"> Ce que les musulmans peuvent apporter à - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Ce que les musulmans peuvent apporter à l'Occident aujourd'hui

18/6/2013

De ce que l'Islam a apporté au monde dans le passé, les chercheurs (qui ne furent pas toujours des musulmans) ont beaucoup parlé, écrit et disserté. Il faut continuer à le faire. Aujourd'hui cependant, s'il est nécessaire de se souvenir que Le soleil d'Allah brille sur l'Occident (Sigrid Hunke, Albin Michel), il faut également montrer que ce soleil est une fois de plus en mesure d'éclairer le monde contemporain et qu'il est capable de réchauffer encore et toujours les âmes angoissées. C'est dans ce sens que nous abordons ci-dessous certains points, que les musulmans peuvent apporter à l'Occident aujourd'hui.

1. Des limites et des repères solides, applicables par effort de raisonnement :

Alors que l'Occident se questionne lui-même aujourd'hui sur les limites éthiques que posent aujourd'hui les possibilités scientifiques et technologiques, les musulmans peuvent lui apporter leur contribution par le biais de ce que l'islam a offert dans ce domaine : des principes fermes mais pas écrasants, solides mais suffisamment souples pour être applicables par le biais de l'effort de raisonnement (ijtihâd).
L'ijtihâd (le raisonnement à partir des textes des sources)
Prendre en compte le contexte

2. Une conception positive mais équilibrée de l'homme et de sa vie sur terre :

L'islam considère l'homme, en soi, comme un gérant de la terre, y ayant été nommé par Dieu. L'homme ne porte pas de péché originel mais naît au contraire innocent et apte à apprendre, à comprendre le monde qui l'entoure. Ce monde est fait pour que l'homme en tire profit et puisse mener une vie de bonheur et de sérénité. Pour cela cependant, il lui faut réaliser un équilibre dans sa vie. Cela lui est rendu possible par la divinisation de Dieu seul, divinisation qui relativise son attachement aux choses du monde en même temps qu'elle lui montre l'objet de son adoration et de sa spiritualité.
Le monothéisme et le polythéisme
La perfection dans le monothéisme (at-tawhîd al-kâmil)

3. La dignité de l'homme et de la femme :

De par cette conception même de la vie et du rôle sur terre que l'islam offre à l'homme et à la femme, il est impossible de les considérer comme des homo economicus ou des machines à produire et à consommer. Impossible également de voir en eux et avant tout des corps à exposer le plus possible. Impossible de ne pas tenir compte de leur nature dans sa globalité.
Des qualités humaines (khuluq) à développer 
La liberté humaine, vue de l'intérieur

4. L'unité du genre humain :

L'islam offre au monde le concept de l'unité du genre humain, issu d'un seul et premier couple. Aucun humain, aucune famille humaine ni aucune ethnie humaine ne peuvent prétendre en tant que tels à une supériorité de théorie ou de fait sur le reste du genre humain. Le concept de nationalité est pris en compte en islam, qui y voit l'expression de particularités secondaires, culturelles, des différents groupements humains. Mais pas celui de nationalisme, porteur de violence et responsable de guerres effroyablement sanglantes : 50 millions de morts pour le conflit le plus meurtrier que l'humanité ait connu. Dans le Coran, Dieu dit aux hommes : "O les hommes, Nous vous avons créé à partir d'un homme et d'une femme. Et Nous avons fait de vous des peuples et des tribus afin que vous vous connaissiez. Le plus noble d'entre vous auprès de Dieu est le plus pieux d'entre vous. Dieu est savant, informé" (Coran 49/13).

5. Une conception de Dieu non humanisé, ni distant et éloigné :

Dieu tel que le présentent les sources de l'islam n'est pas humanisé : Dieu est Dieu, les hommes sont les hommes. Pour l'islam, Dieu n'a donc pas créé les hommes à son apparence, pas plus que les hommes ne peuvent le représenter sous les traits d'un vieillard à barbe blanche. Dieu est au-dessus de tout ce que les hommes peuvent imaginer.
En même temps, cependant, Dieu n'est pas lointain et distant au point qu'il faudrait une institution humaine pour servir d'intermédiaire entre Lui et celui qui veut Lui parler. Au contraire, Dieu est proche de l'être humain. "Et lorsque mes serviteurs te questionnent (ô Muhammad) à mon sujet, (réponds-leur que) Je suis proche. Je réponds à l'appel de celui qui appelle lorsqu'il m'appelle" (Coran 2/ 186).
En islam, le lien avec Dieu se fait directement pour chacun, et non par l'intermédiaire d'un homme ou d'un groupe d'hommes, car il n'y a pas de clergé en islam.

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

 
 
Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments