"> Quelle est la sanction pénale de la - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Quelle est la sanction pénale de la Charia islamique pour le violeur ?

18/3/2014

Les oulémas sont unanimes sur la peine que le violeur doit subir : celle prévue pour le fornicateur, la lapidation s’il a déjà été marié ou 100 coups de fouet et l’exile d’une année s’il ne l’a jamais été.

Certains oulémas exigent que le violeur, en plus de cette sanction, dédommage sa victime en lui versant à une dot équivalente à celle que reçoivent, en générale, les femmes dans son milieu.

L’Imam Malik, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « L ’avis juridique que nous adoptons stipule que l’homme qui viole une femme, qu’elle soit vierge ou non , en plus de la peine qu’il doit subir, doit verser à sa victime une dot équivalente à celle que reçoivent les femmes dans son milieu . Quant à sa victime, elle est exemptée de toute punition. » (Al-Mouwata’ tome2, page734)

Cheikh Soulayman Al-Bagi, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « L a victime d’un viol a droit à une dot et le violeur à la sanction pénale (Al-Had). Ceci étant l’avis de Chafi’i, d’Allayth et celui qui a été rapporté de Ali Ibn Abou Taleb, .

La preuve de celle double sanction réside dans le fait que le Had, sanction pénale, est un droit d’Allah alors que le dédommagement est un droit du serviteur. Le même procédé est appliqué à celui qui commet un vol : on remet la chose volée à son propriétaire et on applique à l’auteur du vol le Had. » (Al-Mountaqa tome 5 pages 268 et 269).

Ce que nous venons de mentionne r est dans le cas où le violeur n’a pas fait usage d’une arme. S’il a fait usage d’une arme pour contraindre sa victime, son crime rentre dans la catégorie du brigandage lequel est passible de l’une des peines mentionnées dans le verset suivant: « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment » (Coran : 5/33)

Dans ce dernier cas le gouverneur est appelé à choisir parmi les quatre peines mentionnées dans le verset celle qui répond au mieux aux circonstances du crime, qui protège le plus les membres de la communauté et qui dissuade le plus les injustes.

 

 

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=showfatwa&FatwaId=152653

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments