"> L’olfactothérapie : du bien-être grâce a - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 L’olfactothérapie : du bien-être grâce aux odeurs…

9/3/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

L’olfactothérapie, en tant que nouvelle thérapie alternative, propose aux individus de faire ressortir leur mal-être sans passer par les techniques classiques d’analyse. L’odorat et les odeurs sont alors au centre de l’attention.

L’olfactothérapie :  du bien-être grâce aux odeurs…Chaque personne a des malaises, des traumatismes refoulés que l’olfactothérapie se propose de combattre. Zoom sur cette méthode originale.

Le principe de l’olfactothérapie

Créée en 1992 par le thérapeute Gilles Fournil, l’olfactothérapie permet, au travers des odeurs, de guérir des mal-êtres profonds, parfois même ignorés du patient.

En effet, l’odorat est un sens primitif et, bien que dans le monde actuel, la vue, l’ouïe et le goût soient prépondérants, il induit un processus de mémorisation profond. L’odorat, ainsi que le toucher, sont des sens liés à l’instinct.

Lorsqu’un événement se produit qu’il soit agréable ou blessant, le cerveau va toujours associer l’odeur à ce moment. Ainsi, sentir une effluve particulière peut raviver une sensation éprouvée des années auparavant. Les individus s’en rendent généralement compte lorsque l’événement a été particulièrement traumatisant. Or, le problème est qu’ils ont le plus souvent de très grandes difficultés à identifier l’événement choquant. De là, l’apparition d’un malaise psychique, social ou professionnel… ou même parfois les trois à la fois. L’olfactothérapie travaille ainsi sur ces odeurs particulières.

Thérapeute et patient tentent alors d’identifier à quoi chaque odeur est associée. Une fois isolé, le moment source de mal-être peut être reconnu puis combattu.

Une séance d’olfactothérapie :  ça se passe comment ?

De durée variable, le rendez-vous chez l’olfactothérapeute se déroule de la façon suivante : le patient est allongé sur une banquette, les yeux fermés afin de pouvoir se concentrer sur ses émotions et ses souvenirs. Le thérapeute lui présente des lingettes imbibées d’huiles essentielles, 76 au total. Elles ont été spécifiquement choisies par rapport à l’idée générale que s’en fait la population. Cependant, chaque perception est originale et, même si une odeur a une signification dans l’imaginaire collectif, elle varie toujours d’un individu à l’autre.

Le thérapeute associe généralement des mouvements de kinésithérapie afin d’accompagner le patient dans son processus mnésique.

Combattre les addictions

L’olfactothérapie est également peut s’avérer efficace pour aider un patient à se sevrer d’une dépendance qu’elle soit psychique ou physique : phobie, tabagisme, alcoolisme… Le thérapeute lui propose de rechercher l’origine de l’addiction et de lui donner ce qui s’appelle une « sniffette ». Celle-ci contient l’odeur aimée ou une odeur apaisante pour le patient. Ainsi, dès que sa dépendance se manifeste, il peut sentir l’effluve qui calme son besoin. Les fumeurs réduisent généralement très rapidement leur consommation de cigarettes sans s’en rendre réellement compte.

Bien qu’elle soit de plus en plus répandue, l’olfactothérapie n’est pas encore reconnue par le corps médical. Cependant, son initiateur, Gilles Fournil ne recherche pas forcément cette reconnaissance : il est convaincu de son efficacité et l’immense succès de sa thérapie tend à le prouver. C’est également le créateur de l’olfactothérapie qui a conçu sa formation. Elle se déroule sous la forme de quatre stages de quatre à cinq jours chacun. Les postulants olfactothérapeutes y apprennent toutes les odeurs et les impacts qu’elles peuvent avoir sur le patient. Ils sont alors en mesure de déterminer quelles effluves dénotent un traumatisme chez un individu.

L’olfactothérapie, bien qu’étant une technique toute récente, est de plus en plus prisée pour les bienfaits qu’elle apporte aux personnes qui y ont recourt. En effet, elle peut permettre de surmonter certains traumatismes.

Sophie Noachovitch
(Validé par le Dr Frédéric Amarger)

Contact utile :
 
Site d’information sur l’olfactothérapie : www.olfactotherapie.com

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

From the same author

Comments