"> Al-Hijra(l'immigration) à un pays - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Al-Hijra(l'immigration) à un pays non musulman:conditions, dangers et conseils

16/4/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك


Al-Hijra en Islam, c'est quitter un pays non musulman pour un pays musulman. Tout pays gouverné par un mécréant et par des lois de mécréance est un pays non musulman. Et un pays musulman est un pays gouverné par des musulmans et des lois islamiques. Quitter un pays musulman pour un pays non musulman n'est pas une Hijra mais une désobéissance et un des grands péchés dont l'auteur est exposé aux menaces d'Allah. Allah le Très-Haut dit : « Ceux qui ont fait du tort à eux mêmes, les Anges enlèveront leurs âmes en disant : "Où en étiez-vous ? " (à propos de votre religion) - "Nous étions impuissants sur terre", dirent-ils. Alors les Anges diront : "La terre d'Allah n'était-elle pas assez vaste pour vous permettre d'émigrer ? " Voilà bien ceux dont le refuge et l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! A l'exception des impuissants : hommes, femmes et enfants, incapables de se débrouiller, et qui ne trouvent aucune voie » (An-Nisâ : 97-98)

  La résidence dans un pays non musulman est-elle permise ?

La résidence dans un pays non musulman n'est permise que sous certaines conditions :  Avoir une raison légitime pour résider dans un pays non musulman : le commerce, la da'wa, une représentation officielle pour un pays musulman, des études, une crainte de pression ou de torture (mais pas juste un harcèlement), ainsi que la crainte pour ses enfants, sa famille ou ses biens.

La résidence doit être temporaire, de même que l'intention de la résidence, car l'intention de rester est similaire à la Hijra d'un pays musulman vers un pays non-musulman, qui s'oppose aux preuves légitimes, lesquelles stipulent de quitter un pays non musulman pour un pays musulman. La résidence temporaire prend fin dès que la raison légitime n'est plus nécessaire.

Le pays non musulman doit être un pays avec lequel il y a un pacte de non-agression et non de guerre, sinon, la résidence y est interdite.  La liberté de culte doit exister dans ce pays.  Il doit être possible d'apprendre sa religion, sinon, la résidence doit être interdite.  Il doit être possible de préserver sa religion et celle de sa famille, sinon la résidence est interdite, car la préservation de la religion est plus importante que celle des personnes et des biens. Si ces conditions sont remplies, il est permis de résider dans un pays non musulman, sinon elle est interdite, conformément aux textes juridiques qui sont clairs et qui obligent à quitter le pays, étant données les conséquences graves sur la religion et la morale que personne ne peut ignorer.

  L'existence d'une raison légitime qui garantit les services pour lesquels le musulman a résidé dans le pays non musulman. Sans cette raison, la résidence n'est pas permise, puisque cela équivaut à faire alliance avec les mécréants, à être d'accord avec ce qui contredit sa croyance comme accepter la mécréance ou une loi injuste. De même la demande de nationalité peut mener à s'installer définitivement dans un pays non musulman et ceci est interdit, comme on l'a dit précédemment.

  Le Prophète (Bénédictions et salut d'Allah sur lui) a rejeté toute responsabilité concernant celui qui a résidé dans un pays de Kufr. Dans un hadith rapporté par Abû Dâwud (2645), At-Tirmidî ((1604) et autres, le Prophète (Bénédictions et salut d'Allah sur lui) a dit : « Je ne suis pas responsable de tout musulman qui réside parmi les mécréants ».

Dans un autre hadith rapporté par Abû Dawud (2787), Samra Ibn Jundub _Qu'Allah l'agrée_ rapporte que le Prophète (Bénédictions et salut d'Allah sur lui) a dit : « Celui qui fréquente un mécréant et habite avec lui est semblable à lui ». Il a dit : « N'habitez pas avec les mécréants et ne les fréquentez pas. Celui qui habite avec eux ou les fréquente est comme eux » Rapporté par Al-Hâkim dans Al-Mustadrak (2627). Rapporté par Samra Ibn Jundub. Ad-Dahabî dit que le hadith est sahih sous les conditions d'Al-Bukhârî.

Al-Hijra d'un pays de kufr vers un pays musulman reste valable jusqu'au dernier jour. Elle est obligatoire pour tout musulman résident dans un pays de kufr. C'est une obéissance et un acte de rapprochement d'Allah Exalté. Son auteur sera récompensé. Le Messager d'Allah (Bénédictions et salut d'Allah sur lui) a dit : « Al-Hijra ne cessera que lorsque le repentir cessera, lequel cessera quand le soleil se lèvera de l'Ouest » Rapporté par Abû Dâwud (2479), selon Mu'awiya _Qu'Allah l'agrée_.

Dans un hadith rapporté par Ahmad (1674), selon Abd'Allah As-Sa'dî _Qu'Allah l'agrée_ : « Al-Hijra ne cessera pas tant que l'ennemi continuera son combat ». En principe, Al-Hijra d'un pays de kufr vers un pays musulman est obligatoire pour tout musulman et musulmane, sauf les faibles qui ne peuvent quitter le pays de kufr et n'en trouve pas les moyens.

De même, il n'est pas permis d'aller dans les pays de kufr, sauf pour des raisons valables qu'on ne trouve pas dans des pays d'Islâm comme les soins médicaux, le commerce et la da'wa pour Allah. La résidence dépend de la raison. Si la raison cesse, il doit retourner dans un pays d'Islâm. Il n'est pas permis non plus d'aider un musulman qui veut voyager et résider dans un pays de kufr sans raison valable.

L'Islâm interdit de partir dans des pays de kufr, car les conséquences sont néfastes sur la religion, la morale, les enfants qui grandissent dans ces pays. Celui qui est contraint de quitter son pays, qu'il cherche un pays musulman où il peut vivre convenablement, préserver sa religion et qu'il compte sur Allah. Et celui qui délaisse quelque chose pour Allah, Allah la lui remplace par ce qu'il y a de mieux. Nous prions Allah de nous faire grâce de Ses biens, qu'Il nous donne ce qui est licite.

Voici quelques conseils et on demande à Allah qu'Il nous aides à les appliquer

A la maison

1) Il faut que le père face la prière de façon assidue à la mosquée avec ses enfants
(il s'agit ici d'enfants assez conscient) et s'il n'y a pas de mosquée dans les environs, alors qu'ils accomplissent la prière avec leurs famille en groupe dans la maison.

2) Il faudrait ( = dans le sens ou cela est obligatoire) lire et d'écouter le Qur'an chaque jour.
Il faudrait que la relation avec Allah azawajal ne se coupe jamais. C'est pour cela que même si on ne lit que quelques versets chaque jour cela est mieux que celui qui va lire par exemple la moitié du Qur'an pendant 3/4 jours, ensuite il va oublier le Qur'an pendant 3/4 mois.

3) Il faudrait que lors des repas la famille soit réunis

4) Il faudrait qu'ils s'entre-parlent avec la langue arabe
( = la langue du Qur'an) tant que cela est possible. C'est-à-dire que tant que cela est possible on parle en arabe car les autres langues sont des langues secondaires par rapport à la langue arabe.

Conseil au couple ou l'un des deux conjoints maitrise l'arabe :
Lorsque l'un des deux conjoint maitrise l'arabe, il lui est obligatoire de parler à son enfants en arabe
L'un parle en arabe l'autre avec l'autre langue, ainsi l'enfant aura bi idhnillah les deux langues à la fois : la langue qui va le sauver dans l'au-delà et la langue avec laquelle il va vivre dans cette douniya.

5) Ils doivent faire tout leurs possible pour mettre en pratique/ apprendre & apprendre à leurs enfants le bon comportement en islam ainsi que la Sunnah.
Et on l'apprend à l'enfant dès qu'il est jeune car il apprend et retient vite Masha'Allah.

6) Ils leurs est interdit à eux-même et à leurs enfants de voir des films à la TV qui sont interdits.
Bien entendu cela concerne uniquement ceux qui n'ont pas réussit à faire sortir de chez-eux la TV, car cela n'est pas facile et ce n'est pas tout le monde qui fait cela !
Donc celui qui n'a pas su la faire sortir au moins qu'il la commande lui et non les autres.
Et font une très grande faute ceux qui croient faire plaisir à leurs enfants, en leurs achetant une TV spécialement pour leurs pièce...

7) Les enfants doivent être obliger à ne passer la nuit qu'à la maison.
Jamais lorsqu'ils sont jeune on doit laisser les enfants chez les amis, voisins ou chez autres (sauf si c'est par exemple de la famille) car à cet âge-là les enfants deviennent vite une proie: l'enfant est quelqu'un qui imite, qui n'est pas conscient.
Donc par préservation il doit toujours passer la nuit à la maison sauf bien sur dans des cas spéciaux.

8) Faire son possible pour que son enfant qui va à la fac n'y réside pas.
C'est-à-dire qu'il faut qu'il vienne dormir à la maison car nous savons tous ce qui se passe dans les pièces des facultés.

9) Si une personne fume, il ne faut pas qu'elle fume devant ses enfants,
car l'enfant imite son père et arrivera donc le jour où lui-même va fumer.

Nassiha hors de la Maison

1) Il est obligé d'envoyer les enfants dans des écoles islamique depuis leurs enfance jusqu'à la fin du lycée. (Lorsque cela est possible car parfois cela n'est pas possible)

2) Ils doivent se rencontrer dans les mosquées tant qu'ils peuvent.
Les gens en pays de Koufr devrait s'organiser pour faire en sorte qu'ils puissent se rencontrer en famille (au moins une fois tout les 2/3 mois)
Par exemple ils loue un espace et se rencontre les hommes d'un côté, les femmes de l'autre et organise des concours pour les enfants, des jeux etc ... et ainsi lorsque les frères se rencontrent entre eux, la foi augmente !!!
Malheureusement cela est rare, au lieu d'appeler les gens à la Sunnah, à l'Islam les musulmans en terre de koufr sont là entrain de faire fuir les autres de la Salafiya et même de l'Islam si il le pouvait (et c'est cela que font certains frère et certaines sœurs et surtout en France)

3) Il faut que les parents face leurs possible pour aller aux endroits sacrés : Umra et au hajj
chaque fois que l'occasion se présente et qu'ils prennent avec eux leurs enfants pour qu'ils commence à s'habituer à aimer ces choses là bi idhnillah .
(Il faut que se soit des enfants assez conscient car les Ulémas dé-conseils d'y aller avec des petits enfants car ils vont déconcentré les parents dans leurs adorations, il est donc préférable de les laisser chez de la famille)

4) Il faut entrainer/encourager les enfants à parler de l'islam dans une langue claire/simple et accessible, ainsi très jeune il commence à propager des choses, à propager une Sunnah, un comportement etc ...

5) Entrainer les enfants à apprendre le Qur'an
et si c'est possible les envoyer dans un pays musulman où ils pourraient apprendre le Qur'an ainsi lorsqu'ils reviennent ils pourrons l'enseigner aux autres bi idnillah

6) Entrainer les enfants à faire des petits dourous, à ce qu'ils guident les gens dans la salat etc ...
conformément au hadith de Abi Dawoud (authentifier par Sheikh Al-albani) :
il y avait un enfant de 5 ou 7 ans qui guidaient les Compagnons dans une mosquée, son nom est 'Amr ibn Salama et c'était lui l'imam.
donc chaque fois qu'il y a une occasion pour donner la guidance de la prière à un enfant (pubère) on la lui donne pour l'entrainer ou pour qu'il s'habitue à ces choses et qu'il aime ces choses là. (même si ce n'est que les salat Nafila)

7) Encourager les enfants à ce qu'ils se marient assez jeune. Comme ça ils sont préserver dès leurs jeune âge et on lui ferme ainsi toutes les portes de la fitna bi idhnillah .

8) On doit les encourager à ce qu'ils se marient avec des musulmanes.
Et des musulmanes issues de famille qui sont connus pour leurs bon comportement et leurs religion. Même si le mariage avec des chrétiennes ou juives est permis, on fait cela pour éviter les divergence : le nom du bébé, est-ce qu'il sera circoncis ? cela posera forcément des problèmes...

9) L'interdire d'assister dans les fêtes où il y a la musique et la danse et ne jamais assister aux fêtes religieuses des Koufar : Noël, le jour de l'an etc ...
tout cela est interdit et il faut préserver les enfants d'aller dans des endroits pareils.

10) Ne jamais téléphoner à la police pour demander aux policier de venir si on a un problème à la maison ( = conflit familiale)
Si on a un problème il faut se tourner vers une personne de science de la communauté musulmane, c'est à ceux la que l'on doit avoir recourt pour qu'ils nous aides à éloigner les problèmes que l'on a.

/!\ Il n'est pas interdit comme le pense les takfir d'appeler la police si il se passe quelques choses "de grave"
ainsi que les pompiers etc ...



http://fr.islamtoday.net/node/1490

http://www.el-ilm.net/t3093-conseils-a-ceux-qui-vivent-dans-un-pays-non-musulman

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments