"> Les volcans sous-marins:révélation dans - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Les volcans sous-marins:révélation dans le Coran

5/10/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 

Lorsqu'Allah jure par l'une de ses créatures, c'est qu'elle revêt une importance particulière. Cette importance s'accroît, lorsqu'elle renferme un secret resté inaccessible à l'humanité pendant des siècles et que la science moderne vient de mettre au grand jour.
Dans le domaine des mers et des cours d'eaux, ces merveilles sont nombreuses ; il suffit de se reporter à notre lexique scientifique (lien hyper).
Dans le présent article, nous allons examiner l'une d'elle ; il s'agit d'un phénomène sous-marin que personne ne soupçonnait avant le début du XXèmesiècle ; le Coran l'a mentionné il y a plus de 14 siècles !
En effet ce n'est qu'après la construction des sous-marins de profondeur au lendemain de la guerre mondiale, que les scientifiques ont réussi à descendre à des profondeurs supérieures à 4000m qu'on a pu voir et photographier ce qui est convenu d'appeler aujourd'hui : les volcans sous-marins.
Voyons d'abord comment le Coran a-t-il fait allusion à ces volcans sous-marins :
« Je jure par le (Mont) Tor, par un livre écrit en lignes sur un parchemin déployé, par la Mosquée peuplée, par le plafond surélevé, et par la mer embrasée, le châtiment de ton Seigneur tombera sans doute ! » (S52-V1/7)
Dans ce groupe de Versets Allah jure par des le Mont Tor sur lequel Il s'est révélé et a adressé sa parole à Moïse (AS), par la Mosquée peuplée qui serait Al-Qouds à Jérusalem ou la Kaaba à la Mecque, et le plafond surélevé ou érigé qui serait le ciel, selon les exégètes. Disons au passage que cet ensemble cohérent du sermon divin, constitue une merveille historique du Coran qui a précédé les dernières découvertes archéologiques en Egyptologie et sur l'histoire de Moïse.Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter au recueil historique "La Perle et la Braise" de Mohamed Messen (Ed. Publibook).
Quant à la "Mer" embrasée, le Coran utilise ici la forme adjective au singulier ; ceci suggère que la mer est actuellement embrasée. Dans les lignes qui vont suivre, nous verrons ce que les dernières découvertes ont révélé.
Il est très intéressant de signaler à ce propos que certains exégètes classiques ont bien compris qu'il s'agissait de "mer en feu".Mais, n'ayant jamais soupçonné que les mers et les océans étaient actuellement embrasées, ils ont donné libre cours à leurs interprétations.Certaines semblent logiques comme celles qui se sont référées à l'apocalypse de la Dernière Heure, mais d'autres semblent complètement fantaisistes. Aujourd'hui, l'interprétation est certaine : le fond des mers est en feu !.
Continuons à tourner les pages du Livre Saint de l'Islam et voyons d'autres Versets qui parlent de la mer embrasée :
"Lorsque le soleil sera réduit en boule, lorsque les étoiles se seront ternies, lorsque les montagnes seront mises en marche, lorsque les chamelles à leur dixième mois de grossesse seront mises à terme, lorsque les animaux sauvages seront rassemblés, lorsque les mers seront embrasées, …, lorsque l'Enfer sera mis en feu, lorsque le Paradis sera embelli, …". (S81-V1/12)
Ici, l'embrasement de toutes les mers (au pluriel), est clairement annoncé pour la Dernière Heure.
Dans le chapitre suivant, le Coran parle de l'explosionde toutes les mers :
Lorsque le ciel se fendra, lorsque les astres s'éparpilleront, et lorsque les mers seront explosées … (S83-V1/3)
Ce sera ce que les astrophysiciens de nos jours appellent le Big-Crunch. (Voir notre article : Les Trois Livres de l'Univers) (lien).
Nous allons voir dans le volet scientifique qui suit, que cette explosion est latente et certaine. Le Coran n'a jamais menti et ne s'est jamais trompé.
Revenons donc au phénomène actuel des brasiers sous-marins et voyons ce que nous en savons aujourd'hui.


Volcan sous-marin



Pillow lavas formés par un volcan sous-marin.



Répartition du volcanisme sur Terre dont les volcanssous-marin (traits rouges).
Les volcans sous-marins sont des fissures dans la croûte terrestre, obligatoirement immergées, d'où jaillit du magma. On estime que les volcans sous-marins produisent environ 75 % de la quantité totale de magma produite chaque année. La grande majorité de ces volcans sont situés dans des zones où se déroule une activité tectonique, connues sous le nom de dorsales océaniques. Bien que la plupart des volcans sous-marins soient situés dans les profondeurs des océans, certains existent aussi en eaux peu profondes et peuvent projeter des matériaux dans l'air pendant leur éruption. Des cheminées hydrothermales, où l'activité biologique est importante, ne sont pas rares à proximité des volcans sous-marins.


Volcan sous-marin dans le détroit de Bransfield dans l'Antarctique
La présence d'eau peut grandement altérer les caractéristiques d'une éruption volcanique. En effet, la conductivité thermique supérieure de l'eau va transformer le magma en verre beaucoup plus rapidement que lors d'une éruption terrestre. De plus, la pression sous l'eau peut atteindre plus de 250 fois la pression standard. Cela diminue de manière importante le phénomène de bouillonnement explosif et la réaction entre le magma et l'eau de mer. La réduction de la capacité explosive, ajoutée à la distance importante séparant les hydrophones, rend les volcans sous-marins difficiles à détecter.
La lave formée par les volcans sous-marins est différente de la lave « terrestre ». Au contact avec l'eau de mer, une couche solide se forme autour de la lave. Ces coussins de lave ainsi formés sont appelés pillow lavas (pillow signifiant « oreiller » en anglais).
Les scientifiques ont encore beaucoup à apprendre sur la situation et l'activité des volcans sous-marins. Le volcan Kolumbo, situé dans la mer Égée, fut découvert en 1650 quand il entra en éruption et tua 70 personnes sur l'île de Santorin. Plus récemment, l'Office of Ocean Exploration de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a créé des missions pour explorer les volcans sous-marins. En utilisant des véhicules commandés à distance, les scientifiques étudient les éruptions sous-marines, les nappes de soufre fondues, les cheminées hydrothermales, la faune et la flore marine qui ont su s'adapter dans cet environnement hostile.

Au plus près d'un volcan sous-marin


Des scientifiques américains ont filmé, une cinquantaine d'heures durant, une éruption volcanique sous-marine. Le volcan en question, le West Mata, "culmine" à 1 200 mètres sous la surface de l'océan pacifique, près des îles Samoa.
En mai, les géologues ont embarqué une caméra haute-définition sur Jason, un sous-marin télécommandé, qui a pu atteindre ces grandes profondeurs pour capturer la scène. L'opération est (presque) inédite
Les volcans sous-marins jouent un rôle clé dans la diminution des émissions de CO2 17/03/2010 12:30 (Par Sandra BESSON)

Les volcans sous-marins jouent un rôle clé dans la diminution des émissions

D'après une nouvelle étude, les volcans sous-marins seraient une source majeure de fer, ressource indispensable pour les phytoplanctons, qui jouent un rôle important dans l'absorption des émissions de CO2 depuis l'atmosphère dans les océans.
Les océans absorbent près d'un quart des émissions de CO2 rejetées par les hommes, du fait de la combustion des carburants fossiles et de la déforestation notamment ; et l'Océan Antarctique, situé entre l'Australie et l'Antarctique, représente le plus grand « puits de carbone » océanique.

Les volcans sont dispersés le long des dorsales profondes dans les océans, qui marquent la frontière entre deux plaques tectoniques de la croûte terrestre.

Admirons ces scènes féériques captées par des caméras sur sous-marins téléguidés :
http://www.xena.ad/lcf/brian/volcansmarins/volcanismesousmarin.htm

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRXVQZZ0UabkVArw4CUhiSEIOk9FxwXr2XWQ3Nzg_WSvxjc0PmA

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRWtXhn6xDHV3iNO0g6okHRLdBerCP-0Pb_rNnmnj0YCrEAq-qVdw

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQXdMUDpynkP24SEzxlYlKle4_fJ2S4Z1QZVVbOZ2xi3BgFK1B7

http://soluce.jeuxactu.com/IMG/test-steel-diver-3ds-001.jpg


Une immense chaîne de volcans sous marins actifs découverte près des îles Sandwich
Notre planète recèle encore bien des surprises … Certaines surfaces restent inexplorées. Dernièrement, la lumière a été faite sur l'une de ces zones d'ombre, près des îles Sandwich du sud, dans l'Océan Atlantique, où une chaîne inconnue de volcans actifs a été découverte.

Carte 3D du plancher océanique et des volcans découverts près des îles Sandwich


La British Antartic Survey (BAS) a découvert, près de l'antarctique, une chaîne de volcans jusqu'ici inconnus. Le plus grand dôme de la chaîne s'élève à 3 kilomètres au dessus du plancher océanique. Un sérieux concurrent pour le Mont Etna (Italie). Selon Philip Leat, chef d'expédition de l'équipe BAS et volcanologue, cette chaine est particulièrement dense et active.
L'équipe a donc enregistré et découvert douze nouveaux volcans sous marins, dont sept seraient toujours actifs aujourd'hui. « Cet endroit est le seul de l'océan Antarctique à avoir une chaîne de volcans actifs », indique Philip Leat. Cependant, les cônes se trouvent très loin des populations humaines, les risques d'éruptions ne laissent donc rien à craindre. Pourtant, ces volcans font peser une autre menace.
A la vue de ces images captivantes et de ces découvertes inouïes, on comprend parfaitement mieux que nos ancêtres la signification scientifique du Verset Coranique par lequel Allah a encore juré :
Et le ciel à retour et la terre à craquelures, c'est une parole définitive et ce n'est point une plaisanterie … (S86-V12)
Si la signification de « la Terre à crevasses est maintenant bien claire, « le Ciel à retour » reste, autant pour les exégètes que pour les scientifiques, une notion obscure : s'agit-il du cycle hydrologique du ciel ; vents/nuages/pluies/vaporisation, s'agit-il des parcours sans cesse répétitifs de tous les corps célestes qui suivent des circuits révolutionnaires répétitifs depuis leur création il y a des milliards d'années ou encore des renouvellements des cycles étés/hivers, jours/nuits, levers/couchers …etc. de tous les astres.


Volcans, tsunamis et vie aquatique …
L'équipe de recherche a également découvert dans cette zone volcanique, plusieurs cratères d'un diamètre d'environ 5 kilomètres chacun, certainement causés par l'effondrement des volcans et qui témoignent de leur activité passée.
Lorsque les volcans terrestres s'effondrent, ils provoquent des glissements de terre capables de dévaster des paysages entiers. S'ils sont proches de la mer, ou bien sous-marins, ces glissements de terre peuvent créer des tsunamis. C'est ce qui s'est produit lors de l'éruption du Mont Etna, il y a de ça 8500 ans, ce qui détruisit plusieurs villages néolithiques dans l'est de la Méditerranée.
"Cette nouvelle chaîne volcanique a clairement, dans le passé, généré des tsunamis et il est probable que cela se reproduise dans le futur", déclare Philip Leat. "Nous ignorons encore tellement de choses sur l'activité des volcans sous-marins – il est probable que ces derniers soient constamment en éruption et s'effondrent
Finalement, le potentiel destructeur des volcans est moindre par rapport à la vie qu'ils aident à maintenir. Durant leur surveillance, l'équipe BAS a découvert une série d'évents hydrothermaux propices au développement d'organismes sous marins. Dans ces sanctuaires des profondeurs, la vie prospère. « Il doit sans doute y avoir de nombreuses nouvelles espèces autour de ces volcans, attendant d'être découvertes », dit Leat. La Terre n'a pas fini de nous surprendre.
Marie Dias-Alves.


Sources :Newscientist, Popular Mecanics
Photo : British Antarctic Survey
20 juillet 2011 – 11:57


National Geographic France
Il est actuellement très difficile de savoir le nombre de volcans sous-marins. Rien que pour l'océan Pacifique, on estime qu'il y en a 120 000. Ils sont tous répartis le long de fissures dans la croûte terrestre; donc, il y a un volcan dès qu'il y a rejet de magma. On estime que les volcans sous-marins rejettent à eux seuls 75% du magma terrestre. Ils sont donc plus actifs et plus nombreux que les grands volcans terrestres que nous connaissons.
Ils sont également moins spectaculaires puisque les éruptions sous-marines ne sont pas forcément visibles en temps réel. Soit les volcans sont très profonds et donc leur activité ne se ressent pas, soit leur activité est énorme et l'on ne ressent que les effets qui sont sous la forme de tsunami. Ce sont d'énormes vagues créées par l'onde de choc de l'expulsion des matières en fusion.
Certains volcans se trouvent tout de même près de la surface et l'on voit donc les jets de matière en l'air. Il y a même des volcans dans l'Océan Arctique. Toutes ces éruptions sous-marines produisent de la chaleur et l'on pense que la vie a pu voir sa création à partir de ces zones. En effet, la chaleur de l'eau a permis à de nombreux animaux de tous ordres de croître. On a ainsi découvert des vers marins géants, mais aussi des crustacés et des éponges qui croissent dans des températures très chaudes.
Alors, l'océan est-il l'incubateur de la vie sur Terre? En tout cas, tout porte à le croire.
Le Coran dit bien :
Et c'est Lui qui a assujetti la mer afin que vous en mangiez une chair tendre, et que vous en extrayez des parures que vous portez. Et tu vois les bateaux voguer en fendant sa surface, pour que vous partiez en quête de Sa grâce et afin que vous soyez reconnaissants. (S16-V14)

Conclusion
A la vue de ces photos et des résultats encore modestes des études sur les volcans sous-marins, on ne peut que s'émerveiller devant ce phénomène qui illustre parfaitement les Versets coraniques cités ci-dessus. Plusieurs remarques peuvent être déduites :
1- La carte de répartition des volcans démontre parfaitement que le nombre de ces brasiers (traits rouges) dans les mers et les océans est de loin plus important que leur nombre sur terre. Si Allah a juré par la mer embrasée, c'est qu'il savait et voyait depuis la création de la terre, ce que les hommes n'ont su et vu que depuis des décennies.
2- Ceci prouve sans aucune équivoque, que le Coran est une vérité émanant du Créateur et non d'un homme aussi savant et intelligeant soit-il. Il est encore moins l'œuvre du Messager analphabète Mohamed.
"Nous allons leur montrer nos merveilles dans les horizons et dans leur être, jusqu'à ce qu'il leur apparaisse clairement que le Coran est vérité".(S41-V53)
3- L'existence de ces brasiers à très haute température, peut un jour provoquer l'explosion des mers, sous l'effet d'une émission d'oxygène et d'hydrogène. La haute pression de la colonne d'eau par-dessus, estimée actuellement à des kilomètres (centaines de Bars), empêche cette réaction et cette explosion. Et si Allah prévoit l'embrasement global et l'explosion des mers, tel que nous l'avons lu plus haut, c'est que cette fatalité est latente et n'attend que la grande secousse de la Dernière Heure. Ce sera alors le Big-Crunch.

Par : Mohamed Messen

Bibliographie :
- La Terre, introduction à la Géologie Naturelle par Tarbook et Lotgens ; Edition OPU
- Revue Ijaz N°1 Mai 2011 : Aspects de défi scientifique du Coran dans le domaine marin - Amin Mustapha Ghit : Professeur des dépôts sous-marins ; Faculté des sciences océanographiques, université du Roi Abdelaziz – Arabie Saoudite.
- Google
Vidéo NSF – www.nsf.gov
Wikipedia – En quête de sciences 21/12/2009 Par JonatouPrienté

 

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Write a comment | Print

From the same author

Comments