"> Les vertus thérapeutiques du venin de - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Les vertus thérapeutiques du venin de serpent

1/3/2013

                  Certaines propriétés des venins de serpents peuvent être très utiles dans applications thérapeutiques ou cosmétiques. On suppose que les toxines ou enzymes concernées sont synthétisées ou extraites du venin par la méthode de l'extraction. L'extraction en chimie, est une technique de séparation sélective. Mais les médicaments ou cosmétiques à base de venins sont des utilisations assez récentes dont très peu sont déjà commercialisées et toutes sont brevetées, on ne peut donc pas confirmer cette hypothèse.

Voici par ailleurs quelques exemples :

Le Captotril est un médicament de l'hypertension très utilisé produit avec du téprotide de venin d'un serpent brésilien de près de deux mètres de long. C'est en observant l'effondrement de la pression artérielle des personnes mordues pas ce serpent que les chercheurs brésiliens ont eu l'idée de synthétiser une molécule dérivée du téprotide.


L'Echis carinatus, qui vit dans les régions arides d'Afrique et d'Asie, provoque par sa morsure de grandes hémoragies. Une molécule mise au point à partir de son venin, le Tirofiban, est aujourd'hui l'un des grands médicaments de l'angine de poitrine liée à une mise de prothèse et au risque de coagulation excessive autour de celle-ci.


L'équipe de Cassian Bon, directeur des recherches CNRS à l'institut Pasteur de Paris, s'intéresse aux nombreuses protéines qui, dans les venins de serpents, concernent la coagulation sanguine, ce qui a conduit tout récemment à la mise en évidence, chez un serpent chinois, d'un activateur de pasminogène qui pourrait déboucher sur un médicament susceptible de dissoudre rapidement, en médecine d'urgence, les caillots sanguins responsables d'accidents vasculaires.


Quant à Max Goyffon, professeur au museum national d'histoire naturelle de Paris et auteur de La fonction venimeuse, il place de grands espoirs dans la capacité des venins de serpents à agir sur l'influx nerveux car beaucoup de molécules qui les constituent ont pour fonction de détourner le contrôle des canaux ioniques c'est à dire de fracturer les portes des cellules pour y effectuer des actions indésirables.


Parmi les produits en cours de réalisation, on peut aussi noter un anticoagulant, inhibiteur du facteur VIIa issu du venin de Tropidechis carinatus australien qui empêche la formation de caillots sanguins, unanti angiogénique qui freine la prolifération des cellules des vaisseaux sanguins, destiné au traitement du cancer et des maladies de l'oeil et un antalgique dérivé d'une toxine provenant du venin de cobra royal, tous trois développés par la société ProTherapeutics fondée en 2005 qui travaille avec l'université nationale de Singapour.


Dérivé du venin de cobra :

Comme dit ci-dessus, ProTherapeutics est en train de développer un antalgique dérivé d'une toxine provenant du venin de cobra royal : leProhanin. La toxine d'origine a une capacité analgésique intéressante mais est un neurotoxique. ProTherapeutics a identifié le site de la liaison de la molécule mère et optimisé une famille d'analogues.Prohanin est ainsi un antalgique cent fois plus puissant que la morphine ! Il active le système neuronal de l'oxyde nitrique dans le cerveau qui à son tour active le système de peptides opioïdesconduisant à l'effet antalgique et, bien sûr, il n'est plus du tout toxique.

La toxine botulique du venin de cobra permet non seulement de soigner des syndromes de contractions involontaires des paupières ou du cou par exemple ou encore le strabisme mais également de réduire les rides de la peau par effet paralysant des muscles faciaux. Ainsi on peut la trouver dans le botox, sous sa forme inoffensive. Elle bloque alors, au site d'injection, la libération des neurotransmetteurs et réduit les spasmes musculaires mais l'intervention peut échouer et le fait de bloquer les muscles du visage peut être irréversible.








Définitions : 
anti angiogénique : médicament qui empêche l'angiogenèse, c'est à dire la fabrication des vaisseaux sanguins qui irriguent les tumeurs cancéreuses
antalgique : médicament destiné à réduire la douleur
péptide opioïde : chaîne d'acide aminé qui peut agir sur le système nerveux en utilisant les récepteurs destiné notamment à l'endorphine naturellement synthétisé par l'organisme

Sources

 
 http://tpe2009venins.over-blog.com/pages/III_Utilisation_des_venins_de_serpents-2477546.html
Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments