"> J'ai lu pour vous - Les différents types de - Musulman et fier de l\'être
 

Les différents types de mémoires

Added 17/2/2017

 

La mémoire est une fonction qui permet de conserver et de faire revenir consciemment quelque chose que l’on a apprit antérieurement.
Il est préférable de parler de mémoires au pluriel. Selon le modèle de Tulving, l’homme présente cinq systèmes de mémoire. Ces différents types de mémoire interagissent en elles mais dépendent de régions cérébrales distinctes. Ainsi certains patients peuvent avoir certaines formes de mémoires préservées et d’autres altérées.
On distingue trois catégories temporelles de mémoires. La mémoire sensorielle, la mémoire de travail et la mémoire à long terme.

La mémoire sensorielle est l’aptitude de garder un élément en mémoire entre 200 millisecondes à trois secondes grâce à la perception visuelle et à perception auditive. Les organes des sens transmettent des informations à certaines zones cérébrales où elles sont analysées très brièvement. C’est ainsi qu’il est possible de se souvenir de ce que l’on a vu, touché, dit …

La mémoire de travail ou mémoire à court terme est la seconde catégorie qui va permettre à l’esprit de retenir les informations durant la réalisation de taches. Elles sont traitées pour être ensuite stockées par la mémoire à long terme. L'administrateur central contrôle les opérations quand nous faisons appel à des éléments provenant d'autres régions du cerveau. Les deux boucles neuronales, visuelle et phonologique, stockent temporairement les données avant qu'elles ne soient effacées par la tâche suivante.
L’exemple le plus classique de la mémoire de travail est celui de la recherche d’un objet que l’on a égaré tout en évitant les endroits où l’on sait pertinemment qu’il ne sera pas! Elle inclut la structure du cortex préfrontal et du cortex pariétal.

La mémoire à long terme est la troisième catégorie de mémoire temporelle qui résulte d’un stockage durable à l’intérieur de certaines zones du cerveau. Elle peut être subdivisée en mémoire déclarative et non déclarative.

1. La mémoire déclarative ou mémoire explicite repose sur un enregistrement de connaissances culturelles ou générales qu’un individu peut faire émerger consciemment avec la mémoire sémantique. Ainsi le seul fait qu'un homme ai marché sur la lune peut avoir été en rapport avec notre propre vie, mais est stocké comme élément du savoir. La mémoire sémantique concerne le lobe temporal et frontal:

Parallèlement, la mémoire explicite traite de souvenirs personnels datés et localisé avec lamémoire épisodique. Les régions du cerveau impliqués dans la mémoire épisodique dépendent du contenu de l'expérience d'origine. Ainsi les expériences plutôt visuelles activent les aires visuelles du cerveau alors que se rappeler la voix d'une personne sollicite plutôt le cortex auditif. La mémoire épisodique implique la structure de l’hippocampe, du lobe frontal et des régions corticales:

 
2. La mémoire non déclarative, appelée mémoire procédurale ou implicite n’est pas accessible a la conscience contrairement à la mémoire déclarative. Il s’agit de souvenirs qui concernent des associations et des savoirs faire comme par exemple faire du vélo. Ces gestes sont appris grâce à leur répétition puis stockés dans la mémoire procédurale à long terme. Elle ne nécessite pas un rappel conscient de l’apprentissage des gestes.
Elle enveloppe le cervelet, le noyau caudé et le putamen. 
 
Nous disposons tous ces différentes formes de mémoire mais nous ne somme pas égaux face à la mémorisation ! 
 

http://lamemoirehumaine.over-blog.fr/article-les-differents-types-de-memoire-63668463.html

 


Différents types de mémoire par Apprendre-a-apprendre

Tags : types memoire
Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Soubhana Allah: à quoi servent les sourcils?

Added 27/12/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 

les sourcils

sourcilsLes sourcils jouent un grand rôle dans l'expression des émotions. Pour manifester une approbation ou en signe de reconnaissance, on lève souvent les sourcils. Pour manifester sa réprobation, on les fronce. Cette façon de transmettre un message à distance a sans doute été importante dans notre évolution.
On la retrouve chez beaucoup de primates, mais elle semble particulièrement déterminantes chez les humains, dont les sourcils se détachent bien sur la peau nue.
 

Les sourcils ont deux fonctions. La première est d'empêcher la transpiration du front, de couler sur les yeux. Ils protègent également les yeux du soleil, de la pluie et d'autres gouttes. Ils font également ombrage aux agressions extérieures comme la poussière ou le sable.

Analysez vous, lorsque vous êtes éblouit par la lumière vous froncez légèrement les sourcils au lieu de baisser la tête. Ensuite, les sourcils jouent un grand rôle dans l'expression des émotions. C'est ainsi que vous exprimez à votre entourage votre colère, votre étonnement ou votre joie. Pour manifester une approbation ou en signe de reconnaissance, on lève souvent les sourcils. En gros, la nature est bien faite...

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Pourquoi chacun a une voix différente?

Added 20/12/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

Les cordes vocales

Toute la partie extérieure du larynx est formée de cartilages. Il y en a onze au total. Mais c'est à l'intérieur que tout se passe.

Les cordes vocales, replis du larynx situés derrière la pomme d'Adam, sont deux structures fibreuses, des bandes tendues comme les cordes d'un arc, unies et fixes en avant et mobiles en arrière pour former un V.

Lorsque l'on émet un son, l'air qui est chassé par les poumons et la trachée va faire vibrer ces cordes vocales. Et, selon la manière dont elles vibrent, le son sera différent.

En fait, lorsque l'on respire, que l'on inspire ou que l'on expire, le V reste ouvert afin de laisser passer l'air. Mais lorsque l'on parle, les cordes se rapprochent et se tendent pour vibrer à l'émission des sons.

Et pour que la voix soit bonne, il faut qu'elles soient jointives et fines.

Mais d'autres organes servent à la voix. D'abord, pour aller chercher un son, il faut faire travailler les abdominaux : selon la quantité d'air que l'on chasse des poumons et selon la pression que l'on y met, le niveau sonore ne sera pas le même. Et cela dépend de la contraction des muscles, surtout les abdominaux.

Ensuite, le palais, les lèvres et la langue qui permettent, selon les mouvements que l'on fait, d'articuler.

Enfin, la bouche, le nez et le pharynx servent de caisse de résonance, ils modulent donc le son.

Les cordes vocales peuvent souffrir, soit parce que l'on s'en sert mal, soit parce que l'on s'en sert trop !

Les enseignants sont les premières victimes de ces troubles de la voix, surtout ceux qui s'occupent des petits.

Les causes de dysphonie

Dans certains cas, il s'agit d'un nodule. Mais il n'est pas indispensable d'en avoir un pour "perdre" sa voix.

En criant souvent, les cordes vocales peuvent être simplement victimes d'une inflammation ; dans ce cas, la voix est rauque et diminue. Mises au repos, les cordes vocales vont vite récupérer. Mais cela peut être un peu plus long si vous avez hurlé deux heures pendant un match de foot !

Un vaisseau peut s'être rompu sur une corde vocale, et dans ce cas, il faudra attendre que l'hématome disparaisse pour que vous récupériez votre voix.

En dehors du fait de crier, le fait de tousser fréquemment (par allergie ou irritation) peut aussi provoquer ces troubles de la voix.

Enfin, un banal rhume ou une angine dû à un virus peuvent donner une atteinte du larynx et le résultat sera le même.

Dans tous ces cas, mieux vaut ne pas forcer sa voix à partir du moment où elle diminue. Ce serait alors un véritable cercle vicieux : plus on force, plus on augmente l'arrivée du sang dans les cordes et plus l'inflammation est importante.

Si cela ne passe pas rapidement, il faut consulter un médecin, qui prescrira, en général, des aérosols, des anti-inflammatoires. Il faut, bien sûr, aussi éviter de fumer, le tabac étant un irritant. Il entretient l'inflammation et permet aux éventuels virus de mieux s'accrocher sur ces muqueuses irritées.

Enfin si l'extinction de voix ne guérit pas au bout de quinze jours ou que la voix reste rauque après guérison de l'infection ou que des ganglions apparaissent, il est sage d'aller voir un ORL, en particulier lorsque l'on fume.

Celui-ci fera alors un examen des cordes vocales pour vérifier que le patient n'a pas de polype, de nodule, de kyste sur les cordes vocales, de laryngite chronique liée au tabac (les cordes vocales sont en permanence épaissies et engluées) ou même un cancer, qui peut être guéri s'il est diagnostiqué tôt.

Dans ces cas, les traitements médicamenteux et la rééducation ne suffisent pas toujours. Une chirurgie peut être nécessaire.

Chacun sa voix

 Chacun sa voix

La voix est un son, et comme tous les bruits, elle est formée par la vibration de l'air. Ici, celui-ci est d'abord expiré par les poumons, il remonte le long de la trachée Chacun sa voix
puis arrive au niveau du larynx, une sorte de tube, constitué de cartilages, de ligaments et de muscles.

Et c'est au milieu du larynx que se trouvent les cordes vocales. Contrairement à ce que l'on peut penser, ce ne sont pas des cordes mais plutôt des sortes de lèvres. En bougeant, elles vont faire vibrer l'air qui remonte dans la trachée.  C'est donc cet air mis en vibration qui correspond au son de la voix.

Mais juste au-dessus des cordes vocales, ce n'est encore qu'un petit bourdonnement qui va ensuite être amplifié en passant par les différentes cavités de notre tête : le pharynx, la bouche, les fosses nasales, qui vont transformer ce petit bourdonnement en véritable voix.

Notre voix d'adulte s'acquiert au moment de la puberté. La mue correspond ainsi au passage de la voix d'enfant à celle d'adulte. Elle se traduit par une chute spectaculaire de la hauteur du timbre et peut s'étaler sur une durée très variable, allant d'environ trois mois à un an. Il arrive aussi parfois que la mue n'ait pas lieu et que les adultes gardent alors leur voix de petit garçon.

Dans de très rares cas, cela peut être causé par un problème hormonal. Mais le plus souvent, cette absence de mue est psychologique, et quelques séances de rééducation vocale chez un phoniatre suffisent à arranger les choses.

La voix n'est pas un son comme les autres. Elle est le support du langage et de la communication, et joue donc un rôle important sur le plan social. En Europe, par exemple, les voix aiguës ont tendance à être dévalorisées, en particulier chez les hommes. Les voix graves, au contraire, sont synonymes de virilité et de pouvoir.

Les spécialistes ont même remarqué qu'avec l'émancipation des femmes et leur accession à des postes à responsabilité, leur voix avait tendance à devenir plus grave... Ainsi, lorsqu'une personne a une voix aiguë, qui n'entre pas dans ces "normes", il est parfois difficile d'être pris au sérieux.

C'est pourquoi, il arrive qu'un certain nombre de personnes soient insatisfaits de leur voix, qu'elles trouvent en désaccord avec leur apparence ou leur personnalité. Certains le vivent bien, d'autres en sont véritablement gênés. La solution est alors de recourir à un phoniatre, pour réaliser quelques séances de "rééducation" qui permettent d'apprendre à mieux connaître sa voix et à la maîtriser.

 

.france5.fr/sante/connaitre

 

 

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Super-lune: explication scientifique du phénomène.

Added 15/11/2016

 

super lune

Un peu partout dans le monde, les amateurs de spectacles célestes ont pu admirer lundi la "super Lune", un phénomène astronomique inédit depuis 68 ans et qui ne se reproduira pas avant 2034.

La distance entre la Terre et la Lune varie chaque mois entre 356 410 km et 406 740 km du fait de l'excentricité orbitale de la Lune1,2. Le terme de « super lune » (Supermoon en anglais) est inventé par l'astrologue Richard Nolle en 1979, défini ainsi :

« ...une nouvelle ou pleine lune qui se produit lorsque la Lune est à ou près de (à 90 %) sa plus proche approche de la Terre lors d'une orbite donnée (périgée). En bref, la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés, la Lune étant au plus près de la Terre »

Nolle précise par ailleurs que « à 90 % » signifie que la distance Terre-Lune est dans le décile inférieur3.

Le terme de super lune n'est pas largement accepté ou utilisé dans la communauté des astronomes, qui lui préfère « périgée-syzygie »4. Le périgée est le point de l'orbite lunaire où la distance de la Lune par rapport au foyer est minimale. Une syzygie correspond à un alignement de la Terre, de la Lune et du Soleil. Une super lune peut être vue comme une combinaison des deux événements, bien qu'ils ne coïncident pas forcément parfaitement à chaque fois3.

Avec une récurrence de 1 an et 48 jours, le phénomène n’est pas rare. Deux conditions prévalent à son apparition :

que la Lune soit pleine ;
et qu’elle soit au plus près de son périgée, lieu de l’orbite lunaire où la distance Terre-Lune est minimale.
Le 14 novembre 2016, à exactement 12h21 , la Lune sera à son périgée, à une distance de 356 509 km. Elle atteindra sa phase de pleine Lune à 14h52 (temps légal français).

L’orbite de la Lune ne décrit pas un cercle parfait autour de la Terre, mais une ellipse. La distance Terre-Lune varie donc considérablement : la Lune peut se situer exactement entre 356 400 km au plus près de la Terre (périgée) et 406 700 km au plus loin de la Terre (apogée).
L’orbite de la Lune ne décrit pas un cercle parfait autour de la Terre, mais une ellipse. La distance Terre-Lune varie donc considérablement : la Lune peut se situer exactement entre 356 400 km au plus près de la Terre (périgée) et 406 700 km au plus loin de la Terre (apogée).
© Y. Gominet / IMCCE / Observatoire de Paris
La Lune pourra paraîtra plus grosse que d’habitude, avec un diamètre apparent maximal de 33,5986’.

La Lune ne sera pas pour autant plus brillante. En effet l’éclat lunaire dépend également d’autres conditions relatives notamment à la distance Terre-Soleil et à la position de la Lune par rapport à la direction Terre-Soleil.

Pleine lune du 15 novembre 2016 vs celle du 22 avril 2016
Pleine lune du 15 novembre 2016 vs celle du 22 avril 2016
© IMCCE / Observatoire de Paris
D’autres super Lunes remarquables…

À signaler : la dernière super Lune record remonte au 26 janvier 1948 pour laquelle la distance à la Terre était de 356 461 km.

La prochaine surviendra le 25 novembre 2034 avec une distance encore plus faible de 356 445 km.

Les super Lunes pour lesquelles la distance est plus petite que 356 400 km sont encore parfois appelées super lunes ultimes. On en compte moins d’une vingtaine depuis le début de l’ère chrétienne.

Dans l’intervalle 1000-2100, la super Lune ultime qui détient le record est survenue le 4 janvier 1912, sa distance à la Terre était alors de 356 375 km.

Il faut remonter au 19 décembre 796 pour trouver une distance à la Terre encore plus faible, de 356 355 km. La phase de pleine Lune n’était alors survenue que 40m après le passage par le périgée lunaire. Ces lunes ultimes ont tendance à disparaître avec le temps.

 

 

https://www.obspm.fr/14-novembre-2016-une-super.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Super_lune

 

 

 
 
Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |

Mais pourquoi les grenouilles font-elles tant de bruit le soir ?

Added 18/10/2016

La rainette femelle est exigeante . Il ne suffit pas d’être vert et de lui faire de globuleux yeux doux pour lui plaire. Ceci explique les bruyants concerts printaniers des petits batraciens,

Petits mais costauds. « Les signaux émis par les mâles sont extrêmement coûteux à produire » indique Thierry Lengagne. Monsieur Rainette dépense beaucoup d’énergie pour faire du bruit. Pas de belles plumes pour faire la roue, pas de décapotable pour frimer, il ne possède que son organe vocal pour séduire. D’où le tintamarre de la mare…

Au printemps, les mâles se regroupent dans un lieu humide. Ils sont postés les uns à côté des autres pour attendre la femelle, gonflée d’œufs prêts à être fertilisés. « Celle-ci doit trouver un indicateur fiable de la qualité du mâle. Elle veut les meilleurs gênes pour sa descendance », expose Thierry Lengagne.

Ces indicateurs sont donnés par certaines qualités de leur chant. C’est avéré, dame Rainette préfère la voix de Barry White à celle de Christophe Willem. Elle s’oriente plus volontiers vers un mâle à voix grave… qui est souvent aussi plus gros. Mais cela ne suffit pas. Elle est aussi attirée par ceux qui chantent sur une cadence rapide. Là aussi, ceux qui coassent à un rythme soutenu montrent qu’ils sont capables de fournir un bel effort. Certains peuvent monter jusqu’à cent décibels et 30 000 coassements par nuit. « C’est pour cela que les animaux chantent très fort et ne s’arrêtent pas ».

Pour discerner les critères de sélection de la grenouille, Thierry Lengagne a testé des dizaines et des dizaines de batraciennes. Sur deux côtés opposés d’une arène plongée dans la semi-obscurité, il a disposé des haut-parleurs reproduisant d’une part un chant aigu et lent, d’autre part un chant grave et rapide. Sans conteste, la grenouille lâchée dans l’enceinte se dirige plus souvent vers le second. Comme chez les humains, l’intelligence peut remplacer la force. « Certains gringalets se cachent à côté des mâles très attractifs et sautent sur la grenouille lorsqu’elle s’approche », signale le scientifique. Aplati sur un nénuphar, le petit malin à la voix de fausset rattrape ainsi l’ingratitude de la nature et se paie une tranche de bonheur.

Le niveau sonore de la sérénade n’est pas le seul critère de sélection. La future maman grenouille se fie aussi à la couleur du « sac » du géniteur potentiel. Plus la couleur orangée est prononcée, plus le mâle possède ses chances. Comme la puissance sonore déployée, cette coloration est un indicateur fiable de sa forme physique et de son endurance. « Elle est due aux caroténoïdes acquis via l’alimentation » explique Thierry Lengagne. Lorsque ce jabot est bien orange, cela signifie que le système immunitaire de la rainette peut s’en passer. L’amphibien est donc en bonne santé. Là aussi, pour le prouver, la femelle a été testée, face à deux écrans où ont été filmés deux mâles aux sacs plus ou moins pâles.

Bien que la rainette mette toutes les chances du côté de sa progéniture, celle-ci devra faire preuve de vivacité pour survivre face aux prédateurs ou aux polluants. Gènes de haute qualité ou pas, environ un têtard sur cent parvient à l’âge adulte.

Le saviez-vous ?

Les mâles aussi choisissent : L’araignée sauteuse s’accouple de préférence avec des femelles qui ont de grands tibias. Le coq domestique préfère les femelles à large crête…

Sentir le bon père : Une étude a montré que les femmes sont davantage attirées par l’odeur des hommes possédant un patrimoine génétique différent du leur. Cet instinct olfactif protège donc de la consanguinité.

Atout handicap : La caractéristique permettant de séduire peut aussi montrer que l’individu est capable de survivre malgré un facteur de risque. C’est la théorie du handicap. Le meilleur exemple est la traîne du paon : plus elle est longue et colorée, plus elle attire la femelle… et plus elle fragilise l’oiseau face à des prédateurs.

Parades : Beaucoup d’animaux rivalisent de savoir-faire pour montrer qu’ils sont des géniteurs en bonne santé. Les rouges-gorges chantent, les autruches dansent, les lucioles clignotent…

Muriel Florin

 

http://www.leprogres.fr/france-monde/2012/07/18/mais-pourquoi-les-grenouilles-font-elles-tant-de-bruit-le-soir

Category : J'ai lu pour vous | Comments (0) | Write a comment |