"> Comment résister aux tentations - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Comment résister aux tentations ?

27/11/2013

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

                         les pêchés, les pêchés

 

Par Bennani KarimTajeddine (Extrait du livre : « Une CivilisationMusulmane Universelle »)

 

Il convient de rappeler que l’être humain dispose d’une « Energiede vie » qui lui est octroyée dès sa naissance  par Le Créateur, et il doit l’optimiserdurant toute son existence jusqu’à sa mort. Ce faisant, il doit surmonter lescomposantes négatives de son égo pour optimiser cette énergie finie etprécieuse.

 

Pour surmonter les énergies négatives menaçant les lumières de l’« Energiede vie », un long processus est nécessaire faisant appel à un véritablediagnostic intérieur, exigeant et véridique.

 

Le célèbre proverbe : « Aide-toi, le ciel t’aidera ! » sous-entend quel’assistance divine ne peut être effective et permanente que lorsque les problèmesrécurrents sont bien compris, alors les solutions arrivent.

 

Du point de vue individuel, cette Miséricorde divine est toujoursdisponible en dépit du cycle de chutes et remontées caractérisant cet effort,le plus difficile. Car changer vraiment dans la bonne voie est le véritableprogrès que peut effectuer un être humain pour converger vers sa borne positive.        

 

Du point de vue collectif, comme pour la masse critique d’une bombeatomique à partir de laquelle la réaction en chaine peut avoir lieu ; paranalogie, dès que la masse critique d’une société, constituée de gens ayant réussiconvenablement le changement, est atteinte, Dieu assiste alors le changementcommunautaire global.  

 

Or comment l’être humain peut-il changer ?

 

Chaque fois que l’être humain résiste vigoureusement à une tentationsatanique, il obtient une victoire et développe progressivement la maîtrise desoi.

 

De fil en aiguille, en persévérant durablement dans le processus, il sefortifie proportionnellement aux efforts accomplis jusqu’à ce que son pôlepositif l’emporte définitivement.

 

En revanche, chaque fois qu’il succombe aux tentations illicites pourassouvir des désirs malsains, le nombre de ses points faibles augmente et se fragilisespirituellement jusqu’à ce que son pôle négatif l’emporte majoritairement.

 

Il est évident qu’une bonne éducation, inculquée depuis l’enfance etrenforcée jusqu’à l’ultime soupir, a pour but de doter l’être humain de moyenspropres lui permettant de maîtriser ses réactions nuisibles d’abord à lui-même,ensuite à son milieu et à sa société.

 

De surcroît, il n’est jamais trop tard pour bien faire et les pointsfaibles peuvent être progressivement surmontés à n’importe quel âge. En lesidentifiant et en les corrigeant successivement l’un après l’autre, larésistance aux tentations sataniques se raffermit jusqu’à la dimension de la maîtrisede soi.

 

Sans le moindre doute, l’acquisition d’une résistance autonome est encouragée,d’autant plus qu’elle est étroitement assistée par Dieu. A l’instar du softwarequi gère les processus invisibles des ordinateurs, un subtil mécanisme divins’enclenche automatiquement pour aider l’être humain à se corriger et às’améliorer. Les « anges qui se prosternent » représentent probablement cesforces invisibles qui l’assistent dans son évolution.

 

En revanche, s’il succombe aux habitudes négatives et s’oppose à toutchangement positif, Dieu ne peut lui être d’aucun secours. Car il y a une loiuniverselle à retenir : nul ne peut donner à boire à celui qui n’a pas soif. Enl’occurrence, à condition de bien vouloir changer et de faire l’effortnécessaire pour s’améliorer, les réformes sont toujours possibles en fonctiondes efforts sincères consentis !

 

Or, deux facteurs sont importants pour changer et s’améliorer : premièrement,une intention ferme pour neutraliser progressivement chaque mal et activer lebien correspondant.

 

Deuxièmement, une forte volonté pour poursuivre sans cesse etirréversiblement les améliorations successives.

 

Du même point de vue, chaque mauvaise habitude engendrée depuis des sièclesau sein de la société est devenue comme une sorte de rainure ou un canal parlequel l’énergie de vie passe presque automatiquement, dépensée inutilement parchaque membre de la civilisation, comme l’eau coule dans le lit d’une rivièreérodée par des siècles d’un mouvement futile.

 

Comment détourner le cours de cette rivière inutile ?

 

Il convient alors de cultiver valeur universelle après valeur universellejusqu’à le détournement de cette énergie réactive, ou de ce fleuve désordonné,s’accomplisse intégralement. Cultiver l’honnêteté, la sincérité, le travailsoigné, la politesse, l’amabilité, la franchise équivaut à commencer à retirerles mauvaises énergies du vieux canal de rivière pour les faire passer dans lenouveau canal.

   

Il est évident que Dieu, Exalté Soit-Il, fournit l’aide nécessaire pour assurerle transfert du vieux vers le jeune canal. Sous réserve que les gens s’aidenteux-mêmes, changent de comportement et s’améliorent, jusqu’au moment où ilssont suffisants en nombre pour pérenniser la réforme dans toutes les directionsde la société, alors Dieu intervient pour accélérer le changement :

 

« Dieu ne change l’état d’un peuple que s’ils changent ce qu’il y a eneux-mêmesCoran (13,11)

 

« …En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les[individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes… »Coran (13,12)

 

« Si Allah vous donne Son secours, nul ne peut vous vaincre. S'Il vousabandonne, qui donc après Lui vous donnera secours ? C'est Allah que lescroyants doivent faire confiance. » Coran (3,160)

 

 

En s’entraînant sans cesse, à terme, chacun peut devenir son propremédecin, apte à diagnostiquer ses propres maladies et à s’administrer avec justesseles remèdes appropriés. De ce point de vue, toute personne motivée, quipersévère durablement dans le processus, peut arriver à pratiquerl'autocontrôle, quels que soient les états d’âme : enthousiasme, passion,plaisir ou colère.

 

De surcroît, celui  qui se contrôle,qui pense juste, qui prend des décisions correctes, qui ne succombe pasfacilement aux émotions névrotiques, aux passions malsaines, aux traditionsarchaïques, peut certainement se préserver des troubles de toute époquetumultueuse.

 

Naturellement, tout être humain peut être attiré par une variété de tentations,tels que le désir d'acquérir le plus rapidement possible une fortune par desmoyens illégaux, le désir de jouir de contacts physiques illicites etdifférents fruits interdits susceptibles de porter gravement préjudice à sadignité et à sa position.

 

Cependant, il a la possibilité d’activer sa force interne pour se contrôleret résister vigoureusement à toute tentation. Au moment de l'apparition d'undésir illégal, il doit prendre l’habitude de pratiquer l’autocensure pour laneutraliser. Il doit faire appel à toute sa volonté, penser à l'avenir et nepas perdre de vue le Paradis et l’Enfer, afin d’éviter de sacrifier sa dignitéet la noblesse de sa vie à une passion éphémère.

 

En décidant fermement de changer et de s’améliorer, toutes les potentialitésinternes de l’âme se délient pour engrener et entretenir la réforme interne. Aufur et à mesure que l’énergie de vie sera entraînée à passer par ces nouveauxcanaux de force, l’ancien mode de vie négatif deviendra inopérant. L’énergie devie changera positivement de direction et s’orientera avec aisance vers lenouveau canal, sans frottements, facile et parfait. Comme la lumière qui passepar le chemin le plus court et va directement au but.      

 

 

Category : La pensée du jour | Write a comment | Print

From the same author

Comments