"> Mariage entre parents de lait: la - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Mariage entre parents de lait: la science confirme le Coran

15/5/2016

 Le lait n’a pas seulement un intérêt nutritionnel mais il a également un effet protecteur en renforçant le système immunitaire de l’enfant. La recherche ne cesse d’avancer. En 2006 elle soupçonnait la présence de cellules souches dans le lait maternel. En 2008, c’est confirmé par le chercheur australien Dr Mark Cregan. Ceci apporte un éclairage très intéressant sur l’interdiction de mariage lié à l’allaitement.

Rappelons brièvement ce que sont des cellules souches. Une cellule souche est une cellule indifférenciée se caractérisant par sa capacité à engendrer des cellules spécialisées en se différenciant et sa capacité à se multiplier quasi infiniment à l’identique (auto renouvellement), notamment en culture [1]. Elles font l’objet d’un grand intérêt pour la recherche. En 2008, des chercheurs ont confirmé leur présence dans le lait maternel.

Pour le Dr Cregan, qui a fait cette découverte avec son équipe, les seins d’une nouvelle mère prennent, à la naissance, le relais du placenta pour faire en sorte que la destinée génétique du bébé s’accomplisse correctement. Le lait contient des cellules souches identiques à celles de la mère et celles du foetus.

Avec cette découverte, les fabricants de lait industriel ne pourront plus prétendre que leur lait égale le lait maternel. D’ailleurs, pourquoi ne donne-t-on pas de lait industriel aux bébés prématurés ? Ils sont nourris exclusivement de lait maternel (de la mère ou d’une banque de lait), cela confirme que les deux ne sont pas équivalents !

En allaitant son enfant, la mère continue à lui transmettre les informations nécessaires au bon développement de son corps. Les cellules souches ont des propriétés particulières, elles peuvent influencer le programme de développement de l’enfant. Allaiter un autre enfant que le sien n’est donc pas anodin, le lait que l’on donne à cet enfant va avoir une influence sur son programme génétique. On transmet donc une partie de soi. On ne sait pas encore dans quelles proportions mais l’influence est là. Scientifiquement, on ne sait pas non plus encore quelle quantité de lait est nécessaire pour que cette influence soit effective. Peut-être que l’avenir nous confirmera ce que nous savons déjà, c’est-à-dire un minimum de cinq tétées ?

Cette découverte est donc tout à fait en accord avec les principes de l’islam sur l’allaitement. Le Très Haut mentionne dans l’énumération des femmes que l’homme ne peut définitivement jamais épouser, celle qui l’a allaité ainsi que les filles que celle-ci a allaitées :

« vos mères qui vous ont allaités, vos soeurs de lait »
Sourate 4, An-Nisâ’ (Les Femmes), verset 23

D’autre part, nous avons des hadiths très explicites à ce sujet.

D’après A’icha (qu’Allah soit satisfait d’elle) : Le Prophète saws était chez elle, quand elle entendit la voix d’un homme demandant la permission d’entrer chez Hafsa.
- "Ô Envoyé d’Allah, dit A’icha, voilà un homme qui demande la permission d’entrer chez toi.".
- "Je crois, répondit le Prophète saws, que c’est untel, l’oncle paternel de lait de Hafsa".
- "Ô Envoyé d’Allah, alors si untel, dit A’icha parlant de son propre oncle paternel de lait, était vivant, il pourrait donc entrer chez moi ?"
- "Certes oui, répondit l’Envoyé d’Allah saws, l’allaitement rend illicite ce que l’enfantement rend illicite." (Sahîh de Muslim [Arabe uniquement] : no 2615)

Le Messager d’Allah saws a également dit : "L’allaitement maternel n’interdit pas (i.e le mariage) sauf s’il pénètre les intestins (c’est-à-dire s’il sert de nourriture pour l’enfant) et provient des seins, et il précède le sevrage." (Rapporté par l’Imam al-Tirmidhi dans son sunan, no. 1152).

Le Messager d’Allah saws a clairement mentionné dans un hadith : "L’allaitement est valable seulement s’il a eu lieu durant la période d’allaitement." (Sahih al-Bukhari, no. 2504 & Sahih Muslim, no. 1455).

Ce verset et ces hadiths montrent clairement que l’allaitement créé des liens particuliers entre l’enfant allaité et la femme qui l’allaite et entre les frères et soeurs de lait. L’allaitement doit consister au minimum de cinq tétées nourrissantes et être fait pendant la période d’allaitement pour que ces liens particuliers existent. Quant à la durée de l’allaitement, elle est de deux ans.

« Nous avons commandé à l’homme (la bienfaisance envers) ses père et mère ; sa mère l’a porté (subissant pour lui) peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans. Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination. »
Sourate 31, Luqman, verset 14

« Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets. Au père de l’enfant de les nourrir et vêtir de manière convenable. Nul ne doit supporter plus que ses moyens. La mère n’a pas à subir de dommage à cause de son enfant, ni le père, à cause de son enfant. Même obligation pour l’héritier. Et si, après s’être consultés, tous deux tombent d’accord pour décider le sevrage, nul grief à leur faire. Et si vous voulez mettre vos enfants en nourrice, nul grief à vous faire non plus, à condition que vous acquittiez la rétribution convenue, conformément à l’usage. Et craignez Allah, et sachez qu’Allah observe ce que vous faites. »
Sourate 2, Al Baqarah (La vache), verset 233

L’allaitement au-delà des deux ans de l’enfant n’implique pas une interdiction de mariage.

La science ne donne pas encore toutes les explications sur cette interdiction ni sur la durée de l’allaitement mais la découverte de Dr Cregan est prometteuse, ce n’est que le début de la révélation des secrets du lait maternel. A suivre...

Et Allah Seul est le plus savant.

 

http://www.aslim-taslam.net/article.php3?id_article=1003

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments