"> S'essuyer le visage après avoir - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 S'essuyer le visage après avoir invoqué Allah

29/4/2014

 

A de nombreuses reprises, il nous est arrivé de voir nos frères et soeurs s'essuyer le visage avec leurs mains à la fin des invocations. Et pour beaucoup d’entre eux, si ce n’est l’écrasante majorité, cette habitude ne s’explique que par le suivi de l’entourage. Question : cette pratique a-t-elle un fondement dans la religion et favorise-t-elle l’exaucement de nos invocations ?

La première des choses a consisté pour les savants, à puiser dans l’ensemble des textes qui sont attribués au prophète (prière et salut sur lui), afin de voir si on trouvait une incitation à s’essuyer le visage après avoir invoqué Allah (exalté soit-Il). C’est ainsi qu’on découvre certaines sources qui mettent en évidence des ahadiths dans lesquels on dit que le prophète (prière et salut sur lui) appelait à cette pratique.

Abou Daoud par exemple, rapporte dans son sunan, un hadith dans lequel il est dit « …Lorsque vous terminez, essuyez vos visages avec elles [vos mains]. » Ceci dit, Abou Daoud lui-même donne quelques précisions d’importance à la fin du hadith :

« Ce hadith a été rapporté via plusieurs chaînes de transmission, sous l’autorité de Muhammad Ibn Ka’b, mais elles sont toutes faibles. La meilleure étant cette version qui l’est également. »

Ibnu Majah lui aussi, rapporte un hadith dans lequel il est dit que le prophète (prière et salut sur lui) a dit : « Si tu invoques, alors invoque Allah avec la paume de tes mains et ne l’invoque pas avec leurs dos [tes mains]. Ensuite, si tu as terminé, essuie ton visage avec tes deux mains ». Notons que la chaîne de transmission de ce hadith comporte un narrateur du nom de Salih Ibnu Hassan, qui a été considéré comme très faible par les spécialistes du hadith (Al Bokhari, Ad-daraqutni, Ahmad, et d’autres). Certains à l’image d’Ibnu Hibban ont dit de lui qu’il ne rapportait que des ahadiths inventés.

Quant à At-thirmidi, il rapporte également un hadith qu’il qualifie de Gharib (étrange) d’après Omar (qu’Allah l’agréé) qui tient ces propos du messager de Dieu (prière et salut sur lui) : « le prophète (prière et salut sur lui) levait ses deux mains dès lors qu’il invoquait Allah, et il ne les baissait pas tant qu’il n’avait pas essuyé son visage avec ». Là aussi, on retrouve une faiblesse dans la chaîne de transmission, en l’occurrence Hamad Ibnu ‘Issa Al Juhni, qui était faible dans le hadith.

En se concentrant sur la faiblesse qui caractérisait la chaîne de transmission de ces ahadiths, certains savants ont stipulé que le fait de s’essuyer le visage avec les mains n’avait pas de base, et que cela constituait donc une innovation religieuse.

Pour d’autres savants (Ibn Hajar Al ‘Asqalani, An-nawawi en l’occurrence), les ahadiths malgré leur faiblesse sont renforcés par d’autres sources. Il s’agit-là d’un principe connu en science du hadith avec le principe des shawahids (hadiths témoins). Mais comme cette règle n’est pas partagée par tous les hadithologues, la divergence a mis l’un en face de l’autre, deux camps :

ceux qui considèrent que les ahadiths isolés sont faibles et que l’absence de conformité au standard de l’authentification, ne permet pas de légitimer le fait d’essuyer le visage avec les mains durant l’invocation.
ceux qui soutiennent le fait que les nombreuses chaînes de transmission se renforcent les unes les autres, et élèvent le hadith au rang de Hassan (bon). Partant de cela, ils considèrent que le fait de s’essuyer le visage avec les mains après avoir formulé les invocations, est une pratique tolérée.
La croyance populaire se scinde donc en deux : une première qui considère que le fait d’essuyer son visage avec ses mains à la fin des invocations est une innovation. Ils considèrent donc que cette pratique n’a pas lieu d’être. Certains avancent même que seuls les ignorants s’adonnent à ce geste. Quant à la seconde, elle consiste à croire que ceux qui ne se passent pas les mains sur le visage après avoir invoqué Allah, sont dans l’erreur.

J’en profite donc pour appeler mes frères et soeurs à la tolérance et à comprendre que cette question fait partie de la divergence permise. A partir du moment où les postures scientifiques se sont basées sur des outils méthodologiques et des argumentations, leurs démarches sont donc, loin d’être infondées. Enfin, comme l’ont rappelé avec sagesse certains savants, le juste milieu consiste donc à :

ne pas blâmer ceux qui s’essuient le visage avec les mains après avoir invoqué Dieu,
ne pas obliger les autres à le faire.

Et Allah est mieux savant !

 

http://www.sous-missions.com/articles/croyances-populaires/s-essuyer-le-visage-apr%C3%A8s-avoir-invoqu%C3%A9-allah/

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments