"> Se déprécier, ou avoir un complexe d - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Se déprécier, ou avoir un complexe d'infériorité

29/9/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Photobucket

 

1- Se déprécier, ou avoir un complexe d'infériorité

Ce vice, causé par la lâcheté, est une condition qui survient lorsqu'un individu, manquant du courage pour intervenir positivement dans une affaire importante, s'abstient d'assumer des responsabilités sociales, telles que persuader autrui d'accomplir de bonnes actions et l'empêcher de commettre de mauvaises actions.

Le traitement de cette maladie est le même que celui décrit à propos de la lâcheté. L'individu atteint de ce vice moral doit savoir qu'un vrai Croyant en Allah ne fait jamais l'objet de disgrâce, et qu'Allah accorde honneur et dignité au Croyant. Le Saint Coran dit à ce propos :

- "... L'honneur appartient à Allah, à Son Messager et aux Croyants..." (63 : 8) (37)

Il y a une Tradition qui dit :

- "Allah a assigné au Croyant le devoir de supporter tout sauf l'auto-humiliation." (38)

Le caractère opposé à l'auto-dépréciation est la force de caractère et le respect de soi, c'est-à-dire que l'on doit acquérir un tempérament imperméable à toute chose, plaisante ou douloureuse, le compliment ou le blâme par exemple. Selon l'Imam al-Bâqir (P) :

- "Un vrai Croyant est plus inébranlable que la montagne." (39)

Selon une autre Tradition, le même Imam al-Bâqir (P) a dit :

- "Allah a doté le Croyant de trois qualités : l'honneur dans ce monde et dans l'Au-delà, le Salut dans les deux mondes, et la crainte qu'il inspire aux coeurs des oppresseurs." (40)

2- Le manque d'assurance

C'est un sentiment d'infériorité résultant d'une absence d'effort en vue d'atteindre aux sommets de la Perfection ouverts à l'être humain, et d'une tendance à se contenter de petites réalisations. Il est à l'opposé de la confiance en soi, laquelle traduit la volonté de faire un effort en vue d'atteindre la félicité dans ce monde et dans l'Autre Monde, et de parvenir à la Perfection. Cette vertu de confiance en soi découle des qualités de fermeté, de Courage et de respect de soi-même. Le traitement du manque d'assurance est subsidiaire à celui de la maladie de la lâcheté, laquelle est la mère de tous les vices de cette catégorie.

 

http://www.bostani.com/Livres/naraqi.htm#2-%20Se%20d%C3%A9pr%C3%A9cier,%20ou%20avoir%20un%20complexe%20d%27inf%C3%A9riorit%C3%A9

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments