"> La fraternité en - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 La fraternité en Islam

4/3/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك


La fraternité en islam par le Pr Hani Ramadan par ilmulkalam

Nous sommes tous frères et sœurs et nous formons une seule et unique communauté, sans distinction de couleur,de langue, ou de pays.Les seuls choses qui différencient les croyants entre eux sont leur foi et leurs actions.

tous les membres de la communauté (oumma) de Mohamed sont frères.

Cette fraternité prend origine dans l’affiliation des hommes à Adam et Ève et est consacrée par la foi islamique en Dieu l’Unique et Son Prophète et par la pratique des actes d’observance et d’abstinence qui en découlent.

’En vérité les croyants sont frères’, stipule Dieu dans Son Saint Livre (XLIX). De plus, concernant les incroyants qui se convertissent et se repentent, il dira à l’intention des croyants : ’…S’ils se repentent, observent convenablement la Prière et s’acquittent de la Zakâh, ils deviendront ainsi vos frères en religion’.

Toutes les différences pouvant exister entre les croyants (fortune, noblesse, pouvoir, etc.) sont abolies par le lien indissoluble de la fraternité religieuse. Le meilleur, le plus noble, le plus méritant sera celui qui aura plus de crainte révérencielle (taqwâ) vis-à-vis du Créateur. Donc plus de respect, plus de vénération, plus d’égards pour ses frères et sœurs, les croyants et les croyantes.

Quelles que puissent être leur race, leur langue, la terre qu’ils habitent. Car la fraternité en Dieu se rit des fictives frontières établies par les hommes et de toutes les différences apparentes qui existent entre les fils d’Adam.
’O hommes ! clame le Coran, Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et Nous vous avons constitués en peuples et en tribus, pour que vous vous connaissiez. En vérité, le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est celui de vous qui est le plus pieux’
(XLIX, 13).

Allah (soubhanahou o'taala) dit Lui même dans le Coran que les musulmans sont frères en religion:
103." Et cramponnez-vous tous ensemble au "Habl" (câble) de Dieu et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait de Dieu sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c'est Lui qui réconcilia vos coeurs. Puis, grâce à lui, vous êtes devenus frères.
Et alors que vous étiez au bord d'un abîme de Feu, c'est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi, Dieu vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. "
sourate 3.

Les versets qui suivent montrent à quel point le devoir du musulman envers le musulman est grand et important,et que nous aurons à y répondre devant Allah (soubhran Allah o'taala).

Ô vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe : ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux.
Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles. Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux). Quel vilain mot que "perversion" lorsqu'on a déjà la foi. Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes.
 
Ô vous qui avez cru ! Evitez de trop conjecturer [sur autrui] car une partie des conjectures est péché. Et n'espionnez pas; et ne médisez pas les uns des autres. L'un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? (Non !) vous en aurez horreur. Et craignez Dieu. Car Dieu est Grand Accueillant au repentir, Très Miséricordieux.
Sourate49.

"Vous savez que chaque musulman est le frère d'un autre musulman. Vous êtes tous égaux. Aucune personne n'est supérieure à une autre, excepté en piété et en bonne action."(extrait du dernier sermon du prophéte sallallahou alayi wasalem)

 De nombreux hadiths parle de la fraternité en islam et de nos devoirs les uns envers les autres:

Aboû Hourayra rapporte ces propos de l'envoyé de Dieu (saw):

"Méfiez-vous des préjugés car rien n'est plus trompeur.
Ne vous espionnez pas, ne rivalisez pas entre vous, ne vous enviez pas, ne vous détestez pas, ne vous ignorez pas, soyez des serviteurs de Dieu fraternels, ainsi que Dieu vous l'a ordonné.
Le musulman est le frère du musulman. Il ne l'opprime pas, il ne le prive pas de son soutien, il ne le méprise pas. C'est là que réside la crainte pieuse!" répéta—t-il deux fois. Ce disant, il désigna sa poitrine : "Il n'est de pire mal pour un musulman que de mépriser son frère.
Tous chez le musulman est sacré pour l'ensemble des musulmans. Son sang, son honneur et ses biens sont sacrés. Dieu ne reg
arde ni vos corps, ni vos apparences, mais il regarde vos cœurs.".Rapporté par Mouslim

 Combien sommes nous coupable dans le contexte géopolitique actuel de nous mépriser pour une raison ou une autre?

D`après Aboû Horëira (que Dieu soit satisfait de lui), le Prophète (
saw) a dit:

  Nous n’aurons pas complètement la foi tant que nous ne nous aimons pas les uns ,les autres! Ne devrons pas,réfléchir et nous repentir pour cet amour et cette fraternité qui nous fait tant défaut aujourd'hui?
(boukhari).

"Il y a parmi les serviteurs de Dieu des gens qui ne sont ni des prophètes ni des martyrs, mais que les prophètes et les martyrs regarderont avec ravissement le jour du jugement à cause de leur place par rapport à Dieu. –
O Messager de Dieu, dirent ses Compagnons, tu nous diras de qui il s'agit. –
Il s'agira de gens qui se seront aimés pour l'amour de Dieu, sans qu'il y ait un lien de parenté entre eux ni qu'il y ait des biens à échanger entre eux.
 Par Dieu, leur visage sera lumière et ils seront assis sur de la lumière. Ils n'auront pas de crainte lorsque les gens craindront et ne seront pas affligés lorsque les gens le seront

" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 3527).

Les croyants ont plusieurs droits les uns sur les autres : s’adresser et se rendre le salut, répondre à l’invitation en cas de fête, rendre visite au malade, assister aux obsèques, etc.

Plus frères, plus croyants encore seront ceux qui partageront la nourriture et toutes les choses nécessaires de la vie, quand cela s’impose. On sait qu’au début de l’Hégire le Prophète avait établi des liens de fraternité entre les Mouhâdjirîn (émigrés mecquois) et les Ançâr (musulmans médinois). L’histoire nous a conservé de cette fraternité des exemples de dévouement, d’amour et de sacrifice tout à fait remarquables. ’La nourriture d’une personne suffit à deux…’, dit le hadith.

Le couronnement de cette fraternité, c’est l’Amour en Dieu (al-h’oubb fîl-lâh), degré suprême de la foi. Car le vrai croyant aime (et déteste) pour Dieu. Loin de toute autre considération mondaine. Arrivé à ce stade ultime, il pourra déguster la saveur de la foi, se complaire dans le réconfort de sa fraîcheur…


Sources:http://www.ouktiasma.com/article-6883204.html

http://oumma.com/Fraternite-et-Solidarite


Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments