"> Pourquoi s'étire-t-on au - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Pourquoi s'étire-t-on au réveil?

11/11/2014

A l’image des animaux, l’homme s’étire pour décrisper son corps et évacuer les tensions. Un geste simple et relaxant ! Pourtant, peu d’entre nous s’y adonnent au quotidien. En fait, c’est une habitude à prendre. « Les étirements aident à évacuer les tensions musculaires ou articulaires avant qu’elles ne s’installent durablement », souligne Dorothée Drouffe, coach en stretching et Pilates.

Lorsqu'on dort, notre rythme change : le coeur ralentit, la respiration aussi et l'oxygène circule plus lentement dans les muscles. Ce phénomène fait que ces derniers ont moins d'oxygène. Les articulations vont également se rétracter surtout aux genoux, au cou et aux coudes.

Cette situation va durer plusieurs heures jusqu'au réveil. Le corps a alors besoin de reprendre ses fonctions normales et on s'étire, tout simplement pour réactiver muscles, articulation et faire circuler le sang plus rapidement. Le corps est alors réalimenté en oxygène et se met à bien fonctionner.

Le bâillement est un étirement. Et bâiller détend !

Lorsqu’on s’étire, la température du corps augmente progressivement d’un degré et, par une action mécanique, la contraction-décontraction des muscles va modifier la pression des capillaires sanguins et améliorer
la circulation sanguine, et par là même chasser les toxines. Une envie de bâiller vous saisit ? Surtout, ne vous retenez pas : le bâillement participe à l’étirement et part de la mâchoire pour se prolonger au moins jusqu’au diaphragme. Associé à une longue respiration, il vous entraîne vers une relaxation profonde. Pffffou…

C’est un réflexe parfait pour redémarrer la « machine »

À n’importe quel moment de la journée, s’étirer réveille ou « dérouille » le corps en douceur. Et pas besoin d’y ajouter une séance de stretching : quelques minutes suffisent pour se détendre ! « Au saut du lit ou en journée, lorsqu’on s’étire de tout son corps, les muscles postérieurs (à l’arrière du corps) se contractent, tandis que les muscles antérieurs (à l’avant) s’allongent, précise Xavier Dufour, kiné et ostéopathe. Par cette contraction-décontraction, l’organisme se remet en marche. On active ainsi le système neuro-végétatif, en particulier le sympathique, qui met le corps en alerte et le prépare à l’action. »
Après une nuit de sommeil, les muscles sont refroidis et engourdis. « S’étirer aide alors à se redresser et à lutter contre l’effet de pesanteur », ajoute Xavier Dufour.

Le corps devient plus fort face aux assauts du stress

Un corps que l’on étire souvent se délie et se déploie avec fluidité. Il est aussi plus armé pour faire face au stress, et ce pour une raison simple : « chaque mouvement sollicite en même temps deux muscles antagonistes, c’est-à-dire opposés : l’un se contracte tandis que l’autre se détend, explique Dorothée Drouffe. Mais quand on est stressé, les deux se crispent, ce qui bloque la mobilité articulaire et occasionne des douleurs. »

 

 

http://www.pourquois.com/corps_humain/pourquoi-etire-t-reveil.html

http://www.topsante.com/forme-et-bien-etre/detente/relaxation/bien-etre-s-etirer-fait-vraiment-du-bien-11501

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments