"> La pensée du jour - Pour atteindre la confiance totale en - Musulman et fier de l\'être
 

Pour atteindre la confiance totale en Dieu

Added 11/6/2015

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

Par Bennani Karim Tajeddine

 

asmae allah al housna

« On avait demandé à un personnage, sage et pieux,Hâtim Al Assam, comment il avait pu atteindre la confiance totale en Dieu.

Sa réponse pertinente mérite de faire partie du Patrimoine universelde la Foi et d’être écrite en lettres de lumière, scintillantes, en or pur,tant elle reflète la sagesse essentielle à laquelle doit se référer, à chaqueinstant, tout croyant de bonne foi.

Ses quatre réponses sont :

1.      La première : « Lorsque j’ai compris que personne d’autre que moi ne pourra prendre masubsistance, alors mon cœur s’est apaisé. »      

2.      La deuxième : « Lorsque j’ai compris que personne d’autre que moi ne pourraitperfectionner mon travail, alors je m’en suis occupé  » 

3.      La troisième : « Lorsque j’ai compris que la mort m’attend, alors j’ai préparé laprovision, « azzad (La meilleureprovision étant bien entendu la piété) », pour la rencontre de Dieu »

4.      La quatrième : « Lorsque j’ai compris que Dieu connait tout  sur moi, alors j’ai la honte (La hantise) qu’Ilme voit dans le péché » »

 

Deuxième pensée:

« Trois choses accompagnentle cercueil de chaque défunt : deux retournent avec le cortège, aprèsl’enterrement, et une seule l’accompagne définitivement  vers sa dernière demeure :

·        Celles qui retournent sont : sa famille et sa fortune

·        Tandis que celle, l’unique, l’inséparable, quireste avec lui dans l’obscurité du tombeau, lumineuse ou ténébreuse en fonctiondu bilan des actions, est en peu de mots : « L’ensemble de ses œuvres »  

 

Category : La pensée du jour | Comments (0) | Write a comment |

Comment atteindre le juste équilibre

Added 21/11/2014

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Photobucket

                                                                                                     

Par Bennani Karim Tajeddine 

(Extrait du livre : « Une civilisationmusulmane universelle »

 

Comme pour une machine dont le fonctionnement correct n’est possible quedans l’intervalle de grandeurs physiques admissibles définies par sonconstructeur ; par analogie, l’être humain ne peut fonctionner justementque dans les limites divines, à l’intérieur desquelles il peutincontestablement donner le meilleur de lui-même :

 

« …Telles sont les lois d'Allah. Quiconquecependant transgresse les lois d'Allah, se fait du tort à lui-même.» Coran (65,1)

 

Du même point de vue, Selon Aboû Thalaba El-Khouchanî Djourthoûm Ben Nâchir(que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (PSDL) a rappelé l’importance durespect des limites divines :

 

« Certes, Allah, TrèsHaut, a fixé des obligations canoniques, ne les négligez pas ; Il a déterminédes limites, ne les transgressez pas ; Il a interdit certaines choses, n’enusez pas ; Il s’est tu à propos d’autres, par miséricorde à votre égard, nonpar oubli, n’en scrutez donc pas les raisons.»

 

Néanmoins, l’être humain dispose également du libre arbitred’explorer le territoire interdit « hors-fonctionnement », sachantque les expériences et les épreuves lui apprendraient naturellement qu’il n’avaitnullement intérêt à transgresser les limites fixées.

 

Dans cette perspective alors,il peut identifier et devenir conscient des valeurs comprises entre le pôle dubien et celui du mal. Par exemple, il réalisera que l’altruisme est opposé àl’égoïsme, la bonne foi à la mauvaise, le vol à la sécurité et aux possessionsd’autrui, l'assassinat au droit à la vie, le mensonge à la vérité, l'injusticeà la justice, les plaisirs corporels illicites à l’usage constructif del'énergie humaine...

 

Dans le territoire hors-fonctionnement, chaque biendésactivé, laisse la voie ouverte au déclenchement de son opposé. Par exemple,quand l’être humain ne fait plus usage de la valeur sublime de l’altruisme, ilchute dans l’abîme de l’égoïsme. Et comme chacun sait, le rêve de l’égoïste intégralest de conquérir toutes les possessions d’autrui.

 

Or, qui sème le vent récolte la tempête. Enconséquence, le destin d’une société de corrompus et d’égoïstes est d’être constammentla cible de colonialismes et de dévastateurs, rendant la monnaie aux émetteurs d’égoïsmes,se croyant rusés et hors d’atteinte. En l’occurrence, conformément aux loisuniverselles, l’être humain finit toujours par récolter, tôt ou tard, en bienou en mal, les conséquences de ses actes :

 

« Quiconque fait un bien fût-ce du poidsd'un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d'un atome, leverra. » Coran (99,7-8)

 

Jésus (Salut de Dieu sur Lui) avertit, métaphoriquement, sur l’effetboomerang inévitable de l’usage de toute valeur négative, du territoire interdit: « Tous ceux qui prennent le glaive périrontpar le glaive » (Matthieu 26:52)

 

Assurément, le juste équilibreest nécessaire dans le comportement humain. Si l’être humain doit satisfairedes besoins vitaux en rapport avec l’entretien des fonctions biologiques, quipourrait rentrer dans le cadre de « l’égoïsme fonctionnel », il nepeut s’épanouir que dans des efforts d’altruisme. Il doit alors situer le justeéquilibre entre « l’égoïsme fonctionnel » et l’altruisme.

 

Ce principe universel peutêtre constaté dans le fonctionnement harmonieux du cosmos. Chaque étoile doittrouver le juste milieu entre la force centripète attirant les planètes et laforce centrifuge les maintenant par contre en orbite. Par exemple, si le Soleilattire une planète, plus qu’il n’en faut, de proportion infinitésimale tropprès du centre, elle cesse d’être… Et si la Planète est conduite juste une peu trop loin deson orbite par le Soleil, elle cesse d’être…

 

Par extrapolation, si les extrêmes duaux dessinentles frontières du comportement humain, ils peuvent tout aussi bien fixer cellesde la civilisation. De ce point de vue, l’histoire peut être interprétée commeun film perpétuel de luttes entre le bien et le mal dont l’éventail descénarios possibles se déroule sur plusieurs fronts et entre deux protagonistes; d’une part, entre les partisans de la foi, de l’amour de Dieu, de la vertu,de la justice, de l'élévation de l’âme, de la vérité… ; et d’autre part, lespartisans du mensonge, de l’hypocrisie, de la chute de l’âme, de l’égoïsme, dumatérialisme, du despotisme, de l’injustice, de l’athéisme, de ladiscrimination, de la corruption, de la violation des droits d’autrui...

 

Bien entendu, l’être humain garde le choixd’orienter son âme vers l’une de ses deux polarités constitutives : positive ounégative. Cette possibilité ressemble au choix d’un rôle d’acteur dans unrépertoire de plusieurs scénarios de films, classés du pire au meilleur. Ledernier rôle choisi et vécu jusqu’au bout reflète l’état d’âme résultant. De cepoint de vue, à son insu, symboliquement, Satan sert de simple instrument demesure de la hauteur ou de la profondeur de la chute de l’âme. Ce gredin n’estvraiment pas rusé de sorte qu’il est indirectement manœuvré pour acculer l’êtrehumain à se positionner officiellement sur une orbite définitive de l’âme.

 

En résumé, la plupart des scénarios sontsusceptibles de varier, en passant par le point neutre, entre deux extrêmes :ou bien l’être humain choisit le meilleur rôle qui lui assure de resterpartisan de Dieu et de séjourner éternellement dans le paradis ; ou il devientle mafioso d’un film de mauvais goût dans lequel il tombe dans le péché, l'illicite,le mal, sous les ordres du parrain de tous les damnés de l’Enfer : Satan. Etc’est là la morale du « territoire de fonctionnement » misepédagogiquement à la portée de l’être humain afin qu’il appréhende laphilosophie des lois universelles.

  

 

 

 

Category : La pensée du jour | Comments (0) | Write a comment |

Un projet personnel vous tient à cœur; ne l’annoncez pas partout à l’avance

Added 5/5/2014

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

Par Bennani Karim Tajeddine

« Par mon enseignement, dit-il, je souhaite vous donner des notions essentielles sur l'être humain : comment il est construit, ses relations avec la nature, les échanges qu'il doit faire avec l'univers, afin de boire aux sources de la vie divine… »
Album photo

"Un projet personnel vous tient à cœur, vous sentez que sa réalisation sera bénéfique non seulement pour vous mais pour d’autres personnes. Alors, ne l’annoncez pas partout à l’avance, exécutez-le, vous aurez ensuite assez de temps pour le présenter et le commenter. Pourquoi ces précautions ? Parce qu’autour de vous, comme en vous, des invisibles entités sont là, prêtes à vous faire obstacle en se servant de votre famille, de votre entourage ; et alors vous rencontrerez de grandes difficultés, ou même vous échouerez, tout simplement.
Autant qu’il est possible, attendez que certains de vos bons projets aient au moins un début de réalisation pour en parler. Quand ils auront commencé à prendre forme, ce sera comme un arbre bien enraciné que les vents ne peuvent pas abattre. Et cet arbre donnera des fruits que vous pourrez distribuer autour de vous."

Category : La pensée du jour | Comments (0) | Write a comment |

Comment résister aux tentations ?

Added 27/11/2013

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

                         les pêchés, les pêchés

 

Par Bennani KarimTajeddine (Extrait du livre : « Une CivilisationMusulmane Universelle »)

 

Il convient de rappeler que l’être humain dispose d’une « Energiede vie » qui lui est octroyée dès sa naissance  par Le Créateur, et il doit l’optimiserdurant toute son existence jusqu’à sa mort. Ce faisant, il doit surmonter lescomposantes négatives de son égo pour optimiser cette énergie finie etprécieuse.

 

Pour surmonter les énergies négatives menaçant les lumières de l’« Energiede vie », un long processus est nécessaire faisant appel à un véritablediagnostic intérieur, exigeant et véridique.

 

Le célèbre proverbe : « Aide-toi, le ciel t’aidera ! » sous-entend quel’assistance divine ne peut être effective et permanente que lorsque les problèmesrécurrents sont bien compris, alors les solutions arrivent.

 

Du point de vue individuel, cette Miséricorde divine est toujoursdisponible en dépit du cycle de chutes et remontées caractérisant cet effort,le plus difficile. Car changer vraiment dans la bonne voie est le véritableprogrès que peut effectuer un être humain pour converger vers sa borne positive.        

 

Du point de vue collectif, comme pour la masse critique d’une bombeatomique à partir de laquelle la réaction en chaine peut avoir lieu ; paranalogie, dès que la masse critique d’une société, constituée de gens ayant réussiconvenablement le changement, est atteinte, Dieu assiste alors le changementcommunautaire global.  

 

Or comment l’être humain peut-il changer ?

 

Chaque fois que l’être humain résiste vigoureusement à une tentationsatanique, il obtient une victoire et développe progressivement la maîtrise desoi.

 

De fil en aiguille, en persévérant durablement dans le processus, il sefortifie proportionnellement aux efforts accomplis jusqu’à ce que son pôlepositif l’emporte définitivement.

 

En revanche, chaque fois qu’il succombe aux tentations illicites pourassouvir des désirs malsains, le nombre de ses points faibles augmente et se fragilisespirituellement jusqu’à ce que son pôle négatif l’emporte majoritairement.

 

Il est évident qu’une bonne éducation, inculquée depuis l’enfance etrenforcée jusqu’à l’ultime soupir, a pour but de doter l’être humain de moyenspropres lui permettant de maîtriser ses réactions nuisibles d’abord à lui-même,ensuite à son milieu et à sa société.

 

De surcroît, il n’est jamais trop tard pour bien faire et les pointsfaibles peuvent être progressivement surmontés à n’importe quel âge. En lesidentifiant et en les corrigeant successivement l’un après l’autre, larésistance aux tentations sataniques se raffermit jusqu’à la dimension de la maîtrisede soi.

 

Sans le moindre doute, l’acquisition d’une résistance autonome est encouragée,d’autant plus qu’elle est étroitement assistée par Dieu. A l’instar du softwarequi gère les processus invisibles des ordinateurs, un subtil mécanisme divins’enclenche automatiquement pour aider l’être humain à se corriger et às’améliorer. Les « anges qui se prosternent » représentent probablement cesforces invisibles qui l’assistent dans son évolution.

 

En revanche, s’il succombe aux habitudes négatives et s’oppose à toutchangement positif, Dieu ne peut lui être d’aucun secours. Car il y a une loiuniverselle à retenir : nul ne peut donner à boire à celui qui n’a pas soif. Enl’occurrence, à condition de bien vouloir changer et de faire l’effortnécessaire pour s’améliorer, les réformes sont toujours possibles en fonctiondes efforts sincères consentis !

 

Or, deux facteurs sont importants pour changer et s’améliorer : premièrement,une intention ferme pour neutraliser progressivement chaque mal et activer lebien correspondant.

 

Deuxièmement, une forte volonté pour poursuivre sans cesse etirréversiblement les améliorations successives.

 

Du même point de vue, chaque mauvaise habitude engendrée depuis des sièclesau sein de la société est devenue comme une sorte de rainure ou un canal parlequel l’énergie de vie passe presque automatiquement, dépensée inutilement parchaque membre de la civilisation, comme l’eau coule dans le lit d’une rivièreérodée par des siècles d’un mouvement futile.

 

Comment détourner le cours de cette rivière inutile ?

 

Il convient alors de cultiver valeur universelle après valeur universellejusqu’à le détournement de cette énergie réactive, ou de ce fleuve désordonné,s’accomplisse intégralement. Cultiver l’honnêteté, la sincérité, le travailsoigné, la politesse, l’amabilité, la franchise équivaut à commencer à retirerles mauvaises énergies du vieux canal de rivière pour les faire passer dans lenouveau canal.

   

Il est évident que Dieu, Exalté Soit-Il, fournit l’aide nécessaire pour assurerle transfert du vieux vers le jeune canal. Sous réserve que les gens s’aidenteux-mêmes, changent de comportement et s’améliorent, jusqu’au moment où ilssont suffisants en nombre pour pérenniser la réforme dans toutes les directionsde la société, alors Dieu intervient pour accélérer le changement :

 

« Dieu ne change l’état d’un peuple que s’ils changent ce qu’il y a eneux-mêmesCoran (13,11)

 

« …En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les[individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes… »Coran (13,12)

 

« Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'Il vousabandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C'est Allah que lescroyants doivent faire confiance. » Coran (3,160)

 

 

En s’entraînant sans cesse, à terme, chacun peut devenir son propremédecin, apte à diagnostiquer ses propres maladies et à s’administrer avec justesseles remèdes appropriés. De ce point de vue, toute personne motivée, quipersévère durablement dans le processus, peut arriver à pratiquerl'autocontrôle, quels que soient les états d’âme : enthousiasme, passion,plaisir ou colère.

 

De surcroît, celui  qui se contrôle,qui pense juste, qui prend des décisions correctes, qui ne succombe pasfacilement aux émotions névrotiques, aux passions malsaines, aux traditionsarchaïques, peut certainement se préserver des troubles de toute époquetumultueuse.

 

Naturellement, tout être humain peut être attiré par une variété de tentations,tels que le désir d'acquérir le plus rapidement possible une fortune par desmoyens illégaux, le désir de jouir de contacts physiques illicites etdifférents fruits interdits susceptibles de porter gravement préjudice à sadignité et à sa position.

 

Cependant, il a la possibilité d’activer sa force interne pour se contrôleret résister vigoureusement à toute tentation. Au moment de l'apparition d'undésir illégal, il doit prendre l’habitude de pratiquer l’autocensure pour laneutraliser. Il doit faire appel à toute sa volonté, penser à l'avenir et nepas perdre de vue le Paradis et l’Enfer, afin d’éviter de sacrifier sa dignitéet la noblesse de sa vie à une passion éphémère.

 

En décidant fermement de changer et de s’améliorer, toutes les potentialitésinternes de l’âme se délient pour engrener et entretenir la réforme interne. Aufur et à mesure que l’énergie de vie sera entraînée à passer par ces nouveauxcanaux de force, l’ancien mode de vie négatif deviendra inopérant. L’énergie devie changera positivement de direction et s’orientera avec aisance vers lenouveau canal, sans frottements, facile et parfait. Comme la lumière qui passepar le chemin le plus court et va directement au but.      

 

 

Category : La pensée du jour | Comments (0) | Write a comment |

Le chemin de succès du monde musulman

Added 15/5/2013

 

 
BENNANI KARIM Mohamed Tajeddine 

«  Le chemin de succès du monde musulman est pédagogiquement transmis par :

  • des paraboles coraniques ;
  • et du spectre d’exemples d’expériences du Prophète (Paix et Saluts de Dieu sur lui).

Naturellement, les enseignements en découlant montrent toute aussi bien la voie de la réussite que les causes du déclin.

Entre autres, si les batailles d’Ouhoud et de Hunaïn demeurent des références coraniques exemplaires, c’est qu’elles révèlent les obstacles essentiels entravant l’évolution de la civilisation.

La première transmet comme enseignement immuable que le butin ne doit jamais être visé comme but prioritaire. Les civilisations et leurs projets échouent quand ils réduisent la vision commune aux choses matérielles.

La seconde informe que le grand nombre, la majorité, ne mène pas systématiquement au triomphe. Combien de fois dans l’histoire, une minorité éclairée réussit à montrer la voie au grand nombre. »

 

 

Category : La pensée du jour | Comments (0) | Write a comment |