"> Miel - Les vertus de la - Musulman et fier de l\'être
 

Les vertus de la propolis

Added 19/5/2014

Qu'est-ce que la propolis

Les bourgeons de certains arbres sont enduits d’une résine aux propriétés antiseptiques appelée propolis. Elle constitue une véritable barrière contre les agents microbiens pathogènes qui pourraient infecter les jeunes bourgeons. Les abeilles prélèvent la propolis sur les bourgeons des arbres en la récoltant sur leurs pattes arrières et la ramènent à la ruche. L’origine végétale de la propolis dépend de la zone climatique dans laquelle se trouve la ruche. Dans les régions à climat tempéré comme en Europe, la propolis est issue à 95 % des bourgeons de peupliers.

Composition de la propolis

La propolis propolis contient plus de 300 molécules actives identifiées. Elle est composée globalement de 50 % de résines et baumes, 30 % de cire, 10% d’huiles essentielles, 5 % de pollen pollen et 5 % de matières minérales et organiques. L’apiculteur peut extraire la majorité des cires et obtenir un extrait appelé propolis pure. Cette propolis pure est composée à 100 % de molécules actives d’intérêt pharmacologique tels que flavonoïdes (pinocembrine, galangine, quercétine, acide caféique...), composés phénoliques (acides aromatiques, esters d’acides aromatiques), huiles essentielles et quelques autres composés organiques puissants (acides gras, sucres…).

Ce que la propolis peut faire pour vous

Traiter l'herpès génital
L’herpès génital est habituellement soigné par un antiviral, l’acyclovir. Dans le cadre d’une étude publiée en 2000, des chercheurs ukrainiens ont comparé l’efficacité d’une pommade à l’acyclovir à celle d’une pommade contenant 3 % de propolis chez 90 volontaires souffrant d’herpès génital (1). Résultat : la propolis s’est montrée plus efficace que le médicament pour guérir les lésions liées à l’herpès et pour soulager les symptômes.

Soigner les vaginites
La pommade à la propolis peut aussi être une arme efficace pour guérir les vaginites, des infections de la sphère vaginale. Dans une étude publiée en 1995, des chercheurs cubains ont traité 40 femmes souffrant de vaginites aiguës avec une pommade contenant 5% de propolis et toutes ont été guéries par ce traitement (2). Une autre étude a été menée en 2004 sur des femmes souffrant de vaginite chronique qui ont vu une nette amélioration de leurs symptômes grâce à la propolis (3).

Améliorer l'hygiène buccale
La propolis peut s’avérer utile pour lutter contre certaines infections de la bouche. Il est notamment utilisé sous forme de bain de bouche ou de dentifrice. Des études suggèrent que ces formulations pourraient aider à guérir des infections buccales comme les plaies de la muqueuse, les abcès ou les phlegmons, des infections de la bouche (4,5). Une étude menée en 1999 sur 26 personnes se plaignant d’avoir les dents sensibles suggère qu’un dentifrice à la propolis pourrait réduire les douleurs dentaires provoquées par le chaud ou le froid (6).

Dans une étude publiée en 2006, des chercheurs brésiliens ont testé in vitro l’efficacité de la propolis pour lutter contre différents agents pathogènes qui s’attaquent à la bouche. Ils ont montré qu’elle était efficace contre E. salivarius, S. sanguinis, S. mitis, and C. albicans, des bactéries et champignons qui sont responsables d’affections au niveau de la bouche (7).

Prévenir et traiter les infections respiratoires
La propolis aurait des vertus bien documentées pour prévenir et même soigner les infections respiratoires comme le rhume et la grippe. Ce pouvoir anti-infectieux est lié aux flavonoïdes contenus dans la propolis. Comment agissent-ils ? Les virus sont contenus dans une enveloppe protéique qui le protège. Lorsque le virus pénètre dans un organisme, cette enveloppe s’ouvre libérant le matériel viral pathogène. Les flavonoïdes contenus dans la propolis inhibent l’enzyme responsable de la décapsulation du virus. Celui-ci reste donc prisonnier de son enveloppe, le contenu génétique du virus n’est pas libéré dans l’organisme ce qui l’empêche d’être infectieux et de se proliférer. Des chercheurs russes ont traité des souris avec un extrait alcoolique de propolis à 5 % à l’aide d’un aérosol. Deux heures plus tard, ils ont infecté ces souris avec le virus de la grippe (Influenza). Résultat : le pré-traitement à la propolis inhibe totalement la prolifération du virus.

Dès les années 1980, plusieurs études mont mis en avant les bénéfices de la propolis contre les infections respiratoires. Une étude polonaise menée en 1989 chez 50 personnes montrait que la propolis était efficace pour diminuer les symptômes du rhume (8). L’administration de propolis sous forme de spray nasal a également permis de diminuer le nombre de rhino-pharyngites chez 94 enfants en bas âge (9).

Soulager les brûlures
La propolis serait au moins aussi efficace que certains médicaments pour soulager les brûlures et faciliter la cicatrisation. En 2002, des chercheurs américains ont comparé l’efficacité d’une crème à la propolis à un médicament classiquement utilisé pour traiter les brûlures, le sulfadiazine d’argent (10). Des patients présentant des brûlures au deuxième degré ont reçu l’un ou l’autre des traitements. Verdict : les chercheurs ont observé que les brûlures traitées avec la pommade à la propolis généraient moins d’inflammation et cicatrisaient plus vite que les lésions soignées avec le sulfadiazine d’argent.

Lutter contre les parasites et les champignons
De nombreuses études in vitro montrent que la propolis possède des propriétés intéressantes pour lutter contre de nombreux agents pathogènes. Elle peut notamment être employée pour lutter contre le parasite Giarda intestinalis responsable de la giardiase. Une étude a d’ailleurs mis en évidence que la propolis était aussi efficace que le tinidazole, un médicament antiparasitaire classiquement employé dans le traitement de la giardiase (11).

Si l’on en croit le résultat d’une autre étude menée sur les vertus de la propolis, celle-ci aurait des propriétés antifongiques similaires à celles de l’itraconazole, un médicament classiquement utilisé pour lutter contre les champignons (12).

Lutter contre le cancer

Des travaux de recherche réalisés à l’Université de Zagreb ont été menés récemment sur la souris pour étudier les propriétés anti-tumorales de la propolis (13). Les chercheurs ont tout d’abord prétraité des lots de souris avec, soit une injection d’épirubicine, un agent de chimiothérapie du cancer, soit avec trois prises orales de propolis (5, 10 et 15 jours avant l’inoculation de cellules cancéreuse), ou soit par les deux prétraitements combinés. Ces souries ont subit ensuite l’inoculation de cellules cancéreuses du carcinome mammaire de la souris. Deux semaines plus tard, les trois prétraitements avaient réduit de façon significative le nombre de métastases développées par rapport aux souris témoins.

Une équipe japonaise a également montré que la propolis diminue les effets néfastes de la chimiothérapie en restaurant le nombre de globules rouges et blancs dans le sang (14).

Les chercheurs ont dans un premier temps inoculé avec des cellules cancéreuses du carcinome mammaire des lots de souris. Ces souris ont ensuite reçu pendant 5 semaines des injections quotidiennes d'un agent de chimiothérapie seul (le 5-FU) ou additionné de propolis par voie orale.

Ils ont ensuite régulièrement mesuré la teneur en globules rouges, en globules blancs et en plaquettes du sang des souries pendant les 35 premiers jours de traitement. Résultat : la propolis permet de restaurer partiellement, mais de façon significative, la teneur en globules rouges et en globules blancs.

Stimuler le système immunitaire
La propolis présente une action aussi bien au niveau de l’immunité innée que de l’immunité acquise (15).

Au niveau de l’immunité naturelle, la propolis augmente l’activité des macrophages et l’activité lytique des cellules « natural killer ». Au niveau de l’immunité acquise, la propolis stimule la production d’anticorps par les lymphocytes B et la différenciation des lymphocytes T, plutôt en faveur des lymphocytes T cytotoxiques. La propolis joue également un rôle d’immunorégulation.

Comment prendre de la propolis

De nombreux travaux de recherche ont montré que la quantité de propolis nécessaire pour présenter une efficacité thérapeutique varie de 600 mg à 1500 mg par jour selon la pathologie à traiter et le poids du patient. L’extrait essentiel de propolis contient de l’alcool. Il est donc préférable pour les enfants de déposer la propolis sur une biscotte et de laisser l’alcool s’évaporer.

En traitement du cancer et en accompagnement d’une chimiothérapie
En accompagnement d’un traitement chimiothérapique, 3 unidoses par jour durant un mois tout les deux mois pendant toute la durée de la chimiothérapie.

Pour renforcer le système immunitaire
40 jours avant l’hiver, une unidose par jour en deux prises, pendant 20 jours.

A renouveler tous les deux mois pour les personnes fragiles

Pour soigner les rhino-pharyngites
Une unidose en gargarisme dans un peu d’eau chaude (pas d’eau froide car la propolis ne s’y dissout pas bien). Cela calme la douleur immédiatement.

Pour limiter caries dentaires et plaque dentaire
Quelques gouttes sur la brosse à dent ou une dose à garder dans la bouche avant de s’endormir.

 

 

http://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/se-soigner/l-apitherapie/les-vertus-de-la-propolis.html

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Miel, huile...Comment soigner une angine naturellement

Added 17/4/2011

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Chaque année, lorsque la période estivale touche à sa fin, le cortège des soucis de santé, dus au froid et à la pluie glaciale, recommence à vous menacer... Sauf, bien entendu, pour celles et ceux qui savent se prémunir contre tous ces fléaux.

L'angine est l'un de ces soucis de santé, pénible et douloureux. Communément appelé "mal de gorge", l'angine peut présenter plusieurs formes, plus ou moins importantes.

Bien sûr, je vous recommande en premier lieu de consulter votre médecin traitant afin d'être certain que rien de plus fâcheux n'est à surveiller.

Cet article va vous révéler 3 recettes très efficaces pour soigner une angine naturellement.

Nous verrons donc, en détail, l'attitude à adopter suivant que l'angine déclarée est plus ou moins importante, à savoir que :

  • Votre déglutition est simplement pénible et douloureuse.
  • Votre douleur, localisée sur un des côtés de votre gorge, engendre également un état fiévreux, vous contraignant à garder le lit.

Voyons comment agir dans le premier cas, le plus courant et le plus bénin, même s´il n'en est pas moins désagréable.

1 - Attitude mentale pour soigner une angine naturellement

Vous avez, bien sûr, pris l'avis de votre médecin, qui a diagnostiqué une angine, blanche ou rouge, ici peu importe. Le traitement naturel est aussi efficace et rapide dans les deux cas.

Sûr de ce dont il s'agit, agissez comme suit :

Faites bouillir une grande tasse de lait demi-écrémé dans lequel, une fois bouilli, vous ajouterez deux grandes cuillérées à café de miel d'acacia.

Remuez bien, pour faire fondre tout le miel et, lentement, avec beaucoup de précautions, buvez lentement le lait.

Celui-ci doit être très chaud, le plus chaud possible, sans toutefois vous brûler, ce qui serait un comble.

Déglutissez avec effort, comme si ce liquide était en fait quelque chose de solide. Faites un effort exagéré pour boire et avaler tout le contenu de la tasse, comme s'il s'agissait de quelque chose de très difficile à faire. La douleur due à l'angine vous aidera à prendre cette attitude mentale, vous permettant ainsi de bien diriger votre attention vers la zone exacte où le traitement par le miel et le lait doit avoir lieu.

Cette attitude mentale est une composante essentielle de la réussite rapide de ce traitement naturel. Gardez bien présent à l'esprit que votre esprit, même s'il vous semble embué par les conséquences de la fièvre, est votre premier mode de traitement réellement efficace. Tous les ajouts de plantes et autres ne sont là que pour vous aider à croire encore plus à votre guérison et donc à la déclencher.

2 - Onguant anti-angine

Après avoir bu le contenu complet de votre tasse de lait demi-écrémé avec vos deux cuillérées de miel d'acacia, chauffez dix centilitres d'huile d'olive, sans la faire bouillir !

Que l'huile soit simplement bien chaude, ajoutez-y 5 à 7 gouttes d'huile essentielle de romarin et 3 gouttes d'huile essentielle de sarriette.

Mélangez bien le tout à l'aide d'une cuillère, en inox de préférence, puis faites vous des massages de toute la surface de la gorge avec ce mélange.

N'appuyez pas trop fortement, mais assez fermement pour que les huiles essentielles et leurs vertus bénéfiques puissent bien pénétrer.

Massez ainsi, en reprenant plusieurs fois de la préparation sur le bout de vos doigts, pendant une dizaine de minutes.

Ceci fait, entourez votre gorge d'un tissu assez chaud, ou d'une écharpe que vous pourrez laver aisément une fois votre traitement terminé.

Mettez un vêtement chaud et préparez, pour le lendemain matin, ou le courant de la nuit si cela s'avère nécessaire, ce qui suit :

3 - Potion pour soigner l'angine naturellement

Dans un grand bol, environ trente centilitres de contenance, versez de l'eau minérale et portez-la à ébullition au four à micro-ondes.
Retirez le bol du four, puis ajoutez-y :

  • 3 pincées de thym
  • 3 gousses d'ail épluchées, mais non coupées
  • 4 pincées de feuilles de buis séchées
  • 4 grains de poivre NOIR

Couvrez le bol avec une petite assiette, ou un couvercle si vous en avez un de la bonne taille, et laissez infuser ce mélange au minimum quatre heures.

Ensuite, sans filtrer, buvez, par petites gorgées environ le quart du contenu du bol, en laissant, bien entendu, tremper tous les ingrédients dans le restant de liquide que vous terminerez dans la journée en plusieurs prises espacées de quelques heures.

Quand vous aurez terminé ce premier mélange, préparez-en un second, en agissant exactement comme pour le premier en ce qui concerne l'élaboration et l'ingestion.

Tout ce qui vient d'être décrit ici, depuis le début de cet article, est à appliquer pendant cinq jours pleins en ce qui concerne le point numéro 1 et trois jours pleins en ce qui concerne le point numéro 2.

Vous vous sortirez ainsi aisément de cette désagréable situation et récupèrerez rapidement la forme perdue. Soigner une angine naturellement n'est pas si compliqué, il vous suffit de savoir quoi faire, comment le faire, mais, surtout, de le faire !

Pour vous éviter de redevenir une victime de cette calamité, prenez bien soin, en période de froid et de pluie glacée, de prendre le mélange miel-lait, comme indiqué plus haut, vous ne vous en porterez que mieux.

Comme dit le vieux dicton populaire :
"Mieux vaut prévenir que guérir".

Même quand on sait comment soigner une angine naturellement, il est toujours préférable de ne pas avoir à le faire. 

 

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Médecine Prophétique

Added 19/12/2010

icoMedecine

Le Prophète sallallahu `alayhi wa salam a dit :
« Quiconque pratique la médecine sans avoir de science médicaleet occasionne la mort d’une personneou même est la cause de conséquences moindresdoit répondre du mal qu’il a fait.Quiconque traite les maladies sans qu’il ait été reconnu auparavantcomme réellement médecin répond aussi du mal qu’il a fait. »


Les savants sont unanimes sur ce point:

Si un individu traitant maladroitement un maladeest la cause d’un mal ou d’un accident pour le malade,cet individu est responsable.Il ne faut pas appeler médecin quiconque ne connait pas essentiellement lascience médicale, celui qui le fait est serait alors transgresseur,il serait responsable du prix du sang  si le péril était le résultat de son acte.

Le Miel et Ses Vertus


miel

Le miel est la substance sucrée produite par les abeilles à partir du nectar des fleurs ou du miellat de pucerons qu'elles récoltent et entreposent dans les alvéoles de la ruche. Il est issu d'abeilles domestiquées élevées en ruches, ou d'abeilles sauvages. En plus d'être savoureux, le miel est doté de milles vertus pour notre santé. Contre le rhume, la fatigue, les problèmes digestifs, nous allons découvrir inch'Allah tous les bienfaits de ce produit naturel.

 

  • Miel d'Acacia = Calme, reconstituant, appaisant, régulateur intestinal. Il permet de lutter contre la constipation et peut être donné à de très jeunes enfants.


  • Miel d'Aubépine = Antispasmodique, cardiopathie, crampe, contractures.


  • Miel de Bourdaine = Laxatif, stimulant de l'appétit, facilite la digestion. Il améliore le transit et soulage les gastrites.


  • Miel de Bruyère = Ce miel est conseillé en cas d'anémie, de fatigue, de convalescence ou encore d'affections des voies urinaires. C'est un dynamogénique c'est à dire qu'il augmente la force et l'énergie. Il est aussi diurétique et antirhumatismal. Riche en sels minéraux, il facilite la dissolution des calculs, idéal en cas de lithiase biliaire.


  • Miel de Colza = Cardiopathie (problème cardiaques), bon pour l'appareil circulatoire.


  • Miel de Châtaigner = Il améliore la circulation sanguine. Est utile en cas de disentherie.


  • Miel d'Eucalyptus = C'est un antiseptique général des voies respiratoires et urinaires.


  • Miel de Garigue = Tonique et fortifiant, idéal en cas de baisse d'énergie. Il donne un petit coup de fouet.


  • Miel de Gatinais = Très nourrissant, revitalisant.


  • Miel de Lavande = C'est un Antiseptique naturel. Idéal pour les maux de gorge et les états grippaux ainsi que pour les Toux convulsives et l'asthme. Il peut également être utilisés en cas d'Ulcères .


  • Miel de Lierre = Peut être utilisé pour soigner les Névralgies, et les maux de tête.


  • Miel d'Oranger = C'est un Sédatif nerveux, antispasmodique, fortement conseillé en cas d'insomnie (en particulier pour les enfants).


  • Miel de Romarin = Il augmente la sécrétion biliaire,et est aussi un stimulant hépatique. Conseillé aussi en cas d'asthme, de difficultés digestives et d'Ulcères.


  • Miel de Sapin des Voges = S'utilise pour soigner les Bronchites ou les maladies pulmonaires. Il permet rapidement de dégager les bronches.


  • Miel de Thym = Antiseptique général, il stimule les fonctions digestives, tonifie, facilite le tonus musculaire et la récupération physique.


  • Miel de Tilleul = Sédatif nerveux qui favorise le sommeil. Il sert aussi à calmer les migraines, les douleurs gastriques, ainsi que les spasmes. Apaise aussi les Maladies du coeur et de l'appareil circula


 

Le Miel dans l'Islam


fete_du_miel



Concernant le Miel et  ses vertus, Allah dit dans le Qûr'an :

" [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : "Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. "
(Sourate an-Nahl, versets 68-69)



xzny4cvw

 

De plus de nombreux Hadith, traitent du miel et dévoilent les différentes qualités et caractéristiques du miel, notamment dans le domaine médical.

Ibn Abass rapporte que le Prophète, Sal'Allah 'aleyhi wa Salam, lui a dit :
La guérison réside dans 3 choses : une gorgée de miel, une scarification, ou un point de feu ; et je défend ma communauté du feu »

(rapporté par Boukhari)

Ibn Massoud quand à lui rapporte ce que lui a dit le Prophète, Sal'Allah 'aleyhi wa Salam, :
  Contentez-vous des deux remèdes, le miel et le Coran »

(rapporté par IbnMajah et Elhakim)

Le Prophète d'Allah, Sal'Allah 'aleyhi wa Salam, a dit:
"Le miel est un remède pour chaque maladie et le Coran est un remède pour toutes les maladies d'esprit, c'est pourquoi je vous recommande les deux remèdes : le Coran et le miel".

(rapporté par Al-Boukhâri)


D’après   'Abû Sa`îd Al-Khudrî , qu'Allah soit satisfait de lui,un homme vint trouver le Prophète  et lui dit:

"Mon frère souffre de la colique". - "Fais-lui boire du miel", répondit l'Envoyé d'Allah.
L'homme revint après un certain temps et dit: "Je lui ai fait boire du miel, mais cela ne faisait qu'aggraver sa diarrhée". L'Envoyé d'Allah lui ordonna à trois reprises de lui donner du miel. A la quatrième, le Prophète lui ordonna de lui fait boire du miel. Mais comme l'homme répondait toujours: "Je lui en ai donné mais cela n'a fait qu'aggraver sa diarrhée", l'Envoyé d'Allah  lui dit alors: "Ce qu'Allah a dit est vrai, c'est le ventre de ton frère qui ment". On donna encore du miel au malade et il fut guéri.

(rapporté par Muslim)

De ce hadith nous pouvons déduire deux choses essentielles :

• Le miel est une guérison pour la plupart des maladies, car le Prophète,  n’a même pas pris la peine d’examiner le malade. De plus, le fait que la prescription fut toujours la même, sous-entend que le miel ne peut pas être un médicament qu’à certaines maladies particulières, car il n’a pas recherché à savoir quelles sont ses manifestations exactes.

• Le miel n’agit qu’après un certain temps en fonction de la maladie.

xzny4cvw


Il est important de rapeler  que peut importe la maladie, la guérison appartient à Allah. En effet la foi du musulman enseigne que la maladie et la guérison dépendent d’Allah le Puissant et Majestueux, et que l’application des traitements et soins est un recours aux moyens matériels placés par Allah dans l’univers et qu’il n’est pas permis de désespérer du soulagement attendu d’Allah et Sa miséricorde et qu’il faut maintenir l’espoir d’obtenir la guérison avec la permission d’Allah.

Voici un hadith sur la maladie qu'il est important de souligner et qui nous permet de relativiser nos souffrances :
« Quand un serviteur tombe malade, Dieu lui envoie deux anges et les charge de voir ce que dira ce malade à ceux qui viennent lui rendre visite. S’il loue Dieu, ils rapportent ceci à Dieu qui en est informé. Dieu ensuite dit : Si mon serviteur meurt je me chargerai de l’introduire au paradis. S’il s’en remet, Je lui substituerai une chair meilleure et un sang meilleur que le sien et lui pardonnerai ses péchés ».
(Malik & Ibn Abi-Dunya)

Les effets bénéfiques du miel sur la santé

Par Dr Monzur Ahmed

Article publié en anglais dans le journal Muslim Technologist
sous le titre "Bees and the hidden miracles of honey"
et apparu en ligne dans le site Ummah


miel_thumb1752246


Des traits propres à l'abeille lui font un exemple de coopération sociale inégale. Un simple regard jeté sur le nid d'abeilles est suffisant pour expliquer pourquoi elles ont fasciné l'homme depuis ses premières observations scientifiques. Le rayon qui forme le nid est composé de la cire du miel et est construit d'une série répétitive des cellules hexagonales presque parfaites. Le rayon est le siège d'une grande activité coloniale: chambre des larves, dépôt des provisions, centre de message...

Chez les abeilles, on distingue trois types de membres: les reines, les bourdons et les ouvrières, chacun ayant sa propre spécialité et sa place dans la colonie. Les reines règnent sur le nid, entourées par les surveillants et nourries par la nourriture qu'elle a besoin pour accomplir ses quelques tâches, petites mais cruciales tout de même. La reine produit des phéromones puissantes, signaux chimiques destinés aux ouvrières afin de contrôler leur comportement et fournir une part de la "colle sociale" nécessaire à la survie de l'abeille. Une structure sociale bien organisée existe au sein de la colonie et des "danses" sont élaborées pour communiquer l'endroit où se trouve la source de nourriture.

Les produits de la ruche sont importants au système agricole moderne. Non seulement les abeilles nous fournissent-elles le miel, la cire, les propolis, la gelée royale et le pollen mais elles pollinisent également une bonne partie de nos agricultures comme les arbres fruitiers, les graines oléagineuses, les petites baies et les plantes fourragères.

Le miel est un liquide visqueux remarquable, préparé par les abeilles à partir des nectars de plantes variées. Il a occupé une place proéminente dans les médecines traditionnelles. Les Egyptiens anciens, les Assyriens, les Chinois, les Grecques et les Romains utilisaient le miel pour les blessures et les maladies de l'intestin. Quand les enfants d'Israël voyageaient à travers le désert, leur but promis était de trouver "une terre abondante en lait et miel".


•°•.•°• •°•.•°• •°•.•°• •°•.•°• •°•

dessinbutin


Le Saint Coran et le Hadith du prophète présentent le miel en tant que guérisseur de maladies:

Allah l'Exalté dit dans le Coran:
"[Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles: ‹Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent."

(Sourate  16; Verset 68-69)


Le Prophète, bénédiction et paix sur lui, dit:
"Le miel est un remède pour chaque maladie et le Coran est un remède pour toutes les maladies d'esprit, c'est pourquoi je vous recommande les deux remèdes: le Coran et le miel."

Rapporté par l'Imam Bukhari.

Le lecteur peut être surpris quand il apprend que le Verset Coranique mentionné ci-dessus est cité dans une encyclopédie bien connue sur le miel (voir référence 3).


•°•.•°• •°•.•°• •°•.•°• •°•.•°• •°•


mascote_abeille

Récemment, des études scientifiques viennent apporter des arguments en faveur des effets bénéfiques du miel sur la santé:

Les propriétés antibactériennes et antifongiques du miel:

Le miel non dilué inhibe la croissance des bactéries comme Staphylococcus aureus , de certains agents pathogènes de l'intestin et des levures comme Candida albicans. A une concentration variant de 30 à 50%, le miel s'est montré supérieur à certains antibiotiques conventionnels utilisés pour traiter les infections urinaires. Le mécanisme exact de l'effet antimicrobien du miel n'est pas encore élucidé: un pH faible, une perturbation osmotique des agents pathogènes et une présence des substances bactéricides appelées dans l'ensemble "inhibine", peuvent tous jouer un rôle important dans l'inhibition de la croissance microbienne.


Les Propriétés anti-diarrhéiques:

A une concentration de 40%, le miel a un effet bactéricide sur différentes bactéries de l'intestin souvent associées à la diarrhée et la dysenterie comme Salmonella, Shigella, E. coli enteropathogène et Vibrio cholera. Une étude a montré que le miel donné avec un liquide de réhydratation aux enfants réduit la durée de la diarrhée bactérienne.


Les Propriétés cicatrisantes de blessures et anti-inflammatoires:

Le miel est considéré comme un remède précieux pour le traitement des brûlures, des blessures chirurgicales infectées et des ulcères de décubitus. Le miel est très visqueux capable ainsi d'absorber l'eau entourant les tissus en inflammation. Une étude en Afrique occidentale a montré que la greffe de peau, l'intervention chirurgicale voire l'amputation ont été évitées grâce à l'application locale du miel qui a favorisé la cicatrisation des blessures au moment où le traitement classique a échoué. Une autre étude a montré que grâce à l’application locale du miel, une cicatrisation accélérée des blessures a été observée chez les femmes ayant subi une ablation radicale de vulve à cause d'un cancer. De plus, des auteurs ont suggéré que le miel puisse être utile dans le traitement des ulcères chroniques d’odeur fétide observées en cas de lèpre.


LesPropriétés expectorantes et anti-toux:

Ces propriétés sont liées à la capacité du miel de diluer les sécrétions bronchiques et d'améliorer la fonction d'épithélium bronchique.Propriétés nutritionnelles:Le miel non contaminé est un aliment sain, léger, naturel et riche en calories. Il contient des glucides, des protéines, des lipides, des enzymes et des vitamines. Une cuillère à soupe du miel fournit 60 calories et contient 11 g de glucides, 1 mg de calcium, 0.2 mg du fer, 0.1 mg de Vitamine B et 1 mg de vitamine C.


•°•.•°• •°•.•°• •°•.•°• •°•.•°• •°•

69_Bee_Movie_Christophe_Lautrette_adam_hello

Le miel est largement disponible mais son potentiel médical est encore peu exploitable. Son mode d'action n'est pas encore complètement élucidé et ses propriétés curatives demandent plus d'évaluation et d'investissement.Aux propriétés bénéfiques du miel miraculeusement exprimées dans le Saint Coran et la Sunnah il y a 14 siècles, s'oppose une réticence de la science moderne pour accepter et exploiter le "remède traditionnel".


Le Gingembreet Ses Bienfaits

gingembre



Le Gingembre est une plante est une espèce de plante originaire d'Asie dont on utilise le rhizome en cuisine et en médecine traditionnelle. C'est une épice très employée dans un grand nombre de cuisines asiatiques, et en particulier dans la cuisine indienne. Il est aussi utilisé en Occident dans la confection de la ginger ale et de desserts comme le pain d'épices. Les vertus médicinales du gingembre ne sont plus à prouver, il est un excellent remède contre les maladies.

 

 

Allah dit dans le Qûr'an:
"Et l'on fera circuler parmi eux des récipients d'argent et des coupes cristallines, en cristal d'argent, dont le contenu a été savamment dosé. Et là, ils seront abreuvés d'une coupe dont le mélange sera de gingembre,"

Sourate 76 L'Homme, verset 15,16,17

Ibn al-quayyim dit dans at-tib An-Nabawi (la médecine prophétique):

Abou Nou’ain a mentionné dans le livre, la médecine prophétique d’après un récit d’Abou Said AL-Khodry qui dit :
Le roi Byzantins a offert à l’Envoyé d’Allah, Salal lahu alayhi wa salam, une jarre de gingembre, il a donné à chaque personne un morceau à manger, et moi aussi, il m’a donné un morceau à manger !

 

  • Le gingembre est chaud au deuxième degré. Humide au premier degré ; il est réchauffant, facilite la digestion, relâche le ventre de façon modéré ; ilest utile contre l’obstruction du foie causée par le froid et l’humidité ; il est utile de même contre l’obscurité visuelle causée par l’humidité ; si on en mange ou on enduit les yeux.
  • Il aide au coït, et décompose les flatuosités grosses produites dans les intestins et l’estomac.
  • IL est bon en général pour le foie et l’estomac de tempérament froid.
  • Si on en prend avec le sucre, une pesée de deux dirhams dans l’eau chaude il écoulera les viscosités de la salive.
  • Il peut aussi être un composant des pâtes qui décomposent le flegme et le font fondre.
  • Le gingembre acidulé est chaud et sec ; il excite le coït et augmente le sperme ; il réchauffe l’estomac dans le corps, et augmente la protection ; il est convenable au froid du foie et de l’estomac, en les dissipant de l’humectation produite de manger des fruits ; il rafraichit l’odeur de l’haleine ; et on éloigne par lui le préjudice des aliments gros et froids. ( fin de citation)
  • Le gingembre est avant tout reconnu pour ses propriétés tonifiantes, stimulantes et revitalisantes. Il est donc recommandé en cas de fatigue, manque de tonus, manque de vitalité, manque d'énergie.
  • C’est un carminatif efficace qui aide à expulser les gaz intestinaux et à lutter contre les spasmes douloureux. On l’utilise pour réduire les flatulences et ballonnements mais aussi en cas de diarrhées chroniques.
  • Il stimule la production de bile, ce qui facilite la digestion. Le gingembre se révèle efficace comme fébrifuge, antiseptique, analgésique et expectorant c’est pourquoi il intervient souvent dans les remèdes contre la fièvre, les maladies infectieuses, les bronchites. Enfin il est renommé pour son pouvoir aphrodisiaque en cas d’asthénie sexuelle.

Gingembre01


Ses Vertus


Épice essentielle, le gingembre est couramment utilisé dans la cuisine asiatique, créole, et son jus sert même de base à certaines boissons en Afrique.Stimulant et tonique général, ses propriétés sont très variées.

Energétisant, il est indiqué en cas de fatigue, de lenteurs digestives, de ballonnements…Antitussif, il aide à la prévention des maladies contagieuses.

Antalgique, antiseptique, antispasmodique, le gingembre est efficace sur tous les plans ( maux de tête, problèmes musculaires et respiratoires, nervosité…). Il serait même aphrodisiaque . (Contre l’impuissance, une médecine traditionnelle indienne préconise un mélange de jus de gingembre, de miel et d’œufs à boire tout les soirs pendant un mois).

En Chine, Il est réputé faire circuler l’énergie dans le corps. il est aussi utilisé pour provoquer la sudation et réchauffer en cas de maladie due à un refroidissement. Le Shen Jiang ( gingembre frais) réchaufferait les méridiens, le ventre et tonifierait le tube disgestif, les poumons, l’estomac et la rate. On le conseille même en cas de dépression, étant considéré comme un “harmon

L'Huile d'Olive et Ses bienfaits



2072331638_0d4abc5be6




L'Huile d'Olive provient de la matière grasse extraite des olives (fruits de l'olivier) lors de la trituration dans un moulin à huile.



D’après Abû Asîd : « Le Prophète (Prières et salutation sur lui) a dit :
« Consommez de l’huile (d’olive) et frottez-vous en [le visage...], car elle provient d’un arbre béni. »»

(Rapporté par At-Tirmidhî : 1775 et cité dans « Sahîh al-Djâmi’ »).

 

حَدَّثَنَا مَحْمُودُ بْنُ غَيْلَانَ حَدَّثَنَا أَبُو أَحْمَدَ الزُّبَيْرِيُّ وَأَبُو نُعَيْمٍ قَالَا حَدَّثَنَا سُفْيَانُ عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عِيسَى عَنْ رَجُلٍ يُقَالُ لَهُ عَطَاءٌ مِنْ أَهْلِ الشَّامِ عَنْ أَبِي أَسِيدٍ قَالَ قَالَ النَّبِيُّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ كُلُوا الزَّيْتَ وَادَّهِنُوا بِهِ فَإِنَّهُ مِنْ شَجَرَةٍ مُبَارَكَةٍ قَالَ أَبُو عِيسَى هَذَا حَدِيثٌ غَرِيبٌ مِنْ هَذَا الْوَجْهِ إِنَّمَا نَعْرِفُهُ مِنْ حَدِيثِ سُفْيَانَ عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عِيسَى

 

De plus Allâh dit :
(ainsi qu’un arbre (l’olivier) qui pousse au Mont Sinaï, en produisant l’huile servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain.)

(Coran : 23/20).



De par sa composition particulière, l’huile d’olive est un véritableélixir. Outre qu’elle favorise la croissance osseuse et consolide ladensité des os en en facilitant la minéralisation, de toutes lesgraisses alimentaires, elle est la plus riche en acides grasmono-insaturés (70 % environ) ; sa consommation régulière participeainsi à la prévention des maladies cardio-vasculaires et permet ausside diminuer le cholestérol -dans son aspect nocif- au profit du boncholestérol, facteur de prévention de l'artériosclérose. Etant le plusdigeste des corps gras, l'huile d'olive est excellente pour l’estomacdont elle améliore la digestion ainsi que le transit intestinal tout enfavorisant les sécrétions biliaires. En moyenne cinq fois plus riche envitamine E que le beurre, elle participe activement aux défenses denotre organisme contre le vieillissement.

L'huile d'olive estintégrée dans de multiples préparations propres à vous relaxer, à voustonifier la peau ou à prévenir des maladies cardio-vasculaire en absorbant tous les matins l'équivalent d'unepetite cuillère à café d'huile d'olive vierge que l'on peut mélanger aujus d'un citron. L'apport calorique de l'huile d'olive est faible, 9calories par gramme. L'huile d'olive rancit moins vite grâce à sonindice d'iode peu élevé : 78/88 contre 83/98 pour l'huile d'arachide et120/132 pour l'huile de tournesol)

Les Bienfaits Médicaux de la prière de Tarawih

masjid_plein


Les musulmans tirent de multiples bienfaits thérapeutiques et spirituels depuis les ablutions jusqu’aux mouvements de la prière – le Takbir, la position debout, l’inclinaison, la prosternation, la position assise et le Taslim.

Nous effectuons cinq prières quotidiennes obligatoires (Salat) ainsi que des prières volontaires (Sunnah, Nafl) tout au long de l’année, ainsi que les prières de Tarawih durant le mois de Ramadan. Ceci permet de pratiquer un exercice physique modéré et particulier à chaque muscle de notre corps. Certains muscles se contractent de façon isométrique (même longueur) et d’autres se contractent en approximation ou de façon isotonique (même tension). L’énergie nécessaire au métabolisme musculaire croît durant l’accomplissement de la Salat et entraîne une déficience d’oxygène et des nutriments musculaires. Ensuite, cette déficience entraîne la vasodilatation, une augmentation de la taille des vaisseaux sanguins, qui permet au sang de circuler aisément vers le cœur. Cette charge temporairement accrue permet de fortifier le muscle cardiaque et d’y améliorer la circulation.

Durant le mois de Ramadan, des prières additionnelles sont effectuées après la prière de Icha, appelées prières de Tarawih et qui varient de 8 à 22 rak’ats. Il y a une pause de quelques minutes toutes les quatre rak’ats pour louer la grandeur d’Allah. Après l’Iftar (rupture du jeûne), le niveau de glucose dans le sang continue d’augmenter à cause de la nourriture ingérée. Juste avant le repas d’Iftar, les niveaux de glucose dans le sang et d’insuline sont à leur niveau le plus bas. Environ une heure après le repas, le glucose commence à augmenter ainsi que l’insuline dans le plasma. Le foie et les muscles récupèrent le glucose qui circule. Le sucre dans le sang atteint de hauts niveaux au bout d’une heure ou deux et les bénéfices de la prière de Tarawih font alors effet. Le glucose circulant est métabolisé en dioxyde de carbone et en eau durant les prières de Tarawih.

Ainsi, les prières de Tarawih aident à dépenser le surplus de calories et à améliorer la flexibilité et la coordination, à réduire les réactions autonymiques liées au stress chez les personnes en bonne santé et à soulager l’anxiété et la déprime.



 Bien-être physique et émotionnel


Les mouvements effectués lors des prières de Tarawih améliorent la condition physique, le bien-être émotionnel et augmentent la longévité du Namazi (la personne qui effectue la Salat ou Namaz). Lorsque qu’un effort est fourni, comme lorsque l’on effectue les prières de Tarawih, il s’opère une amélioration de l’endurance, de la résistance, de la flexibilité et de la force. On a constaté que les cinq prières quotidiennes (Salat) produisent les mêmes changements physiologiques que ceux produits par un jogging ou une marche à pied à une allure de 3 miles par heure, mais sans effet indésirable.

De récentes études appliquées à 17 000 étudiants d’Harvard qui ont intégré l’Université entre 1916 et 1950 ont prouvé que seuls des exercices modérés, équivalent à un footing quotidien d’environ 3 miles, garantissaient une bonne santé et pouvaient même ajouter quelques années de vie. Les hommes qui dépensaient environ 2000 calories, sur une base hebdomadaire (ce qui équivaut à une marche quotidienne, un footing, ou l’exercice du cyclisme ou de la natation pendant 30 minutes) avaient des taux de mortalité un quart ou un tiers inférieur à leurs camarades qui pratiquaient peu ou pas d’exercice. En plus de ceci, le prieur sera préparé à tout effort physique inattendu tel que la chute subite d’un enfant, d’un siège ou le simple fait de rattraper un transport en commun. Les plus âgés accompliront ces gestes avec sûreté et efficacité. Ainsi, c’est un avantage pour les plus âgés qui pourront maintenir leur condition physique sur une période plus longue. On a observé que ceux qui jeûnent et effectuent les prières de Tarawih se sentent plus convalescents et robustes.

Les personnes âgées

Lorsque les personnes vieillissent, leurs activités physiologiques diminuent. Ainsi, leurs os deviennent plus fins et, s’ils ne sont pas traités correctement, ils souffrent d’ostéoporose. Ceci est la cause de fractures des os lorsque les personnes âgées tombent, du fait de la perte minérale dans l’os et de l’état spongieux de ce dernier. L’os devient structurellement instable, fragile et sensible aux fractures.

L’ostéoporose primaire est la plus commune chez les femmes ménopausées (du fait d’une baisse d’oestrogène) ou chez celles qui ont subi une ovariectomie bilatérale (ablation des deux ovaires). Les femmes ont six fois plus de probabilités que les hommes de développer l’ostéoporose de type I.

Les principales stratégies de prévention de l’ostéoporose sont la consommation diététique importante de calcium et de vitamine D, l’exercice régulier et l’apport d’oestrogène pour les femmes ménopausées. La peau devient, elle aussi, fragile et froissée. Les processus de réparation du corps deviennent plus lents et les défenses immunitaires décroissent. Pour les personnes âgées, l’activité physique est réduite. De ce fait, ils ont des niveaux d’insuline plus bas. Les fonctions de réserve de tous les organes vitaux diminuent et les personnes âgées sont plus sensibles aux accidents et aux maladies.

Grâce aux mouvements répétitifs et réguliers durant la Salat, la force musculaire, la puissance des tendons, les articulations, la flexibilité et les réserves cardiovasculaires sont améliorées.

Ainsi, la Salat et les prières de Tarawih permettent aux personnes âgées d’enrichir leur qualité de vie et de faire face à des difficultés inattendues telles que des chutes qui pourraient les blesser. Ainsi, les prières de Tarawih vont augmenter leur endurance, leur respect de soi et leur confiance du fait qu’ils se sentent indépendants.

L’adrénaline est secrétée même lors d’une activité mineure. La sécrétion dure plus longtemps que son incitation. Même lorsque les prières de Tarawih sont terminées, les effets de l’adrénaline et la noradrénaline sont manifestes. L’adrénaline, également appelée épinéphrine, est produite par la glande médullosurrénale. La partie centrale de cette glande sécrète l’hormone qui, chimiquement, est presque identique à la substance noradrénaline produite aux extrémités des nerfs sympathiques.

La sécrétion d’adrénaline dans la circulation sanguine entraîne l’accélération du cœur, le resserrement des artérioles et la dilatation des pupilles. De plus, l’adrénaline produit une hausse du taux métabolique préparant le corps à toute urgence.


Le simple fait d’avoir l’intention d’effectuer les prières de Tarawih est suffisant pour activer le système nerveux sympathique. Le système nerveux sympathique (système nerveux lombo-thoracique) est l’un des deux composantes du système nerveux autonymique qui fournit les nerfs moteurs aux muscles des organes internes et au muscle cardiaque. Les fibres nerveuses sympathiques remontent par les nerfs spinaux dans les régions thoracique et lombaire. Elles dégagent principalement de la noradrénaline qui augmente le rythme cardiaque et la respiration, fait monter la pression sanguine et ralentit le processus de digestion, provoquant les effets du système nerveux parasympathique. L’adrénaline redistribue le sang dans le corps aux muscles actifs, mobilise le glycogène du foie si nécessaire afin d’apporter du glucose aux tissus actifs, diminue la fatigue des muscles du squelette, facilite la ventilation alvéolaire en relâchant les muscles bronchiques.

Les effets bénéfiques de l’exercice doux

Les prières de Tarawih sont considérées comme étant un exercice doux. Les effets bénéfiques de l’exercice doux sur le corps sont les suivants :

Effets sur les muscles du squelette


Les muscles non utilisés s’atrophient malgré la présence de protéines. Durant la prière et les prières de Tarawih, chaque muscle du corps se contracte, les uns isotoniquement et les autres isométriquement. Cet exercice doux améliore également l’endurance et diminue la fatigue. Il aide les personnes à capacité réduite à utiliser au mieux les capacités qui leur restent. Le flux de sang dans un muscle au repos est faible. Durant la prière, il est augmenté de façon significative. Le flux augmente parfois même avant le début des prières de Tarawih, juste avec l’idée de les effectuer.

En plus du besoin de graisse, protéines et d’hydrates de carbone, le corps humain a besoin de minéraux tels que le potassium pour l’activité nerveuse et musculaire. Ils se trouvent dans les fruits, les viandes, les fruits de mer et le lait. Une déficience en potassium cause des troubles musculaires et neurologiques. Le potassium joue également un rôle important dans la transmission des impulsions nerveuses. De plus, il exerce un rôle dans l’activité des enzymes cellulaires et aide à réguler les réactions chimiques par lesquelles les hydrates de carbone se transforment en énergie et les acides aminés se transforment en protéines. Aussi, les ions de potassium entraînent la vasodilatation des artérioles.

Lors des prières de Tarawih, la pression sanguine systolique (le plus grand nombre dans la pression sanguine) peut monter un peu et la pression sanguine diastolique (le plus petit nombre) peut demeurer la même ou bien chuter. Cependant, une fois que les prières de Tarawih sont terminées, la pression sanguine peut chuter en dessous des niveaux normaux, ce qui est un bon signe.

Les prières de Tarawih améliorent l’efficacité respiratoire ; la circulation dans les capillaires entourant les alvéoles est augmentée, entraînant un échange de gaz accru et une respiration plus profonde. L’augmentation de la consommation maximale d’oxygène est ce qui permet au prieur de se sentir mieux.

Les personnes qui effectuent les prières de Tarawih, en plus des prières prescrites, sont plus alertes et actives que celles qui n’effectuent pas les prières de Tarawih, même à un âge avancé. Les prières de Tarawih améliorent la force physique et la stabilité des articulations et réduit les risques de blessure des tendons et des tissus connectifs.

Passé le stade des 40 ans, la densité minérale osseuse chute avec l’âge. Les prières de Tarawih augmentent la densité minérale osseuse chez les femmes ménopausées et les femmes âgées, protègent contre l’ostéoporose et maintient la normalité des structures osseuses. L’ostéoporose entraîne des fractures de la hanche chez les femmes ménopausées et les femmes âgées. Le risque d’ostéoporose est considérablement réduit par la pratique régulière de la prière et par les prières de Tarawih.

La salat et les prières de Tarawih améliorent la lubrification des articulations ainsi que le mouvement, et maintiennent la flexibilité.

La pratique de la Salat et des prières de Tarawih protège également contre une thrombose profonde des veines (qui est la cause la plus commune d’ulcération des jambes chez les personnes âgées).

Effets métaboliques


La Salat et les prières de Tarawih facilitent le contrôle du poids et permettent de dépenser des calories sans entraîner d’augmentation proportionnée de l’appétit. La combinaison de restrictions diététiques modérées, à la fois lors du Sahur et de l’Iftar, accompagnées par les prières de Tarawih devraient permettre une perte de poids. Ceci réduira également à la fois la graisse et le poids corporel mais le poids non-graisseux restera le même ou diminuera peut-être légèrement. Ainsi, pendant le jeûne du mois de Ramadan, il ne faut pas manger de façon exagérée lors du Sahur et de l’Iftar et continuer d’effectuer la salat et les prières de Tarawih afin de pouvoir perdre un excès de poids.

Il est connu que l’exercice protège contre les maladies cardiaques coronnariennes, l’augmentation des lipoprotéines à haute densité (bon cholestérol), augmente la consommation maximale d’oxygène, ralentit le cœur, abaisse légèrement la pression sanguine, abaisse l’activité ectopique ventriculaire, élargit la lumière des artères coronnaires et augmente le rythme cardiaque.

L‘exercice améliore également la tolérance aux hydrates de carbone, améliore et aide dans les cas de maladies respiratoires chroniques. Des changements bénéfiques ont été constatés au niveau du taux de lipides, de la pression sanguine, de la coagulation, ainsi que des réductions du poids et une sensibilité à l’insuline des muscles et autres tissus chez les personnes qui pratiquent de l’exercice.

La sécrétion d’hormones de croissance est accrue par les prières de Tarawih. Comme la sécrétion d’hormones est nécessaire pour la formation du collagène, ceci peut être un important facteur explicatif du fait que la peau des personnes qui jeûnent régulièrement durant le mois de Ramadan et effectuent les prières de Tarawih ne prenne pas de rides et que ces personnes paraissent même plus jeunes.

Santé mentale


Le fait que l’exercice améliore l’humeur, les pensées et le comportement est un fait connu. L’exercice améliore la qualité de vie, procure plus de bien-être et d’énergie, réduit l’anxiété et la déprime, influence favorablement l’humeur et contribue à l’estime de soi et au sentiment de confiance, améliore la mémoire chez les personnes âgées surtout par la répétition des versets du Glorieux Coran ou d’autres paroles exaltant la Gloire d’Allah. Cette répétition constante des versets du Coran peut aider à protéger l’esprit des pensées indésirables. Un chercheur de l’Université d’Harvard, Dr Herbert Benson, a trouvé que la répétition de la prière, des versets du Coran ou des invocations entrainent une réaction de relaxation qui provoque une baisse de la pression sanguine et de la consommation d’oxygène ainsi qu’une réduction des rythmes cardiaque et respiratoire.

Tout ceci est combiné au sein des prières de Tarawih, ce qui constitue un exercice idéal pour la relaxation. Elles combinent une activité musculaire répétitive par la répétition de la prière, la récitation de paroles de glorification d’Allâh et d’invocations. La prière de Tarawih permet à l’esprit d’être en état de relaxation.

Cet état calme de l’esprit peut être dû, en partie, à l’échappement d’encéphalines, de béta-endorphines (morphines endogènes) et autres, dans la circulation sanguine. Les endorphines sont des peptides composés d’acides aminés qui agissent sur les systèmes nerveux central et périphérique pour réduire la douleur. Les endorphines sont catégorisées en alpha-endorphines, beta-endorphines et gamma-endorphines qui produisent des effets pharmacologiques similaires à la morphine. La béta-endorphine trouvée dans le cerveau et dans le système gastro-intestinal est l’endorphine la plus puissante et constitue un puissant analgésique (qui supprime la douleur) chez les humains et les animaux. Par exemple, souvent, lors de l’accouchement, des endorphines sont produites, réduisant la sensation de douleur chez la femme. Cette production d’endorphine est associée à une euphorie. Les femmes qui accouchent avec peu ou aucun traitement médical appellent cette euphorie « l’apogée de l’accouchement ».



Conclusion


L’Islam est la seule religion dans laquelle les mouvements physiques des Salats et des prières de Tarawih sont combinés à un exercice spirituel. Lorsque les Salats et les prières de Tarawih sont effectuées tout au long de la vie d’une personne, se répétant à quelques heures d’intervalle, elles lui permettent de pouvoir combiner plus facilement concentration et effort physique, et ainsi, le prieur bénéficie à la fois de l’exercice spirituel et physique.

La Salat et les prières de Tarawih sont uniques dans le sens que la tension augmente dans les muscles durant l’exercice physique alors qu’elle s’abaisse au niveau de l’esprit du fait des éléments spirituels.

Les bienfaits suivants ont été constatés chez ceux qui effectuent les prières de Tarawih : calories brûlées et perte de poids, maintien du tonus musculaire et de la composition du corps, flexibilité des articulations (les articulations raides sont souvent le résultat du manque d’exercice et non de l’arthrose), augmentation des taux métaboliques, amélioration de la circulation, augmentation de la capacité des fonctions cardiaques et pulmonaires, abaissement du risque de maladie cardiaque, augmentation du contrôle de soi, réduction du niveau de stress, augmentation de la capacité à se concentrer, amélioration de l’apparence, réduction des états de déprime et résistance face à la déprime, sommeil facilité et baisse d’appétit.

On note également que ceux qui effectuent régulièrement la Salat ainsi que les prières surérogatoires peuvent conserver et également retarder la perte de masse osseuse pour ce qui concerne les personnes âgées, apportant ainsi une protection contre les ravages de l’ostéoporose qui affligent les hommes et les femmes.

Il est également possible de retarder le processus de vieillissement et de s’assurer une certaine protection de santé pour l’avenir. Ceux qui effectuent la Salat (Fard et Wajib), les prières Sounna et Nafl ainsi que les prières de Tarawih tout au long de leur vie acquièrent une protection et des effets positifs en terme de santé et de longévité. Ils produisent l’effet inverse de la consommation de cigarettes et de l’excès de poids qui raccourcissent l’espérance de vie.

Même les personnes ayant une pression sanguine élevée (un risque de maladie cardiaque primaire) réduisent leur taux de mortalité de moitié et le risque de mort suite à une maladie grave est réduit. Ils contrent également les tendances génétiques de mort arrivant à un âge peu avancé.

Ainsi, la Salat (Fard, Wajib) les prières Sunnah, Nafl et de Tarawih sont nécessaires pour que les musulmans puissent préserver leur vie ainsi que des qualités désirables durant leur vieillesse.


Texte écrit par le Dr Dr Ibrahim B. Syed, traduit par la sœur Inaya 


Les bienfaits de graine de Nigelle

photo_11336_7

Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit :
«Soignez-vous en utilisant la graine de nigelle, c'est un remède contre tous les maux à l'exception de la mort».

Voici un aperçu des qualités et vertus de la graine de nigelle qui sont un signe certain, parmi tant d'autres, de la prophétie de notre prophète dans le domaine médical. Le prophète nous a en effet enseigné depuis plus de quatorze siècles que "la graine de nigelle" était un remède contre tous les maux.

Abou Hourayra affirme avoir entendu le prophète dire:
"Utiliser la graine de nigelle dans vos soins, c'est est un remède contre tous les maux exception faite de la mort".

Son Histoire et Ses Propriétés

plant

La graine de nigelle est appelée "habat al-baraka" (la graine bénie) en Egypte, al-kamoun en Libye, "al-qahta" au Yémen, "al-sânoudj" en Algérie, "al-shounîz" en Iran et Nigella sativa en latin. On la nome aussi "al-bashma".

La graine de nigelle se compose d'éléments actifs ayant bon goût et produisant un effet miraculeux. Elle contient du phosphate, du fer, du phosphore, du carbo-hydrate, des essences qui forment l'essentiel de son pouvoir. Elle renferme des antibiotiques pouvant détruire tout virus, microbe ou bactérie, du carotène au pouvoir anti-cancéreux, des hormones sexuelles fertilisantes et excitantes; Elle possède également un pouvoir à faciliter l'élimination d'urines; elle renferme des enzymes anti-acides, des calmants mais aussi des éléments stimulants le développement de l'intelligence. Ce ne sont là que quelques vertus parmi d'autres que la recherche appliquée pourra découvrir un jour et qui pourraient dispenser de médecin et de tout autre pharmacie, notamment son huile qui renferme son pouvoir.

La science moderne certifie le pouvoir mystérieux de la graine de nigelle.

Depuis que le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a informé ses compagnons du pouvoir médicinal merveilleux de la graine de nigelle, les traditionnistes se sont employés, chacun selon ses connaissances, à essayer de prouver qu'elle soignait tous les maux. Certains en sont arriv

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (1) | Write a comment |

Les mille et une vertus du Miel

Added 13/7/2014

   

 

Par Dr Monzur Ahmed

Des traits propres à L'abeille lui font un exemple de coopération sociale inégale. Un simple regard jeté sur le nid d'abeilles est suffisant pour expliquer pourquoi elles ont fasciné l'homme depuis ses premières observations scientifiques. Le rayon qui forme le nid est composé de La cire du miel et est construit d'une série répétitive des cellules hexagonales presque parfaites. Le rayon est le siège d'une grande activité coloniale: chambre des larves, dépôt des provisions, centre de message...

Chez les abeilles, on distingue trois types de membres: les reines, les bourdons et les ouvrières, chacun ayant sa propre spécialité et sa place dans la colonie. Les reines règnent sur le nid, entourées par les surveillants et nourries par la nourriture qu'elle a besoin pour accomplir ses quelques tâches, petites mais cruciales tout de même. La reine produit des phéromones puissantes, signaux chimiques destinés aux ouvrières afin de contrôler leur comportement et fournir une part de la "colle sociale" nécessaire à la survie de l'abeille. Une structure sociale bien organisée existe au sein de la colonie et des "danses" sont élaborées pour communiquer l'endroit où se trouve la source de nourriture.

Les produits de la ruche sont importants au système agricole moderne. Non seulement les abeilles nous fournissent-elles le miel, la cire, les propolis, la gelée royale et le pollen mais elles pollinisent également une bonne partie de nos agricultures comme les arbres fruitiers, les graines oléagineuses, les petites baies et les plantes fourragères.

Le miel est un liquide visqueux remarquable, préparé par les abeilles à partir des nectars de plantes variées. Il a occupé une place proéminente dans les médecines traditionnelles. Les Egyptiens anciens, les Assyriens, les Chinois, les Grecques et les Romains utilisaient le miel pour les blessures et les maladies de l'intestin. Quand les enfants d'Israël voyageaient à travers le désert, leur but promis était de trouver "une terre abondante en lait et miel".

Le Saint Coran et le Hadith du prophète présentent le miel en tant que guérisseur de maladies:

Allah l'Exalté dit dans le Coran:

"[Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles: ‹Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font. Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent." (16:68-69)

Le prophète (bénédiction et paix sur lui) dit: "Le miel est un remède pour chaque maladie et le Coran est un remède pour toutes les maladies d'esprit, c'est pourquoi je vous recommande les deux remèdes: le Coran et le miel." (Rapporté par l'Imam Bukhari).

Le lecteur peut être surpris quand il apprend que le Verset Coranique mentionné ci-dessus est cité dans une encyclopédie bien connue sur le miel (voir référence 3).

Récemment, des études scientifiques viennent apporter des arguments en faveur des effets bénéfiques du miel sur la santé:

Les propriétés antibactériennes et antifongiques du miel:

Le miel non dilué inhibe la croissance des bactéries commeStaphylococcus aureus , de certains agents pathogènes de l'intestin et des levures comme Candida albicans. A une concentration variant de 30 à 50%, le miel s'est montré supérieur à certains antibiotiques conventionnels utilisés pour traiter les infections urinaires. Le mécanisme exact de l'effet antimicrobien du miel n'est pas encore élucidé: un pH faible, une perturbation osmotique des agents pathogènes et une présence des substances bactéricides appelées dans l'ensemble "inhibine", peuvent tous jouer un rôle important dans l'inhibition de la croissance microbienne.

Propriétés anti-diarrhéiques:

A une concentration de 40%, le miel a un effet bactéricide sur différentes bactéries de l'intestin souvent associées à la diarrhée et la dysenterie comme Salmonella, Shigella, E. coli enteropathogène et Vibrio cholera. Une étude a montré que le miel donné avec un liquide de réhydratation aux enfants réduit la durée de la diarrhée bactérienne.

Propriétés cicatrisantes de blessures et anti-inflammatoires:

Le miel est considéré comme un remède précieux pour le traitement des brûlures, des blessures chirurgicales infectées et des ulcères de décubitus. Le miel est très visqueux capable ainsi d'absorber l'eau entourant les tissus en inflammation. Une étude en Afrique occidentale a montré que la greffe de peau, l'intervention chirurgicale voire l'amputation ont été évitées grâce à l'application locale du miel qui a favorisé la cicatrisation des blessures au moment où le traitement classique a échoué. Une autre étude a montré que grâce à l’application locale du miel, une cicatrisation accélérée des blessures a été observée chez les femmes ayant subi une ablation radicale de vulve à cause d'un cancer. De plus, des auteurs ont suggéré que le miel puisse être utile dans le traitement des ulcères chroniques d’odeur fétide observées en cas de lèpre.

Propriétés expectorantes et anti-toux:

Ces propriétés sont liées à la capacité du miel de diluer les sécrétions bronchiques et d'améliorer la fonction d'épithélium bronchique.

Propriétés nutritionnelles:

Le miel non contaminé est un aliment sain, léger, naturel et riche en calories. Il contient des glucides, des protéines, des lipides, des enzymes et des vitamines. Une cuillère à soupe du miel fournit 60 calories et contient 11 g de glucides, 1 mg de calcium, 0.2 mg du fer, 0.1 mg de Vitamine B et 1 mg de vitamine C.

Le miel est largement disponible mais son potentiel médical est encore peu exploitable. Son mode d'action n'est pas encore complètement élucidé et ses propriétés curatives demandent plus d'évaluation et d'investissement.

Aux propriétés bénéfiques du miel miraculeusement exprimées dans le Saint Coran et la Sunnah il y a 14 siècles, s'oppose une réticence de la science moderne pour accepter et exploiter le "remède traditionnel".

Références

1. Ali A.T.M.M. (1989). The pharmacologial characterization and the scientific basis of the hidden miracles of honey. Saudi Medical Journal. 10(3):177-179.

2. Zumla A. and Lulat A. (1989). Honey- a remedy rediscovered. J Royal Soc Med. 82: 384-385.

3. Crane E. (1975). Honey: a comprehensive survey. London, Heineman.

4. Winston M.L. (1987). The biology of the honey bee. London, Harvard University Press.

 

 

 

 

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |