"> Pouvoir antimicrobien des - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Pouvoir antimicrobien des mouches

4/7/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك


Dire (hadîth) Bukhârî apporte [#5782] d’après Abû Hurayra que le Prophète (pbsl) a dit :
« Quand une mouche tombe dans le bol de l’un d’entre vous, qu’il plonge l’insecte en entier dans le liquide et qu’il l’en retire ensuite, parce que l’une des deux ailes contient un remède et l’autre une maladie. »

Ce qui est époustouflant c’est d’apprendre que la mouche transporte effectivement des germes pathogènes (pouvant potentiellement déclencher une maladie) notamment sur ses ailes.

Le Docteur Muhammad M. El Samahy, directeur du Département du«« hadîth »»à l’université du Caire (Egypte) a publié un article

montrant que des microbiologistes ont découvert un fait confirmant la deuxième partie de ce Dire. Plongée dans un liquide, des parasites cellulaires de l’estomac de la mouche explosent à cause du changement de pression osmotique.
Elles libèrent alors l’antidote contre les autres microbes pathogènes transportés sur le corps de la mouche.

Plonger la mouche entièrement est donc un conseil médical annoncé au VIIème siècle après. J.C. qui trouve sa justification scientifique avec des connaissances microbiologiques récentes.

L’asticothérapie:

 

La Sératicine est le nom donné au composé chimique extrait des sécrétions de l’asticot de la mouche verte (Lucilla sericata).

Ce composé est un puissant antibiotique testé avec succès en laboratoire sur douze souches différentes de staphylocoque doré résistants aux antibiotiques ainsi que sur d’autres bactéries impliquées dans les infections nosocomiales.

Il a été découvert par l’équipe de Norman Ratcliffe de l’Univerité de Swansea au Pays de Galles, mais n’a pas encore été synthétisé ni testé sur l’homme.

Toute infection d’une blessure est une complication médicale sérieuse. Si la souche infectieuse est nosocomiale, il devient difficile ou impossible de traiter l’infection qui devient un danger pour le membre atteint et la vie du patient.

Les asticots désinfectent généralement efficacement les plaies et blessures tout en les nettoyant, même s’il s’agit de bactéries résistantes aux antibiotiques.

De premières expérimentations ont montré in vitro dès les années 1930 le caractère antimicrobien à large spectre des sécrétions des larves. En 1957, un facteur antibiotique a été isolé dans ces sécrétions et décrit dans le journal « Nature ». On pense que sont notamment impliqués de l’allantoïne, de l’urée, de l’acide phénylacétique, des phénylacétaldéhydes, du carbonate de calcium et des enzymes protéolytiques. Des bactéries non tuées par ces sécrétions sont également ingérées et lysées à l’intérieur les larves.

In vitro, les larves se sont montrées capables de détruire un éventail de bactéries pathogènes incluant des variants de Staphylococcus aureus résistants à la méthicilline et des streptocoques du groupe A et du groupe B, des souches aérobies et anaérobies grampositives.

Chez cinq patients (cas publiés) victimes de streptocoques résistants, après l’échec de 18 mois de thérapie conventionnelle, l’asticothérapie a pu éliminer la bactérie de toutes les blessures en moyenne en 4 jours.

 

http://coranmiracles.unblog.fr/pouvoir-antimicrobien-des-mouches/

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Write a comment | Print

From the same author

Comments