"> LES SAVANTS MUSULMANS:AL KARAJI - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 LES SAVANTS MUSULMANS:AL KARAJI (953-1029)

17/6/2011

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

s

Par Bennani Karim Tajeddine

AL KARAJI (953-1029)

Un siècle et demi après Al Khawarizmi, un autre mathématicien d’envergure s’imposa par ses découvertes : Abou Bakr Mohamed Ibn Al Hassan Al Hassem Al Karaji passa la plus grande partie de sa vie à Bagdad. Il rédigea ses travaux essentiels durant cette période. Le plus important fut son traité « Al Fakhri fi al jabr » qu’il dédia au Calife. Il conçut un projet révolutionnaire : appliquer l’arithmétique à l’algèbre. Il étudia l’application des lois de l’arithmétique et de certains de ses algorithmes aux expressions algébriques et en particulier aux polynômes. Il s’efforça de dégager l’algèbre des démonstrations « géométriques » pour la traiter uniquement comme des opérations arithmétiques. Dans son ouvrage « Al Fakhri fi al Jabr », il fut le premier à définir clairement les monômes de type : x, x2, x3 ... et 1/x, 1/ x2, 1/ x3 ... et à donner les règles permettant d’effectuer les produits pour n’importe lesquels d’entre eux sans la moindre référence à la Géométrie. Il s’occupa aussi de la somme des n premiers nombres, des n premiers carrés et des n premiers cubes. Il s'intéressa aux nombres irrationnels et introduisit les démonstrations par récurrence. Il établit la formule du « binôme de Newton » et traça le « triangle de Pascal » jusqu'au rang 12.

Il se consacra à l’étude du livre de Diophantes, dont la traduction fut effectuée par Ibn Luqa en 870. Il parvint alors à mettre en pratique les résultats de ses recherches. Son œuvre ne se limita pas à l’Arithmétique et à l’Algèbre, mais étudia aussi des sujets pratiques de géométrie telles les mesures et les équilibres dans les bâtiments et les structures. On lui doit l’initiation de définition rigoureuse des notions de : Point, Ligne, Surface, Solide (Volume) et Angle. Il donna beaucoup de règles et de méthodes pour calculer des aires et des volumes. A plusieurs reprises, il prenait des « arches » architecturales comme exemples. A l’instar d’Archimède, il conçut des méthodes pratiques et très efficaces pour peser diverses substances. A la fin de sa vie, il consigna une grande partie de ses réflexions mathématiques et découvertes dans deux autres ouvrages :

1.      Le « Al Kafi fil Hissab » (Méthodes de calcul), composé entre 1023 et 1029 et offert au Calife Fakhr Al Mulk. Il comportait les principes de calcul connus de l’époque, des lois et des méthodes en mesure de simplifier les transactions compliquées antérieures.

2.      Le « Kitab Al Badii fil Hissab » (Éléments nouveaux dans le calcul).



L'auteur

Bennani Karim Tajeddine est notamment l'auteur en 1993, du livre « Trait d'union » traitant de scénarios d’avenir de la civilisation musulmane. Des publications variées figurent sur les sites : Oumma.com, lacitevirtuelle.com, Islam.leschallenges.com, « Pouvoir Mondial » et Uml.edaama.org. Dans le cadre du Projet international « Aristoth Interreg III B Medocc. Mediterranea Héritage Scientifique Interculturel, ayant eu lieu à Murcia (Sud d'Espagne) de juin 2007 à janvier 2008, sa publication : « L’Imagination créatrice dans le personnalisme musulman », édité en 1997, a été sélectionnée pour représenter l’héritage scientifique des savants musulmans du bassin méditerranéen. Cet article et son résumé ont été traduits en plusieurs langues. Ils sont publiés dans le catalogue espagnol référencié par ISBN : « 978-84-96760-15-8. »

Récemment, le livre : « Une Civilisation Musulmane Universelle » a été publié par les maisons d’édition : « Wallada » au Maroc et « Tawhid » en France. Ce livre recommande un effort évolutif de transformation des pays musulmans dans le cadre d’une civilisation musulmane évolutive dont le but du changement est de tendre vers l’idéal d’« Une civilisation musulmane universelle. » Cette démarche s’inspire des méthodes de la relativité générale d’Einstein ayant permit de transformer rapidement le repère classique dit « Galiléo-Newtonien » en repère extensible évolutif permettant de résoudre les contradictions antérieures. Préalablement, le changement irréversible de mentalités vers des niveaux croissants est nécessaire pour édifier toute civilisation évolutive, car Dieu ne change positivement les conditions des êtres humains que s'ils décident fermement de changer ce qu’il y a en eux-mêmes conformément à Sa Parole :

« Dieu ne change l'état d'un peuple que s'ils changent ce qu'il y a en eux-mêmes » Coran (13,11)

Le livre « Une Civilisation Musulmane Universelle » est présenté ci-après :

http://www.orientica.com/index.php?publishers_id=6&page=1&sort=3d http://www.culturelang.com/Une_Civilisation_Musulmane_Universelle-Tajedinne_Bennani_Karim-livre_methode-Histoire_civilisations-9521-1_26.html http://books.google.fr/books?id=hXRiUuIR3-MC&pg=PA3&lpg=PA3&dq=civilisation+musulmane+universelle+bennani+karim+tajeddine&source=bl&ots=gGA8_MEd_1&sig=8bejO9cIBcfSi0_wUd43nrcGhUw&hl=fr&ei=MZdOTfHHLImPswb8uayRDQ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2&ved=0CB4Q6AEwAQ#v=onepage&q&f=false http://oumma.com/Une-civilisation-musulmane http://association84alire.free.fr/index.php?cat=48&cats=83 http://www.yawatani.com/civilisation-histoire/


 


Category : Les Savants Musulmans | Write a comment | Print

From the same author

Comments