"> Comment prévenir le vieillissement du - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Comment prévenir le vieillissement du cerveau

9/1/2015


C'est certainement la partie la plus importante dans la lutte contre le vieillissement chez l'être humain.
Le cerveau, la connaissance, la mémoire, sont la base même de la personnalité, et donc de la vie consciente.
Notre cerveau est, et de très loin, l'organe le plus important de notre corps, et c'est pourtant celui auquel on porte le moins d'attention, persuadés que l'on est depuis toujours que rien ne peut lui arriver ...

Or les maladies mentales, de même que la maladie d'alzheimer, sont en constante
augmentation de par le monde, et commencent de plus en plus jeune.
Préserver ses capacités "cognitives", améliorer les capacités de notre cerveau
devraient être en permanence l'une de nos principales préoccupations.

Il est inutile de se battre pour éviter le vieillissement d'un être
qui a perdu toutes ses capacités intellectuelles.

"Avant d'essayer de comprendre le cerveau, vous devez d'abord savoir qu'il est fait de chair et de sang comme le reste de l'organisme. Ce n'est pas un morceau de verre ou un ordinateur, mais un organe du corps, tout comme le coeur. Ceci est important à réaliser. Les 4 piliers de la longévité du cerveau reposent sur cette constatation.
Je pense que chacun de nous peut réaliser lui-même 90% de ce que j'appelle le programme de longévité du cerveau. Le corps a une incroyable capacité à se guérir et se régénérer lui-même.
Le cerveau est une partie de votre corps et peut aussi se régénérer lui-même".
Dr Dharma Singh Khalsa

Le Dr Dharma Singh Khalsa est certifié en anesthésie et gestion de la douleur.
Il est président et directeur médical de l'Alzheimer's Prevention Foundation.
Il est l'auteur du best seller "Brain Longevity".

Voici les 4 piliers de son programme de protection et de réhabilitation du cerveau :

Le premier des 4 piliers de la longévité du cerveau est l'alimentation.

Un traitement diététique approprié peut aider à réparer des neurones endommagés, à protéger les neurones et les neurotransmetteurs de nouvelles lésions et à améliorer le fonctionnement biochimique quotidien, même dans un cerveau endommagé.
Chez les personnes en bonne santé, un traitement diététique associé à une supplémentation avec des nutriments spécifiques et des toniques naturels, peut aider à créer un véritable "super-cerveau" virtuel.

Toutes les recherches scientifiques montrent qu'une alimentation pauvre en graisses saturées, riche en fruits et légumes, en poisson et en produits à base de SOJA, et pauvre en viandes rouges, est la meilleure alimentation possible pour le cerveau.

Le deuxième pilier est la complémentation en nutriments spécifiques.

Il y a beaucoup de produits disponibles pour le cerveau, mais les plus importants sont la vitamine C, toutes les vitamines B, la vitamine A, la vitamine E et tous les minéraux.
Mais en plus certains nutriments ou extraits de plantes ont un action très spécifique sur le cerveau, comme le Ginkgo Biloba, le Ginseng,le Coenzime Q10, et l'acide Docosahexanéoïque (DHA).

Le troisième pilier est le management du stress.

Le stress est mauvais pour le cerveau parce qu'il génère une hormone : le cortisol. Le cortisol est bon pour le corps, mais produit en excès par un stress chronique non équilibré, il devient mauvais pour le cerveau dont il entraîne une dégradation du fonctionnement :
En interférant avec la fourniture du glucose indispensable pour donner sa puissance au cerveau.
En perturbant le fonctionnement des neurotransmetteurs.
En produisant un afflux excessif de calcium dans les neurones, ce qui va générer une calcification et des dysfonctionnement dans les cellules cérébrales, et même en tuer une partie.

Le Ginseng est un nutriment qui aide à gérer l'excès de cortisol, mais il faut essayer d'intervenir avant sa création en excès.

La méditation, sous toutes ses formes, ainsi que le yoga, sont des outils puissants pour lutter contre le stress.

Les exercices aérobics apportent d'importants bénéfices neurologiques. Ils augmentent la circulation sanguine vers le cerveau, et favorisent la croissance de nouvelles branches cellulaires du cerveau.

La reprise d'études, dans quelque branche et à quel niveau que ce soit, ainsi que quelques exercices de la pensée et du corps dérivés du yoga, entraînent une augmentation immédiate de l'énergie mentale, de la concentration, de la mémoire à court terme et de la capacité d'apprendre.

Le quatrième et dernier pilier du Dr Dharma Singh Khalsa, est un traitement hormonal substitutif.

Il utilise la pregnénolone, qui peut être convertie autant chez l'homme que chez la femme en oestogènes ou autres hormones, et la DHEA.

La DHEA est l'un des plus précis des biomarqueurs du vieillissement, parce que sa production diminue régulièrement à chaque âge de la vie.

Le cerveau et le système endocrinien ayant besoin de DHEA pour fonctionner de façon optimale, même de faibles diminutions de ses niveaux peuvent avoir pour résultat un affaiblissement de la capacité de concentration.

Les maîtres mots du programme de longévité du cerveau sont "simplicité" et "bon sens".

Comme pour tout ce dont nous avons parlé jusqu'ici, il ne s'agit pas d'un traitement magique, mais d'un programme équilibré de style de vie.

 

http://www.ateliersante.ch/cerveau.htm

 

 

 

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments