"> Les bienfaits du - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Les bienfaits du pamplemousse

28/4/2014

Pamplemousse

cancer(prévention). Plusieurs études études ont démontré que la consommation d’agrumes, dont le pamplemousse, serait reliée à la prévention de certains types de cancers3,4,22,41,45, comme le cancer de l’oesophage, le cancer de l’estomac, le cancer du côlon, de la bouche et du pharynx. Selon l’une de ces études45, une consommation modérée d’agrumes (soit de 1 à 4 portions par semaine) permettrait de réduire les risques de cancers touchant le tube digestif et à la partie supérieure du système respiratoire. En ce qui concerne spécifiquement le cancer du pancréas, les études demeurent toutefois controversées46.

Une étude populationnelle suggère que la consommation quotidienne d’agrumes jumelée à une consommation élevée de thé vert (1 tasse et plus par jour) serait associée à une plus forte diminution de l’incidence des cancers44.

La consommation de pamplemousse pourrait, selon une étude prospective (populationnelle) d’envergure, diminuer les risques de cancer du sein47. Toutefois, d’autres études ont montré des résultats inverses48, ou une absence de lien59. Par ailleurs, des chercheurs ont observé que l’incidence de cancer du poumon était plus faible chez les personnes qui consommaient plus de pamplemousse blanc17.
Cancer (ralentir la progression). Des composés antioxydants contenus dans les agrumes (les limonoïdes) ont démontré des effets anticancer in vitro et sur des animaux. Ils pourraient diminuer la prolifération de cellules cancéreuses19,20,42,43 du sein14-16,22, de l’estomac20, du poumon20, de la bouche24,53 et du côlon42.
Lipides sanguins. Chez des patients atteints d’hypercholestérolémie, la consommation de 2 pamplemousses par jour aurait la propriété de diminuer les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins et d’augmenter la capacité antioxydante dans le sang13. La consommation de pamplemousse rouge aurait davantage d’effet sur les lipides (gras) sanguins que le pamplemousse blanc51. Chez les personnes souffrant d’obésité, la consommation de ½ pamplemousse (3 fois par jour) n’influencerait pas le profil lipidique, mais pourrait jouer un rôle dans la perte de poids52.

Plusieurs études menées sur des animaux ont démontré que les flavonoïdes et les limonoïdes présents dans les jus d’agrumes avaient la propriété de diminuer le cholestérol sanguin7,10,26,49. Ils pourraient également augmenter le cholestérol HDL (« bon » cholestérol)9 et réduire les triglycérides sanguins49 ainsi que l’oxydation du cholestérol11. Il est à noter que, toujours chez les animaux, la consommation de pamplemousses frais serait plus avantageuse pour le profil lipidique (taux sanguins de cholestérol et de triglycérides) et l’activité antioxydante que la prise d’un supplément de naringine (un flavonoïde du pamplemousse)12. Par ailleurs, certains flavonoïdes pourraient améliorer l’élasticité de la paroi des vaisseaux sanguins8.
Glycémie et perte de poids. Chez des personnes obèses atteintes du syndrome métabolique, la consommation de pamplemousse (un demi-fruit par jour avant chaque repas pendant 12 semaines) a entraîné une importante perte de poids comparativement à un groupe témoin (1,6 kg contre 0,3 kg). Elle a aussi significativement réduit leur résistance à l’insuline52. Chez des animaux diabétiques, des suppléments de naringine (un flavonoïde du pamplemousse) ont permis de diminuer de façon importante le glucose sanguin18. Ce composé pourrait jouer un rôle dans la prévention de l’hyperglycémie.
Quelle couleur choisir?
Il existe des pamplemousses blancs, roses et rouges. Afin de profiter au maximum des propriétés antioxydantes de ce fruit, il vaut mieux choisir les pamplemousses roses ou, mieux encore, rouges50,51.

Inflammation. Plusieurs études ont démontré que les flavonoïdes des agrumes avaient des propriétés anti-inflammatoires. Ils inhiberaient la synthèse et l’activité de médiateurs impliqués dans l’inflammation (dérivés de l’acide arachidonique, prostaglandines E2, F2 et thromboxanes A2)54.
Autres. Parmi d’autres effets observés, 2 composés présents dans les agrumes (la limonine et la nomiline) inhiberaient la réplication du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), en plus d’inhiber l’activité de la protéase du virus27. La nomiline et d’autres limonoïdes des agrumes renforceraient le système immunitaire chez l’animal28. Ces résultats sont prometteurs, mais n’ont pas fait l’objet d’études cliniques contrôlées. Il est donc impossible pour l’instant de transposer ces effets chez l’humain.
Plusieurs études prospectives et épidémiologiques ont révélé qu’une consommation élevée de fruits et de légumes diminuait le risque de maladies cardiovasculaires38, de certains cancers39 et d’autres maladies chroniques1,2,40.

Que contient le pamplemousse?
Flavonoïdes
Le pamplemousse renferme différents types de flavonoïdes. Ces composés antioxydants permettent de neutraliser les radicaux libres du corps et, ainsi, de prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies chroniques. Le pamplemousse contient surtout de la naringine5, mais aussi l’hespérétine en plus petite quantité. C’est la partie blanche de la pelure du fruit qui renferme le plus de flavonoïdes, et les concentrations varient grandement selon les cultures.

L’absorption et l’utilisation de la naringine et de l’hespérétine dans le corps humain diffèrent d’un individu à l’autre6. Quoi qu’il en soit, l’ingestion de 1 tasse (250 ml) de jus de pamplemousse procure une concentration élevée de flavonoïdes dans le sang. La consommation régulière de ce jus pourrait donc avoir des effets bénéfiques sur la santé.

Le jus ou le fruit?
Les pamplemousses frais, peu importe leur couleur, contiennent environ la même quantité de vitamine C que leur jus. Sous les 2 formes, ce sont d’excellentes sources de cette vitamine. Celle-ci contribuerait pour 66 % à 77 % du potentiel antioxydant du jus de pamplemousse37.

Limonoïdes
Les limonoïdes se retrouvent principalement dans les pépins des agrumes19, mais aussi dans leur jus20. Selon leur type, ils peuvent être responsables de la saveur amère des fruits qui en contiennent ou encore être insipides. La limonine est le principal limonoïde du pamplemousse. Elle aurait, avec d’autres limonoïdes présents dans les jus d’agrumes, la propriété de diminuer le cholestérol sanguin chez l’animal26,43.

Ces composés posséderaient une certaine capacité antioxydante21. Ils pourraient aussi entraîner l’apoptose de cellules neuroblastiques cancéreuses (cellules nerveuses embryonnaires, se différenciant ensuite en neurones)23. D’autres études laissent présager que les limonoïdes des agrumes pourraient prévenir certains types de cancer chez l’animal. Par exemple, l’obacunone, un type de limonoïde, s’est avérée efficace pour diminuer l’incidence de tumeurs du côlon25 et pour diminuer le nombre de tumeurs de la bouche19. Toutefois, il n’existe pour le moment aucune donnée quant à un effet similaire chez l’humain. L’action synergique de plusieurs limonoïdes entre eux, ou avec d’autres composés (comme les flavonoïdes), pourrait accentuer leur action sur les cellules cancéreuses.

Caroténoïdes
Les pamplemousses contiennent des quantités élevées de bêta-carotène. Les fruits de couleur rouge et rose contiennent également du lycopène, un autre composé de la famille des caroténoïdes. Les pamplemousses renferment également d’autres caroténoïdes, mais en quantité moins importante. Les caroténoïdes possèdent des propriétés antioxydantes. La consommation d’aliments riches en caroténoïdes serait reliée à un risque moindre de souffrir de plusieurs maladies (par exemple, le cancer et les maladies cardiovasculaires, quoique les études sur le sujet soient controversées29.

Fibres solubles
Environ les 2/3 des fibres du pamplemousse seraient des fibres solubles, comme la pectine. Elles se retrouvent principalement dans l’écorce et dans la membrane blanche autour de la chair (albédo). Par leur aptitude à diminuer le cholestérol sanguin, les fibres solubles, de façon générale, préviendraient l’incidence de maladies cardiovasculaires30,58. Les résultats d’une étude réalisée chez l’humain ont démontré que la consommation de pectine de pamplemousse (sous forme de supplément) diminuait le cholestérol total et le « mauvais » cholestérol (LDL)31. Pour plus de détails, voir la fiche Pamplemousse (fibre) dans la section Produits de santé naturels.

Coumarine
L’auraptène, un composé de la famille des coumarines, se retrouve dans le pamplemousse et les fruits citrins, dans leur jus fraîchement pressé, ainsi que dans leur écorce32. L’auraptène aurait le potentiel de diminuer la prolifération des cellules cancéreuses33,34 et la croissance des tumeurs35 chez l’animal. Pour l’instant, ces résultats prometteurs ne peuvent toutefois pas être appliqués spécifiquement à la consommation de pamplemousse.

Vitamines et minéraux principaux
> Classification des sources des nutriments

> Vitamines: leurs fonctions, les meilleures sources

> Minéraux: leurs fonctions, les meilleures sources

Excellente source
Vitamine C
Le pamplemousse est une excellente source de vitamine C.
Source
Vitamine A
Le pamplemousse est une source de vitamine A.
Source
Vitamine B5 (acide pantothénique)
Le pamplemousse est une source de vitamine B5.
Source
Cuivre
Le pamplemousse est une source de cuivre.
Précautions
La consommation de pamplemousse ou de jus de pamplemousse peut entraîner une augmentation ou, moins fréquemment, une diminution des effets de certains médicaments. En effet, des substances contenues dans ce fruit empêchent un enzyme de métaboliser ces médicaments, ce qui entraîne l’augmentation de leur concentration dans le sang, pouvant ainsi causer des réactions indésirables graves, parfois mortelles. Presque toutes les classes de médicaments sont susceptibles d’entrer en interaction avec le pamplemousse : médicaments pour le traitement du cancer, de la dépression, de l’hypercholestérolémie, de l’hypertension artérielle, des reflux gastro-intestinaux, de problèmes cardiaques, et autres. La consommation d’aussi peu que 250 ml de jus peut, dans certains cas, entraîner des effets qui peuvent persister durant 3 jours ou davantage. La prise du médicament quelques heures après avoir consommé le pamplemousse ne permet donc pas d’éviter les effets indésirables. Le tangelo, un hybride de pamplemousse, pourrait également interagir avec certains médicaments.

Santé Canada rappelle de s’abstenir de consommer des pamplemousses ou leur jus à moins d’avoir consulté un médecin ou un pharmacien à propos des risques de réactions indésirables. Notez cependant que le jus pressé maison serait moins à risque que le jus commercial. En effet, ce dernier contient généralement de l’albédo (peau blanche sous l’écorce du fruit), dans laquelle se retrouvent en majorité les substances qui agissent sur les médicaments. Le jus de pamplemousse obtenu directement par la pression du fruit ne contient que très peu de ces substances (voir notre nouvelle : Jus de pamplemousse et médicaments: interactions relatives).

Idées recettes

haut Pour accéder à d’autres recettes, vous pouvez vous rendre sur le site de recettes de cuisine CuisineAZ.com, qui propose entre autres, les recettes suivantes : salade d'avocat et pamplemousse, recettes à base de pamplemousse rose, salade de crevette et pamplemousse

Les agrumes sont plus juteux lorsqu'ils sont à la température de la pièce. Par conséquent, il est préférable de les sortir du réfrigérateur quelque temps avant de les consommer. Pour extraire un maximum de jus, roulez le fruit avec la main sur une surface de travail avant de le passer au presse-agrumes.

Pamplemousse et sa meringue à l'érable
Coupez le pamplemousse en deux et dégustez-le tel quel au petit-déjeuner, comme entrée ou comme dessert. Ou, sucrez-le et passez-le ensuite sous le gril quelques minutes avant de le servir.
Préparez une sauce qui accompagnera la salade de fruits en mélangeant du miel, du zeste et du jus de pamplemousse, une pincée de sel, de la muscade moulue et des graines de pavot.
avec des pamplemousses
Ajoutez à cette sauce de l'huile d'olive pour la transformer en vinaigrette qui accompagnera à merveille les verdures fraîches.
Consommez le jus pressé ou utilisez-le dans les sorbets, les granités et les glaces.
Dans le guacamole (purée d’avocat), remplacez le jus de citron par du jus de limette et de pamplemousse.
Des morceaux de pamplemousse poêlés dans leur jus constituent un accompagnement inattendu à un plat de purée de patates douces avec du beurre.
En cuisine, utilisez le zeste du pamplemousse comme celui du citron, de la lime et de l'orange.

 

Valeur nutritive du pamplemousse

 

Pamplemousse, ½ fruit moyen (10 cm diamètre)/128 g

Jus de pamplemousse, 1 tasse (250 ml)/260 g

Calories

41

100

Protéines

0,8 g

1,4 g

Glucides

10,3 g

23,4 g

Lipides

0,1 g

0,3 g

Fibres alimentaires

2,3 g

1,4 g

 

Charge glycémique : Faible

Pouvoir antioxydant : Élevé

 

 

 

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=pamplemousse_nu

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments