"> La différence entre le mariage dit - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 La différence entre le mariage dit Orfi, mariage conventionnel, le mariage Mout'âa, et le temporaire

30/12/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 
 

Conformément aux règles du mariage "orfi" c‘est-à-dire coutumier, dans le monde musulman, deux témoins et un contrat oral ou écrit suffisent à deux époux pour légaliser gratuitement leur relation devant Dieu, qu’elle soit temporaire ou non et que ce soit avec ou sans le consentement des parents. D’une simplicité implacable, le mariage coutumier est surtout répandu dans les milieux défavorisés.

Quelle est la différence entre le mariage dit Orfi, mariage conventionnel, et le mariage dit Mout'âa, mariage temporaire ?

 

La différence entre le mariage dit Orfi et celui dit mout'âa s'éclaircit lorsqu’on détaille l'aspect de chacun des deux mariages.

Le mariage Orfi désigne deux formes de mariages :

La première : c'est la plus fréquente, consiste en un mariage qui n'est pas enregistré officiellement au tribunal, mais qui remplie les conditions du mariage légal. C'est un mariage correct, seulement il n’est pas légalisé officiellement.

La deuxième est la suivante : un homme et une femme échangent des propos du genre : " Accepte-moi pour époux " et " Je vous prends pour époux ", parfois ils inscrivent cela sur papier ou ils prennent des témoins. Après cela l'homme se permet d’avoir des rapports sexuels avec la femme comme s'ils étaient mari et femme. Cette forme-ci n'est pas du tout un mariage légal, c'est de la fornication. Elle est plus proche du mariage temporaire que du mariage légal.

 


 

Quant au mariage dit mout'âa, temporaire, sa formule consiste à ce que l'homme dise à la femme ‘’Je veux jouir de toi dans le cadre d’un mariage pendant telle période en vous donnant telle somme ou telle chose.’’

Ce mariage a été autorisé pendant une période puis il a été défendu à l'époque du Prophète, Salla Allahou Alaïhi Wa Sallam, et non à l'époque du calife Omar, qu'Allah soit Satisfait de lui.

Les Oulémas ont rapporté que l'ensemble de la communauté musulmane l'interdit. Le calife Omar, qu'Allah soit Satisfait de lui, l'a dénoncé avec vigueur à ceux qui n'avaient pas compris son interdiction.

En outre, le Coran et la Sunna ont prouvé clairement l'interdiction du mariage temporaire.

Parmi les preuves du Coran, le propos d'Allah le Très Haut qui dit : " et qui préservent leurs sexes [de tout rapport], si ce n'est qu'avec leurs épouses ou les esclaves qu'ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ;" (Sourate 23/verset 5-6).

La femme, dans le mariage temporaire, n'est nullement une épouse, ni parmi les esclaves que l'on possède.

Quant aux preuves de la Sunna, il y a le hadith qu'a rapporté l'imam Muslim d'après le Compagnon Rabiâ Ibn Sabra qui rapporte de son père que le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : " Je vous avais autorisé le mariage mout'âa, temporaire, mais Allah l'a interdit jusqu'au jour de la résurrection. Quiconque en a une (NDT : épouse selon ce mode de mariage) doit la quitter et ne reprenez rien de ce que vous leur avez donné. "

Quel est le statut juridique du mariage temporaire ?

Chez les 4 écoles sunnites le mariage temporaire et le mariage de jouissance sont interdits et non valables.
Les malikites, Shafiites et hanbalites disent que le mariage de jouissance et le mariage temporaire (conditionnée par une durée déterminée) veulent dire la même chose et sont interdits et non valides.

Le mariage est en effet le plus sérieux des contrats et l'engagement permanent pour vivre pour toujours avec son épouse et fonder une famille vertueuse...

Le mariage islamique a des conditions et règles que nous avons détaillées dans plusieurs Fatwas que vous pouvez consulter dans notre rubrique relative au mariage.


Au tout début de l'Islam le mariage de jouissance a été autorisé à cause de certaines circonstances extraordinaires puis il fut définitivement abrogé par les Hadith suivants:

Selon le Compagnon Rabiâ Ibn Sabra qui le tient de son père, le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : «  Je vous avais autorisé  la mout'âa, mariage temporaire, mais Allah l'a interdit jusqu'au jour de la résurrection. Quiconque en a une (NDT : épouse selon ce mode de mariage) doit la quitter et ne reprenez rien de ce que vous leur avez donné.» (Rapporté par Mouslim)


Le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : «Je vous avais autorisé la jouissance, mais maintenant Allah l'a interdite jusqu'au jour dernier ». (Hadith authentique rapporté par Ibn Mâjah)

 

Pour ce qui est du dernier volet de votre question, sachez –puisse Allah vous préserver- qu'on ne doit obéir à quiconque (même aux parents) lorsqu'il s'agit de désobéir à Allah. Le prophète () a dit : « Nulle obéissance n’est due à une créature dans la désobéissance au Créateur » (rappoté par l’Imam Ahmed)

Le Prophète , a dit également: « L’obéissance est uniquement dans le bien ». (Boukhari et Mouslim)

 

 

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=showfatwa&FatwaId=133230

 

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments