"> Arbre-genealogique - Pourquoi le vert est la couleur de - Musulman et fier de l\'être
 

Pourquoi le vert est la couleur de l'Islam?

Added 15/1/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

islam

Pourquoi le vert est la couleur de l'Islam?

Parce qu'il est censé être la couleur préférée de Mahomet. Le prophète de l'Islam aurait porté un manteau et un turban verts, et ses écrits sont plein de références à cette couleur. Un passage du Coran décrit le paradis comme un endroit où les gens «porteront des vêtements verts en soie fine. Un hadith, ou enseignement, dit: «Lorsque l'Apôtre d'Allah parvint au crépuscule de sa vie, il était couvert de l'Hibra Burd», morceau de tissu vert. Ainsi retrouve-t-on le vert dans la reliure du Coran, sur les dômes des mosquées et, aussi, dans les campagnes politiques.

Le vert a d'autres propriétés, qui font de lui la couleur de l'Islam et du Moyen-Orient. Il représente la nature et la vie - en particulier dans un désert sec. Mahomet traite de cette relation lorsqu'il évoque la figure populaire d'al-Khidr, dit «le Vert», qui symbolise l'immortalité (al-Khidr pourrait avoir inspiré dans les légendes du Roi Arthur le personnage du Chevalier Vert, celui-là même décrit dans l'un des contes comme vénérant Mahomet). Un exégète estima qu'étant donné que le vert est au milieu du spectre chromatique et que Mahomet prêcha la modération, l'un complète l'autre. (Le Coran décrit la communauté musulmane comme «la nation du milieu».)

Le vert apparaît souvent dans l'histoire de l'Islam. Il fut la couleur du drapeau du califat fatimide, le dernier des quatre califats arabes. Durant les croisades, les soldats musulmans portaient des vêtements verts afin de se reconnaître (c'est pour cette raison que les croisés évitaient d'avoir du vert sur leurs blasons, ils étaient ainsi protégés des flèches amies). Il est dit que la bannière sous laquelle Mahomet s'est battu durant la bataille de La Mecque était verte, ornée d'un galon doré (ce drapeau est gardé dans le palais de Topkapi à Istanbul et nous ne savons pas réellement quelle est sa couleur).

En Perse durant des siècles, seuls les descendants de Mahomet, les Sayyides, étaient autorisés à porter des turbans verts - toute autre personne qu'eux étant punie pour cela. Le vert fut également privilégié par l'Empire Ottoman qui, après l'ère de réforme de la moitié du XIXème siècle dite Tanzimat, teignit son drapeau profane en rouge et son drapeau religieux en vert. Cette couleur fut plus récemment associée au Hamas, qui arbore un drapeau vert clair.

Christopher Beam

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Est-il permis à un père de privilégier parmi ses enfants, celui qui s'occupe de lui?

Added 10/1/2017

La règle de base concérnant l'héritage, c’est l'équité envers les enfants et ce, compte tenu des arguments tangibles existant qui étayent cela, dont :

a - D'après An-No`mân ibn Bachîr, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: Soyez équitables envers vos enfants! Soyez équitables envers vos enfants! Soyez équitables envers vos enfants. Hadith rapporté par 'Ahmad Abou Dâwoud et An-Nasâ'î .

b- D'après Djâbir qui a dit : L'épouse de Bachîr a dit : " Offre à mon fils un esclave, et que le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) en soit témoin." Bachîr Ibn Sa`d vint alors chez le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), et l'informa que la fille d'untel lui a demandé d'offrir un esclave à son fils. Le Prophète l'interrogea : "A-t-il des frères?" - "Oui, répondit Bachir." Le Prophète continua: "As-tu offert à chacun de tes enfants ce que tu as offert à celui-ci?" Il répondit : " Non " . Alors le Messager d'Allah lui dit: " Ceci n'est donc pas équitable, et moi je ne témoigne que de ce qui est juste "

 
 
 

Hadith rapporté par 'Ahmad et Mouslim et Abou Dâwoud. Ce hadith a été rapporté également par Abou Dâwoud d'après une narration de An-No`mân ibn Bachîr dans laquelle il dit : - "Ne me demande pas de témoigner d'une injustice, répliqua le Prophète, il est de ton devoir d'être équitable entre tes enfants". Le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a ordonné d'être équitable envers les enfants, et l'ordre requiert la conformité aux ordres donnés. Cette conformité aux ordres est étayée par sa parole suivante: " Ceci n'est pas convenable ", et sa parole suivante: Or je ne témoigne que du Vrai. et sa parole suivante: Ne fais pas de moi témoin d'une injustice. S'ajoutent à ces arguments, ce qui a été rapporté dans d'autres narrations allant dans ce sens.

Néanmions si le testateur a donné des biens à quelques-uns de ses héritiers sans en faire de même avec d'autres ayants-droits, il lui incombe, dans cette situation, de reprendre ce qu'il a offert à certains de ses héritiers. Cela est étayé par ce qui a été rapporté par An-No`mân ibn Bachîr qui a relaté que Son père vint au Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et lui dit : "J'ai offert à mon enfant un esclave." Le Prophète de lui répondre : ""As-tu donné pareillement à tes autres enfants?". - "Non", répondit-il. - "Alors reprends-le." Hadith d'opinion jointe. Selon une terminologie de Mouslim, il a dit : Mon père me fit une aumône en m'offrant une part de ses biens. Ma mère - `Amra bint Rawâha - dit alors : " Je ne serai satisfaite que si le Messager d'Allah, Salla Allah `Alaihi Wa Salam, se porte témoin." Mon père s'est alors rendu chez lui pour se porter témoin de cette aumône. Alors le Messager d'Allah, Salla Allah `Alaihi Wa Sallam, lui dit: As-tu fais cela avec tous tes enfants ? " Mon père dit: " Non ". Le Prophète dit alors : "Craignez Allah, et soyez équitables envers vos enfants." Mon père est revenu et a repris ce qu'il m'a donné ".

 
 
 

Chez Al-Boukhârî, il y a une même narration. Mais ce dernier a utilisé le terme de don au lieu d'une aumône.  Il est permis à un père de donner à celui qui, parmi ses enfants, reste à son service et veille sur ses affaires, une rémunération contre les services rendus, car cela n'est pas considéré comme une préférence par rapport aux autres frères, à condition toutefois que ce qu'il alloue à ce dernier soit considéré comme un salaire, qu'il soit versé quotidiennement, mensuellement ou annuellement.

  Lorsqu'une personne meurt, ses ayants-droit se partageront sa succession et à chacun sa part légale. Il n'est pas permis à un musulman de faire une donation pour certains de ses ayants-droit au détriment d'autres, afin que certains prennent plus que d'autres, qu'il s'agisse de l'héritage ou autre et ce, conformément à cette parole du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam): Allah a donné à celui qui a un droit son dû, pas de testament en faveur d'un héritier.

 
 
 
 
Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')
Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

Relation des anges avec les êtres humains

Added 8/1/2017

Les anges effectuent des œuvres extrêmement nombreuses et diversifiées. Les œuvres qu'on citera après sont mentionnées dans le Coran et la Sunna, et ce sont les fonctions que leur Seigneur leur assigna en guise de culte et d'obéissance à Son Egard.

 

Jibril (Gabriel) (‘alayhi Assalam) surnommé le Saint Esprit est "Rouh Al Amin" l'esprit Fidèle et Puissant dont sa fonction est Ambassadeur de Allah Taala et Intermédiaire qu’Allah Taala envoie à Ses Messagers auxquels Jibril (‘alayhi Assalam) apportait la révélation.

 

Mikail (Mickaël) (‘alayhi Assalam) qui est chargé des pluies et de la végétation et la gère selon les ordres de Allah Taala. Il dispose d’aides qui exécutent les instructions qu’il reçoit de son Maître. Ils dirigent vent et nuages selon la volonté d’Allah Taala.

 

Israfil (Uriel) (‘alayhi Assalam) qui a pour mission de souffler dans la trompe le Jour de la Résurrection. Selon Abou Saïd Al Khoudri (Radia Allah ‘anh), le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit :"Comment puis je me délecter alors que l'Ange au Clairon (de l'apocalypse) a déjà bel et bien embouché son clairon et a déjà entendu l'autorisation de sonner ? Quand donc va t-il recevoir l'ordre de souffler pour qu'il souffle ? On dirait que cela fit une lourde impression sur les Compagnons du Messager de Allah Taala et c'est alors qu'il leur dit :"Dites : Allah Taala me suffit et quel bon protecteur" (rapporté par At Tirmidhi - hadith bon).

 

Malek alMawt (‘alayhi Assalam) qui est chargé de séparer les âmes des corps, mais il ne travaille pas seul et est aidé par ses assistants qui sont de deux sortes. Les anges de miséricorde, les anges du supplice. Allah Taala dit :"Dis : l'Ange de la Mort qui a été chargé de vous, vous retirera votre âme puis vous serez retournés à votre Seigneur" (s32/v11)

 

Les porteurs du Trône seront huit au jour du Jugement. Allah Taala dit :"Huit d'entre eux porteront le Trône de ton Seigneur" (verset 17/69). A ce sujet, il est rapporté par Abou Daoud, que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit dans un hadith :"J’ai été autorisé à parler de l’un des anges qui portent le trône. La distance entre le lobe de son oreille et ses épaules équivaut à 700 ans de marche »

 

Radwane (‘alayhi Assalam) chargé de garder le Paradis. Les anges du Paradis sont innombrables seul Allah Taala peut les dénombrer. Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit «Je vois ce que vous ne voyez pas et entend ce que vous n’entendez point. Le ciel gémit à juste raison, car il n’y a pas l’espace de quatre doigts où un ange ne se prosterne pour Allah Taala. Par Allah, si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et pleureriez souvent, vous ne vous réjouiriez plus des rapports charnels et vous sortiriez dans les rues en priant Allah Taala » (rapporté par Tirmidhi)

 

Malek (‘alayhi Assalam) chargé de garder l’enfer, aidé par dix neuf anges. Ce sera à lui que les locataires de l’enfer demanderont d'être achevés, incapables de supporter les souffrances du Feu : " et ils crieront: ‹Ô Malik ! Que ton Seigneur nous achève!› Il dira: ‹En vérité, vous êtes pour y demeurer [éternellement] ›!! " (S43, 77).

 

Les Anges scribes : ils sont chargés d'enregistrer les œuvres des humains. A la droite de chacun des hommes se trouve un ange qui inscrit ses bonnes actions alors que l'ange installé à gauche inscrit les mauvaises.

 

Les Anges protecteurs : ils sont chargés de protéger l'homme des djinns, du démon, des difformités et des maladies. Allah Taala dit :"Des anges sur l'ordre de Allah Taala, protègent l'homme de toutes parts" (s13/v11)

 

L'Ange chargé des Nouveaux nés : il est chargé de recevoir les ordres d’Allah Taala concernant le destin des nouveaux nés. Le Messager d’Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : «La manière dont chacun de vous a été créé est la suivante : D’abord il consiste en une goutte de sperme pour une durée de quarante jours, puis il se transforme en un caillot de sang pendant une durée égale, puis il devient un morceau de chair pendant la même durée. Ensuite un ange est envoyé pour lui insuffler l'esprit, et qui en même temps est chargé d’écrire sa subsistance, la durée de sa vie, ses œuvres et son destin, heureux ou malheureux… » (Rapporté par Bokhari)

 

L'Ange des montagnes : qui est responsable des montagnes. A ce sujet, lorsque le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) fut lapidé à Taïf par les incroyants, l'Ange des Montagnes sur ordre de Allah Taala demanda au Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) s'il désirait retourner cette ville. Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) renvoya l'Ange en disant "Tout ce que j’espère est qu’Allah fera sortir d’eux une descendance qui adorera Allah sans lui associer personne » (Rapporté par Boukhari)

 

Les Anges circulants : ils sont des anges qui se trouvent sur terre et rapportent au Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) les saluts et les prières que lui envoie sa communauté. Ils voyagent à travers le monde à la recherche d’assemblées du dhikr (mention du nom d’Allah). Dans un long hadith Qodsi, Allah Taala dit :"Allah Taala qu’il soit Exalté, a des anges qui voyagent sur les grandes routes à la recherche de gens en dhikr. Quand ils trouvent des gens en train de mentionner Allah Taala Tout Majestueux, ils s’interpellent les uns les autres : venez à ce dont vous êtes affamés! Ensuite ils les enveloppent de leurs ailes qu’ils déploient jusqu’au ciel le plus bas..." (Rapporté par Bokhari).

 

Les Anges des invocations : ils sont chargés de dire lorsque le serviteur prie sur son frère croyant durant son absence "Amin, et de toi de même".

 

Mounkir et Nakir : Ils sont les deux Anges interrogateurs des Hommes dans leurs tombes. En ce qui les concerne, ils revêtent une apparence terrible, ils se présentent comme deux anges noirs, rudes et aveugles qui déchirent la terre avec leurs dents, leur longue chevelure traine sur le sol, leur voix gronde comme le tonnerre, leurs yeux brillent comme l'éclair et leur souffle s'apparente au vent mugissant. Chacun d'eux tient à la main une barre de fer si énorme que toutes les créatures ensemble ne pourraient la soulever. Si l'un des anges frappait la plus grande montagne avec cette barre, il l'anéantirait. Quand l'âme du mort aperçoit ces deux Anges, elle tremble d'épouvante.

 

Les anges et les êtres humains

 

Les anges accompagnent les fils d’Adam, depuis leur création dans le ventre de leur mère jusqu’à leur mort ; ils les accompagneront également dans leur tombe et le jour du jugement dernier.

 

En ce qui concerne leur accompagnement dans ce monde ici bas, il se fera de la manière suivante :

 

Premièrement : ils veillent sur lui, au moment de sa création. Anas (Radia Allah ‘anh) rapporte que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : {Allah a confié la matrice à un ange qui dit : Ô  Seigneur! ceci est-il une goutte de sperme ? Est-il une adhérence ? Est-il un embryon ?  Si  Allah décide d’en faire un être humain, l’ange dira : sera-il de sexe masculin ou féminin ? Sera t-il malheureux ou heureux, le jour du jugement dernier ? Quels seront ses moyens de subsistance ? Quant est-ce qu’il mourra ? Et,  il enregistre tout cela dans le ventre de sa mère » (Rapporté par Bokhari et Muslim)

 

Deuxièmement : ils surveillent le fils d’Adam. Allah, le Très Haut dit : « Sont égaux pour lui, celui parmi vous qui tient secrète sa parole, et celui qui la divulgue, celui qui se cache la nuit comme celui qui se montre au grand jour. » (Coran, 13 : 10-11).

 

Le plus grand des exégètes, Ibn Abbas, affirme que les accompagnateurs de l’homme dont parle ce verset ne sont que les anges chargés par Allah de le protéger, de tous les côtés. Mais si le destin d’Allah arrive et qu’il doit être victime d’un accident, ces anges l’abandonnent.

 

Moudjâhid dit : « il n’y a pas un serviteur parmi les djinns, les êtres humains et les animaux qui ne soit accompagné par un ange chargé de le protéger dans son sommeil et dans son éveil et qui lui dit retournes-toi, à chaque fois qu’il est menacé par quelque chose. Mais, il sera inévitablement atteint par cette chose, si elle émane de la volonté d’Allah. »

 

Un homme avait dit, un jour, à Ali ibn Abî Talib : « un groupe de personnes issues de la tribu de Mourad veulent vous tuer. Mais, Ali lui rétorqua : chaque homme est accompagné par deux anges qui le protègent contre tout mal, à l’exception de celui décidé par Allah. Si le destin arrive, ils s’écartent de son chemin. L’échéance de la mort est une forteresse inviolable. »

 

Ce sont les mêmes accompagnateurs de l’homme cités dans le verset de la sourate 13 qui sont visés par ce verset : « Et Il est le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs. Et Il envoie sur vous des gardiens. Et lorsque la mort atteint l’un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence. » (Coran, 6 : 61)

 

Ce sont ces gardiens envoyés par Allah qui protègent le serviteur jusqu’à l’arrivée de l’échéance.

 

Troisièmement : les anges qui enregistrent les bonnes et mauvaises actions. Il n’y a pas un homme sur terre qui ne soit accompagné par deux anges qui enregistrent ses bonnes et mauvaises actions, aussi petites ou grandes soient-elles. Allah, le Très Haut dit : {Et vous êtes constamment surveillées par des Anges Gardiens - Des Anges nobles qui notent par écrit (chacun de vos actes et de vos paroles) - Ils savent tout ce que vous faites.}  [Sourate 82 - Versets 10-12]

 

Ainsi que : {Oui, Nous avons effectivement créé l’Homme. Nous savons les mauvaises pensées que fait naître en lui son âme bestiale et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire. Quand les deux enregistreurs (les Anges gardiens), assis l’un à sa droite et l’autre à sa gauche, enregistrent au fur en à mesure (l’un ses bonnes actions et l’autre ses mauvaises) Il ne prononce pas un mot sans qu'il n’ait à ses côtés un observateur prédisposé. } [Sourate 50 - Versets 16-18]

 

L’ange qui se trouve à sa droite enregistre les bonnes actions tandis que celui qui se trouve à sa gauche mentionne les mauvaises actions. Abou Amama rapporte que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : «  si le musulman commet un péché l’ange qui se trouve à son côté gauche prend la plume et la suspend pendant six heures, attendant qu’il regrette son acte et demande le pardon à Allah. S’il le fait, l’ange jette la plume, mais s’il ne le fait l’ange n’enregistrera qu’un seul péché. » (Rapporté par  At-Tabrânî dans « Al-Mou’djam al-Kabîr, 8/158 »

 

Dans un hadith rapporté par Bokhari et Muslim, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Des Anges se succèdent autour de vous jour et nuit et ils se réunissent au cours de l'Office du lever du soleil (fajr) et de celui de la mi-journée (‘asr) et font un rapport au sujet de ceux d’entre vous qui passent la nuit. Quand Allah leur demande, alors qu’Il est l’Omniscient : " Dans quel état avez-vous laissé Mes serviteurs ? " Ils répondent : « Nous les avons laissés alors qu’ils T’adoraient et nous les avons retrouves en train de T’adorer. »

 

Anas ibn Malik dit : Nous étions chez le Messager d’Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam), il sourit et dit : « Savez vous de quoi souris-je ? Nous dîmes : Allah et son messager le savent mieux. IL dit : de la conversation entre le serviteur et son seigneur ; il dira : Ô mon seigneur ! Ne m’as-tu pas protégé de l’injustice ? Allah dira : Si. L e serviteur dira/ Alors je ne permets qu’à ma personne de témoigner contre moi-même. Allah lui dira : aujourd’hui il suffit que tu témoignes contre toi-même et il suffit que témoignent les anges enregistreurs. Ainsi, Allah lui bouclera la bouche et on commandera à ses membres de parler. Ses membres citeront alors ses œuvres. Ensuite, on débouclera la bouche. Il s’adressera à ses membres : Malheur à vous e malheur, c’était en faveur de vous que je m’acharnais » [Rapporté par Muslim]

 

Ibn Kathir (Rahimaho Allah) dit : Le verset «Il (l’homme) a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d’Allah. En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les (individus qui le composent) ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu' Allah veut (infliger) un mal à un peuple, nul ne peut le repousser: ils n’ont en dehors de Lui aucun protecteur. » (Coran, 13 : 11) signifie que pour chaque serviteur il y a des anges qui se relaient nuit et jour pour le protéger contre tout danger. Il y a également d’autres anges qui se relaient nuit et jour pour enregistrer ses bonnes et mauvaises actions.

 

Il y a un ange à sa droite et un autre à sa gauche. Le premier enregistre les bonnes actions, tandis que le second en mentionne les mauvaises. Outre ces deux anges, il existe deux autres, un devant lui et un autre derrière lui, qui le gardent et le protègent. Il est de ce fait entouré par quatre anges le jour et quatre autres la nuit.

 

Sources :

Tafsîr d’Ibn Kathir

http://www.muslimfr.com/index.php
Dictionnaire élémentaire de l'Islam par Tahar Gaïd

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |

L'horloge dans notre corps qui ne se trompe jamais

Added 3/1/2017

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Il est généralement bien connu que, durant l'adolescence – la phase transitoire entre l'enfance et l'âge adulte – le corps subit un grand nombre de changements dont plusieurs ont lieu simultanément. Mais quel mécanisme règle minutieusement cette phase de transition en introduisant et en synchronisant précisément ces changements à l'intérieur des organismes de milliards de personnes? C'est comme s'il y avait un réveil dans le corps humain et quand l'horloge sonne, certaines hormones sont réveillées et passent à l'action.

Bien sûr, il n'y a pas d'horloge dans le corps. Mais comme nous allons bientôt le voir en détail, certaines cellules de la région de l'hypothalamus du cerveau entrent en action après un délai d'environ 12 à 13 ans, exactement comme si elles avaient entendu un réveil sonner. A un certain âge, les cellules de l'hypothalamus commencent à sécréter une hormone appelée GnRH. Cette hormone émet un ordre à la glande pituitaire pour commencer à produire deux hormones appelées l'hormone folliculo-stimulante (FSH) et l'hormone lutéinisante (LH).

Ces deux hormones ont des fonctions très importantes et des capacités miraculeuses. Toutes les deux initient le processus de diversification et de maturation à la fois dans les organismes mâles et femelles – c’est un détail très important, parce que la FSH et la LH ont chacune été conçues pour être compatibles avec les régions distinctes de l'anatomie dans lesquelles ces changements respectifs sont provoqués. Les deux hormones agissent aussi comme si elles étaient bien conscientes de ce qu'elles doivent faire.

Dans le corps de la femme, la FSH assure la maturation et le développement des ovules dans les ovaires. Une autre de ses fonctions est de veiller à ce que les ovaires commencent à sécréter des quantités croissantes, accrues d'une autre hormone très importante, l'œstrogène.

L'hormone FSH est également secrétée dans le corps de l'homme selon la même formule. Là, cependant, elle a des effets tout à fait différents, elle stimule la croissance des testicules et enclenche la production de sperme.   

Dans le corps de la femme, la mission de la LH est d'assurer la libération de l'ovule à maturité. En outre, elle assure la sécrétion d'une autre hormone féminine, la progestérone.  

Dans le corps de l'homme, la LH a bien sûr une fonction différente. Elle stimule des cellules appelées cellules de Leydig dans les testicules, ce qui assure à son tour, la sécrétion d’une hormone, la testostérone.

C'est bien sûr une grande merveille que ces mêmes hormones, nécessairement produites selon la même formule dans chacun des deux organismes mâle et femelle, aient pourtant des effets totalement différents dans le corps de chaque sexe. Comment les hormones "connaissent-elles" la différence entre le corps mâle et celui femelle? Comment se fait-il qu'une hormone synthétisée avec la même formule dans chacun des corps masculin et féminin stimule des organes différents – et assure la production de testostérone chez les hommes et de progestérones chez les femmes?  

Comment les hormones produites selon la même formule reconnaissent-elles le corps masculin et développent-elles une voix grave et une musculature avérée et adéquate à cet organisme, alors qu’elles produisent des changements caractéristiques et une toute autre chimie dans le corps de la femme? Comment ce programme génétique parfait, qui produit différents effets et la formation de deux différents genres par la même hormone, a-t-il été introduit dans la cellule (Figure 55)?

Tous ces phénomènes sont clairement dépourvus de hasard et ne relèvent d’aucunes coïncidences, qu’il s’agisse de la cellule ou des atomes qui constituent la cellule. Ces dispositions – sous des formes spécifiquement et individuellement adaptées aux hommes et aux femmes, révèlent l'existence d’une création intelligente, d’une architecture complexe et d’un plan détaillé. Il ne fait aucun doute que cette création appartient à Allah, le Créateur parfait de l'univers et de tout ce qu’il contient.

Toute personne qui réfléchit sur la perfection dans la création devrait se montrer reconnaissant envers Lui et louer notre Seigneur, Qui nous a créés à partir de rien:

Ô hommes ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés vous et ceux qui vous ont précédés. Ainsi atteindriez-vous à la piété. (Sourate al-Baqarah, 21)

Louange à Allah, Créateur des cieux et de la terre, qui a fait des Anges des messagers dotés de deux, trois, ou quatre ailes. Il ajoute à la création ce qu'Il veut, car Allah est Omnipotent. (Sourate Fatir, 1)

 

 

http://harunyahya.fr/fr/works/154138/Lhorloge-dans-notre-corps-qui-ne-se-trompe-jamais---

 

Tags : horloge corps
Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

La différence entre le mariage dit Orfi, mariage conventionnel, le mariage Mout'âa, et le temporaire

Added 30/12/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 
 

Conformément aux règles du mariage "orfi" c‘est-à-dire coutumier, dans le monde musulman, deux témoins et un contrat oral ou écrit suffisent à deux époux pour légaliser gratuitement leur relation devant Dieu, qu’elle soit temporaire ou non et que ce soit avec ou sans le consentement des parents. D’une simplicité implacable, le mariage coutumier est surtout répandu dans les milieux défavorisés.

Quelle est la différence entre le mariage dit Orfi, mariage conventionnel, et le mariage dit Mout'âa, mariage temporaire ?

 

La différence entre le mariage dit Orfi et celui dit mout'âa s'éclaircit lorsqu’on détaille l'aspect de chacun des deux mariages.

Le mariage Orfi désigne deux formes de mariages :

La première : c'est la plus fréquente, consiste en un mariage qui n'est pas enregistré officiellement au tribunal, mais qui remplie les conditions du mariage légal. C'est un mariage correct, seulement il n’est pas légalisé officiellement.

La deuxième est la suivante : un homme et une femme échangent des propos du genre : " Accepte-moi pour époux " et " Je vous prends pour époux ", parfois ils inscrivent cela sur papier ou ils prennent des témoins. Après cela l'homme se permet d’avoir des rapports sexuels avec la femme comme s'ils étaient mari et femme. Cette forme-ci n'est pas du tout un mariage légal, c'est de la fornication. Elle est plus proche du mariage temporaire que du mariage légal.

 


 

Quant au mariage dit mout'âa, temporaire, sa formule consiste à ce que l'homme dise à la femme ‘’Je veux jouir de toi dans le cadre d’un mariage pendant telle période en vous donnant telle somme ou telle chose.’’

Ce mariage a été autorisé pendant une période puis il a été défendu à l'époque du Prophète, Salla Allahou Alaïhi Wa Sallam, et non à l'époque du calife Omar, qu'Allah soit Satisfait de lui.

Les Oulémas ont rapporté que l'ensemble de la communauté musulmane l'interdit. Le calife Omar, qu'Allah soit Satisfait de lui, l'a dénoncé avec vigueur à ceux qui n'avaient pas compris son interdiction.

En outre, le Coran et la Sunna ont prouvé clairement l'interdiction du mariage temporaire.

Parmi les preuves du Coran, le propos d'Allah le Très Haut qui dit : " et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ;" (Sourate 23/verset 5-6).

La femme, dans le mariage temporaire, n'est nullement une épouse, ni parmi les esclaves que l'on possède.

Quant aux preuves de la Sunna, il y a le hadith qu'a rapporté l'imam Muslim d'après le Compagnon Rabiâ Ibn Sabra qui rapporte de son père que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : " Je vous avais autorisé le mariage mout'âa, temporaire, mais Allah l'a interdit jusqu'au jour de la résurrection. Quiconque en a une (NDT : épouse selon ce mode de mariage) doit la quitter et ne reprenez rien de ce que vous leur avez donné. "

Quel est le statut juridique du mariage temporaire ?

Chez les 4 écoles sunnites le mariage temporaire et le mariage de jouissance sont interdits et non valables.
Les malikites, Shafiites et hanbalites disent que le mariage de jouissance et le mariage temporaire (conditionnée par une durée déterminée) veulent dire la même chose et sont interdits et non valides.

Le mariage est en effet le plus sérieux des contrats et l'engagement permanent pour vivre pour toujours avec son épouse et fonder une famille vertueuse...

Le mariage islamique a des conditions et règles que nous avons détaillées dans plusieurs Fatwas que vous pouvez consulter dans notre rubrique relative au mariage.


Au tout début de l'Islam le mariage de jouissance a été autorisé à cause de certaines circonstances extraordinaires puis il fut définitivement abrogé par les Hadith suivants:

Selon le Compagnon Rabiâ Ibn Sabra qui le tient de son père, le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : «  Je vous avais autorisé  la mout'âa, mariage temporaire, mais Allah l'a interdit jusqu'au jour de la résurrection. Quiconque en a une (NDT : épouse selon ce mode de mariage) doit la quitter et ne reprenez rien de ce que vous leur avez donné.» (Rapporté par Mouslim)


Le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : «Je vous avais autorisé la jouissance, mais maintenant Allah l'a interdite jusqu'au jour dernier ». (Hadith authentique rapporté par Ibn Mâjah)

 

Pour ce qui est du dernier volet de votre question, sachez –puisse Allah vous préserver- qu'on ne doit obéir à quiconque (même aux parents) lorsqu'il s'agit de désobéir à Allah. Le prophète () a dit : « Nulle obéissance n’est due à une créature dans la désobéissance au Créateur » (rappoté par l’Imam Ahmed)

Le Prophète , a dit également: « L’obéissance est uniquement dans le bien ». (Boukhari et Mouslim)

 

 

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=showfatwa&FatwaId=133230

 

Category : A propos de l'islam: | Comments (0) | Write a comment |