"> Soubhana Allah la sève des arbres est - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Soubhana Allah la sève des arbres est bénéfique pour la santé

12/12/2014

 

Le Coran n’est pas un livre de vulgarisation de la science écologique, mais, sans exagération, toutes ses affirmations sur la nature, l’univers, la vie, sont bénéfiques à l’humanité. Il suffit de vérifier ses affirmations, versets par versets; il appelle à prendre conscience que tout l’écosystème est lié. La protection de la nature dans toutes ses dimensions dépend des valeurs morales et éthiques que l’on porte. La force du Coran réside dans le fait qu’il lie l’homme et la nature.
Il décrit avec précision des phénomènes naturels utiles pour l’humain: la pluie, le vent, les saisons, les plantes, les fruits.

L’arbre représente une ressource vitale pour la société.

-L'arbre est producteur d'oxygène et source de vie
-L'arbre purificateur de l'air
-L'arbre: synonyme de diversité biologique
-L'arbre lutte contre l'érosion du sol

-L'arbre améliore la qualité de l'eau...

Comme pour tous les végétaux l'arbre contient une sève qui joue le même rôle que notre sang : elle transporte les nutriments indispensables à leur survie.

Deux types de sèves

La sève est cette substance collante orangée qui a la fâcheuse tendance de tâcher nos vêtements. Elle correspond au sang des végétaux et transporte tous les nutriments indispensables à leur survie. Mais il en existe deux sortes distinctes :

- La sève dite élaborée est une solution aqueuse qui se forme au niveau des feuilles. Elle contient des gaz dissous tels que l'oxygène et le dioxygène. En effet, c'est au niveau de cellules foliaires, les stomates, que les échanges gazeux s'opèrent. Cette sève contient également des nutriments tels que les sucres résultant de la photosynthèse. Tout est acheminé aux organes inférieurs par le phloème constitué de tubes criblés. On parle de sève descendante.

- La sève dite brute est composée essentiellement d'eau et de sels minéraux. Tout est puisé dans le sol par les poils absorbants des racines. Par phénomène d'osmose, ils diffusent de cellule en cellule pour atteindre des vaisseaux bien particuliers dits vaisseaux du bois ou xylème. Elle va être distribuée à tous les organes du végétal y compris les feuilles situées en hauteur. C'est la sève ascendante. Comment les végétaux font-ils pour contrer la gravité sans pompe ?

 

La sève de bouleau

Le bouleau fait partie de la famille des Bétulacées, le bouleau blanc (betula alba) est un arbre qui cherche la lumière et qui est considéré depuis des millénaires pour ses nombreuses vertus sur le plan thérapeutique et aussi pour son bois et ses feuilles.

La cure de sève de bouleau fraîche est efficace pour, après l’Hiver, libérer l’organisme des toxines et se purifier.

La sève du bouleau a comme principaux effets sur la santé:

- L'activation de la diurèse et l'élimination des déchets organiques, comme l'acide urique et le cholestérol.

- Elle favorise l’amincissement (lorsque le corps en a besoin).

- Elle a une action anti-inflammatoire et anti-douleurs.

- La sève fermentée est réputée pour son action stimulante sur le système immunitaire.

- La sève de bouleau est également employée, en usage externe, pour les brûlures et pour les problèmes de peau.

Conservation de la sève de bouleau

La sève ou eau de bouleau est un liquide vivant, très clair, semblable à l'eau à l'état frais, fade, légèrement sucré.

Après quelques jours de repos la sève se trouble par apparition de maléate de calcium et de phosphate calcique, ce qui est provoqué par la fermentation et les modifications biochimiques qu'elle subit.

Son état ne reste donc pas stable très longtemps et, de plus, à cause du sucre qu'elle contient, elle fermente et devient acidulée et doit être conservée au réfrigérateur pour rester fraîche.

Pour éviter une fermentation trop rapide, il est possible de stabiliser la sève de bouleau avec de l'alcool pur.

L’autre moyen pour empêcher la fermentation est l'addition de clous de girofle.

La congélation de la sève fraîche permet son utilisation tout au long de l'année, mais change son état physique.

 

Feuille d'érable au sanctuaire de Jongmyo, Corée du Sud.

 

la sève des érables

la sève des érables, des arbres connus dans leur pays sous le nom de gorosoe, ou “arbres bons pour les os”.

Stockée dans les racines depuis l'automne, la sève circule dans l'arbre tant que le froid nocturne empêche les bourgeons d'éclore. C'est à cette période qu'on le récolte, aux Etats-Unis comme en Corée. Au fil des jours, la sève, qui nourrit les nouvelles feuilles, devient de moins en moins abondante et, avec le beau temps, les gens ont d'autres chats à fouetter.

Les Coréens appellent les érables "gorosoe", ce qui signifie "arbre bon pour les os". A croire qu'ils n'ont jamais essayé de fabriquer du sirop. Car il faut non seulement couper du bois et l'apporter à la cabane à sucre mais aussi récolter la sève, creuser des trous, surveiller le feu, remplir les bouteilles et nettoyer les lieux à la fin de l'opération. Une série de tâches éreintantes, qui mettent les os à rude épreuve.

Mais, qu'on le mange avec des pancakes, des gaufres, du jambon ou sous forme de bonbon, le véritable sirop d'érable est la meilleure chose au monde. Une fois qu'on y a goûté, on ne peut plus s'en passer. Et quand on a eu l'occasion de produire son propre sirop, on n'en laisse plus jamais une goutte dans son assiette.

La sève de pin

 La sève de pin ou résine de sapin, appelée également « larmes », est bien connue depuis l’antiquité. Utilisée comme encens en grains, cette résine naturelle est récoltée directement sur le tronc ou sur les branches de l’arbre. Les larmes (gouttes de sève) de sapin ou de pin, se forment naturellement suite à une blessure. Une branche cassée ou de l’écorce endommagée, favorisent ainsi l’apparition de ces fameuses « larmes », c’est une sécrétion résineuse, le suintement de la sève qui s’écoule de ses blessures, formant de petites gouttes dorées, collantes et très odorantes…

La gomme de sapin

  La gomme de sapin est l'un des articles essentiels de la médecine populaire des Canadiens français qui l'emploient, avec raison d'ailleurs, comme antiscorbutique, comme antiseptique dans les blessures et en cataplasmes sur les brûlures », écrivait le Frère Marie-Victorin dans sa Flore Laurentienne. De cette gomme, on a tiré diverses préparations, notamment une térébenthine (attention, il ne s'agit pas de la térébenthine des quincailliers!), une huile de térébenthine et un goudron médicinaux, préparations ayant une activité assez semblable, mais dont la densité et la viscosité variaient, ce qui permettait d'élargir le champ d'intervention.

Considérée comme un excitant, un diurétique et, à doses élevées, un purgatif, la gomme a été employée en injections pour détruire les ascarides et pour combattre les coliques et la constipation opiniâtre. Par voie externe, on l'a employée en onguent ou en emplâtre, sur les coupures, les ulcères tardant à guérir, les parties affectées de rhumatisme et les douleurs de reins. Les femmes de la campagne s'en servaient en emplâtre contre les douleurs menstruelles ou toute autre douleur liée au système de reproduction féminin.

Pour soigner les rhumatismes chroniques, on employait aussi la térébenthine, sous forme de bain de vapeur. On affirmait en outre qu'elle préservait du choléra.

Avec l'huile de térébenthine, on préparait une solution à lavement, composée également de jaune d'oeuf, de tisane d'orge et d'empois (qui ne servait pas qu'à empeser les chemises). Le lavement était destiné à traiter les affections des voies urinaires, l'aménorrhée, la constipation obstinée et l'accumulation des « vents » dans les intestins. Pour le traitement des affections des voies urinaires ainsi que de l'inflammation de la vessie, on se servait également de la gomme et de l'écorce.

La sève de kitul

La sève de kitul, pour se dynamiser : avec ses vitamines B et C, son calcium et ses trois sucres différents (fructose, glucose, saccharose), elle aide à soutenir les efforts en endurance, en cas de sports dits explosifs (step, sprint, muscu…) ou mixtes (tennis…). A conseiller aussi en période d’examens où l’on doit fournir un travail en continu.

La recette : mélanger 1 c à s de sève de Kitul (Guayapi en magasin bio) dans 0,5 l d’Hépar + 4 c à s de jus de fruit ou de café. A consommer en guise de boisson de l’effort.

 

 

Sources:

http://vivregagnant.net/33.html

http://nature.bienetre.free.fr/?p=380

http://www.lemonde.fr/voyage/article/2009/03/24/de-la-seve-bonne-pour-les-os_1337882_3546.html#X5dPUZwOcYajz42u.99

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/HerbierMedicinal/Plante.aspx?doc=sapin_hm

Tags : seve arbre vertus
Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments