"> Pourquoi le poulpe a-t-il trois cœurs - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Pourquoi le poulpe a-t-il trois cœurs et neuf cerveaux ?

31/12/2013

Les pieuvres ou poulpes sont des animaux  de la famille des Octopidades. Leurs principales caractéristiques sont les suivantes : elles disposent de huit tentacules qui, chacune d’elles peut compter jusqu’à 200 ventouses, elles ont des terminaisons nerveuses qui assurent un sens tactile, leurs corps sont entièrement mous, excepté la partie de leur bouche qui sont équipée d’un bec semblable à celui d’un perroquet et possèdent deux  coeurs , voire trois pour certaines espèces: Le cœur principal ou « systémique » est relayé par deux petits cœurs branchiaux qui pompent le sang oxygéné par les branchies.

 

Cette particularité est due à la caractéristique fonctionnelle du système coronarien de leurs cœurs systémiques avec son architecture vasculaire qui est propre à cet animal.

 

anatomie pieuvre 300x207 Les pieuvres ont trois cœurs ?

De plus, elles sont capables de changer de couleur en fonction de  leur environnement afin de passer inaperçues dans les fonds marins. Regardez cet exemple plutôt spectaculaire :

 

 

La pieuvre a le sang bleu et non rouge comme chez les vertébrés à cause de l’absence d’hémoglobine qui est remplacée par l’hémocyanine.

Selon certains scientifiques, cet invertébré, qui nous précède de plusieurs millions d’années, avait toutes les qualités pour s’imposer comme l’espèce dominante. Malheureusement pour la pieuvre, l’évolution est venue contrarier son destin. Sa durée de vie  étant extrêmement courte lui rend impossible la transmission de sa connaissance aux générations suivantes, chacune étant condamnée à tout réapprendre, encore et encore. C’est sans doute ce qui fait que cet animal n’a que peu évolué durant ces derniers millions d’années, contrairement à nous.

Du point de vue de son intelligence, les stratégies et globalement les performances de la pieuvre sont comparables à celles de l’homme.

Les poulpes cherchent en permanence à comprendre leur environnement et sont doués d’un sens de l’observation hors du commun.

En fouillant un peu dans les sous-sols de l’Internet, j’ai déniché un formidable reportage de Thalassa, intitulé “Planète Pieuvre”, diffusé en avril dernier. Ce documentaire  relate de nombreuses expériences menées pour mesurer l’intelligence de ces céphalopodes.

Voici quelques exemples de problèmes totalement inconnus dans la nature et qui ne résistent pourtant pas plus de quelques minutes à l’intelligence du poulpe.

  1. Dévisser le couvercle d’un bocal pour accéder à un crabe qui y est enfermé (démontrant non seulement de la dextérité, mais encore un raisonnement logique et pas mal d’imagination);
  2. Aller se servir dans les nasses des pêcheurs galiciens pour manger à l’oeil, et ils n’ont bien sûr aucune difficulté pour ressortir du piège;
  3. Récupérer un crabe introduit de force dans un récipient à col de cygne (impossible à sortir du récipient, donc). Pour info, nos proches cousins chimpanzés, d’une intelligence pourtant remarquable sont incapables de résoudre ce problème;
  4. S’évader d’une boîte de verre ne contenant qu’une ouverture de 6 cm de diamètre (6 cm, c’est la taille de son bec, la seule partie rigide de son corps). Par contre, si l’ouverture fait moins de 6 cm, la pieuvre n’essaye même pas de s’échapper, elle sait qu’elle ne passera pas. Elle mesure l’ouverture avec un tentacule et décide d’y aller ou non);
  5. S’échapper d’un labyrinthe de verre à l’itinéraire inconnu, en étant entouré de prédateurs. La pieuvre met quelques minutes la première fois, mais ce qui est intéressant, c’est qu’elle ne met plus que quelques secondes à partir de la 2e fois, démontrant qu’en plus de tout le reste, elle a une excellente mémoire !

 

On a affaire  une créature capable de déduction, de raisonnement logique, de stratégies, de conduites instrumentales (je ne l’ai pas indiqué dans les exercices, mais la vidéo de la noix de coco comme abri est éloquente à ce sujet !), de mémoire à court et à long terme, alors qu’il s’agit d’un mollusque, plus  proche génétiquement de l’huître et de la limace que de tous les autres animaux!

Mieux, chacun des bras dispose de son propre cerveau, qui n’a pas à rendre de comptes au système nerveux central pour prendre ses décisions. 250 millions de neurones dans le cerveau central et 50 millions dans chacun des 8 bras… 650 millions de neurones en tout pour une intelligence comparable à la nôtre, qui en comptons quelque 100 milliards ! Comment expliquer un tel rendement ? Des équipes entières de chercheurs en neurosciences sont en train d’étudier la question.

Alors, avec une telle intelligence et de si nombreux avantages évolutifs, comment se fait-il que ce soit l’homo sapiens qui domine le monde et pas le poulpe ? (Abstraction faite du regretté Paul, bien entendu)

Eh bien, l’homme est un animal social, comme la plupart des mammifères. Il tire ses avantages de son mode de vie en société, de sa communication et collaboration avec ses pairs, et en l’occurrence, contrairement à la plupart des mammifères, de son langage et de sa culture ! Chez nous, le savoir se transmet de génération en génération. On bénéficie des inventions et découvertes passées : on n’en serait pas où on en est si chaque individu devait redécouvrir le feu et réinventer la roue…

C’est exactement cela qui se passe chez le poulpe. Les parents meurent juste avant la naissance des petits et ceux-ci sont livrés à eux-mêmes avant d’être secs derrière les oreilles: ils doivent repartir à zéro, tout redécouvrir, tout réinventer.

 

 

 

 

 

http://www.podcastscience.fm/dossiers/2010/10/28/intelligence-cephalopode-poulpe-pieuvre/

http://www.savezvousque.fr/animaux/pieuvres-trois-coeurs.html

Category : Le prophète ,Haddiths | Write a comment | Print

From the same author

Comments