"> Soubhana Allah nos odeurs changent avec - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Soubhana Allah nos odeurs changent avec notre humeur

25/1/2012

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Tous les amoureux le savent : l'odeur de l'être aimé est la plus douce, la plus réconfortante. Et cela n'a rien d'un hasard : reflet de nos émotions, nos odeurs nous permettent d'établir des relations privilégiées avec ceux que nous aimons. Plus on se sent en sécurité avec une personne, plus notre corps dégage des odeurs suaves et apaisantes. Inversement, plus on est mal, plus nos effluves sont perçues comme désagréables et énervantes. Elles repoussent la personne et nous protègent de l'intrusion d'indésirables. D'où cette loi quasi physique : deux êtres qui s'attirent s'apprécient aussi par leurs odeurs.

Les odeurs corporelles

En dehors des odeurs causées par une maladie, les odeurs corporelles sont un héritage que nous ont transmis nos lointains ancêtres, auxquels elles servaient de signaux de reconnaissance... ou de séduction. Aujourd'hui, on cherche surtout à les éliminer. 

Contrairement à une croyance répandue, la transpiration est inodore. Elle a pour but de régulariser la température du corps. Seules les sécrétions des glandes apocrines, situées aux aisselles et à l'aine (les femmes en ont aussi un peu sous les seins), dégagent une odeur, qui devient encore plus prononcée quand les sécrétions sont colonisées par des bactéries. Les odeurs de la transpiration ne concernent que les adultes, car elles n'apparaissent qu'à la puberté, lorsque les glandes apocrines se développent. Les autres types d'odeurs corporelles, que l'on dit généralement désagréables, sont produites par des bactéries et des champignons ou par la peau elle-même.



Les types d'odeurs corporelles

Odeurs "primaires" (non attribuables à une maladie)

  • Odeurs dégagées par les aisselles ou les pieds et plus ou moins prononcées selon les personnes.
  • Odeurs d'ail ou d'épices dégagées par la peau.
Odeurs "secondaires" (causées par une maladie ou un agent externe)
  • Odeurs inhabituelles (fruitée, sucrée, acide ou de pomme pourrie).
  • toute odeur non identifiable.

Les odeurs corporelles révèlent notre animalité

Freud spéculait que l'odorat avait été relégué au rang de sens mineur parce que l'humain, en se tenant debout, a éloigné ses naseaux des crottes de ses congénères. Du coup, contrairement à la plupart des mammifères, l'être humain est plus visuel qu'olfactif. D'inutile, l'odeur des autres est passée à désagréable : "L'homme développe une assez forte méfiance à l'égard des manifestations biologiques de l'animalité, explique André Holley, professeur de neurosciences à Lyon. Or, les odeurs corporelles sont perçues comme telles. D'où l'utilisation des déodorants." Nous avons donc tué les odeurs. Pas toutes cependant. A connotation sexuelle, les glandes apocrines fabriquent le parfum naturel de notre corps, le "musc". Bien placées, elles se concentrent essentiellement au creux de l'aisselle, sur le mont du pubis, la peau des testicules, l'anus et autour des mamelons et des grandes lèvres pour la femme. Ces odeurs corporelles créent un espace émotionnel intime, un cocon. Les sentir stimule le système parasympathique ou sympathique et apaise, sécurise. Ce qui influence directement nos émotions. 

Les odeurs corporelles trahissent votre personnalité

La transpiration d'une personne peut révéler avec précision son degré d'anxiété, son ouverture d'esprit et les traits dominants de sa personnalité.

Une nouvelle étude suggère qu'on peut en apprendre un peu sur une personne rien qu'à son odeur...

Nous ne nous exprimons pas uniquement par notre look, "nous pouvons aussi nous exprimer par la façon dont nous sentons", ajoute Agnieszka Sorokowska, doctorante à l'université de Wroclaw.

Avec ses collègues, elle a demandé à 30 hommes et 30 femmes de porter un t-shirt en coton blanc durant trois nuits consécutives. Les participants ne pouvaient pas mettre de parfum ni de déodorant. Ils ne pouvaient pas manger d'aliments odorants ni fumer durant le temps de l'étude. Outre le port du t-shirt, les 60 volontaires ont été soumis à un test de personnalité.

Les t-shirts portés ont été sentis et détaillés par 100 hommes et 100 femmes. Les "nez" ont été invités à renifler les vêtements et à donner 5 traits de personnalités.

Si les jugements ne collaient pas toujours, les participants ont expliqué avec précision le caractère d'une personne grâce à une vidéo. Les descriptions les plus précises provenaient de personnes du sexe opposé. Ce qui montre bien l'importance de l'odorat lorsqu'on recherche un compagnon.

Des sueurs différentes
La personnalité d'une personne peut également être liée à une sécrétion hormonale différente. Le côté extraverti, la névrose et la domination sont des traits qui peuvent être exprimés physiologiquement.

Les personnes névrosées peuvent transpirer plus quand ils sont soumis à une forte pression, ce qui modifierait les glandes de leurs aisselles et changerait leur odeur corporelle. Les gens plutôt dominants peuvent avoir des taux plus élevés de testostérone et cela peut également modifier leur sueur.

La scientifique ajoute à Fox News que des études plus approfondies mériteraient d'être faites pour confirmer les résultats.
Sources:
http://www.7sur7.be/

http://www.e-sante.be/

http://www.psychonet.fr/

Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Write a comment | Print

From the same author

Comments