"> Pourquoi nous avons cinq - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Pourquoi nous avons cinq doigts?

14/10/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 

 

Attention aux notions d'évolution. Si on peut penser que l'homme est plus évolué que le cheval sur certains plans (cerveau par exemple), le fait de marcher sur un seul doigt est une évolution de la marche sur plusieurs doigts elle-même issue de la marche sur les doigts et les métacarpiens/métatarsiens. Sur une patte de cheval, on s'aperçoit que les les métacarpiens 2 et 4 fusionnent et se fondent dans le 3. Donc attention à ne pas faire de contre-sens. Attention également quand on parle des mammifères : le dauphin, le cheval, la vache, le chien marchent (ou nagent) sur un nombre de doigts très variable (même si le chien possède un 5ème doigt qui ne lui sert à rien). Il serait plus juste de parler des Primates.

Par contre, la disposition est issue d'une évolution à partir de l'organisation des poissons. Il est impossible d'expliquer ça correctement sans des schémas mais ça explique par exemple l'existence du radius et de l'ulna ou du tibia et de la fibula ainsi que les rapports entre carpiens et métacarpiens.

   L'embryogenèse qui repasse en accéléré les étapes de l'évolution ,montre par exemple le cas du cœur humain qui commence par être un tube avec 2 cavités comme le poisson puis un organe en trois parties comme les reptiles puis en quatre comme les mammifères.
L'évo-dévo
Parmi les directions actuelles de la recherche sur l'évolution, celle qui est maintenant universellement connue sous le terme "évo-dévo" associe génétique du développement, embryologie, anatomie et paléontologie dans une dynamique pluridisciplinaire extrêmement féconde. Dans le domaine de la macroévolution, les avancées les plus spectaculaires concernent: la confirmation qu'il existe une grande unité entre tous les grands plans d'organisation du règne animal ; la formulation de nouvelles hypothèses sur l'origine de structures permettant d'expliquer comment des transformations rapides ont pu se produire ; voire la complète remise en cause de l'histoire phylétique de certains groupes .

Pourquoi cinq doigts?

Mais l'évo-dévo montre aussi que des mutations avantageuses ne sont pas toujours conservées ! Pourquoi, par exemple, n'avons-nous que cinq doigts ? « On n'a jamais obtenu de doigts ni de membres surnuméraires dans les lignées évolutives des vertébrés ou des reptiliens, alors que l'on pourrait en tirer parti pour nager ou s'accrocher aux branches plus facilement ! », explique Frietson Galis. Et pourquoi les girafes, malgré leur long cou, n'ont pas plus de vertèbres cervicales que nous ? « Tous les mammifères ont sept vertèbres cervicales. Parfois, la septième se mute en côte cervicale. Mais ce phénomène entraîne une mortalité importante chez les fœtus, et une augmentation des risques de cancer chez les très jeunes. »

La biologiste travaille en collaboration avec des pathologistes de l'hôpital de Leiden, aux Pays-Bas. L'apparition de doigts surnuméraires est parfois liée à la présence de côtes cervicales. « Des anomalies, qu'on pense innocentes, peuvent nous renseigner sur des conséquences beaucoup plus dangereuses. » Et si les mutations ne sont pas viables, elles ne se transmettent pas aux générations suivantes. Dans d'autres cas, lorsque les mutations apparaissent quand l'étape critique est passée, on peut avoir six doigts, six orteils ou une 33e dent... sans risque et sans conséquence sur le plan de corps général de l'espèce.

L'évolution ne peut pas expliquer les processus de développement

L'ensemble des avancées dans le domaine de l'évo-dévo met en évidence une sorte de paradoxe, l'évolution ayant été tout à la fois très innovante par le jeu d'un accroissement gigantesque de la complexité et extrêmement conservatrice, puisqu'à la base de cette complexité les mêmes gènes maîtres sont présents dans tous les grands groupes. Aujourd'hui, l'évolution ne peut plus être comprise en éludant la question du développement et sans analyser comment les processus de développement (y compris génétiques) la contraignent. Le grand absent de la Théorie synthétique est désormais pleinement intégré dans la démarche évolutionniste. On est entré de plain pied dans une époque enthousiasmante où de nombreuses questions macroévolutives qui semblaient résolues sur la base des connaissances acquises se trouvent ré-ouvertes.

(1)Centre armoricain de recherche en environnement.

Sources:

http://www.espace-sciences.org/archives/jsp/fiche_article_1246884998299.html

http://forums.futura-sciences.com/biologie/211071-a-cinq-doigts.html
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosevol/decouv/articles/chap5/david3.html

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments