"> Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ - Soubhana Allah:le corps possède un - Musulman et fier de l\'être
 

Soubhana Allah:le corps possède un système de renouvellement naturel

Added 14/6/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

 

La régénération est la faculté d'une cellule à se reconstituer après destruction.
La régénération concerne des cellules, des organes ou des parties fonctionnelles de certains êtres vivants.
Certains organismes se régénèrent facilement comme par exemple la salamandre, l'anémone, l'étoile de mer, l'hydre, triton, lézard, ...). Chez les animaux à sang chaud, la peau a la faculté de se régénérer.
"Des animaux comme les salamandres régénèrent leurs corps suite à une amputation, souligne Carlos Izpisúa, directeur de la recherche. Mais en revanche, les vertébrés supérieurs comme les oiseaux et les mammifères n'ont pas cette capacité."
Les chercheurs se demandent si les êtres humains n'ont pas cette protéine latente dans leurs gènes qui pourrait être réactivée pour régénérer un

organe.

 

Les mammifères auraient une capacité encore inexploitée à régénérer les tissus. Des chercheurs pensent à la possibilité de cicatriser... sans cicatrice.

Des biologistes pensent que le gêne p21 pourrait permettre une guérison spontanée, ce qui pourrait offrir une régénération des cellules du corps humain comme elle se produit chez les tritons.

Ce potentiel aurait été perdu chez les mammifères , mais il reste toujours présent en puissance et pourrait être réactivé en stimulant le gêne p21.

Il a été testé sur des souris que des cicatrices créées par des interventions chirurgicales ont disparu sous l'action du gêne p21.

 

L'homme pourra-t-il, lui aussi, régénérer naturellement tout ou une partie de son corps si complexe ? Pourrons-nous faire repousser des tissus ou même des organes entiers ? Les paralytiques pourront-ils remarcher ? Et, si l'on pousse plus loin, pourrons-nous vivre éternellement ?

 

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

Notre peau possède une mémoire et parle ! Soubhan Allah

Added 10/6/2016

Nous allons parler des nouvelles découvertes scientifiques qui traduisent parfaitement ce que le Coran a révélé il y a quatorze siècles, à savoir : Notre peau possède une mémoire et parle ! Soubhan Allah
Dans le schéma ci-dessous nous reconnaissons les trois couches de la peau, Le derme, l’épiderme, l’hypoderme, les glandes et les vaisseaux :

 


« Le jour où les ennemis d’Allah seront rassemblés et conduits vers le Feu ; Lorsqu’il y arriveront leur ouille, leurs yeux et leurs peau, témoigneront contre eux de ce qu’ils faisaient. Ils diront alors à leur peau : ʺPourquoi avez-vous témoigné contre nous ?ʺ Elles répondront : ʺC’est Allah qui nous a fait parler, c’est Lui qui a fait parler toute chose. C’est lui qui vous a créé la première fois et c’est à lui que vous revenez ! » [Foussilat Verset 19-21]

Remarquons que les coupables ne s’étonneront pas du témoignage de leurs oreilles et de leurs yeux, car ils sont habitués à ce genre de témoignage dans leur vie courante : ″J’ai vu, j’ai entendu″, disent tous les témoins devant le juge ! Mais ce à quoi ils ne s’attendent pas du tout c’est le témoignage de leur peau ! Qui l’aurait dit sans la révélation du Coran et qui l’aurait cru parmi les mécréants de nos jours si la science moderne n’est pas venue en ″témoigner″ ?
Les yeux, les oreilles et la peau ne seront pas les seuls témoins :

" Ce jour, Nous scellerons leur bouche ; leurs mains et leurs pieds témoigneront de ce qu’ils faisaient." [S36-V65]
Ils sont couverts d’une peau dure possèdent ″un disque dur″ qui mémorise les gestes et les lieux fréquentés !

Ces Versets extraordinaires, nous amènent à nous poser les questions suivantes : Comment les choses peuvent parler et comment nos oreilles, nos yeux et spécialement nos peaux pourront-ils parler ?
Avant de répondre à ces questions, donnons d’abord  un très bref aperçu sur ce que disent les scientifiques à propos de la peau :
La peau recouvre  la totalité de notre corps. C’est elle qui sépare l’intérieur de notre corps du milieu extérieur. Elle constitue l’organe du toucher. Elle joue un rôle de barrière contre de nombreux agents agresseurs (microbes, bactéries, poussière, saleté, …). Elle participe également à la régulation de la température du corps. Sous l’action du soleil, elle permet la fabrication de vitamine D, indispensable à la croissance de l’organisme et à la consolidations des os.

Les principales fonctions de la peau
C’est notre ″vêtement″ de sécurité 
Elle nous couvre des pieds à la tête ! C’est un habit fin mais lourd ! Un individu de 1,70 m pesant 70 kilos porte environ 1,8 m carré de peau, soit environ 2 kilos. L’épaisseur de la peau varie selon les parties du corps qu’elle couvre : elle est très épaisse au niveau du talon, et bien fine au niveau des paupières et des organes sexuels. Cette épaisseur tient compte des fonctions des organes et de leur taux d’usage : les mains et les pieds sont particulièrement sollicités par exemple.
En cas de blessure légère, (quelques centimètres) notre vêtement cutané peut se régénérer spontanément, ou se laisser coudre; au delà elle peut être difficilement greffée.

C’est notre quatrième sens : Le toucher
La peau est tissée sur un réseau nerveux dense. Ces nerfs sont sensibles à la pression, aux frottements ; nous reconnaissons le doux, le rugueux, le mou, le mouillé, le sec le dur, etc.. La peau est sensible aux écarts de température chaud et froid au choc électrique et à la douleur : Tout cela constitue le sens du toucher. Mais cette sensibilité n’est pas la même sur les différentes parties du corps : Elle est plus importante aux mains (notamment au dos de la main), et aux doigts, tandis qu’aux jambes et au dos elle l’est beaucoup moins.

La peau fait partie du système de régulation de température 
Du fait qu’elle contient  un large réseau de vaisseaux sanguins, l a peau joue un rôle essentiel dans le maintien de la température du corps à 37 °C. 
En temps chaud, ces vaisseaux se dilatent et augmentent la surface d’irrigation sanguine ; cela permet de libérer plus d’énergie vers l’extérieur et de rafraîchir le corps. En même temps, la peau génère de la sueur grâce aux petites glandes sudoripares qu’elle renferme en grand nombre (voir schéma coupe ci-dessus). En transpirant, la sueur s’évapore à la surface de la peau, et rafraîchit le corps. Par les grandes chaleurs la peau joue le rôle d’un véritable radiateur. Nous devons faire attention aux vaporisations rapides sous un sirocco ou devant un ventilateur ; nous pouvons tomber malade !
Quand il fait froid, les vaisseaux sanguins se contractent, ce qui limite les pertes de chaleur du corps dans le milieu extérieur. De plus, les poils qui parsèment la peau se dressent sous la contrainte d’un petit muscle horripilateur à leur base ; nous avons alors ″la chair de poule″. Celle-ci sert à produire de la chaleur en faisant fonctionner chacun des muscles horripilateurs. Ce mini sport nous permet de produire de la chaleur ! De plus, la chair de poule crée entre les poils dressés, une couche d’air à la surface de la peau ; cette couche joue le rôle d’un ″mini matelas d’air″ qui nous protège contre le froid.

La peau nous donne notre belle couleur !
Chez l'être humain, il existe toutes sortes de nuances dans la couleur de la peau. Certaines sont très claires, d'autres très foncées, d'autres sont pâles, mâtes ou brunes. Ces couleurs sont dues à la mélanine, ou pigment secrété par les glandes mélanocytes, situées dans les cellules de l’épiderme.
Nous possédons tous des mélanocytes, et en nombre identique. C'est la quantité de mélanine produite qui varie d’un individu à un autre. Plus notre peau fabrique de mélanine, plus elle est foncée. Si la peau ne produit pas du tout de mélanine on est atteint d’albinisme.
C'est la mélanine qui fait bronzer. Au soleil, la peau fabrique plus de mélanine, pour se protéger contre les rayons ultraviolets (coups de soleil). Les peaux claires sont plus sensibles aux coups de soleil que les peaux brunes.

Composition de la peau
La peau est constituée de trois couches superposées : l’épiderme couche extérieure, le derme couche intermédiaire et l’hypoderme couche interne profonde (Voir Schéma Bibliorom)

L’épiderme
L’épiderme est à l’air libre ; ses cellules se renouvellent constamment. Les cellules extérieures s’effritent et tombent sans cesse, et laissent apparaître de nouvelles cellules qui ne vivent que quelques jours. Des poils, plus ou moins nombreux selon les parties du corps, émergent de l’épiderme. Sur la tête, ils deviennent des cheveux et à l’extrémité des doigts des mains et des pieds, l’épiderme fabrique des ongles.
Le derme 
Immédiatement collé à l’épiderme, il renferme des fibres ″Collagènes″ ;  celles-ci sont résistantes, donnent à la peau son élasticité et lui permettent d’épouser la forme des organes qu’elle couvre. On retrouve dans le derme les constituants suivants : 
–    – les glandes sudoripares, qui fabriquent la sueur,
–    – les glandes sébacées, qui produisent du sébum nécessaire au ″graissage″ de la peau,
–    – les follicules pileux, racines  des poils et des cheveux, et les muscles horripilateurs qui servent à redresser les poils,
–    – les terminaisons nerveuses qui jouent le rôle de senseurs du toucher,
–    les vaisseaux sanguins qui irriguent et maintiennent la peau en vie.
L’hypoderme
Soubassement profond de la peau, elle contient les cellules génératrices de la graisse adipocyte et des vaisseaux sanguins
Pour clore ce résumé scientifique disons encore que :
La peau respire : Elle complète la respiration pulmonaire par l’échange Oxygène/dioxyde de carbone à travers les pores cutanés.
La peau est un bon isolant électrique : A faible tension (inférieure à 50 Volts), une peau sèche isole le corps contre les risques d’électrocution. Une peau humide ou mouillée  est moins résistante et le danger d’électrocution est plus grand.
Elle brûle facilement : Les chocs thermiques (supérieurs à 60 °C et inférieurs à 20°C) ainsi que certains produits chimiques (acides, soude caustique) provoquent des brûlures de la peau. Une brûlure de premier degré détruit le derme, celle de deuxième degré détruit l’épiderme et le troisième détruit jusqu’à l’hypoderme et les tissus sous jacents. Au second stade, la peau devient insensible. Un brûlé de second degré ne sent plus rien et peut se brûler au vif sans se rendre compte ! La régénération de l’épiderme par voie naturelle ou par greffe est indispensable pour retrouver la sensation du toucher. Nous allons voir dans quelques instants les conséquences graves que le Coran a prédites pour le Grand Supplice !

La peau parle !?
La peau est en perpétuelle mutation. Les cellules internes migrant vers l’extérieur et meurent. Nous régénérons 40.000 cellules cutanées par minute et changeons complètement de peau tous les mois !

 
Une image de la surface de la peau au microscope électronique. Elle montre un dépôt impressionnant de bactéries, de poussière et de saletés de toutes sortes. De là, nous comprenons l’importance que l’Islam a accordée à l’hygiène en imposant la purification et les ablutions à l’eau avant les cinq prières de la journée et après les relations sexuelles.

La peau possède une ″mémoire vive″

Depuis quelques années les savants se sont intéressés à la mémoire humaine et ont tenté de découvrir les lieux de saisi et de stockage des informations. Ils ont bien compris qu’il existe une mémoire héréditaire qu’ils ont dénommé ADN ; quelles furent alors les autres découvertes ?
Dans un rapport de recherche publié par la revue des sciences neurologiques, en 2007 [réf. I] les chercheurs ont révélé que les cellules contiennent des particules appelées CaMKII, responsables du stockage des informations. En procédant à des essais sur des souris, les chercheurs ont pu démolir le contenu de ces particules cellulaires et le remplacer par d’autres informations exactement comme on procèderait avec le disque d’un ordinateur ! Après ʺformatageʺ des particules cellulaires, celles-ci ont pu récupérer leur capacité d’enregistrement !
Les savants de la Génétique affirment que toutes les cellules vivantes possèdent une mémoire ; Ils parlent de mémoire de la peau, du cœur et d’autres mémoires dans les grains et les plantes. [Voir notre article : Réfléchissons par notre cœur ?]
La Thérapeutique cutanée découvre des merveilles
Dans un nouveau rapport [réf 4] les chercheurs affirment que les cellules de foetus peuvent être utilisées à très bon escient pour le soin des peaux brûlées, car elles sont saines et ne contiennent aucune mémoire de douleur ou d’agression extérieure !
Les rapports [5et6] traitent des opérations de greffe de la peau en utilisant des peaux de foetus. Les mêmes chercheurs parlent de modification sur la chaîne ADN de peau malade, pour lui soustraire les mauvaises informations et la rendre plus apte à une greffe. 
Le document [réf 7 ] affirme que les transplantations génétiques effectuées sur des souris ont prouvé la longévité de la mémoire cutanée et le fait que la peau d’une femelle porte plus d’informations que celles d’un mâle !
Le document [réf 8] parle du traitement du cancer de la peau chez les enfants en transplantant des peaux modifiées génétiquement. On a pu ainsi améliorer l’immunité contre la prolifération cancéreuse.

Le langage de la peau
Toutes les cellules et celles de la peau encore plus, vibrent et émettent un son ! Le Coran nous en avait averti il y a plus de quatorze siècles de cela :
"Les sept cieux, la terre et ceux qui s’y trouvent, célèbre Sa gloire. Et il n’existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier" [S17-V44]



Schéma d’une chaîne ADN. Les savants disent que cette chaîne émet une vibration sonore sans arrêt ! Il en existe dans les cellules de l’oreille, de l’œil, de la peau, du cœur et d’autres organes. Il semble très probable que la peau soit capable d’enregistrer des informations et de les restituer selon un processus que les spécialistes ne possèdent pas encore.
Après avoir dirigé des centaines d’opérations de greffe cutanées, le Dr Clark Otley affirme :″La peau possède une très longue mémoire ; elle n’oublie pas !″
Ce grand spécialiste est arrivé à cette conclusion après avoir découvert que plus de 70% des peaux greffées ont été atteintes par le cancer par le phénomène de rejet !
En effet, une peau greffée, sans précautions très particulières, ramène au malade tout l’historique du donneur. Et quelle que soit l’expérience de la peau donnée elle est rejetée par la peau du receveur qui tend à se protéger contre les agressions subies par la peau reçue ! [réf 10]
NB : A la lecture de cet article par notre Associé Dr Seba, il nous a communiqué un commentaire correctif intéressant que nous publions intégralement ci-dessous. 

Nous le savons depuis la découverte de l’atome : Tout parle dans notre Univers
Il est maintenant certain que les constituants fondamentaux de tous les matériaux (électrons, noyaux cristaux) ainsi que les cellules des matières vivantes, vibrent à leur propre fréquence et peuvent entrer en résonance, lorsqu’elles sont soumises à des excitations vibratoires de même fréquence.  La cellule humaine pour sa part, peut être perturbée par des ondes électromagnétiques
Il est maintenant certain que les constituants fondamentaux de tous les matériaux (électrons, noyaux cristaux) ainsi que les cellules des matières vivantes, vibrent à leur propre fréquence et peuvent entrer en résonance, lorsqu’elles sont soumises à des excitations vibratoires de fréquence égales.  La cellule humaine pour sa part, peut être perturbée par des ondes électromagnétiques fortes telles que celles émises par des champs électriques puissants (Postes hautes tension, générateurs) ou par les champs radio des téléphones mobiles.
La NASA a publié des écrits dans lesquels elle prouve que les étoiles, les trous noirs et les astres émettent des ondes électromagnétiques, des ondes radio et des ondes sonores ; ceux des trous noirs ressemblent à des coups de marteau ! 
Du fait de son expansion à partir du Big Bang, l’Univers tout entier vibre et émet des sons !

Tout parle et chante la gloire du Créateur !
Le Coran l’a dit il y a 14 siècles !

La peau frémit à l’écoute du Coran : 
″Allah a fait descendre la meilleure parole ; c’est un livre comportant des ressemblances et des répétitions ; les peaux de ceux qui craignent leur Seigneur en frissonnent ; après quoi, leurs peaux et leurs cœurs s’attendrissent en évoquant Allah″. [Az’Zoumar S39 – V22-23]
Il est remarquable que le Coran parle de ″peaux″ au pluriel ! Cela suggérerait que les effets de la parole et des autres sensations (toucher, chocs mécaniques ou thermiques) intéressent les trois couches de la peau ! La mémorisation devrait s’en suivre. En fait les peaux des croyants frissonnent à la lecture ou à l’écoute des Versets qui parlent du châtiment et de l’Enfer. Mais à leur bonheur les Versets menaçants sont systématiquement suivis par ceux qui évoquent Allah, son Paradis  et sa miséricorde. Les peaux s’attendrissent alors et le cœur fait de même. C’est l’espoir qui les fait revivre !
″…. C’est bien à l’évocation d’Allah que les cœurs se tranquillisent″, dit le Verset 13 de la Sourate 28. 
On comprend donc bien la relation peau-cœur dans l’induction des émotions et leur enregistrement. Dans notre article ″Réfléchissons-nous par nos cœurs″, nous avions bien souligné le fait qu’à chaque cellule du corps, il correspond dans le cœur,  une cellule de stockage et de mémorisation des informations!
D’autre part, du fait que la peau témoignera devant Dieu au même titre que l’oeil et l’oreille, le toucher a été doté d’une fonction capitale dans la conception de l’Homme ! En effet le rapport sexuel qui donne naissance à la vie animale est essentiellement basé sur le toucher. Cet acte peut être légitime ou illégitime. Dans le premier cas il est récompensé par Dieu et dans le second, il est sévèrement puni ; il est alors assimilé à un assassinat et mérite la lapidation ou la flagellation ! Et lors de son exercice, la jouissance provoque sur la peau, une sécrétion intense, donc une mémorisation ineffaçable. D’ailleurs, la loi coranique impose aux deux partenaires, une douche de purification avant toute prière ou rite sacré tel le jeûne pendant Ramadhan, la lecture du Coran, l’accès au pèlerinage …etc.
    Il est parfaitement remarquable que le Coran qui parle souvent des relations sexuelles, utilise un langage très pudique faisant justement usage de la fonction du toucher : ″La’mastoum, Tamassouhounna, Yatamassa, …″ [Al-Bakara 236 ; An’Nissâ 43 ; Al-Moujadala 3] 
Selon le Coran, le supplice de l’Enfer revêt de multiples formes. Comme dans ce bas monde, la brûlure par le feu et l’eau surchauffée en sont les plus redoutables et les plus douloureuses. Et nous savons bien qu’une fois  le derme et l’épiderme brûlés, la personne exposée au feu ne sent plus rien et ne souffre plus ! Ecoutons ce que dit le Coran à ce propos :
″Ceux qui rejettent nos révélations Nous les ferons rôtir en Enfer ; chaque fois que leur peau sera cuite, nous leur changerons de peau afin qu’ils souffrent le supplice ; Allah est le Noble et  sage″. [An’Nissâ S4-V56]
″Et dis leur: «La vérité émane de votre Seigneur ! Quiconque le veut qu’il croie, quiconque le veut qu’il mécroie » ; nous avons préparé pour les injustes un Feu dont les flammes les cerneront. Et s’ils demandent à boire on les abreuvera d’une eau comme du métal fondu qui brûle les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure!″ Al’Kaf [S18-V29]
"Ecoutez croyant! Beaucoup de rabbins et de moines se nourrissent illégalement de l’argent des gens et les détournent de la voie d’Allah. Et, à ceux qui thésaurisent l’or et l’argent et ne les dépensent pas dans la voie d’Allah, annonce un châtiment douloureux ; ce jour-là (ces trésors) seront surchauffés dans le feu de l’Enfer et  appliqués sur leurs fronts, leurs flancs et leurs dos. ″C’est cela que vous avez thésaurisé pour vous. Goûtez de ce que vous aviez thésaurisiez″ !" [Attaouba S9-V35]

Conclusion
Tel que le Coran le dit : Tout chante la gloire d’Allah, mais nous ne comprenons pas leur chant !
Notre peau entend enregistre et parle ! Elle témoignera devant Dieu de nos actes au même titre que nos yeux, nos oreilles, nos mains, nos pieds et notre cœur.
Les savants de nos jours ont prouvé par leurs découvertes que le Coran est bien parole de Dieu.  Ils ont reconnu bon gré mal gré, son authenticité :

Nous leur montrerons nos miracles dans les horizons et dans leurs êtres jusqu'à ce qu’il leur apparaisse clairement que (le Coran) est bien la vérité″, dit le Verset emblème de notre site !

Ceux qui taisent ces vérités entendront leurs peau en témoigner devant Dieu !

Par : Mohammed Messen

Références bibliographiques

1- Microsoft Encarta 2006
2- Microsoft Bibliorom Larousse 2.0
3- New Research Sheds Light On Memory By Erasing It, ScienceDaily.com, May 10, 2007.
4- The Heart Speaks, Dr. Guarneri.
5- Cell Phones Causing Skin Infections, www.switched.com, Jul 16th 2007.
6- Fetal skin cells heal burns, Nature, 2004.
7- Researchers make stem cells from skin, The Financial Times, June 6 2007.
8- Genetically Modified Skin Cells Fight Infection, www.livescience.com, 09 January 2007.
9- Skin cells 'fight child cancer', www.bbc.co.uk, 7 July 2007.
10- Listen to your DNA, , www.bbc.co.uk, November 26, 1998.
11- Specifically activated memory T cell subsets from cancer patients recognize and reject
       xenotransplanted autologous tumors, American Society for Clinical Investigation, 2004.
12- Jill Neimark, Sound healing, www.findarticles.com, March, 2004 
13- Site Kahel – Article ″La Peau parle الجلد يتكلم″

 

http://www.merveillescoraniques.net/index.php/et-si-votre-peau-temoignait

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

Miracle du hadith sur les caractères héréditaires

Added 27/5/2016

 

 

Un nouveau-né, garçon ou fille, ressemble généralement à son père ou sa mère. Il arrive aussi qu'il ait une ressemblance avec l'un de ses proches parents maternels ou paternels. La Sunna prophétique reconnaît les ressemblances et les différences qu'il peut y avoir entre le nouveau-né et ses parents. Car selon Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, un homme alla voir le Prophète () et lui dit :

- « Ô Messager d’Allah ! Ma femme a donné naissance à un enfant noir » (voulant nier par là même tout lien de filiation avec le nouveau-né)
Le Prophète () lui demanda :
- « Possèdes-tu des chameaux ? »
- « Oui », répondit l'homme.
- « De quelle couleur sont-ils ? »
- « Ils sont roux », rétorqua-t-il.
- « N'y aurait-il pas parmi eux des chameaux couleur cendrée ? »
- «Si », répondit l'homme.
- «Alors, comment expliques-tu cela ? »
- « Sûrement par une hérédité lointaine», précisa-t-il.
- « Donc, la couleur de l'enfant pourrait être également due à une hérédité lointaine », conclut le Prophète () ; (Boukhari et Mouslim).

Dans ce hadith, le Messager d'Allah () nous apprend les lois de la génétique récemment découvertes en grande partie par Mendel. Le hadith nous explique qu'il existe des caractéristiques génétiques qui ne se manifestent pas parce qu'elles sont éclipsées par d'autres. Il se peut donc qu'un homme hérite d'une caractéristique de l'un de ses ancêtres, homme ou femme, décédé depuis des siècles.

Il est établi que le secret de la vie réside dans la cellule. Lorsque les savants ont étudié la cellule et sa composition, ils ont trouvé que le centre de la cellule était constitué d'un noyau. Celui-ci est la partie fondamentale de la cellule, de sorte que l'absence de ce noyau, rend impossible la continuité de la vie. Puis ils ont découvert les secrets de ce noyau. A l'intérieur de celui-ci ils ont trouvé des éléments microscopiques qui ont des formes étranges dont celle d'un écheveau ou de la lettre X et ayant une très forte attirance pour les couleurs. On les appelle les chromosomes. Ils contrôlent les caractéristiques personnelles ainsi que les fonctions et la spécialisation des cellules. Un noyau renferme 23 paires de chromosomes.

Les données génétiques transmises à l'embryon par la mère et le père résultent de la rencontre entre les paires de chromosomes : celles-ci sont porteuses de l'information génétique qui provient du père et de la mère. Les données génétiques réapparaissent dans le nouveau-né selon la volonté d'Allah, exalté soit-Il. Si les chromosomes du père l'emportent sur ceux de la mère, les caractéristiques génétiques de celui-ci apparaissent de manière plus forte dans le nouveau-né et vice-versa.

Il peut arriver que le nouveau-né ne ressemble pas à l'un de ses parents. Comme l'affirme les savants, il existe deux formes d'hérédité à savoir l'hérédité autosomique dominante et l'hérédité autosomique récessive. Lorsqu'il s'agit d'une hérédité récessive, les caractéristiques héréditaires absentes chez le père et la mère apparaissent chez l'enfant. Et c'est le sens de la parole du Messager () : « la couleur de l'enfant pourrait être également due à une hérédité lointaine ».
Le Messager () éclaircit ce sens dans un autre hadith. Selon Aïcha, , une femme dit au Messager () : "La femme doit-elle procéder au ghusl (grandes ablutions) si elle fait un rêve érotique et s'aperçoit des traces du fluide vaginal ? "Le Messager () lui dit : « Oui «'Aïcha, , dit à cette femme :

« Puisse ta main ne récolter que la poussière ! Tu as mal fait en posant cette question. » Le Messager () lui dit alors : « Laisse-la ! La ressemblance de l'enfant (à tel ou tel parent) n'est-elle pas liée à cela ?! Si le fluide vaginal de la femme l'emporte sur le liquide séminal de l'homme, l'enfant (qui sera né de leur rapport intime) ressemblera à ses oncles maternels et si le liquide séminal de l'homme l'emporte sur le fluide vaginal de la femme, l'enfant ressemblera à ses oncles paternels» (Mouslim).

Le terme « l'emporter sur» utilisé par le Messager () est une expression minutieuse, car ces caractères héréditaires ne se fixent que par le principe de la supériorité. Donc si certains chromosomes l'emportent sur d'autres, les caractéristiques de ces chromosomes apparaissent et exercent leur action sur le nouveau-né.

Ces hadiths prophétiques confirment donc une réalité scientifique découverte à notre époque. Soulignons que les savants ne se sont assurés de la nature du spermatozoïde et de l'ovule et leur contribution mutuelle dans la formation de l'embryon que tout récemment, après la découverte du microscope et des chromosomes.

Que la prière et la bénédiction d’Allah soient sur celui qui ne dit rien sous l'effet de la passion et dont les paroles ne sont qu'une révélation inspirée !

 

 

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=185608&fromPart=36

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

Pourquoi le sang coagule?

Added 13/5/2016

sang

La qualité la plus miraculeuse du sang est qu’il peut coaguler, ce qui lui permet de réduire au minimum la perte de sang lorsqu’il y a une blessure. Les scientifiques ont indiqué que ce mécanisme de coagulation était l’exemple d’un plan et d’une création parfaits pour l’ensemble des protéines, enzymes et vitamines impliquées qui vont effectuer leurs tâches dans un ordre parfait. Le corps saigne lorsqu’il est éraflé ou coupé. Normalement, on s’attend à voir le sang jaillir suite à la coupure, pourtant, il coagule et bouche l’ouverture. Cette opération pourrait ressembler à une bouteille percée que l’on répare en plaçant un bouchon pour que l’eau ne puisse plus s’échapper. Il s’agit encore d’un grand miracle, car il permet aux personnes de continuer à vivre.

Le sang coule dans un réseau de vaisseaux ressemblant à un fleuve qui coule dans chaque partie du corps, transportant des matières dont les cellules ont besoin pour fonctionner correctement : nourriture, eau et matière chimique. La matière la plus urgente qui doit être fournie est l’oxygène, car les cellules meurent très rapidement lorsqu’elles n’en ont pas. Nous ne pouvons pas sentir ni voir ce fleuve qui coule à travers notre corps de l’extérieur parce que la couche de peau de 2 millimètres d’épaisseur recouvre habilement les vaisseaux. Mais malgré cela, la peau peut facilement être coupée pour permettre au sang de s’échapper. Si les vaisseaux sanguins n’étaient pas recouverts par notre peau fine et esthétique, même le visage de la plus belle personne serait laid et répugnant à regarder. Cet aspect esthétique est une merveilleuse grâce d’Allah le Tout Miséricordieux.

La qualité la plus miraculeuse du sang est qu’il peut coaguler, ce qui lui permet de réduire au minimum la perte de sang lorsqu’il y a une blessure. Les scientifiques ont indiqué que ce mécanisme de coagulation était l’exemple d’un plan et d’une création parfaits pour l’ensemble des protéines, enzymes et vitamines impliquées qui vont effectuer leurs tâches dans un ordre parfait. Le corps saigne lorsqu’il est éraflé ou coupé. Normalement, on s’attend à voir le sang jaillir suite à la coupure, pourtant, il coagule et bouche l’ouverture. Cette opération pourrait ressembler à une bouteille percée que l’on répare en plaçant un bouchon pour que l’eau ne puisse plus s’échapper. Il s’agit encore d’un grand miracle, car il permet aux personnes de continuer à vivre.

 

Le plasma constitue 55% du volume total du sang.

Allah, dans Sa miséricorde et Sa compassion infinies, protège les personnes grâce à ce merveilleux processus. La coagulation est le résultat du rassemblement de nombreuses enzymes. Composée de protéines et différents types d’atome sans vie, sans connaissance et aveugles, chacun d’eux commence à fonctionner lorsqu’une blessure survient, et s’organise pour arrêter l’écoulement du sang. Par exemple, ils produisent les protéines nécessaires comme médicament, s’envoient des messages les uns aux autres pour comprendre la nature du problème, où se situe la blessure afin de s’y rendre immédiatement, et y accomplir leur tâche de façon merveilleuse. Ce système fonctionne parfaitement. Si le sang se mettait à coaguler alors qu’il n’y a aucune blessure, ou si le caillot quittait sa place sans arrêter l’hémorragie, ou encore, si les protéines impliquées ne communiquaient plus entre elles… Si l’une de ces choses se produisait, les organes vitaux arrêteraient de fonctionner et une mort certaine arriverait en raison de la perte de sang.

La coagulation du sang ne se limite pas qu’aux blessures visibles, car elle répare également les déchirures qui se produisent tous les jours et de façon inaperçue dans les vaisseaux capillaires. Lorsque nous frappons une table avec notre jambe, de nombreux vaisseaux capillaires sont déchirés et une hémorragie interne se produit. Cependant, le système de coagulation arrête ce saignement immédiatement et répare les dommages de l’intérieur. Sans ce système de coagulation, chacun d’entre nous serait atteint de l’hémophilie qui, à un stade plus avancé, ne pourrait pas arrêter le saignement d’une toute petite blessure. En d’autres termes, nous serions constamment en danger. Chaque détail de ce système de coagulation est le produit d’un plan et d’une création séparés, une démonstration de la connaissance, de l’intelligence et de la puissance éternelles d’Allah.

 

 

http://www.harunyahya.fr/fr/Articles/30269/les-manifestations-du-nom-dallah

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

L'ombre dans le Coran et les lois de gravitation

Added 25/4/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

majda_bloguez.com

Qu'est ce qu'une ombre?

Une ombre est une zone sombre créée par l'interposition d'un objet opaque (ou seulement partiellement opaque) entre une source de lumière et la surface sur laquelle se réfléchit cette lumière. Elle se matérialise par une silhouette sans épaisseur. Une ombre portée contient la couleur complémentaire de la source de lumière qui la crée.

L'ombre dans le Coran

Le Coran [Sourate 25: verset 45-46]
N'as-tu pas vu comment ton Seigneur étend l'ombre ? S'Il avait voulu, certes, Il l'aurait faite immobile. Puis Nous lui fîmes du soleil son indice, puis Nous la saisissons [pour la ramener] vers Nous avec facilité.

Ce verset du coran fait une révélation importante sur le plan des connaissances astronomiques. Envisager la fixité de l'ombre sur terre n'était pas une chose banale au 7-ième siècle. Et il ne le fut pas encore même à des siècles très récents. Et à cause du verset en question, Mouhamed (salalahou aleihi wa salam) aurait pu à l'époque, se faire traiter de fou.

A l'état des connaissances scientifiques actuelles, un scénario simple pour parvenir à réaliser l'immobilité des ombres sur une planète, est de faire coïncider la période orbitale (effet d'année planétaire) de la planète autour de son étoile principale (son soleil) avec sa période de rotation (effet de jour planétaire) autour d'elle-même.

Prenons le cas de la lune pour donner une illustration. Nos scientifiques savent depuis une période relativement récente, que la lune tourne autour de la terre en une durée égale à celle qu'elle effectue pour tourner autour d'elle-même. De ce fait, un jour lunaire est égal à une année lunaire, et ceci est la raison pour laquelle la lune présente toujours la même face à la terre. (Vous avez entendu parler de la "face cachée de la lune"qui correspond à l'autre face tournée vers l'extérieur de la terre). Par conséquent, en caricaturant, on peut dire que si la terre était une étoile, et en supposant que le schéma décrit reste inchangé, les ombres sur la lune, durant le jour lunaire, seraient fixes, c'est-à-dire immobiles à la surface lunaire.

Nous n'avons pas, bien sûr, la prétention de dire qu'il n'existe pas d'autre façon de réaliser la fixité des ombres sur une planète. Mais le schémas proposé est le seul encore connu, à l'état actuel des connaissances de la physique astronomique.

L'existence d'un verset coranique relatif à la possibilité de réaliser la fixité des ombres projetées par un soleil à la surface d'une une planète, suppose donc des connaissances avancées dans le domaine de l'astronomie, qui étaient inexistantes au 7ième siècle, et qui feront leur apparition beaucoup plus tard. En effet, envisager la fixité de l'ombre sur la terre suppose de concevoir correctement les modèles gravitationnels existants dans l'Univers. Les modèles connus à ce jour, se présentent dans l'ensemble, à l'image de notre système solaire, et les mêmes lois gravitationnelles de Kepler les régissent.

La question qui s'impose naturellement est la suivante : "En supposant que le Coran ne provient pas d'Allah, et en supposant que Mouhamed en est l'auteur, la question est: comment Mouhamed a-t-il fait pour avoir des connaissances aussi avancées dans son temps que précises sur le plan astronomique, lui qui a vécu au 7ième siècle?" La réponse pour nous musulmans est toute simple, et c'est : Mouhamed est le prophète et le messager d'Allah. 

Source:http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100817070511AA9O82k

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |