"> Attention:la passion rend sourd et - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Attention:la passion rend sourd et aveugle

10/10/2011

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 



       Il existe des gens qui aiment, détestent, désirent et repoussent ce que leur âme aime et déteste, et non ce qu’Allah et Son Messager aiment et détestent. Voici donc l’une des formes de la passion, et si l’homme cède à ce penchant, alors c’est bien sa passion qu’il est en train de suivre ; Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset): «  Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? » (Coran : 28/50). Si l’homme est blâmé lorsqu’il suit sa passion, à l’inverse, si Allah le veut, il est récompensé s’il s’en défend ; Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets):
« Ô Dâwûd, Nous avons fait de toi un calife sur la terre. Juge donc en toute équité parmi les gens et ne suis pas ta passion, sinon elle t’égarera du sentier d’Allah. » (Coran : 38/26).
« Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? » (Coran : 28/50).
 Le Prophète () a dit : « Trois choses mènent au salut: la crainte d’Allah en secret et en public, la modération dans les dépenses dans la pauvreté et la richesse, le mot juste dans le mécontentement et le contentement ; et trois choses mènent à la perte : une avarice obéie, une passion suivie et le narcissisme (amour excessif de soi-même) ». Donc, quiconque contrevient sciemment aux ordres d’Allah et de Son Messager () a clairement suivi sa passion et s’est égaré du sentier d’Allah.
Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset): « Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leur passion qu’ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? » (Coran : 28/50). Plus le serviteur désobéit, s’expose à sa passion et la poursuit, plus il subit l’avilissement et la ruine dans la vie d’ici-bas, et il sera en outre supplicié au Jour du Jugement ; telle est la Loi d’Allah, elle est infaillible et immuable. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset): « Ils ne suivent que la conjoncture et les passions de [leurs] âmes » (Coran : 53/23). Allah, exalté soit-Il, promet à celui qui désobéit aux ordres de Son Messager () un châtiment dans cette vie et dans l’autre ; ainsi, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset): « Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux.» (Coran : 24/63).
Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit que ceux qui contreviennent secrètement ou ouvertement aux ordres du Messager prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, c’est-à- dire que ces derniers peuvent, entre autres choses, voir leurs cœurs être corrompus par la mécréance ou l’hypocrisie, ou bien subir un châtiment terrestre ou encore un emprisonnement.
       Selon Cheikh al-Islam Ibn Taymiyya, s’il est vrai que l’amour et la haine sont par essence des passions, c’est en fait suivre son amour et sa haine sans une guidée d’Allah qui est prohibé, et c’est pourquoi Allah dit à Son Prophète Dâwûd : «  Ne suis pas ta passion, sinon elle t’égarera du sentier d’Allah ». ‘Umar ibn ‘Abd al-‘Azîz a dit : « Ne sois pas comme celui qui suit la vérité tant que celle-ci s’accorde avec sa passion, et qui contrevient à la vérité quand cette dernière ne s’accorde plus avec cette même passion ; si tu te comportes ainsi, alors tu ne seras pas récompensé pour la vérité que tu auras suivi, en revanche, tu seras puni pour t’y être opposé ». Ibn al-Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, quant à lui, affirme que si le serviteur suit sa passion, alors son jugement et sa clairvoyance s’en trouveront altérés, son âme lui fera voir le bon sous la forme du mauvais et le mauvais sous la forme du bon ; ce serviteur confondra alors le vrai du faux, dès lors, comment lui sera-t-il possible de tirer profit du rappel, de la méditation et de l’exhortation à faire le bien ? Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit que l’homme a été créé inique et ignare, donc, sa nature profonde n’est pas portée sur la science, mais elle le pousse plutôt à commettre le mal. La poursuite de la passion est l’objet du blâme dans de nombreux versets du Noble et Saint Coran ; de surcroît, Allah use des pires qualificatifs pour décrire les gens qui possèdent cet attribut. Allah, le Puissant et le Grand, dit à propos de ceux qui ont poursuivi leur passion (sens du verset): « Vois-tu celui qui prend sa propre passion pour divinité ? ». En effet, toute personne qui ne se réfère pas dans toutes ses affaires au Coran, à la Sunna ou bien aux gens de science, se réfère obligatoirement à sa passion, et l’on ne peut même pas dire qu’elle a suivi sa raison : «  Vois-tu celui qui prend sa propre passion pour divinité ? Allah l’égare sciemment et scelle son ouïe et son cœur et étend un voile sur sa vue. Qui donc peut le guider après Allah? Ne vous rappelez-vous donc pas ? ». Si tu recommandes à quelqu’un d’avoir recours au Livre d’Allah, à la Sunna de Son Messager () ainsi qu’aux paroles des gens de science, mais que ce dernier ne prend pas en compte ce conseil, voici ce que signifie son refus : « Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leurs passions qu’ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? » ou encore : «  Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? Allah vraiment, ne guide pas les gens injustes » ou encore : « Certes, les injustes ont suivi leurs passions sans aucune science ». Le Messager d’Allah () a dit : « Ce que je crains pour vous, c’est que l’appétit de vos sexes et de vos ventres ainsi que vos passions ne vous égarent ». Parmi les invocations que le Prophète () faisait, on trouve celle-ci : « Ô mon Seigneur, je cherche refuge auprès de Toi contre un comportement et des actions que Tu désapprouves, ainsi que contre les passions.» L’imam ‘Alî, qu’Allah soit satisfait de lui, a dit : les deux choses que je crains le plus pour vous sont une espérance illusoire et la poursuite des passions, car la première fait oublier l’Au-delà et la seconde détourne de la vérité. Cheikh al- Islam Ibn Taymiyya, qu’Allah lui fasse miséricorde, a affirmé que la passion rend sourd et aveugle celui qui la suit, il en vient à oublier les ordres d’Allah et de Son Messager, d’ailleurs il ne cherche pas à les connaître ; en sus, il ne se suffit pas de la satisfaction d’Allah à son égard, et ne se met pas en colère là où Allah et Son Messager se mettent en colère, au contraire, sa satisfaction et sa colère lui sont dictées par sa passion. Ô serviteurs d’Allah, vous remédierez à la passion en vous livrant exclusivement à Allah, en Le craignant, loué soit-Il, ainsi qu’en protégeant votre cœur des plaisirs qui entrent en concurrence avec ce que le Seigneur souhaite pour lui et contre le risque de voir ce même cœur se tourner vers un autre qu’Allah, et donc de voir votre désir, votre amour, votre peur, votre espérance, votre repentir et votre confiance aller à un autre qu’Allah. Par conséquent, le croyant doit consacrer toutes ses actions à Allah, exalté et exalté soit-Il, et à personne d’autre ; son activité et son repos, qu’ils fussent secrets ou publics, doivent être pour Allah, exalté soit-Il ; il ne doit pas laisser son âme, la passion, la vie d’ici-bas, sa position sociale ou la pratique du pouvoir le dominer, sous peine de devenir comme celui qui a suivi sa passion, s’est perdu et égaré, puis s’est mué en un individu errant vivant sans règle ni frein. Allah, exalté soit-Il, a dit à Son Prophète (): « N’obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier ».

http://www.islamweb.net/frh/index.php?page=articles&id=167785
 
Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments