"> Pourquoi la voix de maman aussi - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Pourquoi la voix de maman aussi efficace qu’un câlin ?

23/3/2014

Selon des chercheurs de l’Université de Wisconsin-Madison, un simple appel téléphonique peut calmer des nerfs à bout en provoquant la libération d’une hormone étouffant le stress.

L’anthropologue biologique Leslie Seltzer a testé un groupe de filles de sept à douze ans avec un discours impromptu et une série de problèmes mathématiques devant un panel d’étrangers, pour accélérer leur battements cardiaques et faire monter leurs niveaux de cortisol, hormone associée au stress.

"En faisant face à un tel défi, celui d’être évalué, cela augmente les niveaux de stress chez de nombreuses personnes" dit Seth Pollak, professeur de psychologie et directeur du Laboratoire des Émotions Infantiles de Madison.

Une fois stressé, un tiers des filles étaient réconforté par leur mère en personne, plus spécialement avec des étreintes, comme un bras autour de leurs épaules. Un tiers était laissé et regardait une vidéo de 75 minutes émotionnellement neutre. Le reste était appelé au téléphone, c’était leur maman au bout du fil et l’effet était dramatique.

"Les enfants qui avaient interagit avec leur mère avaient virtuellement la même réponse hormonale, qu’ils aient interagit en personne physiquement ou par téléphone" dit Seltzer.

Les niveaux d’ocytocine des filles, souvent appelée "l’hormone de l’amour" et fortement associée aux liens émotionnels, augmentaient significativement et le cortisol, cause de stress, disparaissait.

"On a compris que la libération d’ocytocine dans le contexte des liens sociaux nécessite habituellement un contact physique" dit Seltzer. "Mais il est clair, à partir de ces résultats, que la voix d’une mère peut avoir le même effet qu’un câlin, même si elle n’est pas présente physiquement."

Et ce sursis du stress ou de l’anxiété est durable.

"Cela dure bien au-delà de la tâche stressante" dit Pollak. "Quand ils rentraient chez eux, ils tiraient toujours les bénéfices de ce soulagement, et leurs niveaux de cortisol étaient toujours bas."

Les résultats, publiés dans le journal Proceedings of the Royal Society B [1], s’accorde avec une théorie du "serre-moi la main et soyons amis" expliquant comment la régulation du stress pourrait différer entre les hommes et les femmes. Confrontés à une menace, les hommes pourraient être plus susceptibles de choisir entre la lutte et la fuite. Une femme avec sa progéniture à sa suite ou ralentie par sa grossesse, pourrait faire des choix différents.

"Vous pourriez ne pas être en mesure de courir avec un enfant, ni de vous défendre vous-même sans vous mettre tous en danger" dit Seltzer. Au lieu de cela, Seltzer explique qu’il pourrait être plus sensé pour une femme de créer ou d’utiliser un lien social pour traiter avec le facteur de stress, soit via le toucher soit via la communication vocale apaisante.

"Apparemment, cette hormone, l’ocytocine, réduit le stress chez les femmes après deux types de contact, et ce faisant, elle renforce les liens entre les individus" dit-elle.

D’une perspective moderne, cette nouvelle compréhension de la libération de l’ocytocine permet d’expliquer la popularité des publicités téléphoniques mélodramatiques et applique la réaction de Pollak à ses propres étudiants.

"Pendant des années, j’ai vu des étudiants qui quittaient les examens et la première chose qu’ils font est de sortir leur téléphone portable et appeler" dit Pollak. "Je me disais, comment ces parents attentifs peuvent-ils encourager cela ? Et maintenant ? Peut-être est-ce une façon rapide et grossière pour se sentir mieux."

"Il est difficile d’augmenter le cortisol. Il est difficile d’augmenter l’ocytocine" dit-il. "Qu’un simple coup de téléphone puisse avoir cet effet physiologique est réellement excitant."

L’endocrinologue et co-auteur de l’étude Toni Ziegler a développé avec Seltzer un test non-invasif pour mesurer les niveaux d’ocytocine sans ajouter plus de stress aux sujets de l’étude.

Seltzer a aussi testé les réveils d’ocytocine par d’autres méthodes de communication, comme les messages textes, et espère voir la recherche se répandre hors des frontières humaines.

"Il ne s’agit pas que de nous. De nombreuses autres espèces sociales vocalisent" dit-elle. "D’un côté, nous sommes curieux de voir si cet effet est unique aux humains. D’un autre côté, nous espérons que les chercheurs qui étudient la communication vocale considéreront la libération de l’ocytocine dans d’autres animaux, et l’appliqueront à des questions plus larges de comportement social et de biologie évolutionniste."

 

 

Notes
[1] Leslie J. Seltzer, Toni E. Ziegler, Seth D. Pollak. Social vocalizations can release oxytocin in humans. Proceedings of the Royal Society B : Biological Sciences, 2010.

 

http://www.insoliscience.fr/?Pour-le-reconfort-la-voix-de-maman

 

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments