Photobucket

 A près la mort, le monde intermédiaire (al-barzakh)

24/10/2011

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

« Al-barzakh » (« l’intervalle », « l’intermédiaire ») est ce qui sépare deux choses. C’est par ce mot que Dieu  a qualifié cette période qui sépare la mort du Jour du Dressement (« al-Qiyâmah » plus connu en français sous le nom du Jour du « Jugement Dernier ») :

{Lorsque la mort s’approche de l’un d’eux, il dit : « Mon Seigneur, ramenez-moi afin que je fasse de bonnes actions dans ce que j’ai délaissé. » Non ! C’est seulement une parole qu’il a prononcée. Derrière eux, il y a un « intervalle » (barzakh) jusqu’au Jour où ils seront ressuscités.} (v.99-100, s.23 Les Croyants)

Les savants de l’Islam ont ensuite pris ce mot « barzakh » cité uniquement dans ce verset pour qualifier, de façon générale, le monde qui sépare la vie en ce monde et le monde du Dressement (al-Qiyâmah), d’où le nom du « monde intermédiaire » (‘âlimu-l-barzakh).

Le verset cité ci-dessus évoque le regret des gens après leur mort et leur demande de retourner sur terre. De là on peut affirmer l’existence d’une autre sorte de vie pour l’homme après sa mort durant laquelle l’homme vit dans un état de conscience et de sentiments. Durant cette période entre la mort et le Grand Jour du Dressement, il ressent de la joie et de la douleur qui sont liées à ses pensées et à ses actes durant la vie en ce monde.

Une quinzaine de versets environ parlent d’un monde après la mort. Tous confirment clairement que l’homme jouit d’une sorte de vie entre la période de la mort et le Jour du Dressement, qu’il ressent du plaisir et de la souffrance. Ils peuvent être répartis en trois groupes :

1-ceux qui présentent un dialogue entre les Anges et les morts (vertueux ou pervertisseurs). (comme les v. 97/4 Les Femmes – 100/23 Les Croyants)

2-ceux qui affirment que l’homme jouit de Bienfaits divins après le dialogue [avec les Anges] et avant le Jour du Dressement (comme les v.32/16 Les Abeilles – 26-27/36 Ya Sîn)

3-ceux qui ne commencent pas par une discussion entre les Anges et l’homme, et qui parlent directement de la vie des morts (vertueux ou vils), du bonheur des uns et du malheur des autres durant la période entre la mort et le Jour du Dressement. (comme les v.169-170/3 Âl ‘Imran – 45-46/23 Les Croyants)

Il apparait, dans ces versets, que dans ce monde intermédiaire il y a :

-un matin et un soir, des semaines, des mois et des années au contraire du monde après le Grand Jour du Dressement où ces temps auront disparu ;

-des gens qui veulent parler aux gens qui sont encore sur terre alors qu’après le Grand Jour il n’y aura plus personne sur terre ;

-des Paradis et un Enfer autres que ceux éternels après le Jour du Dressement.



D’après Shahîd Mutaharî in « al-Hayât al-Khâlidat aw al-Hayât al-Ukhrâ », chap. p5


http://www.lumieres-spirituelles.net/index.php?option=com_content&view=article&id=218:le-monde-intermediaire-al-barzakh-nd5&catid=46:lau-dela&Itemid=66
Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments