"> La-bonne-parole - Marcher sur les braises: explication - Musulman et fier de l\'être
 

Marcher sur les braises: explication scientifique

Added 29/3/2015

Résultat de recherche d'images pour

Parce que le charbon n’est pas un bon conducteur de chaleur. Autrement dit, bien qu’il puisse devenir très chaud –habituellement entre 537°C et plus de 1.000°C – il ne peut pas transmettre très efficacement la chaleur à d’autres matériaux.

Quand la chair touche un objet chaud qui conduit bien la chaleur, du métal par exemple, elle est souvent brûlée car le métal la chauffe très rapidement.

Mais le charbon –et en particulier la cendre qui recouvre une braise ardente– ne transmet pas très bien la chaleur. Quand la peau entre donc en contact avec le charbon, elle refroidit la surface extérieure du morceau de charbon plus rapidement que la chaleur ne pourra se déplacer de l’intérieur du morceau de charbon pour brûler la chair, au moins au début.

C’est le même principe que celui selon lequel vous pouvez mettre votre main ou toucher une miche de pain dans un four chaud sans vous brûler, alors que vous vous brûleriez si vous touchiez les parois du four ou si vous laissiez votre main sur la miche plus longtemps que quelques secondes. (Le pain, comme le charbon, n’est pas un conducteur thermique efficace).
Disposer correctement les morceaux de charbon

Cela dit, marcher sur le feu n’est pas sans risque: si vous restez sur du charbon ardent pendant trop longtemps au lieu de vous déplacer rapidement, ou si le feu contient des morceaux de métal, de bois ou de sève (qui sont de bien meilleurs conducteurs thermiques que le charbon), vous pourriez vous brûler. De même si un morceau de braise brûlante se colle à votre pied pendant la marche.(...)

Beaucoup de partisans de la marche sur le feu affirment que les marches réussies sont soit le résultat d’une transe psychologique intense soit d’une protection surnaturelle. Robbins a écrit que «les gens changent leur physiologie en changeant leurs croyances», et l’un des marcheurs brûlés interrogé par le San Jose Mercury News a expliqué qu’il avait été blessé car il «n’était pas dans le bon état d’esprit».
Pas besoin d'entrer en transe

Mais les experts et les anthropologues qui ont participé à des marches sur le feu réfutent qu’un état d’esprit particulier soit nécessaire pour les réussir, tant que les braises sont disposées correctement et que l’on ne reste pas dans le feu trop longtemps.

Les rituels de marche sur le feu se sont développés individuellement en Grèce, aux îles Fidji, en Inde et dans d’autres parties du monde. D’habitude, la marche sur le feu consiste en une expérience de transformation spirituelle ou en un rite d’introduction à une secte religieuse.

La marche sur le feu a été introduite au grand public américain dans les années 1980 par Tolly Burkan, un conférencier, coach et auteur de développement personnel, et a été adoptée par Robbins et d’autres théoriciens du développement personnel qui expliquent que ces méthodes aident les gens à découvrir leur potentiel absolu.

L.V Anderson

 

http://www.slate.fr/story/59965/pourquoi-brule-marcher-sur-feu-braises

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

L’enfer est-il éternel ?

Added 27/3/2015

Ce sujet risque de sembler choquant pour la plupart des musulmans, notamment après la lecture du verset suivant:(2:80) Ils ont déclaré: « Le feu ne nous affectera qu’un nombre de jours limité ». Réponds : «Tenez-vous cette promesse (directement) de Dieu - car (nous savons que) Dieu tient toujours sa promesse - ou prétendez-vous au sujet de Dieu ce dont vous n’avez aucune connaissance ?» Le débat qui se pose est le suivant: l’enfer est-il éternel ou la miséricorde de Dieu est-elle au contraire infinie, ce qui implique que l’enfer aura une durée déterminée?

Le verset 7:40 apporte une réponse très simple à cette question capitale:

(7:40) En vérité, les portes du ciel ne s’ouvriront pas pour ceux qui traitent Nos signes de mensonges et s’en détournent avec dédain; et ils n’accéderont point au Paradis jusqu'à tant quele chameau ne passe au travers du chas de l’aiguille. C’est ainsi que Nous rétribuons les coupables.

Depuis des millénaires, l’idée qu’un objet de taille importante puisse passer par le chas d’une aiguille ne pouvait que sembler être une impossibilité. Pourtant, Dieu ne dit jamais d’absurdité: S’Il dit qu’un chameau, ou même une planète, passera par le trou d’une l’aiguille, nous devons Le croire sur parole, et il est au contraire une certitude absolue qu’il en sera ainsi. Le verset 7:40 est l’un des innombrables miracles scientifiques du Coran, et prouve que l’effondrement gravitationnel de la matière dans l’infiniment petit est une réalité de l’univers: L’enfer sera finalement absorbé, probablement par un trou noir qui happera et effondrera sa matière dans un espace pas plus grand que le trou d’une aiguille. Si l’on se réfère à la durée moyenne d’un système solaire dans notre univers, nous pouvons facilement nous attendre à ce que l’enfer dure nettement plus d’un milliard d’années. 

Ceux qui ont rejeté les signes de Dieu et auront déclaré sans aucun fondement que l’enfer ne durera « qu’un nombre de jours limité » devrons faire face à la terrible réalité: L’enfer durera au contraire si longtemps et la souffrance y sera si horrible qu’il semblera comme une éternité. Il sera impossible pour les habitants de l’enfer de s’en échapper jusqu’à tant que l’enfer lui-même ne cesse d’exister (43:74-75). Dieu est Clément et Miséricordieux et 7:40 illustre son amour et Sa Grâce infinie: Les habitants de l’enfer seront finalement pardonnés et admis au paradis, même les pires criminels. Ce n’est pas une simple interprétation mais bien une promesse que nous tenons de Dieu Lui-même dans le saint Coran.

L’allégorie du chameau qui passe par le chas d’une aiguille a également été utilisée par Jésus dans les évangiles dans un contexte très similaire:

(Mathieu 19:24): Je vous le dis encore : Il est plus aisé qu'un chameau passe par le trou d'une aiguille, qu'il ne l'est qu'un riche entre dans le Royaume de Dieu. (Martin 1744)

De même que le Coran condamne ceux qui perdent leur âmes à cause de leur avarice, Jésus montre à quel point il est difficile pour un être humain de surmonter son manque de générosité surtout lorsqu’on est riche. Cette parabole prouve en réalité que Jésus avait une connaissance avancée du futur (l’enfer aura une durée déterminée) ainsi que des lois de l’univers (effondrement de la matière). De même que le Coran, l’évangile établit « le chas d’une aiguille » comme un passage obligé entre le royaume des pêcheurs (l’enfer) et le Paradis. Seules nos générations pouvaient mesurer la portée scientifique d’une telle parabole, et il nous est aujourd’hui possible de déduire qu’au bout du compte, la miséricorde de Dieu est infinie. La thèse de l’éternité de l’enfer en Islam provient surtout d’une mauvaise compréhension du verset 7:40; il nous est aujourd’hui possible de rompre avec cette croyance en évaluant le Coran à la lumière des découvertes scientifiques de notre temps.

L’enfer est décrit dans le Coran comme un endroit ou l’ombre d’un objet aura trois densités:

(77:30) Allez vers (un monde où) l’ombre s’étend en trois colonnes.

Ce verset semble sous-entendre qu’il s’agira d’un système solaire avec trois étoiles; La chaleur associée avec un tel système solaire et l’absence d’ombre parfaite est une chose absolument terrifiante.

L’enfer dans les paraboles (évangiles, Coran) a été interprété et traduit par « chameau ». Mais est-ce la vraie signification ? Un célèbre chercheur, écrivain et traducteur du Coran (Muhammad Asad) a interprété complètement différemment le verset 7:40:

 «…Quant au mot « jamal » qui apparaît dans la phrase, il n’y a quasiment aucun doute que le traduire, dans ce contexte, par « chameau » est erroné. Comme le souligne Zamakhshari (et confirmé par d’autres commentateurs classiques, y compris Razi), Ibn Abbas lisait le mot avec l’orthographe « joumal », qui signifie « corde épaisse» ou « cable torsadé »; et la même lecture est attribuée à 'Ali ibn Abi Talib (Taj al-'Arous). On doit également préciser qu’il y a d’autres orthographes dialectaux de ce mot, plus particulièrement, joumal, jouml, joumoul et, finalement, jamal (qui est la version communément acceptée dans le Coran) – tous signifient « corde épaisse,  torsadée » (Jawhari, et tous sont utilisés dans ce sens par certains compagnons du prophète ou leurs successeurs immédiats, tabi'oun). Ibn Abbas est également cité par Zamakhshari comme ayant dit que Dieu n’aurait pu choisir une métaphore aussi inappropriée qu’un « chameau qui passe au travers du chas d’une aiguille », c'est-à-dire qu’il n’y a aucune relation possible entre un chameau et la chas d’une aiguille, alors que, d’un autre coté, il y a une relation toute indiquée entre ce dernier et une corde (qui, après tout, n’est qu’un fil extrêmement épais). En tous les cas, et en conséquence, exprimer « jamal » par « corde torsadée » est, dans ce contexte, infiniment préférable à celui de chameau… »

Relisons donc le verset à la lumière des informations révélées par Muhammad Asad:

(7:40) En vérité, les portes du ciel ne s’ouvriront pas pour ceux qui traitent Nos signes de mensonges et s’en détournent avec dédain; et ils n’accéderont point au Paradis jusqu'à tant que l’épaisse corde torsadée ne passe au travers du chas de l’aiguille. C’est ainsi que Nous rétribuons les coupables.

ان الذين كذبوا بايتنا واستكبروا عنها لا تفتح لهم ابوب السماء ولا يدخلون الجنة حتى يلج الجمل فى سم الخياط وكذلك نجزى المجرمين

Remarque: Muhammad Asad a malgré tout manqué le sens profond du verset dans sa traduction anglaise du Coran, et le fait que l’enfer n’est pas éternel, car il a failli à traduire littéralement la préposition « hatta »  (حتى) par « Jusque » ou « jusqu'à tant que » dans l’expression « jusqu'à tant que la corde torsadée ne passe au travers du chas de l’aiguille ».

Une corde est par définition « torsadée », et cela implique le même effet de « tourbillon » ou de « spirale » que l’on observe à l’approche d’un trou noir. Cela ne fait que confirmer qu’effectivement l’enfer passera au travers du chas d’une aiguille, comme c’est le cas de systèmes solaires et de galaxies entières qui sont absorbées par des trous noirs. Seul « l’effondrement gravitationnel de la matière » peut expliquer comment une « épaisse corde torsadée » peut passer au travers du chas d’une aiguille. Cette idée ne semblera impossible qu’aux personnes qui ignorent ou qui ne veulent rien savoir des lois de l’univers et dédaignent le langage allégorique des livres de Dieu. Bien au contraire, Dieu est Omnipotent.

Si le Coran indique clairement que l’enfer a une durée déterminée, le paradis semble au contraire être éternel. Il existait avant que notre univers ne soit créé; les croyants y accèderont après le jour du jugement, de même que plus tard les habitants du purgatoire (7:46-49), et enfin ceux de l’enfer (7:40).

En conclusion, la miséricorde de Dieu est donc infinite.

 

(3:16) (Ils sont) ceux qui disent : « Notre Seigneur, en vérité nous avons la foi, alors pardonne-nous nos péchés et préserve-nous du châtiment du feu. »

(25.65). Et (ils sont) ceux qui disent : «Notre Seigneur, préserve-nous du supplice de l’Enfer», car son châtiment est atroce.

 

http://www.islamcoranique.org/l-enfer-est-il-ternel

 

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Accuser à tort une femme d'adultère

Added 24/3/2015

L'accusation à tort d'adultère

Le fait de nuire aux musulmans et de s’attaquer à leurs honneurs en les accusant à tort sans preuve est un péché capital. Allah le Très haut dit : « Et ceux qui offensent les croyants et les croyantes sans qu’ils l’aient mérité, se chargent d’une calomnie et d’un péché évident » (Sourate 33/Verset 58).

Il dit aussi : « Ceux qui lancent des accusations contre des femmes vertueuses, chastes [qui ne pensent même pas à commettre la turpitude] et croyantes sont maudits ici-bas comme dans l’au-delà ; et ils auront un énorme châtiment » (Sourate 24/ Verset  23)

Donc celui qui agit de la sorte, commet une offense très grave. Quant à celui ou celle qui subit ces agressions, il est soumis à une rude épreuve qu’il doit surmonter avec patience ayant en vue la rétribution promise par Allah aux patients. L'imam Tirmidhi a rapporté que le Prophète, sur lui la paix et le salut, a dit : « Le croyant de même que la croyante continue à être éprouvé dans sa vie, ses enfants et ses biens jusqu’à rencontrer Allah avec ses péchés tous effacés »

Celui qui lance des accusations contre des gens innocents doit être conseillé. On doit lui faire le rappel d’Allah et des mauvaises conséquences d’un tel acte dans cette vie et celle de l’au-delà. S’il se repent et retourne à la raison, Allah soit loué, mais s’il persiste dans cette voie, il n’y a pas d’inconvénient à le menacer de porter plainte contre lui à ceux qui ont la possibilité de l’en dissuader.

 

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=showfatwa&FatwaId=73203

 


mohamed hassan accuser a tord  26175982_3amp4... par salahdin49

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Virginité en Islam: mythe et réalités

Added 22/3/2015


1. Sexualité en Islam

Dans l'Islam, la sexualité est l'expression de la manifestation du besoin de l'autre, la qualité d'un besoin inné chez l'être l'humain pour vivre la réalité de deux êtres en quête de l'Un.
Le concept de la sexualité, sérieusement étudié dans le Coran et à travers la tradition prophétique, est placé dans le contexte du mariage et de la vie familiale. Dans ce cadre, le plaisir et l'affection sont recommandés.

L'Islam ne considère pas la femme ou l'homme comme un objet de plaisir sexuel mais l'acte sexuel s'inscrit comme une aumône (sadaqa) envers Dieu dans le cadre légitime du mariage. Ainsi, tandis que l'acte sexuel hors mariage est interdit, il devient un acte de foi lorsqu'il est pratiqué au sein du couple. Ces lois islamiques concernant la sexualité sont fixes et ne changent pas en fonction des valeurs changeantes de la société. La chasteté, l'abstinence avant le mariage sont considérés comme une vertu dans la moralité religieuse, que ce soit pour l'homme ou pour la femme.

2. "Mythe de l'hymen" et Islam

L'ignorance des concepts religieux et le poids de traditions obsolètes rendent des femmes victimes de ce qu'on appelle le mythe de "l'hymen", et combien de vies sont détruites au nom de cette pratique d'ignorance flagrante consistant à croire qu'un hymen qui saigne le jour de la nuit de noce prouve la virginité d'une femme, et surtout que quelqu'un a le droit de vérifier la virginité d'une femme !

En Islam, aucun texte, aucune référence historique ne mentionne qu'une femme doit saigner ou avoir un hymen intact pour prouver sa virginité, ni que ceci soit une condition au mariage.


Nous savons en Islam qu'il est interdit d'accuser un homme ou une femme d'avoir eu des rapports sexuels hors mariage.  

Le péché d'avoir des rapports sexuels hors mariage est un tord uniquement envers Dieu, envers qui il ou elle aura commis un péché. Il y a un cas ou on peut accuser une personne de fornication, que ce soit un homme ou une femme, c'est lorsque cette personne le commet devant un nombre précis de témoins. Ainsi, cette personne sera punie pour atteinte à la pudeur ou à l'ordre public, et non pour le péché qu'elle a commis en lui-même (lequel péché sera punit par Dieu). Cette loi islamique n'est pas sans rappeler celle concernant l'outrage public à la pudeur, incriminé sous la qualification d' " exhibition sexuelle " (article 222-32 du Code pénal).


Comment pouvons- nous, permettre que des informations fausses soient enseignées à nos filles, comme le fait d'employer des moyens détournés (chirurgie plastie, certificat de virginité, emploi de sang animal...) pour prouver leur chasteté ?
Il est plus que necessaire de prendre des mesures afin de mieux informer et instruire les hommes et les femmes au sujet de cette question importante et de lutter contre cette ignorance profondement encrée dans certaines traditions.

Il faut rétablir la vérité concernant la position de l'islam vis à vis de ces pratiques et s'appuyer sur des explications médicales pour prouver que le saignement de l'hymen n'est pas un bon indicateur de virginité, et sur des explications islamiques pour prouver que les vérifications de virginité ne devraient pas avoir lieu et que l'importance de la virginité avant le mariage est un commandement religieux et non une institution visant à préserver les apparences.  

Ces raisons doivent être connues afin de combattre ce" mythe de l'hymen", d'éviter que des femmes à travers le monde entier soient humiliées et mises en danger par ces pratiques. Dans le même registre, l'Islam est accusé d'être à l'origine de certaines pratiques comme l'excision (ablation du clitoris) alors que ce rituel n'a rien avoir avec l'Islam mais trouve sa source dans des traditions antérieures à la Révélation du Coran.

3. Pas de rapports sexuels avant le mariage : un engagement envers Dieu, un bienfait pour soi-même

L'éducation sexuelle débute dès le bas âge en Islam. Le Coran et la tradition prophétique (Sunna) en parlent sans aucun tabou.
Il est donc de la responsabilité de chaque musulman de combattre l'ignorance et l'oppression faite aux femmes en commençant à instruire tous les membres du foyer et de s'assurer que nos enfants avant le mariage ( filles ou garçons) aient reçu l'éducation sexuelle nécessaire dans le cadre de la moralité islamique pour lutter contre ce mythe.

Il est surtout primordial d'enseigner que la pudeur est la valeur à transmettre et que la virginité en elle-même ne veut rien dire si par ailleurs les individus commettent des actes sexuels d'autres sortes. La virginité n'est pas un acte d'interdit, c'est un choix que l'individu doit faire par vertu pour Dieu et par respect pour sa dignité.

Ainsi, il est essentiel que chacun comprenne que cette pudeur et abstinence de rapports sexuels jusqu'au mariage est un choix personnel de vertu pour Dieu, et aucunement pour satisfaire un être humain etc. Chacun travaille sur terre pour acquérir une place favorable dans l'Au-delà, mais asservir la pudeur à une autorité, c'est nier l'essence même de la vertu qui est un choix et non à asservissement.


"La virginité" assimilée à un hymen non déchiré est non pertinent. En effet, les hymens diffèrent entre les femmes, et certains saignent plus ou moins voire pas du tout durant le premier acte sexuel. De plus, la virginité a une dimension bien plus large : l'abstention d'actes sexuels est la réelle virginité et elle n'est pas et n'a pas à être vérifiée. C'est envers Dieu que nous nous engageons à garder notre pureté jusqu'au mariage.

S'abstenir de rapports sexuels avant le mariage est un bienfait immense. Cette abstention préserve de grossesses hors mariages qui mènent parfois des jeunes filles à assumer seules la venue au monde d'un enfant, doivent arreter leurs études etc. De plus, en évitant des situations de rapports à risque et de multiplicité de partenaires, cette abstention permet de prévenir la survenue d'Infections Sexuellement Transmissibles (IST), de l'herpès génital, la syphillis en recrudescence de nos jours, au sida.

Enfin, chaque chose en son temps. Une sexualité trop précoce peut pertuber le développement émotionnel et l'image de soi des adolescents, en plus de les exposer à des risques d'IST. Un adolescent doit profiter de cette période charnière pour se développer, appréhender la vie, les sentiments nouveaux qui s'offrent à lui, et ça n'est qu'adulte, dans les conditions favorables du mariage, quand il sera prêt psychologiquement et physiquement, qu'il pourra découvrir de manière optimale la sexualité et les plaisirs de l'amour marital.  

D'après: Ligue Française de la femme musulmane

 


 

 

Category : A propos de l'islam: | Comments (2) | Write a comment |

Le sacrifice dans le monde des plantes

Added 17/3/2015

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 

Les scientifiques ont prouvé l'existence de la concurrence, de la coopération et du sacrifice, même dans le monde des plantes ! Qu’ en est il des êtres humains ?….

Les savant ont toujours cru que les plantes étaient des créatures «stupides», insensibles, dépourvues de sentiments et ne possédant aucune connaissance. Mais de nouvelles études montrent que les plantes peuvent faire la distinction entre les plantes « frères et sœurs » et les plantes « étrangères »!

En fait quand on plante deux types de plantes dans une région, on remarque que chaque type essaie de dominer le lieu : la concurrence entre elles se fait claire.

Les scientifiques ont aussi observé que la plante dans le cas de la concurrence cherche à étendre ses racines pour détourner et avoir un maximum de nourriture de celle située dans le sol. Mais lorsque les deux plantes sont identiques, chacune d'entre elles prend en compte le sentiment de l'autre ! Nous constatons que chaque plante cède à « sa sœur » la nourriture pour qu’elle en profite

Ici nous pouvons parler de justice et d'injustice ! Les plantes peuvent être justes parfois et être injustes, agressives avec les autres et leurs prennent même leurs nourriture dans certains cas.

Je voudrais ici rappeler un Grand verset dans lequel Dieu Tout Puissant nous parle des plantes. Il dit : « Donne-leur l'exemple de deux hommes : à l'un d'eux Nous avons assigné deux jardins de vignes que Nous avons entourés de palmiers et Nous avons mis entre les deux jardins des champs cultivés. Les deux jardins produisaient leur récolte sans jamais manquer. Et Nous avons fait jaillir entre eux un ruisseau » [Caverne: 32-33].

 

Abduldaem Al-Kaheel

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |