"> Les ondes des mobiles sont-elles - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Les ondes des mobiles sont-elles responsables des cancers du cerveau ?

15/3/2013

Les ondes des mobiles sont-elles responsables des cancers du cerveau ? Voilà une question très polémique. Si la science n'a pas établi que les téléphones portables peuvent être nocifs pour le cerveau, on ne peut pas non plus être sûr du contraire. Pourtant, en mai 2011, le Centre international de recherche sur le cancer, agence spécialisée de l'Organisation mondiale de la santé, considérait comme "peut-être cancérogène" l'usage des téléphones portables. Cette décision avait fait suite à la publication des résultats, en 2010, de l'étude Interphone, le plus vaste travail réalisé sur les liens entre utilisation des téléphones mobiles et cancer du cerveau.

Aucune conclusion rigoureuse n'est possible

L'enquête a porté sur près de 7 000 personnes atteintes de tumeurs au cerveau dans treize pays, entre 2000 et 2004. Chez les plus gros utilisateurs (plus de trente minutes de téléphone par jour pendant dix ans), le risque de gliome (tumeur cérébrale) était accru de 40 %. Mais la méthodologie de l'enquête, reposant uniquement sur les déclarations de patients, a été très contestée. Du coup, aucune conclusion rigoureuse n'est possible. "On n'a pas prouvé qu'il y a un risque, mais on n'a pas non plus démontré qu'il n'y en a pas", résume Martine Hours, médecin épidémiologiste à l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux, et coordinatrice de l'enquête pour la France. De nombreuses autres études ont été menées, mais leurs résultats sont eux aussi débattus ou contradictoires. "Les études qui concluent à une possible nocivité des ondes indiquent que, si risque il y a, il est très faible", ajoute la scientifique.

Il est bien difficile de connaître exactement la part de l'exposition aux radiofréquences dans la survenue des cancers : vingt ou trente ans peuvent parfois s'écouler entre l'exposition téléphonique et l'apparition de la maladie. De même, "on sait que les ondes des téléphones mobiles affectent le cerveau. Mais on ignore à partir de quel seuil d'exposition le tissu présente des lésions. Tout dépend de la fréquence et de la durée d'utilisation", note Patrice Halimi, chirurgien et secrétaire général de l'Association Santé Environnement France. "La difficulté aujourd'hui, c'est qu'on ne peut pas quantifier le risque."

Deux études très attendues

Aujourd'hui, si la science ne dispose pas d'un recul suffisant pour conclure à la nocivité ou à l'innocuité des téléphones portables, elle s'interroge sur les risques à long terme. Car, on l'a compris, les connaissances actuelles présentent des lacunes.

Pour en savoir un peu plus, il faudra attendre les conclusions de deux études en cours : Cosmos, réalisée dans cinq pays européens (résultats attendus entre 2030 et 2040), et Mobi-kids, qui concerne le risque de tumeur cérébrale chez les enfants (conclusions espérées en 2014). En attendant, médecins et chercheurs suggèrent aux usagers de minimiser leur exposition aux ondes des téléphones mobiles en utilisant un kit mains libres ou en évitant de téléphoner en se déplaçant. Et recommandent une utilisation modérée aux enfants et aux adolescents.

 

 

http://www.lepoint.fr/sante/idee-recue-sur-la-sante-n-26-les-mobiles-sont-a-l-origine-de-tumeurs-04-03-2013-1635617_40.php

 

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

From the same author

Comments