"> L’imamat de l’enfant issu de la for - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 L’imamat de l’enfant issu de la fornication

12/7/2013

108

   Le verbe (أمّ) (amma) signifie devancer et diriger.
   L’imamat c’est le lien entre la prière d’un orant et un autre selon les préceptes de la législation musulmane.
A qui la priorité dans l’imamat ?
  Le Prophète a dit : « Dirige les gens dans la prière celui qui connait le plus le Livre de Dieu, et s’ils ont le même niveau, celui qui connait le plus la sounna ; et s’ils sont au même niveau de connaissance, celui qui est le plus ancien dans l’émigration ; et s’ils sont au même niveau, celui qui est le plus âgé. Et qu’un homme ne devance pas un autre dans son lieu d’autorité », (rapporté par Mouslim). "

يؤم القوم أقرؤهم لكتاب اللَّه تعالى فإن كانوا في القراءة سواء فأعلمهم بالسنة فإن كانوا في السنة سواء فاقدمهم هجرة فإن كانوا في الهجرة سواء فأقدمهم سناً ولا يؤمَّنَّ الرجلُ الرجلَ في سلطانه

   Les quatre écoles sont unanimes quant à la priorité du sultan, de l’émir, de l’imâm officiel d’une mosquée et du propriétaire du domicile dans l’imamat.
   En cas d’absence des trois premiers, la majorité des doctes donne la priorité à celui qui a le plus de savoir dans la sunna dès lors qu’il sait lire des versets qui rendent sa prière valable. En effet ‘Aïcha rapporte que lors de sa maladie, le Prophète a demandé à ce qu’Aboû Bakr dirige la prière alors qu’Oubayy Ibnou Ka’b était meilleur connaisseur du Coran que lui. De plus, la connaissance jurisprudentielle prime sur celle du Coran pour la prière.

   Si le Prophète a donné priorité à celui qui connaissait le plus le Coran, c’est parce que les Compagnons auxquels il s’est adressé avec ces paroles étaient tous au même niveau de connaissance de la sunna.

   Les hanbalites quant à eux donnent la priorité à celui qui connait le plus le Coran conformément au hadîth précité.
Lorsque les gens sont au même niveau de savoir et de connaissance du Coran, les hanafites donnent la priorité au plus scrupuleux, au plus âgé, au plus vertueux, au plus beau, au plus notable, puis celui dont les habits sont propres ; sinon c’est le tirage au sort pour désigner celui qui devance les gens.

   Chez les mâlikites, on donne priorité au plus scrupuleux, au plus âgé, au plus notable, à celui dont les vêtements sont les plus beaux, à celui dont la voix est la plus belle, ensuite à celui qui est le meilleur dans son métier (أطيب صنعة) ; sinon c’est le tirage au sort pour désigner celui qui devance les gens.

   Chez les châfi’ites, la priorité est donnée au plus pratiquant, au plus ancien en Islam, au plus notable, au plus vertueux, ensuite à celui dont les vêtements sont les plus beaux.

   Chez les hanafites, la priorité est donnée au plus ancien dans l’émigration, au plus âgé, au plus notable, au plus pieux, puis au plus scrupuleux ; sinon c’est le tirage au sort.
Les savants ont divergé quant à l’imamat de l’enfant issu de la fornication :

1 – C’est déconseillé, mais s’il devance les gens, son imamat est accepté : c’est l’opinion des hanafites et quelques châfi’ites. La raison avancée c’est que ceci peut rebuter certaines gens.

2 – Ce n’est pas déconseillé, mais il est préconisé qu’il soit un imam durable : il s’agit de l’avis des mâlikites et de l’imâm Ach-châfi’î. Celui-ci a dit : « Je déconseille qu’on fasse avancer pour l’imamat celui dont on ne connait pas le père, puisque l’imamat est une fonction noble, mais celui qui prie derrière lui sa prière est valide », (Al-Oumm).
« أكره أن ينصب من لا يعرف أبوه إماماً لأن الإمامة موضع فضل ، وتجزي من صلى خلفه صلاتهم »

3 – Son imamat n’est pas déconseillé : c’est l’opinion des hanbalites.

 

http://www.al-wassat.com/index.php?option=com_content&view=article&id=108:decrets-sur-lenfant-de-la-fornication-&catid=57:etude-jurispridentielles&Itemid=169

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments