"> Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ - Pourquoi le sang - Musulman et fier de l\'être
 

Pourquoi le sang coagule?

Added 13/5/2016

sang

La qualité la plus miraculeuse du sang est qu’il peut coaguler, ce qui lui permet de réduire au minimum la perte de sang lorsqu’il y a une blessure. Les scientifiques ont indiqué que ce mécanisme de coagulation était l’exemple d’un plan et d’une création parfaits pour l’ensemble des protéines, enzymes et vitamines impliquées qui vont effectuer leurs tâches dans un ordre parfait. Le corps saigne lorsqu’il est éraflé ou coupé. Normalement, on s’attend à voir le sang jaillir suite à la coupure, pourtant, il coagule et bouche l’ouverture. Cette opération pourrait ressembler à une bouteille percée que l’on répare en plaçant un bouchon pour que l’eau ne puisse plus s’échapper. Il s’agit encore d’un grand miracle, car il permet aux personnes de continuer à vivre.

Le sang coule dans un réseau de vaisseaux ressemblant à un fleuve qui coule dans chaque partie du corps, transportant des matières dont les cellules ont besoin pour fonctionner correctement : nourriture, eau et matière chimique. La matière la plus urgente qui doit être fournie est l’oxygène, car les cellules meurent très rapidement lorsqu’elles n’en ont pas. Nous ne pouvons pas sentir ni voir ce fleuve qui coule à travers notre corps de l’extérieur parce que la couche de peau de 2 millimètres d’épaisseur recouvre habilement les vaisseaux. Mais malgré cela, la peau peut facilement être coupée pour permettre au sang de s’échapper. Si les vaisseaux sanguins n’étaient pas recouverts par notre peau fine et esthétique, même le visage de la plus belle personne serait laid et répugnant à regarder. Cet aspect esthétique est une merveilleuse grâce d’Allah le Tout Miséricordieux.

La qualité la plus miraculeuse du sang est qu’il peut coaguler, ce qui lui permet de réduire au minimum la perte de sang lorsqu’il y a une blessure. Les scientifiques ont indiqué que ce mécanisme de coagulation était l’exemple d’un plan et d’une création parfaits pour l’ensemble des protéines, enzymes et vitamines impliquées qui vont effectuer leurs tâches dans un ordre parfait. Le corps saigne lorsqu’il est éraflé ou coupé. Normalement, on s’attend à voir le sang jaillir suite à la coupure, pourtant, il coagule et bouche l’ouverture. Cette opération pourrait ressembler à une bouteille percée que l’on répare en plaçant un bouchon pour que l’eau ne puisse plus s’échapper. Il s’agit encore d’un grand miracle, car il permet aux personnes de continuer à vivre.

 

Le plasma constitue 55% du volume total du sang.

Allah, dans Sa miséricorde et Sa compassion infinies, protège les personnes grâce à ce merveilleux processus. La coagulation est le résultat du rassemblement de nombreuses enzymes. Composée de protéines et différents types d’atome sans vie, sans connaissance et aveugles, chacun d’eux commence à fonctionner lorsqu’une blessure survient, et s’organise pour arrêter l’écoulement du sang. Par exemple, ils produisent les protéines nécessaires comme médicament, s’envoient des messages les uns aux autres pour comprendre la nature du problème, où se situe la blessure afin de s’y rendre immédiatement, et y accomplir leur tâche de façon merveilleuse. Ce système fonctionne parfaitement. Si le sang se mettait à coaguler alors qu’il n’y a aucune blessure, ou si le caillot quittait sa place sans arrêter l’hémorragie, ou encore, si les protéines impliquées ne communiquaient plus entre elles… Si l’une de ces choses se produisait, les organes vitaux arrêteraient de fonctionner et une mort certaine arriverait en raison de la perte de sang.

La coagulation du sang ne se limite pas qu’aux blessures visibles, car elle répare également les déchirures qui se produisent tous les jours et de façon inaperçue dans les vaisseaux capillaires. Lorsque nous frappons une table avec notre jambe, de nombreux vaisseaux capillaires sont déchirés et une hémorragie interne se produit. Cependant, le système de coagulation arrête ce saignement immédiatement et répare les dommages de l’intérieur. Sans ce système de coagulation, chacun d’entre nous serait atteint de l’hémophilie qui, à un stade plus avancé, ne pourrait pas arrêter le saignement d’une toute petite blessure. En d’autres termes, nous serions constamment en danger. Chaque détail de ce système de coagulation est le produit d’un plan et d’une création séparés, une démonstration de la connaissance, de l’intelligence et de la puissance éternelles d’Allah.

 

 

http://www.harunyahya.fr/fr/Articles/30269/les-manifestations-du-nom-dallah

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

L'ombre dans le Coran et les lois de gravitation

Added 25/4/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

majda_bloguez.com

Qu'est ce qu'une ombre?

Une ombre est une zone sombre créée par l'interposition d'un objet opaque (ou seulement partiellement opaque) entre une source de lumière et la surface sur laquelle se réfléchit cette lumière. Elle se matérialise par une silhouette sans épaisseur. Une ombre portée contient la couleur complémentaire de la source de lumière qui la crée.

L'ombre dans le Coran

Le Coran [Sourate 25: verset 45-46]
N'as-tu pas vu comment ton Seigneur étend l'ombre ? S'Il avait voulu, certes, Il l'aurait faite immobile. Puis Nous lui fîmes du soleil son indice, puis Nous la saisissons [pour la ramener] vers Nous avec facilité.

Ce verset du coran fait une révélation importante sur le plan des connaissances astronomiques. Envisager la fixité de l'ombre sur terre n'était pas une chose banale au 7-ième siècle. Et il ne le fut pas encore même à des siècles très récents. Et à cause du verset en question, Mouhamed (salalahou aleihi wa salam) aurait pu à l'époque, se faire traiter de fou.

A l'état des connaissances scientifiques actuelles, un scénario simple pour parvenir à réaliser l'immobilité des ombres sur une planète, est de faire coïncider la période orbitale (effet d'année planétaire) de la planète autour de son étoile principale (son soleil) avec sa période de rotation (effet de jour planétaire) autour d'elle-même.

Prenons le cas de la lune pour donner une illustration. Nos scientifiques savent depuis une période relativement récente, que la lune tourne autour de la terre en une durée égale à celle qu'elle effectue pour tourner autour d'elle-même. De ce fait, un jour lunaire est égal à une année lunaire, et ceci est la raison pour laquelle la lune présente toujours la même face à la terre. (Vous avez entendu parler de la "face cachée de la lune"qui correspond à l'autre face tournée vers l'extérieur de la terre). Par conséquent, en caricaturant, on peut dire que si la terre était une étoile, et en supposant que le schéma décrit reste inchangé, les ombres sur la lune, durant le jour lunaire, seraient fixes, c'est-à-dire immobiles à la surface lunaire.

Nous n'avons pas, bien sûr, la prétention de dire qu'il n'existe pas d'autre façon de réaliser la fixité des ombres sur une planète. Mais le schémas proposé est le seul encore connu, à l'état actuel des connaissances de la physique astronomique.

L'existence d'un verset coranique relatif à la possibilité de réaliser la fixité des ombres projetées par un soleil à la surface d'une une planète, suppose donc des connaissances avancées dans le domaine de l'astronomie, qui étaient inexistantes au 7ième siècle, et qui feront leur apparition beaucoup plus tard. En effet, envisager la fixité de l'ombre sur la terre suppose de concevoir correctement les modèles gravitationnels existants dans l'Univers. Les modèles connus à ce jour, se présentent dans l'ensemble, à l'image de notre système solaire, et les mêmes lois gravitationnelles de Kepler les régissent.

La question qui s'impose naturellement est la suivante : "En supposant que le Coran ne provient pas d'Allah, et en supposant que Mouhamed en est l'auteur, la question est: comment Mouhamed a-t-il fait pour avoir des connaissances aussi avancées dans son temps que précises sur le plan astronomique, lui qui a vécu au 7ième siècle?" La réponse pour nous musulmans est toute simple, et c'est : Mouhamed est le prophète et le messager d'Allah. 

Source:http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20100817070511AA9O82k

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

Soubhana Allah: pourquoi a-ton des cheveux?

Added 17/2/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

L'homme a un système pileux peu développé par rapport au reste du règne animal. Il possède tout de même une pilosité dont les cheveux font partie et se trouvent sur le sommet de sa tête.

Une chevelure compte environ 100 000 cheveux pour les foncés et jusqu'à 150 000 pour les cheveux plus clairs. Cette différence s'explique par le fait que plus les cheveux sont clairs et plus ils sont nombreux car ils protègent moins le crâne que les cheveux à pigments plus foncés.

Le fait d'avoir des cheveux sur la tête reste dans tous les cas une protection contre le soleil, le froid, la pluie et autres évènements climatiques.

Le cerveau est l'organe vital le plus fragile du corps humain et aussi celui qui eût le plus d'importance dans l'évolution de l'homme. Contrairement aux autres organes vitaux, le cerveau se situe à la périphérie de l'organisme c'est-à-dire très proche du milieu extérieur. Cet éloignement de la chaleur interne du corps le rend très sensible aux variations de chaleurs externes et vulnérable, cela représente donc un danger potentiel pour sa survie. Quand on sait qu'elle importance a le cerveau, on comprend qu'il faille le protéger. C'est donc par nécessité que cette protection capillaire a été conservée.En cas de trop forte chaleur ou au contraire, par froid excessif, c'est le cerveau qui est touché en premier : insolation ou hypothermie peuvent avoir de très graves conséquences. Les vaisseaux sanguins irriguants le cerveau régulent sa température. Si ces premiers se réchauffent ou se refroidissent trop a proximité de l'air extérieur, le cerveau en pâtira car les systèmes de sécurité tel que le rétrécissement des vaisseaux sont limités.

Il y a une autre raison. Ils absorbent la transpiration et par conséquent, ils contribuent à maintenir une bonne température corporelle. Ils nous servent aussi d'isolant contre le froid l'hiver, mais n'oublie surtout pas de mettre ton chapeau pendant la saison hivernale pour protéger ta tête contre le froid. Les cheveux sont aussi là pour amortir les chocs.

Pouquois n'avons-nous pas les cheveux roses ou mauves ?

La couleur des cheveux est génétiquement déterminée. Les cellules responsables de la couleur des cheveux sont les mélanocytes. Elles fabriquent de la mélanine sous forme de petits grains de pigments colorés qui déterminent la couleur du cheveu de sa naissance à sa mort.
Il existe deux types de mélanine : l'eumélanine et la phaeomélanine.
L'eumélanine se présente sous la forme d'un petit grain de riz dont la couleur va du brun-rouge au noir foncé. Elle résulte de la transformation d'un acide aminé essentiel, la tyrosine, par une enzyme, la tyrosinase .
La phaeomélanine possède une forme moins précise et se présente sous forme de tache diffuse. Sa couleur va du jaune au rouge. Si elle est différente de l'eumélanine, c'est que, outre la tyrosine, sa fabrication fait intervenir un autre acide aminé, la cystéine, riche en soufre.

Le dosage de ces deux mélanines détermine la couleur du cheveu. Mais, s'il est aisé de comprendre que le cheveu noir japonais ne contient quasiment que de l'eumélanine alors que le cheveu roux irlandais est très riche en phaeomélanine, il est plus surprenant de découvrir que le cheveu blond scandinave est constitué lui aussi principalement d'eumélanine.
Il existe donc, en fonction de la répartition en qualité et quantité de ces deux types de mélanime, une très grande palette de couleurs, mais les nuances de mauve et de rose n'en font pas partie. En revanche, des scientifiques se sont déjà amusés à substituer chez des souris un gène de pigmentation par un gène de méduse codant pour une protéine vert fluo (GFP). Le résultat a donc été une souris qui brille la nuit !

 

http://www.pourquois.com/

http://cyberzoide.developpez.com/

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

Soubhana Allah:Le caractère d'un individu transparaît dans son activité cérébrale

Added 14/2/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Quel est votre neurotempérament ?

J. Adelstein et al.

Un jour, il sera peut-être possible de connaître la personnalité d'un individu en regardant un cliché de son cerveau en activité. Alors, les recruteurs pourront décider si un cv, accompagné d'une photo du cerveau du candidat, convient pour le poste. Des internautes surfant sur des sites de rencontres pourront trouver l'âme sœur en évaluant la compatibilité de leurs caractères, d'après des clichés d'imagerie cérébrale.

À vrai dire, ce jour ne semble pas si éloigné. Du moins au Laboratoire de psychologie de l'Université de New York, où des volontaires ont accepté de remplir des questionnaires de personnalité avant de subir une irm qui mesurait l'activité de repos de leur cerveau. Les neuroscientifiques ont vu apparaître différents types d'activité cérébrale spontanée chez ces personnes, une empreinte cérébrale du tempérament, ou neurotempérament.

Quel est donc ce code cérébral de la personnalité ? Il met en relation de grands profils d'activation du cerveau, et chacune des cinq grandes dimensions de la personnalité répertoriées : l'extraversion, le névrosisme ou instabilité émotionnelle, l'ouverture, l'agréabilité et le caractère consciencieux.

Les images cérébrales montrent que les extravertis ont une activité de repos naturellement élevée dans les aires dites paralimbiques et le gyrus fusiforme, des structures cérébrales impliquées dans la reconnaissance des visages et les différentes formes de plaisir. Cela explique pourquoi l'extraverti se met en avant en société, car il retrouve du plaisir à établir de nombreux contacts et se lasse facilement en l'absence de stimulations sociales.

Les névrotiques, ou instables émotionnels, ont une activité de repos élevée dans les zones préfrontales dorsomédianes, impliquées dans l'anxiété, l'auto-évaluation et la peur. Les personnes ouvertes (à la nouveauté, au changement, aux idées différentes) se reconnaissent à l'activité de leur cortex préfrontal dorsolatéral, associé à la flexibilité mentale, à l'imagination, la curiosité intellectuelle. Les personnes agréables se signalent par un cerveau très actif dans les aires dites extrastriées (voisines du cortex visuel) postéromédianes et sensorimotrices, dont l'action conjointe favorise les mécanismes d'empathie et d'attention sociale. Quant aux individus consciencieux, ils présentent une activité supérieure dans une partie du lobe temporal médian classiquement dévolue à la planification, l'organisation et la discipline.

Finalement, à chacun son cerveau : selon son type de personnalité, on utiliserait préférentiellement certains modules cérébraux orientant le comportement et la pensée. Mais n'oublions pas qu'un tempérament est un mélange de ces cinq dimensions, dans des proportions variables d'un individu à l'autre. C'est justement le dosage de ces proportions qui fait l'unicité du caractère, le neurotempérament de chacun.

 

http://www.pourlascience.fr/

 

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |

LA SEXUALITE DANS LE REGNE VEGETAL SELON L'ISLAM

Added 12/1/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

végétation

 

Plusieurs versets du Coran évoquent la reproduction sexuée dans le règne végétal, telle qu'elle est reconnue aujourd'hui par les botanistes et les biologistes. La différenciation suppose le recours à la fécondation, qui désigne l'acte par lequel deux cellules de sexe opposé (gamètes), unissent leur protoplasme et leur noyau en une fusion intime, d'où dérive l'œuf. Mais le problème de la sexualité chez les plantes est différent du règne animal.  Voici ce qu’en dit le Livre Sacré à  ce sujet :

1. – « C'est Lui (Dieu) qui étendit la terre. Il y implanta lesmontagnes, fit couler les cours d'eau, et de tous les arbres (fruitiers) llconçut les deux éléments du couple (mâle et femelle). Il recouvre le jour de la nuit. Il y a là des signes pour un peuple qui croit. » (Coran 13.3) 

2. – « C'est Lui (Dieu) qui fit pour vous de la terre un berceau. Il y atracé des chemins. Il a fait descendre du ciel, l'eau avec laquelle Nous faisons sortir des couples (sexués) de plantes variées.» (Coran 20.53) 

 3. – « …Ne vois-tu pas aussi la terre éprouvée par la sécheresse ?Dès que Nous y faisons descendre l'eau, elle palpite, se gonfle et fait germer toutes sortes de végétaux en couples (sexués). » (Coran 22.5) 

4. – « ...Et Nous faisons descendre du ciel l'eau avec laquelle Nousfaisons croître toutes sortes de couples de végétaux (sexués) luxuriants. »(Coran 13.10).

 

Le nombre de citations est  éloquent et démontre clairement que la sexualité dans le règne végétal est reconnue par le Coran, sans l'ombre d'un doute.

 

 Le mot « zaoudjin" » décrit le couple formé par le mâle et la femelle, qui ont recours à la reproduction sexuée pour se multiplier. Une telle conception dans le domaine des plantes était tout à fait nouvelle. Car seules  les formes asexuées de reproduction comme le bouturage, le greffage ou le marcottage étaient connues. Quant à la germination des graines, aucun caractère sexuel ne lui était attribué. Il est vrai que la pollinisation était déjà pratiquée manuellement, mais l'usage était réservé au seul palmier-dattier, et plus tard au vanillier, à l'exception des autres espèces. La pollinisation du palmier était d'ailleurs répandue bien avant l'avènement de l'Islam. Les traces  de sa pratique remontent au temps du roi d'Assyrie, Assunazirpal, neuf siècles avant l'ère chrétienne. Hérodote avait confirmé cette coutume des Assyriens, quatre siècles plus tard. Les paysans assyriens fécondaient artificiellement les palmiers en agitant des inflorescences mâles, au-dessus des fleurs femelles, exactement comme le font  les agriculteurs des pays producteurs de dattes.

 

La  pollinisation du palmier-dattier était pratiquée aussi du temps duProphète Mohammed. Dans son livre intitulé « Le Prophète de l'islam »,Muhammad Hamidul­lah raconte comment à son arrivée à Médine, après l'Hégire, le Prophète, vit les habitants pratiquer la pollinisation. Cela le blessa dans ses sentiments de pudeur et de moralité publique, et il suggéra de ne pas le faire. La fécondité fut très réduite et les cultivateurs vinrent s'en plaindre. Le Prophète répondit, selon le traditionnaire Muslim :

 

« Faites comme vous avez l’habitude de faire, vous connaissez mieux que moi les affaires de votre monde d'ici-bas. »

 

En dépit de son immense savoir, Aristote soutenait fermement que la sexualité végétale n'était qu'un mythe. Mais, il ne faisait qu'abonder dans le sens de la croyance populaire. Pline l'Ancien,  pensait au contraire que tous les arbres et toutes les plantes avaient deux sexes et que la poussière pollinique était le matériel de la fertilisation. C'était prêcher dans le désert, car pour les savants occidentaux, la sexualité végétale était un produit de l'imagination.

 

Il fallut attendre le 16ème  siècle, pour voir les botanistes Lecluse et Von Gessneï, accepter l'idée de l'existence de sexes différenciés chez les plantes.

A la fin du 17ème  siècle, le naturaliste allemand,Camerarius réussit à démontrer en quelques expériences, qu'un ovule de plante ne peut se développer en graine que s'il est préparé par l'action du pollen, lequel est sécrété et collecté par les étamines, que sont les organes sexuels mâles.

 

Au 18ème  siècle, le botaniste allemand Kolreuter avait observé le rôle des insectes dans le transport du pollen et produit des hybrides artificiels.

 

En 1812, Spengel mettait en lumière le caractère général de la fécondation croisée, puis en 1822,Amici découvrait la germination du pollen sur le stigmate et à partir de 1830, à la suite des travaux deBrongniart, une chaîne ininterrompue de découvertes, allait mettre en évidence la nature fondamentale de l'action des spores et du pollen. (« Le Pollen », par Armand Pons)

 

Pourtant dès 1682, Grew, qui avait observé au microscope des grains de pollen ne put reconnaître leur rôle, de même que Malpighi, auteur de plusieurs découvertes importantes, mais aussi le fondateur de l'anatomie microscopique. L'existence d'une sexualité végétale a été démontrée parHedwing en 1782 chez les mousses, par Naegeli en 1844 chez les fougères, par Tulasne en 1851 chez les champignons, etc.

 

Toutes les recherches des scientifiques sont venues confirmer le contenu des Révélations coraniques, avec plus d'un millénaire de retard. Il faut relever que, malgré les preuves en faveur d'une sexualité dans le règne végétal, quelques botaniques notoires refusaient encore en 1850 de croire à son existence. (« Encyclopédie Larousse »)

 

Aujourd'hui, le mystère a été en partie élucidé. Globalement, les végétaux supérieurs sont répartis en deux catégories. La première comprend les végétaux dits monoïques, dont les fleurs de sexes différents sont portées par la même plante ; les fleurs sont unisexuées, mais l'individu est hermaphrodite. Cette catégorie est largement représentée dans la nature, par les arbres feuillus ou résineux comme le pin, le chêne, le hêtre, etc. ; les arbustes, comme le buis, le noisetier ; les arbres fruitiers, comme le figuier, le noyer, plusieurs espèces de palmiers ; des espèces ligneuses comme le mûrier et le platane ; des plantes herbacées comme le melon, la citrouille, le concombre, le ricin, et autres. Il existe aussi naturellement des plantes dont les fleurs réunissent simultanément des ovules et des étamines.

La deuxième catégorie renfermant les végétaux dits dioïques, comprend les plantes dont les individus de sexe mâle et femelle sont différents et produisent des fleurs unisexuées. Ces végétaux sont représentés par les arbres fruitiers comme le palmier-dattier et le pistachier ; les arbres forestiers comme le peuplier et le saule ; les espèces ligneuses comme l'araucaria et le ginkgo ;  les arbrisseaux comme l'if et le petit houx ; les plantes potagères et industrielles comme l'épinard, l'asperge, le chanvre, le houblon, etc. (« Biologie végétale » Par Lucien Guyot).

La pollinisation,  peut s'effectuer soit automatiquement lorsqu'il s'agit de végétaux à fleurs hermaphrodites, soit par le transport du pollen depuis les étamines jusqu'aux stigmates. La dissémination du pollen est alors assurée par le vent, les insectes (abeilles, bour­dons, papillons etc.), ou d'autres animaux : chauves-souris, oiseaux mouches, gastéropodes… Une fois la fécondation réalisée, l'ovaire se transforme en fruit, tandis que l'ovule évoluera en graine. Et de nouveau le cycle biologique se reformera, avant de renaître pour une autre étape, indispensable au maintien de la vie. De cette façon, se trouvent confirmées les révélations coraniques qui attribuent à la sexualité végétale une importance fondamentale, qui n'a pas été entrevue auparavant.

 

Cependant, pour importante qu’elle soit, la sexualité,  n'est pas  cantonnée uniquement au règne animal ou végétal. L'ensemble de l'univers est tributaire du pendant du couple, que sont les charges électriques, symbolisant la division de la création en entités complémentaires.

 

La réunion par paires des particules chargées électriquement, après avoir donné naissance à toute la matière cosmique, a permis l'accrétion des corps planétaires, et par conséquent de tous les corps existant dans l’univers,  y compris la planète terre et l’ensemble du système solaire.  Par la suite, la sexualité qui constitue une autre forme de la complémentarité de la matière (sexes masculin et féminin pour le règne végétal et animal et signes positif et négatif, pour la matière minérale),  s'est exercée au bénéfice du règne végétal en produisant l'extraordinaire diversité des plantes qui n'existait pas auparavant. Ce même phénomène allait profiter également au règne animal qui acquit de ce fait, une profusion d'espèces remarquable.

 

L’homme à son tour fut doté de cet avantage décisif notamment en se voyant de la faculté d'engendrer des spécimens héritant d'un patrimoine génétique légué par deux parents différents, préfigurant la division de l'espèce humaine en multitude de peuples et d’ethnies, dont le Coran s'est fait l'écho à travers le verset suivant :
 
 « O hommes, Nous vous avons créés à partir d'un mâle etd'une femelle, Nous vous avons répartis en peuples et en tribus, afin que vous vous connaissiez entre vous. » (Coran 49.13)   

 

Mohammed Yacine KASSAB

(Extrait du livre de l’auteur : Gloire a Dieu ou les Mille Vérités Scientifiques du Coran)

 


Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Comments (0) | Write a comment |