"> LE DARWINISME ENTRE LE CORAN ET LA - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 LE DARWINISME ENTRE LE CORAN ET LA SCIENCE partie 2

30/5/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Relation Homme-Singe:

Pour compléter cette partie, nous allons parler des Hommes-Singes, ou plutôt: quand et où sont apparus les premiers hommes? Comment se sont-ils différenciés des singes? L’homme évolue-t-il encore et vers quoi?

L’homme d’une manière générale se trouve continuellement devant une succession des australopithécus (Afarensis, de Java, Robustus, Bosei,...) au physique bestial, censés être les ancêtres de l’homme moderne, mais cette filiation est-elle fondée sur des faits acquis ou sur des conjectures?

A propos de cette prétendue descendance, nous présentons les idées des savants qui étaient moins réservés.

L’apparition du livre de Darwin a suscité dans le monde scientifique les plus extrêmes réserves de la part des naturalistes de toutes disciplines, on trouve:

- Le géologue Elie de Beaumont (1798-1874).

- Le paléobotanique Adolphe Brongniart (1801-1876).

- Le zoologiste et paléontologiste Louis Agassiz (1807-1873).

- Le physiologiste Pierre Flourens (1794-1867) qui a particulièrement insisté sur la fixité des espèces.

- Le physiologiste Henri Mile Edwards (1800-1885)

- Le grand anthropologiste Armand de Quatre gages de Bureau          (1810-1892).

- Le professeur Guyénot (1947, pages 39 et 49) biologiste, constate que, puisque la "paléontologie ne peut fournir des preuves directes de filiations...

En 1964; Le bio philosophe, Dr Maurice Vernet, publie:

« La grande illusion de Teilhard de Chardin » dans le chapitre V reprend dans son titre l’expression de Vialleton: "l’illusion transformiste". Et il montre que l’illusion, née de l’apparence que l’on prend pour la réalité, peut engendrer la plus profonde des illusions.

Nous lisons dans NEW SCIENTIST du 25 mars 1965:

"L’une des principales difficultés réside dans le fait que des crânes fossiles humains ayant une signification réelle sont extrêmement rares, toutes les trouvailles faites jusqu’ici tiendraient dans un grand cercueil. Tout le reste est sans rapport avec le sujet".

A.M.Winchester, professeur de biologie, écrit dans son livre: "La biologie et ses rapports avec l’homme" 1964.

"Les restes de l’homme de Suvarscombe en Europe, de l’homme de Kanjera en Afrique, et d’autres encore, suggèrent que le vrai homme ait pu déjà exister voici 300.000 ans, et dans ce cas il aurait été Contemporain de l’Homo-erectus".

Le professeur Albert Wendel, en 1968, dans son livre "La genèse du vivant" constate qu’il existe un profond hiatus entre l’homme et le reste du règne animal par la bipédie, car seuls les hommes sont des vrais bipèdes (page 231).

Par "la pensée conceptuelle" qui est l’apanage de l’homme, qu’aucun être vivant ne partage avec lui", par "le langage conceptuel"qui est propre à l’homme, l’une des caractéristiques les plus essentielles de l’espèce humaine" (p.249-250).......

En 1971, dans une interview au sujet de l’ouvrage de Jacques Monod "Le hasard et la nécessité", Jean Rostand déclare:

"Si je suis d’accord avec Monod philosophiquement, je m’éloigne de lui en ceci que je garde l’impression qu’il nous manque quelque chose pour expliquer l’évolution. Je reste "mutationniste insatisfait", pour ma part je crois qu’il y a des mécanismes qui nous échappent encore... je ne parviens pas à imaginer autre chose que le hasard... mais biologiquement, il me semble difficile d’expliquer même une fleur par le hasard »

                                                 propos recueillis par Christian Chabanis 1973 pages 4O et 54.

Il apparaît donc clairement que l’interprétation évolutionniste des fossiles et la reconstitution de prétendus ancêtres de l’homme n’est que des illusions de la « science » elles sont fondées sur des assertions gratuites.

Les données de la science moderne indiquent que l’homme ne descend pas des animaux, mais qu’il fît l’objet d’une création spéciale, distincte de celle des animaux.

Dans son article « Evolution humaine 1985 », Monsieur André Langaney, professeur à l’université de Genève, et responsable d’une équipe au centre de recherches anthropologiques du musée de l’homme (UA 49) a exprimé un avis, en ces termes:

"Tout ou presque, de ce que l’on pensait de l’évolution des populations humaines, il y a vingt ans, est aujourd’hui considérée comme faux ou remis en question.

Les raisons de ce changement sont simples:

Les progrès de la génétique nous ont apporté, au cours des vingt dernières années, des informations non seulement beaucoup plus nombreuses, mais infiniment plus précises que toutes celles qui les avaient précédées »,il ajoute:

"La séparation récente des ancêtres de l’homme et des grands singes est confirmée par leur extrême similitude génétique":

..... et que "la continuité des différences observées entre tous les fossiles humains depuis l’homo habilis, suggère que toute l’évolution ultérieure s’est faite à l’intérieur de la même espèce ».

Une question d’importance, que de nombreux biologistes n’ont pas manqué de se poser ces dernières années, est celle de la distance qui nous sépare des chimpanzés et des gorilles

Un ensemble assez considérable de données sur la morphologie, le squelette, la physiologie, le comportement, les chromosomes... tend à montrer que l’homme se situe dans une famille particulière, celle des hominidés, et que les grands singes (chimpanzé, gorille et orang-outan) le sont dans une autre , celle des pongidés.

Les propriétés des protéines sont très intéressantes à cet égard, après la comparaison de ces trois espèces pour vingt et un systèmes enzymatiques différents, les mobilités sont identiques ou différentielles selon les trois espèces, et il est ainsi possible d’en déduire les distances existantes entre elles... (cf. SCIENCE & AVENIR N° 38).

Le diagramme représentant les projections sur un espace plan des distances entre les trois espèces homme, chimpanzé et gorille peuvent se résumer ainsi: sur un plan d’un espace multidimensionnel chaque espèce est représentée par un point, dont les coordonnées permettent de calculer les distances entre elles: les trois espèces sont situées aux trois sommets d’un triangle approximativement équilatéral, sur le premier axe, le chimpanzé est discriminé du groupe composé par l’homme et le gorille, sur le deuxième axe sont discriminés l’homme et le gorille.

Dans toutes ces hypothèses, la généalogie stricte leur est impossible à établir malgré l’abondance des fossiles et malgré les recherches intenses:

En effet, au-delà de 3MA environ, les chercheurs tombent dans des siècles obscurs, s’étendent des steppes d’ignorances: personne n’a pu affirmer avec démonstration matérielle, que le genre homo a vraiment dérivé d’un primate, malgré la découverte par Tir D. White, et s’il a un ancêtre proche de lui. La dichotomie qui sépare l’Australopithécus et le genre Homo leur pose énormément de problèmes, car c’est à ce niveau (voir science et vie n° 13) qu’il y a un vide paléon-thropologique de quelques millions d’années, De plus, le genre Homo (homo capable), se distingue nettement des autres primates.

Quant aux généticiens, eux au contraire, s’opposent à ces hypothèses et voient dans l’homogénéité génétique des populations actuelles, la preuve d’une origine unique et récente, et à l’aide de calculs douteux la localisent en Afrique il y a 100.000 ans et notre ancêtre ont ensuite migré dans tout l’ancien monde. Cette hypothèse va dans le sens des analyses d’ADN mitochondrial, ADN caractéristique qui a mené à l’idée d’une Eve africaine (voir Science & Avenir N° 590-1996.

Le Coran et la création de l’homme

Nous remarquons que l’outil génétique est jeune mais fécond et d’avenir. En améliorant les méthodes génétiques, les prochains progrès en paléontologie humaine viendront certainement de la capacité des généticiens, et toutes ces recherches scientifiques amèneront certainement à la vérité absolue sur notre origine que le Coran a déjà établie et éclaircie:

Mais toutes en incitant l’homme à l’étude et à la recherche sur la création: Le Coran invite l’homme à méditer sur tout ce qui l’entoure dans cet immense univers. II doit regarder scientifiquement toutes les créatures et toutes les créations et méditer sur le soin infini avec lequel le monde a été conçu et fait.

Car par le biais de la science, l’homme peut arriver à comprendre ce qui peut à première vue paraître incompréhensible.

Le Coran tient compte du fait que là où il y a un plan, il y a un planificateur, et que plus un mécanisme est complexe, et plus l’inventeur est intelligent.

Prenons l’exemple de l’homme; par la structure complexe de son corps, il constitue un témoignage vivant attestant l’existence d’un créateur suprême qui la créé.

Restent à lire les versets Coraniques pour se rendre compte d’une situation claire et transparente, ignorée vraisemblablement par une grande majorité de Musulmans, à savoir l’origine de l’homme et sa nature. D’où vient l’homme? Quelle est son origine?

Le Coran dit qu’Adam est une création de DIEU, il a été créé d’une argile sommante, de boue malléable fut arrachée à la terre par un ange.

Voici les versets qui nous montrent l’origine de l’homme:

* Qui embellit toute chose qu’il a créé ? Et il a commencé la création de l’homme à partir d’argile (XXXII-7).

* Et lorsque ton seigneur dit aux anges: (XV-28)

Oui, d’argile sonnante, de boue malléable, je vais créer un homme.

* "Il dit: Je n’en suis pas à me prosterner devant un homme que tu as crée d’argile sonnante, de boue malléable"(XV-33).

Ces versets soulignent la supériorité d’Adam sur les créatures.

* "Quand ton seigneur dit aux anges: Oui, je vais créer d’argile un être humain"(XXXVIII-71).

 

* "Et lorsque nous avons dit aux anges: "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, sauf Iblis, qui dit: Moi! Me prosterner devant celui que tu as créé de glaise?". (II-34).

Alors DIEU; O Iblis, qui t’a empêché de te prosterner devant celui que j’ai créé de mes deux mains .T’enfles-tu d’orgueil? Ou veux-tu être du nombre des hautains?Je suis meilleur que lui dit Satan: Tu m’as créé de feu, et tu l’as créé d’argile". (XXXVIII-75, 76).

* Oui, au regard de DIEU, il en est de Jésus comme d’Adam qu’il créa de terre, puis à qui Il dit: "Sois"; et il fut. (III-59).

* Iblis dit: "Je suis mieux que celui-là: tu m’as créé de feu, alors que tu l’as créé de terre". (VII-12).

* "C’est lui qui vous a créés de terre; puis il a décrété un terme, un terme dénommé, auprès de lui. Pourtant, vous doutez encore! ".  (VI-2).

* "DIEU dit; Et très certainement, d’argile sonnante, de boue malléable. Nous avons créé l’homme". (XV-26).

* "Son camarade lui dit, tout en conversant avec lui: "Serais-tu mécréant envers celui qui t’a créé de terre ? ". (XVIII-37).

* "C’est d’elle (la terre) que Nous vous avons créés, et en elle nous vous retournerons, et d’elle Nous vous retournerons, et d’elle Nous vous ferons sortir une fois encore".  (XX-55).

* "Ho, les gens! Si vous êtes en doute au sujet de la résurrection, eh bien, c’est nous qui vous avons créés de poussière" . (XXII-5).

* "Et très certainement, nous avons créé l’homme d’une classe d’argile". (XXIII-20).

* "II est de ses signes de vous avoir créé de poussière puis vous voilà des hommes qui se dispersent". (XXX-20).

* "Pose-leur donc la question: "Ceux-ci sont-ils plus fort en fait de création ou bien ceux-là que nous avons créés?" Que Nous avons créé, vraiment, d’argile collante ".  (XXXVII-11).

* "Et DIEU vous a créé de terre". (XXXV-11).

* "C’est lui qui vous a créés de terre, puis de sperme... ".  (XL-67).

* "Il a créé l’homme d’argile sonnante comme la poterie". (LV-14).

* "Oui, votre Seigneur est plein de large pardon, lui qui vous connaît le mieux quand Il vous produit de terre, et aussi des embryons dans les ventres de vos mères". (LIII-32).

* "Et c’est DIEU qui, de la terre, vous a fait croître de croissance; Ensuite, Il vous y renverra, Il vous fera cependant sortir d’une sortie".  (LXXI-17, 18).

Donc on peut atteindre la vérité sous la lumière de l’islam par le truchement de la raison et du savoir, car l’islam est une religion basée sur la raison.

Le Coran n’a nullement exigé de ses fidèles de renoncer à leurs dons intellectuels.

Les compagnons du prophète (Que DIEU les bénisse) ont compris l’importance du savoir et de la recherche, alors ils respectèrent ce principe et formèrent leur conviction de récit que relatent les oeuvres.

Après avoir exposé les opinions des néo-darwiniens, des mutationnistes, nous allons retourner à la source de la science qui représente la lumière pour l’humanité, à savoir le livre révélé au prophète Mohamed (Que DIEU lui accorde la bénédiction et la paix) Le CORAN, bien que ce dernier ne puisse être en aucune façon assimilé à un traité de paléontologie, de biologie ou autres.

Il nous parle de la création pour nous parler du Seigneur des Cieux et de la terre, qui a tout fait avec mesure.

Alors reste à savoir la relation qui peut exister entre les créatures (Australop: homo habilis...) et l’homme en posant la question suivante:

L’homme est-il une créature évoluée du singe? D’autres créatures?

Pour répondre à cette question, on doit se référer à la religion musulmane, pour comprendre le sens de l’existence de l’homme et les particularités de sa mission sur Terre.

En effet, la conception que l’islam se fait de l’homme est une conception fondamentale; elle est d’une extrême simplicité et d’une extrême clarté, loin des spéculations philosophiques et des mystères inhérents à certaines connaissances.

Elle est fondée depuis la création de l’homme (Adam) sur l’idée que DIEU a institué l’homme sur la terre:

* "Quand ton seigneur dit aux anges: oui, je vais créer d’argile un être humain". (XXXVIII-71).

1. Pour que l’homme réalise les desseins de DIEU, et qu’il réponde à DIEU de ses actes.

2. Pour qu’il jouisse des biens de la terre et qu’il profite de ses splendeurs dans les limites de la loi de DIEU (sur tous les besoins de l’homme)?

3. Pour que l’homme soit sur terre dévoué à la cause de DIEU Miséricordieux (XXV-62).

Quant aux particularités de la mission de l’homme sur terre, cette mission :

i) se fonde sur un principe d’égalité et sur l’idée qu’il n’y a pas d’intermédiaire entre l’homme et DIEU.

ii) n’a pas été institué "ni au profit d’une race déterminée, ni en faveur d’une classe quelconque".

Cette mission sur terre se distingue par : Sa création (XCV-4)et Sa perfection:

"DIEU a créé l’homme en plus belle ordonnance". (XLV-4).

DIEU a créé l’homme exempt de toute déviation morale, à moins que cette déviation ne soit due à sa volonté.

iii) Sa responsabilité:

L’homme est responsable de sa conduite et de son comportement, le Coran est riche en versets rappelant cette responsabilité de l’homme et les peines qui l’attendent s’il trahit la mission qui lui a été confiée sur terre.

Prenons la partie "l’origine de l’homme".

Le seigneur dit dans la sourate II, versets 30,31,32 et 33.

* Lorsque ton Seigneur dit aux anges: "Je vais établir un représentant sur la terre", ils dirent: "Vas-tu établir quelqu’un qui fera le mal et qui répondra le sang, tandis que nous célébrons tes louanges en te glorifiant et que nous proclamons ta sainteté?" Le Seigneur dit: "Je sais ce que vous ne savez pas".

Il apprit à Adam le nom de tous les objets, puis Il les présenta aux anges en disant « Faites-moi connaître leurs noms si vous êtes véridiques » ils dirent : Gloire à toi, nous ne savons rien en dehors de ce que Tu nous as enseigné, en vérité, celui qui sait tout, le sage".

Il dit: "Ô Adam! Fais leur connaître les noms" Quand Adam en eu instruit les anges, le Seigneur dit: "Ne vous ai-Je pas avertis? Je connais le mystère des cieux et de la terre; je connais ce que vous montrez et ce que vous tenez secrets". (II-30, 31, 32 , 33).

Le chercheur ne saurait comprendre la profondeur de l’idée de la création d’Adam tel qu’elle a été formulée par le Coran, qu’en se référant à l’état actuel de la science, et plus particulièrement à l’évolution embryonnaire.

Pour cette raison nous allons procéder à l’analyse de tous les versets cités auparavant (11,30, ....,33) de la sourate Il (la vache).

* DIEU dit: "Je vais créer un être humain avec de l’argile" et déjà tous les anges s’en inquiètent. Et lorsque ton Seigneur dit aux anges: "Je vais établir un lieutenant sur la terre"

Ils disent: "y établiras-tu quelqu’un qui fera le mal et qui répandra le sang pendant que nous célébrons tes louanges en te glorifiant, et que nous proclamons ta sainteté? Le seigneur dit: "Je sais ce que vous ne savez pas".

Les anges, écrit Ibn Arabi, ne réalisaient pas ce qu’implique l’institution de ce représentant sur terre et ne réalisaient pas non plus ce qu’implique l’adoration essentielle de DIEU; car chacun ne connaît de DIEU que ce qu’il infère de lui-même. Or les anges n’ont pas la nature intégrale d’Adam; ils ne réalisaient donc pas les noms Divins dont la connaissance et le privilège de cette nature et par lesquels celle-ci le loue et le proclame saint".

* Il appris à Adam le nom de tous les êtres*.

Pour nous, l’explication de ce verset se situe au niveau de créatures qui existaient à une époque ancienne (environ 5MA à 6MA), et nous pensons que les os trouvés dans les grottes de Choto Katian* par Maston, expliquent clairement le passage coranique lorsque les anges disent: "Vas-tu établir quelqu’un qui fera le mal et qui répandra le sang".

Puis ALLAH présenta l’homme aux anges et les interrogea sur les noms Divins:

* Il appris à Adam les noms de tous les êtres; puis les présenta aux anges et dit :Appelez-les Moi par leurs noms si vous êtes véridiques".Ils dirent:"Gloire à Toi! II n’y a pas en nous de savoir, si ce n’est ce que tu nous as appris En vérité! Tu es le savant, le sage".ALLAH dit: "Ô Adam! Fais leurs connaître leurs noms". Et lorsqu’il leur eut fait connaître leurs noms il dit: "Ne vous ai-je pas dit que je connais le secret des cieux et de la terre, et que je connais ce que vous montrez et ce que vous cachez ?". (II-33).

Donc, le Coran nous fournit ainsi de précieuses indications. Il affirme:

1)     La supériorité d’Adam sur toutes les créatures.

"Prosternez-vous devant Adam - Et il se prosternèrent, excepté Iblis". (I- 34 ).

"Et très certainement, nous avons donné de la noblesse aux enfants d’Adam. Et Nous leur avons procuré, sur terre comme sur mer, de quoi monter, et attribué d’excellentes choses comme nourriture, et nous les avons fait exceller d’excellence sur beaucoup de ce que Nous avons créé!".      (XVII-70).

En effet, le Seigneur nous montre à plusieurs reprises, comment il a donné de la noblesse aux enfants d’Adam.

"Puis, quant à l’homme, lorsque son Seigneur l’éprouve en l’ennoblissant et en le comblant de bienfait".  (LXXXIX-15).

2) Adam a commencé avec une grande capacité de mémoire, il pouvait apprendre, garder les informations et réciter ce qu’il a appris.

"Puis quand celui ci les eut informés de ces noms". (II-33).

Donc, le Coran évoque l’existence d’Adam (créé d’argile) plus évolué que les créatures précédentes (allusions aux Australopithécus, aux néandertales…).

Nous ajoutons à cet exposé pour en confirmer certains aspects l’idée suivante :

L’homme est invité à méditer sur tout ce qui l’entoure dans cet immense univers, il doit regarder scientifiquement toutes les créatures et toutes les créations et méditer sur le soin infini avec lequel ce monde a été conçu et fait.Car par le biais de la science, l’homme peut arriver à comprendre ce qui peut à première vue paraître incompréhensible.

Le Coran & L’évolution embryonnaire

A - L’évolution embryonnaire selon la science :

Pour montrer la compatibilité de l’Islam avec la science, nous allons montrer ci-après les grandes étapes du développement embryonnaire chez l’homme selon les nouvelles découvertes.

Voici donc les étapes de l’évolution embryonnaire selon la science moderne : 

1- Première semaine (fécondation et morula) :

Après la ponte, l’ovule est libéré par la rupture de follicule de Graf, entouré de ses cellules, et d’environ 5 ml de liquide.

Le pavillon de la trompe, recueille l’ensemble du contenu folliculaire qui parvient dans l’ampoule tubaire.

Donc l’ovule pénètre ensuite dans la trompe de Fallope. Il faut noter que les millions de spermatozoïdes, projetés à proximité du col de l’utérus ne sont pas tous en mesure de féconder l’œuf, seul (environ 20%) d’entre eux ont cette faculté au départ.

Pendant le parcours qu’ils doivent emprunter un grand nombre d’eux meurt, et cette sélection s’arrête puisqu’un seul spermatozoïde (en général) réussit à percer le cytoplasme et à pénétrer à l’intérieur de l’ovule, et la fécondation a lieu dans les tiers externe de la trompe (c’est-à-dire les deux gamètes , mâle et femelle se fusionnent ), ensuite l’œuf fécondé se divise ,et il se dirige vers l’utérus ,autrement dit l’œuf fécondé va progresser vers la cavité utérine en subissant des divisions en deux , quatre, huit,…(il s’agit d’une progression géométrique de raison deux ).

2 - Deuxième semaine: La nidation

Dès le septième jour de grossesse, l’œuf va s’implanter dans la muqueuse utérine de la mère préalablement préparée pour l’accueillir (elle représente la correspondance- la prise de contacte - entre l’organisme matériel et son « oeuf fécondé »).

3 - Troisième semaine: La gastrulation

La gastrulation a lieu du 16 ème jours au 20e jours au bout de 18 jour de grossesse, une partie de l’ectoblaste se dessine en sillon neural, futur système nerveux.

4 - Quatrième semaine (20j à 29j):

Dès la 4eme semaine de grossesse, le cœur bat et une circulation sanguine s’établit.

5 - Dès la cinquième semaine, l’appareil urinaire prend naissance à partir des Mésoblastes, et l’appareil définitif prend place dans la région lointaine dans la cinquième semaine jusqu’à la fin de la grossesse.

Pendant cette période la tête de l’embryon est volumineuse par rapport à son corps, les bras et les jambes sont réellement visibles.

6 - A la sixième semaine, les yeux sont visibles, puis dans les jours qui suivent, la bouche est séparée des narines, les doigts de la main sont séparés les uns des autres.

7 - A trois mois, le sexe du fœtus est reconnaissable, le système pileux existe, les ongles ont poussé et les mamelles sont visibles.

B- L’évolution embryonnaire selon le Coran:

Après avoir exposé la partie expérimentale, nous allons lire la loi fondamentale prescrite par notre Seigneur. Ses enseignements règlent le déroulement de l’évolution de l’embryon. Il a évoqué (dans son livre) tous les problèmes de la vie sans rien omettre:

* "Nous n’avons, dans le livre rien manqué". (VI-38).

Nous pourrions citer alors quelques versets, qui n’ont été acquis et précisés par la science qu’à une époque relativement récente et au fur et à mesure de la naissance et du développement de techniques nouvelles, en voici quelques-uns :

* "C’est Lui qui vous a créé de terre, puis de sperme, puis de caillot de sang; puis Il vous fait sortir bébé pour qu’ensuite vous atteigniez vos pleines forces et qu’ensuite vous deveniez vieux, or tel parmi vous est achevé d’abord, et que vous atteigniez un terme dénommé. Et peut être comprendriez-vous ?".               (XL-67).

Ce sont ces lois qui définissent l’évolution de l’embryon et qui peuvent relier les grandes vérités de la création entre elles. Donc le musulman en quête de connaissance peut s’adresser aux savants qui déterminent ce savoir et ce quelle que soit leur religion.

D’autre part, le Seigneur nous décrit la stratégie de l’existence de l’homme et son incarnation:

* "L’homme compte t-il qu’on le laissa pour rien?N’était-il pas une goutte de sperme, de semence semée? Et ensuite, de caillot de sang, tel que DIEU a créé puis arrangé puis fait de lui, le couple, le mâle et la femelle Quoi! Un tel n’est-il pas capable de revivifier les morts". (LXXV-36 , 40).

Donc la création n’est pas un phénomène aléatoire mais un acte de rapport qui doit exister entre le Seigneur et son serviteur.

Nous trouvons aussi dans les versets coraniques un certain nombre de notions fondamentales qui ont été acquises et précisées récemment par la science, et au fur et à mesure de la naissance de microbiologie. Ecoutons le Coran:

* "S’est-il écoulé pour l’homme un laps de temps durant lequel il n’était même pas une chose mentionnable ". ( LXXV - 1).

* "en effet, Nous avons créé l’homme d’une goutte de sperme mélangé, pour le mettre à l’éprouve, Nous l’avons fait entendant et voyant".(LXXVI- 2).

* "De quoi l’a t-il créé? D’une goutte de sperme, il l’a créé, puis il le détermine, puis le sentier il lui rend facile". (LXXX-18, 19 20).

* "D’où vient l’homme? Le Coran nous dit que l’homme est une création de Dieu, il a été créé d’une giclée d’eau. Que l’homme regarde donc de quoi il a été créé d’une giclée d’eau sortie d’entre lombes et côtes". (LXXXVI - 5, 6, 7).

L’étude de ce verset montre que l’eau dont il est question n’est autre que le liquide séminal de l’homme qui se forme dans les testicules, laquelle formation est commandée au cours de notre vie sexuelle, par un organe situé entre les lombes et les côtes.

Alors peut-on prétendre que le Coran est l’œuvre du prophète Mohammed (Que DIEU lui accorde la bénédiction et la paix)?

Conclusion Générale

L’Islam est donc une religion rationnelle et logico spirituelle, il n’a cessé de s’adresser à l’homme en général, partout où il se trouve en s’adressant tant à son esprit qu’à son cœur.

Reste à dire, que l’Islam devait logiquement être la référence scientifique, être pratiqué, parce qu’il est capable de résoudre les problèmes auxquels nous devons faire face dans tous les domaines de la vie, enfin il offre ses avantages aux hommes de toute race, de tout rang social; de plus, il cherche à aider, guider l’homme dans tous les domaines de sa vie.

Vous pouvez également consulter : LE DARWINISME ENTRE LE CORAN ET LA SCIENCE partie 1

Bibliographie:

v    Kharchaf Idriss, « Darwinisme entre le Coran et la science » en arabe, Ed 1999.Librairie Dar Amane, Rabat, Maroc.

LA SCIENCE partie 2 LE CORAN LE DARWINISME

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

From the same author

Comments