"> La science confirme:lire le Coran est - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 La science confirme:lire le Coran est bénéfique pour la santé

20/7/2014

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

 

majda_bloguez.com

La science confirme: lire le Coran est bénéfique pour la santé

Le Professeur Van der Hoven, psychologue hollandais, a annoncé une découverte peu commune. En effet, il dit avoir expérimentalement prouvé l'influence favorable de la lecture du Coran et la prononciation répétée du nom d'Allah sur la santé humaine.

Le point le plus saisissant dans cette recherche est le fait que Van der Hoven n'est pas musulman, a rapporté IslamNews.

Le Professeur Van der Hoven confirme sa découverte grâce à une étude approfondie durant les trois dernières années.

Certains de ses patients n'étaient pas musulmans et bon nombre d'entre eux ne connaissaient aucun mot arabe. Il a été enseigné à chaque patient comment prononcer correctement le mot "Allah". Le résultat est étonnant, particulièrement au sujet de ceux qui souffraient de troubles d'esprit, de dépression et de tension psychologique.

"Les musulmans qui peuvent lire l'arabe et lisent régulièrement le Coran, sont protégés contre les maladies psychologiques. La répétition du mot "Allah" en arabe a également des effets favorables, selon le psychologue hollandais. En même temps il a expliqué que chaque lettre du mot " Allah " joue son propre rôle dans le traitement des troubles psychologiques.

La prononciation de la première voyelle "A" soutient le fonctionnement du système respiratoire, contrôlant la respiration. La prononciation de la consonne du type arabe "L" détend l'aspiration. La prononciation de la dernière lettre "h" selon les règles de la langue arabe soutient le contact des poumons et du cœur qui stimule alternativement le battement du cœur, indique l'étude.

Mérites de la lecture du Coran

Nombreux sont les hadiths faisant l’éloge des mérites liés à la lecture du Coran : Il offre la science, la connaissance, la purification, la sagesse, l’accroissement de la piété, des bonnes actions, l’intercession le jour de la résurrection…
Le Prophètea dit :
« Le Coran est un intercesseur agréé et un défenseur véritable. Alors quiconque prend pour guide le Coran, il le mènera au Paradis, et quiconque (le délaisse) derrière lui il le poussera dans le feu de l’enfer». (Ibn Hibban)
« Celui qui apprend le Coran par cœur en observe ses décrets permissifs et ceux prohibitifs, Dieu le fera entrer au paradis et lui accordera l’intercession en faveur de dix proches parents qui seront voués à l’enfer ». (Tirmidhi)
« On dira au récitant du Coran : Récite et monte etpsalmodie-le comme tu le faisais dans le bas monde. Ta place sera là où tu auras récité le dernier verset » (Abu Daoud)
« Quiconque récite une seule lettre du Coran aura une bonne action. La bonne action sera décuplée. Je ne dis pas : (Alif Lam Mim est une lettre. Plutôt « Alif » est une lettre, Lam est une lettre et Mim une autre lettre ». (Tirmidhi)
Il faut savoir que de nombreuses sourates lues le jour ou la nuit accordent protection, absolution des péchés, préservent du besoin, du malheur, des épreuves, certaines attirent la bénédiction… Multiples sont les hadiths authentiques nous incitant à leur lecture quotidienne.
Les moments opportuns à la lecture du Coran
La lecture du Coran est toujours bénéfique, elle variera selon l’emploi du temps de tout un chacun, néanmoins elle a des moments où elle est plus recommandée pour ses bienfaits : la nuit (plus précisément la seconde moitié de la nuit), entre el maghreb et el’ichaa, après la prière obligatoire de l’aube.
Le vendredi, le lundi, le jeudi sont des jours particulièrement gratifiants ainsi que les événements tel que ‘Arafat, les dix premiers jours de dhou al-hidja, le mois du Ramadan.
Quelques observances à la lecture du Coran
- Etre en état de pureté majeure et en état d’ablution ainsi que se brosser les dents.
- Avoir l’intention sincère de dévouer uniquement à Dieu.
- Demander à Dieu protection contre satan.
- Avoir une attitude humble, sachant que cette lecture constitue un entretien avec Dieu.
- Méditer le sens de la Parole divine avec dévotion et recueillement.
- Laisser exprimer ses émotions (pleurer est un signe de piété.)
- Lire à voix haute est préférable, embellir sa voix par la psalmodie (prendre garde à l’ostentation)
- Respecter les règles de lecture.
- La lecture dans le moushaf est préférable à la mémoire.
- Effectuer une prosternation lorsque le verset l’exige.
Achever la lecture du Coran
D’après Anas le Prophètea dit :
« Les meilleurs des actions sont l’étape et le voyage (al-hallu wa al-ribla). Que signifient-ils ? Lui demanda-t-on. Il répondit : entamer une nouvelle lecture du Coran après l’avoir parachevé ».
Il est recommandé de conclure la lecture du Coran au début du jour ou de la nuit. De même qu’il est bon de jeûner ce jour-là. Clôturer le Coran en prière est préférable, isolément ou en commun. Il est recommandé d’assister aux séances où l’on achève de lire le Coran car selon des hadiths authentiques, ce moment apporte la miséricorde et est propice aux invocations.
L’Imam Abu Qatada que Dieu soit satisfait de lui, disait d’Anas :
« Lorsqu’il était sur le point de terminer la lecture de tout le Coran, Anas Ibn Malik rassemblait sa famille et faisait les invocations de la clôture ». (Khatm)
De même qu’Ibn ‘Abbas que Dieu soit satisfait de lui, chargeait un compagnon de guetter tout lecteur sur le point d’achever le Coran, afin d’assister à sa clôture et ainsi bénéficier de toutes les grâces de cet instant.
Entretenir la mémoire
Lire, réciter, psalmodier le plus souvent possible le Coran pour l’étudier mais aussi pour ne pas l’oublier car le temps qui passe est un ennemi redoutable pour la mémoire de l’homme.
« Celui qui récite le Coran avec habileté sera parmi les anges nobles et purs. Celui qui récite le Coran en balbutiant et avec peine sera doublement rétribué ». (Bukhari)

http://www.aslamna.info/lis.html

 

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments