"> L'humour du prophète - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 L'humour du prophète (saw)

12/5/2015

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

Les relations humaines jouent un très grand rôle dans l'Islam, religion de tolérance par excellence. Plus les relations seront bonnes et correctes, plus unis seront les gens et donc plus solide sera la communauté.

Parmi les astuces d'une bonne entente entre les gens, la plaisanterie et l'humour jouent un rôle prépondérant. L'humour du musulman est particulier, un humour qui rend les gens admiratifs. Il les fréquente et plaisante avec eux lorsque c'est approprié de faire ainsi, sans aller aux extrêmes ou de dire des paroles blessantes ou mensongères. Pareillement, lorsqu'il est sérieux, il ne pousse pas les choses à l'extrême dureté et de la sévérité. Son humour reste dans les limites de la tolérance islamique, et il ne va pas au delà de la vérité.

Cette façon d'agir du musulman peut être perçue à travers la vie du Prophète sallallâhou'alayhi wa sallam ainsi que ces compagnons qui le côtoyaient dans les moments de joie et de tristesse, et qui donc, étaient les mieux au courant de sa façond'agir. Les compagnons lui demandèrent une fois : "Vous plaisantez avec nous ?"il répondit : "(oui, je le fais, mais) je n'ai jamais dit autre que la vérité." [1]

Le Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam était toujours véridique, même dans les moments de détente et de plaisanterie.

Parmi les récits rapportés par les savants de hadiths et les historiens musulmans, on retrouve certaines qui méritent d'être citées pour mieux comprendre le vrai visage du Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam et son titre de "Miséricorde des mondes".

Un des frères de lait de Anas Radhiallâhou 'anhou, appelé Abou 'Oumayr Radhiallâhou 'anhou avait un oiseau (appelé Nougharoun en arabe). Il était tout le temps en train de jouer avec lui et ne s'en séparait jamais. un jour, le Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam le vit sans l'oiseau et avec un visage triste. Le Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam lui demanda la raison. Ilrépondit : "l'oiseau (Nougharoun en arabe) que je jouais avec est mort." Le Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam lui dit alors, en plaisantant gentiment : "Ya Aba 'Oumayr, mâ fa'alan noughayr ?" (O'Oumayr, qu'est-il arrivé à Noughayr ?)

Une fois, un homme vint trouver le Prophète sallallâhou'alayhi wa sallam pour lui demander un (chameau comme) monture. Le Prophète sallallâhou 'alayhi wa sallam lui répondit, en plaisantant : "Je vais te donner le petit d'une chamelle comme monture." Il demanda : "O messager d'Allah! Que vais-je faire du petit d'une chamelle ?" Le Prophète sallallâhou 'alayhi wasallam lui répondit :"Les chamelles n'engendrent t'elles pas des chameaux ?" Une fois un vieux s'annonce au Prophète(SAW). Qui sait, qui est là? se demande le Prophète(SAW)? Ali(RA) réplique: c'est un vieillard; et le prophète(SAW) de dire : Un vieux n'ira pas de toute façon au paradis! Le vieillard frustré, laisse couler involontairement quelques larmes; et le prophète(SAW) de s'expliquer: les Elus du paradis ont tous le même (Attraban) 33ans l'âge du prophète ISSA(SAW); et soudain le visage du vieillard s'illumine.
En s’appuyant sur des versets coraniques, des dits du prophète, des récits dus aux femmes, aux compagnons et aux hagiographes de celui-ci, que la religion de nos ancêtres n’est pas qu’austérité du Verbe, solennité des préceptes, rigidité des dogmes et ferveur des cultes. l’Islam sous l’angle des moments de gaîté, d’enjouement, d’humour, de rire et de sourire qui ont marqué la vie de ses premiers adeptes, avec à leur tête, Mohammed, le Messager de Dieu. Son approche va même plus loin dans la hardiesse en décrivant le Créateur, l’Etre suprême comme une magnanime source de bonté rieuse et un foyer incommensurable de jovialité supérieure !
Une multitude de sources orales et écrites sur la bonne humeur qui caractérisait en permanence le prophète de l’Islam. On découvre le portrait d’un homme qui ne se refuse jamais à la boutade franche mais mesurée ni à la drôlerie spontanée mais pudique ni à la pointe subtile mais jamais malveillante. A ses heures les plus pénibles, Mohammed avait toujours le sourire aux lèvres et l’attitude décalée qui adoucissait ses peines et celles des siens. Par ailleurs, nous apprend , il usait du rire et de l’humour pour mobiliser ses hommes et raffermir leur foi et leur détermination. L'humour et les plaisanteries qui sont de trop conduisent, à des manières sans-façon, à des familiarités, à ce que le cœur s'obscurcit, à gaspiller sont temps inutilement, et parfois du fait que cela peut vexer les gens, il est ainsi déconseillé. Pour répondre exactement à ta question, je conclurais qu'un humour modéré et qui ne blesse personne, qui même en plaisantant pointe le doigt sur une vérité est très bien compatible avec l'Islam.

 

Note1 : il précisa cela car généralement,lorsqu'on plaisante, on ajoute du mensonge à la vérité.

Note2 :Dans la langue arabe, c'est un jeu de mots car le nom de l'enfant et del'oiseau ont une même rime.

 

http://islampodcast.tahfidh.com/post/L-humour-d-un-musulman

 

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments