue un tel rôle décisif et néfaste qu'un excès d'insuline dans le sang.
 
Les scientifiques ont reconnu que, plus le niveau de stress est élevé, plus les effets bénéfiques des globules rouges dans le sang sont affaiblis. D'après une expérience développée par Linda Naylor, présidente de la société de transfert de technologie à l'université d'Oxford, l'effet négatif des niveaux de stress sur le système immunitaire peut, aujourd'hui être mesuré.
 
Il y a une corrélation importante entre le stress et le système immunitaire. Le stress physiologique a un grand impact sur le système immunitaire et amène à sa détérioration. Sous l'effet du stress, le cerveau augmente la production de l'hormone du cortisol dans l'organisme, ce qui affaiblit le système immunitaire. En d'autres termes, il y a un lien direct entre le cerveau, le système immunitaire et les hormones. Des experts sur ce domaine ont dit :
 
Des études sur le stress psychologique et physique ont révélé que, dans les moments de stress intense, il y a une diminution dans la réponse immunitaire liée à l'équilibre hormonale. Il est connu que l'émergence et la force de plusieurs maladies, y compris le cancer, sont liées au stress.
 
En bref, le stress nuit à l'équilibre naturel de l'être humain. Le fait d'être constamment exposé à cet état anormal nuit à la santé de l'organisme, et mène à une large variété de troubles. Des experts classifient les effets néfastes du stress sur le corps humain sous les catégories basiques suivantes:
 
- Anxiété et panique: sentiment que tout est hors de control.
- Transpiration constamment croissante
- Changements de voix: bégaiement, voix tremblante 
- Hyperactivité: explosions soudaines d'énergie, faible maîtrise du diabète
- Difficulté a dormir : cauchemars
- Maladies de peau: boutons, acné, fièvre, psoriasis et eczéma
- Indications gastro-intestinales: indigestion, nausées, ulcères
- Tension musculaire: grincement ou serrement des dents, douleurs a la mâchoire, au dos, au cou et aux épaules
- Infections de faible intensité : rhumes etc.… 
- Migraine
- Palpitations, douleur de poitrine, haute pression artérielle
- Déséquilibres du foie, rétention d'eau
- Problèmes respiratoires, souffle court
- Allergies
- Douleurs articulatoires
- Bouche et gorge sèches
- Attaque cardiaque
- Affaiblissement du système immunitaire
- Contraction dans la région du cerveau
- Sentiments de culpabilité et manque de confiance en soi
- Confusion, incapacité à analyser correctement, faible capacité à penser, faible mémoire
- Pessimisme extrême, penser que tout va mal
- Difficulté à bouger ou rester immobile, battement rythmique constant
- Incapacité ou difficulté à se concentrer 
- Irritabilité, extrême sensibilité
- Irrationalisme
- Sentiments d'impuissance ou de désespoir
- Manque ou augmentation d'appétit

Le fait que ceux qui ne se soumettent pas aux valeurs morales religieuses vivent sous le stress est révélé par Dieu dans le Coran:
 
Et, quiconque se détourne de Mon rappel, mènera, certes une vie pleine de gêne… (Coran, 20: 124)
 
Dans un autre verset, Dieu a révélé que "… toute vaste qu'elle fût, la terre leur paraissait exiguë, ils se sentaient à l'étroit, dans leur personne et ils pensaient qu'il n'y avait d'autre refuge de Dieu qu'auprès de Lui… " (Coran, 9: 118)

Cette vie remplie de gêne, ou le stress, pour lui donner un nom commun, est le résultat de l'échec des non-croyants à se soumettre aux valeurs morales transmises par la foi. Aujourd'hui, les docteurs soutiennent que le sang-froid et la confiance en soi sont essentiels pour être protégé des effets du stress. Un tempérament calme et tranquille est possible seulement en vivant en conformité avec le Coran. En effet, il a été révélé dans plusieurs versets du Coran que Dieu commande la sérénité aux croyants. (Coran, 2: 248; 9: 26, 40; 48: 4, 18) La promesse de notre Seigneur aux fidèles a été révélée comme suit: 

Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. (Coran, 16: 97)

Jul 19, 

 
Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Les différents types de mémoires

Added 17/2/2017

 

La mémoire est une fonction qui permet de conserver et de faire revenir consciemment quelque chose que l’on a apprit antérieurement.
Il est préférable de parler de mémoires au pluriel. Selon le modèle de Tulving, l’homme présente cinq systèmes de mémoire. Ces différents types de mémoire interagissent en elles mais dépendent de régions cérébrales distinctes. Ainsi certains patients peuvent avoir certaines formes de mémoires préservées et d’autres altérées.
On distingue trois catégories temporelles de mémoires. La mémoire sensorielle, la mémoire de travail et la mémoire à long terme.

La mémoire sensorielle est l’aptitude de garder un élément en mémoire entre 200 millisecondes à trois secondes grâce à la perception visuelle et à perception auditive. Les organes des sens transmettent des informations à certaines zones cérébrales où elles sont analysées très brièvement. C’est ainsi qu’il est possible de se souvenir de ce que l’on a vu, touché, dit …

La mémoire de travail ou mémoire à court terme est la seconde catégorie qui va permettre à l’esprit de retenir les informations durant la réalisation de taches. Elles sont traitées pour être ensuite stockées par la mémoire à long terme. L'administrateur central contrôle les opérations quand nous faisons appel à des éléments provenant d'autres régions du cerveau. Les deux boucles neuronales, visuelle et phonologique, stockent temporairement les données avant qu'elles ne soient effacées par la tâche suivante.
L’exemple le plus classique de la mémoire de travail est celui de la recherche d’un objet que l’on a égaré tout en évitant les endroits où l’on sait pertinemment qu’il ne sera pas! Elle inclut la structure du cortex préfrontal et du cortex pariétal.

La mémoire à long terme est la troisième catégorie de mémoire temporelle qui résulte d’un stockage durable à l’intérieur de certaines zones du cerveau. Elle peut être subdivisée en mémoire déclarative et non déclarative.

1. La mémoire déclarative ou mémoire explicite repose sur un enregistrement de connaissances culturelles ou générales qu’un individu peut faire émerger consciemment avec la mémoire sémantique. Ainsi le seul fait qu'un homme ai marché sur la lune peut avoir été en rapport avec notre propre vie, mais est stocké comme élément du savoir. La mémoire sémantique concerne le lobe temporal et frontal:

Parallèlement, la mémoire explicite traite de souvenirs personnels datés et localisé avec lamémoire épisodique. Les régions du cerveau impliqués dans la mémoire épisodique dépendent du contenu de l'expérience d'origine. Ainsi les expériences plutôt visuelles activent les aires visuelles du cerveau alors que se rappeler la voix d'une personne sollicite plutôt le cortex auditif. La mémoire épisodique implique la structure de l’hippocampe, du lobe frontal et des régions corticales:

 
2. La mémoire non déclarative, appelée mémoire procédurale ou implicite n’est pas accessible a la conscience contrairement à la mémoire déclarative. Il s’agit de souvenirs qui concernent des associations et des savoirs faire comme par exemple faire du vélo. Ces gestes sont appris grâce à leur répétition puis stockés dans la mémoire procédurale à long terme. Elle ne nécessite pas un rappel conscient de l’apprentissage des gestes.
Elle enveloppe le cervelet, le noyau caudé et le putamen. 
 
Nous disposons tous ces différentes formes de mémoire mais nous ne somme pas égaux face à la mémorisation ! 
 

http://lamemoirehumaine.over-blog.fr/article-les-differents-types-de-memoire-63668463.html

 


Différents types de mémoire par Apprendre-a-apprendre

Tags : types memoire
Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

L'amour en Islam

Added 14/2/2017

amour

 

 

Tout d’abord afin de bien saisir ce qu’est l’amour, il est nécessaire de revenir aux Textes. Le Coran n’envisage pas le mariage dans le seul but de sauvegarder l’espèce humaine, il y voit un moyen pour atteindre la tranquillité psychologique et la sérénité du cœur :

« Et parmi ses signes Il a crée de vous, pour vous des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles, et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent ».S30V21.

Quand Dieu créa le père de l’Humanité Adam (paix sur lui), il fut créé d’argile dans le Paradis (seul) à proximité de Dieu et au milieu des Anges. Par Sa grande Miséricorde, Dieu créa son âme sœur Hawa de sa côte. C’est un acte hautement symbolique riche en enseignements :

1. l’homme et la femme, complémentaires, ont besoin l’un de l’autre.

2. Ils sont liés par l’amour : la femme n’a pas été créée de la main qui agit, du pied qui se déplace ou de tout autre organe. Mais elle a été tirée de la poitrine de l’homme qui est, sachons-le, le lieu par excellence de l’expression affective. Tout son corps et tout son être sont amour. Elle devient le réceptacle d’amour.

Suite : Sans cette affection et cette bonté, il ne peut y avoir de tranquillité familiale. La tradition regorge d’exemples concernant la vie conjugale du Prophète (paix sur lui). Il était amoureux, affectueux, généreux, doux et plein de bonté envers ses femmes.

En effet on nous rapporte que quand Aicha (que Dieu l’agrée) demanda au Prophète (paix sur lui) s’il l’aimait, il compara son amour à un nœud solidement noué et de temps en temps Aicha l’interrogeait sur la solidité du nœud et au Prophète (paix sur lui) de répondre qu’il était comme au premier jour.

En parlant de sa femme Khadija (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix sur lui) a dit : « Dieu ne m’a pas donné de meilleure femme qu’elle à sa place.».

Il passait tous les matins saluer ses femmes et invoquer Dieu pour elles.

L’amour est un sentiment noble et unique, autrement dit un sentiment sacré, indispensable à l’être humain. Malheureusement quand la brutalité, la violence et l’indifférence sont devenues si faciles à exprimer, nos mentalités et notre éducation ont rendu tabou le fait de montrer et prouver ses bons sentiments. Une fausse pudeur est évoquée pour ne pas en parler alors que l’amour fait partie de notre essence même.

Quand un homme et une femme débutent leur vie de couple, il se peut que l’amour ne soit pas encore au rendez vous. Quelques « ingrédients » sont nécessaires pour bâtir un amour véritable, un amour solide, un amour durable, et surtout un amour en Dieu pour être aimé de Dieu car Dieu dit dans un hadith qodsi « Ont droit à Mon Amour ceux qui s’aiment en Moi… ».

Lors de notre débat nous avons énoncé quelques uns de ces ingrédients qui restent indispensables tout au long de la vie de couple :

L’affection :

L’affection se traduit par un ensemble d’attentions qui témoignent de l’attachement que l’on éprouve envers son conjoint. Une carence affective dans le couple se traduira souvent par un manque de communication, de sécurité, et par des relations intimes perturbées. Bien souvent quand la femme se plaint d’un manque d’affection, son époux lui répondra «mais tu sais que je t’aime.» ou quand l’époux est demandeur sa femme lui répondra : « je suis désolée mais je n’ai pas le temps entre les enfants, le ménage et le manger. ». Il est vrai que certains culpabilisent parfois quand ils prennent le temps d’exprimer leur amour, ils ont le sentiment d’un éloignement de Dieu, alors que c’est tout à fait le contraire. Dieu dit du Prophète (paix sur lui) que s’il avait était rude il aurait éloigné les gens de Dieu, c’est donc que la douceur fait partie de l’adoration.

Certes nous nous aimons, mais pour prouver notre adoration et notre amour pour Dieu ne doit-on pas les concrétiser par des actes ?

Alors pourquoi en serait-il différent pour prouver les sentiments que nous éprouvons envers notre conjoint(e) ?

Le mariage n’est-il pas la moitié de la foi ? Prouver son amour à son conjoint(e) n’est- il pas alors un acte de consolidation de cette foi et donc un acte d’adoration ?

Safiya (que Dieu l’agrée) a été reçu par son époux, le Prophète (paix sur lui) lors d’une de ses retraites spirituelles du mois de Ramadan. Nous pouvons lire aussi que le Prophète (paix sur lui) a fortement recommandé un retour rapide des pèlerins auprès de leurs femmes en ces termes : « Lorsque l’un de vous a terminé son pèlerinage, qu’il rentre rapidement chez lui, car la récompense en sera plus grande ». Dans un autre hadith, il nous est rapporté qu’un homme est venu le voir pour lui dire son souhait d’aller combattre dans la voie de Dieu (jihad) mais que sa femme, elle, souhaitait aller au pèlerinage, le Prophète (paix sur lui) répondit « Accompagne ta femme ».

Les compagnons femmes du Prophète (paix sur lui) étaient, elles aussi, prévenantes, pleines de douceur et d’amour pour leurs maris. La tradition nous rapporte que Asma (que Dieu l’agrée) écartait les mouches du visage de son mari malade, Abou Bakr (que Dieu soit satisfait de lui). Oumm Soulaym annonça à son mari la mort de leur fils avec une grande douceur … Le Prophète (paix sur lui) était humain et c’est dans son humanité que nous devons le copier. Les hadiths précités montrent explicitement le comportement qu’avaient les époux et les épouses compagnons à cette époque là, des hommes et des femmes vertueux qui sont également de véritables exemples pour les hommes et les femmes d’aujourd’hui et de demain, à nous de les redécouvrir.

Comment concrétiser cette affection ?

1. Un petit cadeau de temps en temps a un effet magique! Ce qui donne de l’importance à ce geste n’est pas la valeur du présent mais surtout le fait qu’à un moment donné de la journée, oh combien surchargée, mon âme sœur a pensé à moi. Les cadeaux peuvent aussi servir à apaiser les tensions. Pensez aux anniversaires de mariage…

2. Un petit geste tendre fait des miracles! Beaucoup de couples n’ont pas de contacts physique en dehors des rapports intimes. Or on sait que le Prophète (paix sur lui) mettait souvent sa tête sur les genoux de Aicha (que Dieu soit satisfait d’elle), ils s’enlaçaient et s’embrassaient donc quoi de plus naturel que de prendre sa moitié par la main, lui caresser le visage, lui dire des mots doux, des compliments, instaurer de bonnes routines (comme les bisous du matin et du soir) qui quand on y déroge, renseigneront sur l’humeur du conjoint. A ce propos, le Prophète (paix sur lui) avait dit un jour à Aicha (que Dieu soit satisfait d’elle) « Je sais quand tu es contente de moi et quand tu es fâchée contre moi » Elle demanda comment, il répondit « quand tu es contente tu dis « par le Dieu de Mohammed » et quand tu es fâchée contre moi tu dis « par le Dieu de Ibrahim.».

Ces attentions, matérielles ou pas, alimentent la tendresse dans le couple et le rendent plus uni.

La place de l’amour dans le couple (partie 2)

La communication :

La communication dans le couple est vitale. Communiquer c’est pouvoir s’exprimer et être écouté sans être jugé .C’est aussi savoir écouter et être compréhensif.

La communication non verbale est aussi importante que la parole car les mots peuvent parfois dépasser la pensée alors que « le corps par ses attitudes est le reflet de l’âme intérieure ». Communiquer c’est donc aussi savoir décoder les comportements, les mimiques et la gestuelle.

Il faut du temps et de la patience pour comprendre tous ces codes. Prenons l’exemple du silence dans une conversation de couple, chez certains il est l’expression du mépris, chez d’autres il signifie l’incompréhension et chez d’autres encore le sentiment d’être compris sans même avoir à parler.

Malheureusement, la communication dans le couple est trop souvent réduite à parler du quotidien « où sont mes chaussettes, ramène moi 1kg d’oignons, qu’est ce que tu as fait à manger etc… », alors qu’elle doit aider à exprimer ses sentiments, ses désirs, ses états d’âme, à parler de ce qui ne va pas pour y remédier. Elle doit permettre un échange réciproque qui forgera la complicité dans le couple. La communication doit être enrichie pour durer.

Comment ?

Veiller à partager ses opinions à propos d’un événement, à avoir les mêmes centres d’intérêt, à impliquer le conjoint dans ses projets. Mais aussi prendre de temps en temps un peu de distance l’un par rapport à l’autre pour avoir des choses à se raconter.

Le respect :

Une relation humaine dénuée de respect, et à plus forte raison une relation conjugale, n’est pas viable. Malheureusement, il faut avouer que trop de couples musulmans vivent un rapport de dominant/dominé dans lequel le respect est absent.

Qu’entend on par respect ?

Le prophète (paix sur lui) a dit : « celui qui honore sa femme est un honorable, celui qui méprise sa femme est méprisable »

Respecter son conjoint, c’est l’écouter attentivement quand il parle, c’est-à-dire réagir sans dénigrer ce qu’il dit, mais réfléchir aux propos et s’il y a désaccord, l’exprimer sans haine ni mépris car loin de résoudre le problème, le mépris rabaisse la personne ce qui est réprouvé en islam. Se respecter c’est se concerter sur les petites comme les grandes choses (sauf s’il y un accord tacite, inutile d’alourdir la communication). Le respect c’est aussi tenir compte et essayer de comprendre les idées de son conjoint surtout si on ne les partage pas, c’est aussi tenir compte de ses envies et de ce qu’il ou elle n’aime pas. Respecter son conjoint se traduit par des égards particuliers pour la personne qui partage notre vie. En somme c’est avoir de la considération pour ce qu’il ou elle fait, ce qu’il ou elle dit et pour ses idées.

La confiance :

La confiance est un trésor que le couple se doit de protéger. Elle s’entretient, se renforce par une communication aussi claire que possible. L’engagement dans la vie à deux repose sur elle. Elle s’exprime dans la mise à nu du corps et de l’esprit. C’est donner son cœur, son corps dans l’espoir d’une alliance qui dure et d’un engagement véritable. C’est avoir la certitude que son époux ou épouse ne manquera pas à ses devoirs.

Le Prophète (paix sur lui) a dit « chacun de vous est un gardien et est responsable de ce dont il a la garde… ». La confiance en soi et en l’autre permet surtout un sentiment de sécurité et de sérénité, sentiments auxquels le couple ne peut se soustraire.

Conclusion :

Nos familles sont à l’image de nos sociétés. La stabilité du couple engendre la stabilité de la famille qui engendrera la stabilité de la société. Ces siècles de dictature et despotisme n’ont pas facilité l’expression et le développement de la séduction dans le couple. L’art de raviver la flamme, allumée depuis des années, doit faire partie de nous, nous devons nous rééduquer en ce sens. Il suffit pour cela de regarder de plus près nos Textes et pourquoi pas les écrits profanes sur ce sujet, car même s’il ne sont pas empreints de notre éthique, le travail de recherche n’est pas pour autant à dévaloriser, il faut apprendre à prendre le bien là où il se trouve. Se rappeler que chaque couple est une création unique. Nous venons de citer les grandes lignes pour une vie de couple réussi mais les petites lignes sont à découvrir ensemble, en apprenant à se connaître soi-même, à connaître son conjoint et permettre ainsi une cohésion dans la relation qui sera propre à chaque couple.

Rappelons que aimer et être aimé c’est vivre. Ce sentiment s’enracine dans le cœur et se traduit dans les actes. Il n’y a pas d’amour sans preuve d’amour. Il est la clé de voûte d’une relation durable, stable et apaisée. Nous avons volontairement ignoré la question de la sexualité dans le couple pour lui consacrer notre prochain débat.

Une relation de couple réussi ne va pas sans une relation sexuelle épanouie. Elles sont quelque part dépendantes l’une de l’autre.

 

http://www.islamhadithsunna.com/la-place-de-l-amour-dans-le-couple-a78396747

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Soubhana Allah:même les organes"inutiles" ont une fonction

Added 9/2/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Un organe vital est un organe dont un organisme ne peut pas se passer pour survivre. Une blessure grave ou une amputation partielle d’un organe vital met donc la vie de cet organisme en danger. Les organes vitaux sont des organes internes : ils sont protégés des traumatismes par la boîte cranienne ou la cage thoracique.

Liste des organes vitaux chez l’Homme :

le cerveau ;le cœur ;les poumons ;le foie ;le pancréas;le rein.

 

 

Mais, il existe dans notre corps des organes "superflus", organes "inutiles", organes "poubelles"... Là n'est pas la question. Le corps humain est une "machine" remarquable où chaque organe a une fonction bien précise pour que tout aille pour le mieux. Mais quand certains s'emballent et deviennent pathogènes alors leur ablation ne pose aucun problème de survie chez l'individu. C'est le cas pour l'appendice, les amygdales ou le coccyx...

D'autres parties de notre organisme ne peuvent pas être éliminées mais elles ne sont que des vestiges d'anciens organes Ce sont les structures vestigiales. Chez l'homme, le coccyx, les ongles ou encore la plica semilunaris (troisième paupière) en sont de parfaits exemples.

L'appendice

Charles Darwin, père de la théorie de l'évolution, déclarait que l'appendice remplissait un rôle de digestion pour nos ancêtres herbivores. En effet, la cellulose est difficile à dégrader et cette excroissance du caecum le permettait. Avec le temps, le régime alimentaire a changé et s'est plus diversifié d'où un rétrécissement de l'appendice au cours de l'évolution.

Depuis 2007, les scientifiques du Centre médical de l'université Duke (Etats-Unis) assurent que l'appendice iléo-caecal jouerait un rôle primordial dans le bon fonctionnement de la digestion et empêcherait les bactéries pathogènes de s'y installer.

Les personnes ayant eu une appendicectomie vivent parfaitement bien.

Les amygdales

Si vous possédez toujours vos amygdales à plus de trente ans, c'est absolument remarquable ! Tout comme les végétations adénoïdes, les amygdales palatines, situées de part et d'autre de la luette, sont des organes lymphoïdes chargés de lutter contre les virus et les bactéries.

Les amygdales sont très stimulées pendant l'enfance pour combattre les infections en jouant un rôle de barrière de protection et en produisant des anticorps.

Mais leur ablation ne pose aucun problème puisque d'autres organes comme les ganglions, la rate ou encore la moelle osseuse remplissent la même fonction immunitaire.

Les végétations

Les végétations adénoïdes sont des glandes lymphoïdes, comme les amygdales, situées dans le nasopharynx ou l'arrière-gorge.

Ces organes luttent contre les agressions microbiennes. A chaque infection, les végétations augmentent de volume pouvant, ainsi obstruer le conduit nasal et empêcher une bonne respiration et un écoulement des mucosités.

Les enfants sont souvent touchés par ce problème et le seul moyen d'y remédier est l'ablation des végétations. Le système immunitaire de l'enfant les supplée largement.

Le coccyx

L'évolution parle du reliquat d'une queue maintenant disparue chez l'homme suite à notre évolution. Les scientifiques parlent d'organe vestigial.

En réalité, le coccyx, situé à la base de la colonne vertébrale, est formé de trois à cinq vertèbres. Certaines sont soudées les unes aux autres. Seule la première vertèbre coccygienne est indépendante. A titre comparatif les mammifères sont dotés d'un long coccyx : la queue.

Chez l'humain, le rôle du coccyx est d'absorber les chocs lors de mouvements, sauts et chutes, mais aussi lorsque l'on passe en position assise. Les organes abdominaux sont également soutenus en partie par cette sorte de support osseux que constitue le coccyx.

Très sensible, le coccyx risque fréquemment de se fracturer. Il faut savoir qu'une lésion du coccyx peut être grave car de nombreux nerfs des membres inférieurs passent par le coccyx. En cas de fracture, ils risquent donc d'être touchés.

Mais les chutes ne sont pas les seuls risques d'endommager le coccyx. L'L'arthrose dorsolombaire affecte souvent le coccyx. De même une coxarthrose, ou arthrose de la hanche, occasionne des douleurs qui irradient jusqu'au coccyx. Toute maladie qui touche le rachis lombaire peut avoir des répercussions sur les vertèbres coccygiennes.

 

http://sante.journaldesfemmes.com/magazine/

http://bien-etre.excite.fr/coccyx-N26756.html

 

 

Category : Le prophète ,Haddiths | Comments (0) | Write a comment |