"> L'expiation - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 L'expiation (Al-kafara)

13/6/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Photobucket

C'est le rachat de la faute commise par désobéissance à la loi divine, d'une façon générale et dans tous les domaines de l'adoration.

L'expiation (Al-kafara) concernant le mois du ramadan.

Quiconque rompt le jeune de façon intentionnelle son jeûne par un rapport sexuel, le boire ou le manger ; doit expier son péché par l'un des trois moyens suivant :

1-     Par l'affranchissement d'un esclave croyant

2-     Jeûner de mois consécutivement

3-     Nourrir soixante pauvres

Cette expiation fut décrétée par l'Envoyé d'Allah (paix et bénédiction sur lui) à celui qui vint se confesser à lui pour avoir eu des rapports sexuels avec sa femme au cours du mois du Ramadan.

Pour chaque infraction à la loi divine, commise, une réparation.

L'avortement

La femme qui pratique une I.V.G. sur un fœtus complètement formé doit se repentir parce que son acte est interdit. Quand la grossesse est constatée, il faut la préserver. La femme enceinte ne doit porter aucune atteinte à son enfant parce qu'il s'agit d'un dépôt qu'Allah a placé dans son utérus. En plus, l'enfant a le droit (de naître). Il n'est donc pas permis de l'en priver.

Cheikh al-fawzan a dit : « Si la femme a avorté après que le fœtus a reçu le souffle vital et commencé à bouger, on l'assimile à une tueuse et elle devra procéder à une expiation qui consiste à affranchir un esclave ou, à défaut, à jeûner deux mois successifs pour marquer son repentir devant Allah. Le souffle vital est effectif après 4 mois de grossesse, et tout avortement provoqué après ce délai nécessite l'expiation susmentionnée. C'est une affaire grave qui ne doit faire l'objet de laxisme. Allah le sait mieux.

L'homme qui a eu un rapport sexuel avec sa femme durant la journée de Ramadân ;

Il doit rattraper son jour de jeûne et s'acquitter d'une expiation qui consiste à : libérer un esclave, s'il ne peut pas, qu'il jeûne deux mois successifs, s'il ne peut pas, qu'il nourrisse soixante pauvres.

• Celui qui doit s'acquitter de la « kaffâra » et ne peut ni libérer un esclave, ni jeûner, ni nourrir des pauvres, verra cette obligation s'annuler pour lui s'il n'en a pas la capacité. Allah exalté dit :

« Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. » Sourate Al-Baqara[2], v286

et aussi par la pratique du prophète (prière et salut sur lui) qui a annulé la « kaffâra » pour l'homme qui l'avait informé qu'il n'en avait pas la capacité. Il lui a même donné un panier de dattes pour nourrir sa famille.

• La femme n'a pas à s'acquitter de la « kaffâra », car le prophète (prière et salut sur lui) a été informé d'un acte qui s'est déroulé entre un homme et sa femme. Pourtant, il n'a imposé qu'une seule « kaffâra ». Et Allah est plus savant.

La Kafara pour un serment non tenu

Ce qui est requis au niveau de l'expiation du serment, et ce conformément au noble verset , c'est de nourrir dix pauvres. Ce service peut être accompli de trois manières différentes :

L'intéressé nourrit les pauvres de manière effective, à raison de deux repas rassasiants et complets, de ce dont il nourrit habituellement sa famille. Par exemple, il peut les nourrir de riz et de viande à midi, puis de riz seulement le soir. Certains savants sont néanmoins d'avis qu'un seul repas suffit. Mais la première opinion, stipulant le nombre de deux repas, est préférable.

L'intéressé donne à chacun des dix indigents une demi-mesure de froment, de dattes, ou autres. Cet avis est celui de certains Compagnons et Successeurs, mentionnés par Ibn Kathîr dans son Tafsîr. Abû Hanîfah pense quant à lui que du froment, une demi-mesure doit en être donnée, mais qu'une mesure complète doit être donnée s'il s'agit d'un autre produit alimentaire, à l'instar de l'aumône de rupture du jeûne (zakât al-fitr).

D'après Ibn 'Abbâs, chaque pauvre doit recevoir une mesure de froment et les ingrédients alimentaires qui vont avec. Cet avis est également celui d'un certain nombre de Compagnons et de Successeurs.

Ash-Shâfi'î énonce quant à lui que l'expiation du serment est une mesure de froment par pauvre, à l'exclusion des ingrédients qui vont avec. Ahmad parle d'une mesure s'il s'agit de froment et de deux mesures, s'il s'agit d'un autre aliment.
L'intéressé donne la valeur monétaire de la nourriture aux pauvres. Cette option est permise par Abû Hanîfah et ses disciples.

Chacun a donc le choix entre ces trois possibilités : qu'il réalise celle qui l'accommode le plus.
pour celui qui commet la fornication, l'islam a institué des lois très sévères pour empêcher ce genre de péchés de se propager dans nos sociétés. Si c'est un jeune célibataire garçon ou fille qui commet la fornication, la peine en islam est de cent coups de fouets devant tout le monde afin que ceux qui y assistent en tirent des leçons.Et si l'homme ou la femme sont mariés et commettent l'adultère alors la peine est la lapidation.

Az-zina(la fornication):

Pour celui qui commet la fornication, l'islam a institué des lois très sévèrespour empêcher ce genre de péchés de se propager dans nos sociétés. Si c'est un jeune célibataire garçon ou fille qui commet la fornication, la peine en islam est de cent coups de fouets devant tout le monde afin que ceux qui y assistent en tirent des leçons.Et si l'homme ou la femme sont mariés et commettent l'adultère alors la peine est la lapidation.

La sagesse de l'expiation :

Ce rachat a pour but d'éviter à la loi divine d'être traitée à la légère, bafouée et profanée. Elle débarrasse et purifie l'âme du croyant, des souillures laissées par le péché.

Elle doit être réalisée conformément aux préceptes et au principe de la Loi divine, en mérite et en quantité pour qu'elle puisse atteindre sa portée salutaire et supprimer l'empreinte laissée par le péché commis.

Cette réparation est dictée par la parole divine :

« Les bonnes actions effacent les mauvaises. » (s.11/v.114)

Le Messager d'Allah (salut et bénédiction sur lui) dit :

« Crains Allah, là ou que tu sois. Succèdes à la mauvaise action, une bonne, qui l'annule. Conduit toi décemment envers ton prochain"

Rapporté par Termidhi


Sources:http://musliminthecity.com/2012/03/20/quest-ce-que-lexpiation-al-kafara/

Docteur Yûsuf 'Abd Allâh Al-Qaradâwî

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments