"> Soubhana Allah:la lumière naturelle a - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Soubhana Allah:la lumière naturelle a un rôle régulateur

2/5/2011

 s

Il existe de nombreux versets du Coran qui mentionnent le Soleil et la Lune. Quand nous étudions les termes arabes, nous découvrons une propriété intéressante qui mérite d'être soulignée. Dans ces versets, les mots "sirac" (lampe) et "vahhac" (lumineux-ardent) sont utilisés pour caractériser le Soleil. Pour la Lune, au contraire, c'est le mot "munir" (éclairant, brillant) qui est utilisé. Ceci est dû au fait suivant: alors que le Soleil produit à la fois une énorme quantité de chaleur et de lumière suite aux réactions nucléaires qui se déclenchent à l'intérieur, la Lune ne fait que réfléchir la lumière qu'elle reçoit du Soleil. Les versets suivants font explicitement référence à cette distinction:

"N'avez-vous pas vu comment Dieu a créé sept cieux superposés et y a fait de la Lune une lumière et du Soleil une lampe?" (Sourate 71, "Noé", v. 15-16)

"… construit au-dessus de vous sept (cieux) renforcés, (y) avons placé une lampe (le Soleil) très ardente." (Sourate 78, "les prophètes", v. 12-13)

"Exalté soit Celui qui a placé au ciel des constellations et y a placé un luminaire (le Soleil) et aussi une lune éclairante!" (Sourate 25, "la différenciation absolue", v. 61)

La différence qui existe entre le Soleil et la Lune est parfaitement évidente dans ces versets. L'un est décrit comme étant une source de lumière alors que l'autre comme étant simplement un agent reflétant la lumière. Il est strictement impossible qu'un tel détail ait été connu à ce moment-là. Il a fallu attendre des siècles avant que les hommes acquièrent cette connaissance. Par conséquent, le fait même que cette information soit déjà révélée dans le Coran est une preuve à elle seule pour dire que ce livre est sans aucun doute la révélation de Dieu.


Le rôle régulateur de la lumière naturelle
Le rayonnement solaire est composé de lumière visible (couleurs de l’arc-en-ciel), mais également de lumières
« invisibles » infrarouge (IR) et ultraviolette (UV). On rappelle que le rayonnement UV est divisé en rayonnements UVA et UVB qui sont différenciés par leurs longueurs d’onde : respectivement 340-400 nm et 290-340 nm.
Cet ensemble de radiations, en particulier le rayonnement UV, a un rôle bénéfique pour notre organisme. Par
exemple, l’essentiel (50-90 %) de  la vitamine D ou cholécalciférol est synthétisé au niveau de la peau par l’action des ultraviolets sur le cholestérol (la vitamine D est également présente dans des aliments d’origine animale comme les huiles de poisson).
La vitamine D  participe au métabolisme phosphocalcique :  Elle aide à la fi xation du calcium sur les os, c’est-à-dire à leur croissance et leur restauration.  Elle facilite l’absorption intestinale du calcium et du phosphore.Une carence en vitamine D
 entraîne chez l’enfant et l’adolescent le rachitisme et chez l’adulte une ostéomalacie
(équivalent du rachitisme), mais aussi l’ostéoporose.
Le rayonnement UV est utilisé avec succès pour traiter de nombreuses maladies de la peau telles que le psoriasis,
l’eczéma, la jaunisse du nourrisson, le lupus.
L’exposition au soleil a également une action d’antidépresseur : des thérapies telles que la luminothérapie (ou
photothérapie) sont ainsi utilisées dans le traitement de certains types de dépressions.
Enfin, la lumière solaire permet d’abaisser le taux de mélatonine (hormone du sommeil) dans le corps. Cette hormone, très utile pour trouver le sommeil

s

Donc comme tous les êtres vivants, nous sommes dépendants de la lumière du soleil pour vivre et nous épanouir. Notre thermie, notre sommeil, nos rêves, notre appétit, notre libido, notre forme physique et notre moral sont tous directement liés à l’intensité de la luminosité naturelle.

L’explication de ces phénomènes est logée dans notre hypothalamus, cette petite grappe de cellules nerveuses du cerveau qui régule nos hormones. Directement relié à la rétine, il interprète le niveau de lumière pour nous préparer au sommeil, ou au contraire pour nous aider à attaquer la journée du bon pied.

Le soleil se couche et la lumière baisse ? L’hypothalamus déclenche la production de mélatonine, l’hormone du sommeil qui fait baisser la température du corps et qui invite le cerveau à s’endormir… Le jour se lève et la lumière revient ? La production de mélatonine est ralentie et le cortisol, l’hormone du « stress positif » prend le relais pour réveiller l’organisme et mobiliser les énergies ! 

Dépression saisonnière
Également appelé « trouble affectif saisonnier », la dépression saisonnière est liée au manque de lumière pendant les mois d’hiver, dans les pays où les jours raccourcissent. La luminosité passant alors de 100000 lux à 2000 lux (ou moins), les hormones ne jouent plus leur rôle régulateur et l’équilibre physique est perturbé. La dépression saisonnière se manifeste alors par une tendance à l’hypersomnie, une augmentation de l’appétit, une prise de poids, une baisse de moral et de libido et une tendance à voir tout en noir… Elle peut être facilement soignée par une cure de lumière : la luminothérapie.

Horloge biologique / Biorythme
Les fonctions essentielles de notre cerveau sont directement influencées par la lumière du soleil. C’est elle qui impose le rythme de notre « horloge biologique », via l’hypothalamus, et qui régule le cycle du sommeil et des rêves, l’appétit, la température du corps, la libido et même le dynamisme général.
Si cette horloge biologique est décalée, toutes ces fonctions sont perturbées. Cela peut être le cas lors de la baisse de luminosité l’hiver ou lors de décalage horaire dû à un déplacement ou un travail de nui

Hypothalamus
L’hypothalamus est une grappe de cellules nerveuses du cerveau qui contrôle, via l’hypophyse, la sécrétion d’hormones. L’hypothalamus est directement relié à la rétine et régule notamment la sérotonine et la mélanine.

Blues du dimanche
Si elle est synonyme de grasse matinée et de repos, la journée du dimanche peut aussi être mal vécue par certaines personnes, qui se sentent particulièrement déprimées ou patraques. Mais c’est justement le décalage des horaires de coucher et de lever le week-end qui perturbe notre horloge biologique. Le dynamisme, le moral, la libido et l’appétit peuvent être fortement diminués.
Deux solutions pour luter contre le blues dominical : se coucher tôt le samedi soir ou faire une petite cure de luminothérapie !

Hyperphagie
Ce terme décrit un comportement excessif et compulsif d’absorption de nourriture, non suivi de vomissement. L’hyperphagie est un trouble alimentaire sévère qui nécessite un suivi médical, comme la boulimie ou l’anorexie. Cependant, l’augmentation de la sensation de faim ou le besoin de manger plus que d’habitude peuvent être déclenchés l’hiver par le manque de lumière et la perturbation de notre horloge biologique.

Hypersomnie
L’hypersomnie décrit un état de fatigue et de somnolence excessif. L’hypersomniaque est dans un état de fatigue intense qu’il ne peut combattre avec une bonne nuit de sommeil. Plusieurs causes peuvent expliquer ce trouble du sommeil, comme par exemple une légère dépression due au manque de luminosité l’hiver. Dans ce cas, la luminothérapie peut aider à lutter contre l’hypersomnie. Dans les autres cas, il est impératif de consulter un médecin.

Alopécie
Ce terme décrit la calvicie, la perte ou l’absence de cheveux et de poils.

Rythme circadien
De circa, « environ » et diem « jour », le rythme circadien définit le rythme biologique de 24h (environ un jour). On doit le terme à Franz Halberg.

Mélatonine
Véritable « hormone du sommeil », la mélatonine régule les rythmes chronobiologiques et l’ensemble des sécrétions hormonales chez l’homme et chez tous les mammifères.

Sérotonine
La sérotonine est une hormone du cerveau qui joue le rôle de neurotransmetteur. Elle régule le cycle veille-sommeil, les comportements alimentaires et sexuels et la thermorégulation.

Glande pinéale
Égalementappelée épiphyse, cette petite glande endocrine conique secrète la mélatonine et joue un rôle fondamental dans la régulation de l’horloge biologique. Elle est attachée à la partie postérieure du 3eme ventricule, dans le cerveau.

Cortisol
Le cortisol est une hormone secrétée par le cortex de la glande surénale. « Hormone du stress positif », il joue le rôle de starter sur l’organisme en libérant les énergies et en stimulant l’augmentation du glucose sanguin.

La luminothérapie
C´est le professeur Ronsenthal, aux Etats-Unis, qui découvrit le premier la relation entre la dépression hivernale et le manque de lumière.

La luminothérapie consiste donc à exposer ses yeux à une forte luminosité dépourvue d´infrarouges et d´ultraviolets (environ 10 000 Lux pendant une demie heure).


En effet, ce sont les cellules ganglionnaires de la rétine qui influencent l´horloge biologique interne qui, à son tour, inhibe la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) dans la glande pinéale. La lumière bloque donc la sécrétion de mélatonine, ce qui améliore le réveil et l´attention. Vous pouvez ainsi retrouver une meilleure vitalité.

La luminothérapie stimule également la région occipitale, en particulier la sérotonine. Cette glande est l´un des principaux régulateurs du système nerveux central. La stimuler grâce à la lumière a un effet antidépresseur et régulateur de l´appétit.

Cette technique permet de retrouver bonne humeur, énergie et moral, bref de lutter contre la dépression saisonnière sans avoir recours aux médicaments.

La luminothérapie peut être utilisée aussi dans certaines pathologies : en association avec un traitement antidépresseur par exemple ; lors de certains traitement anticancéreux, la luminothérapie permettra de régler le cycle hépatique du patient et lui permettra de mieux supporter le traitement (souvent très toxique) en le prenant à un horaire bien précis. Elle peut également aider à traiter les maladies d´Alzheimer et de Parkinson.

Grâce à la régulation de l´horloge biologique interne, on peut nettement améliorer son quotidien et rester en forme et en bonne santé. La luminothérapie est d´un grand soutien quand on est sportif, quand on travaille de nuit, quand on souffre d´insomnies, de décalage horaire, de baby blues, du syndrome prémenstruel, de boulimie, d´anorexie, d´alcoolisme…

Mais peut-on utiliser la luminothérapie chez soi ? Oui bien sûr. Il existe différentes formes de matériaux permettant d´utiliser cette science de façon très simple, à la maison, et d´en faire bénéficier toute la famille.

La luminothérapie : lampe réveil

Voici en effet un bon moyen d´utiliser la luminothérapie sans même avoir à y penser. 


Tous les matins, on se réveille naturellement et sans stress grâce à une lampe réveil - ou simulateur d´aube - qui va diffuser progressivement de la lumière de plus en plus intensément. L´impression de se réveiller avec le soleil est très bien rendue. L'inverse est également possible, en utilisant votre lampe réveil comme simulateur de coucher de soleil, le soir, avant de vous endormir. Il n'est pas obligatoire de fixer la source lumineuse du regard. Il est tout a fait possible de lire tranquillement, dans son lit, le soir, pendant que le soleil se couche !


Ces lampes réveil utilisent en fait la luminothérapie grâce à une lampe qui reproduit la lumière du jour.

La lunette de luminothérapie ou luminette

Ces lunettes ont été inventés et mises au point par des chercheurs de l´université de Liège. Le principe est le même que celui utilisé lors de séances de luminothérapie avec lampe réveil, mais en version portable. L´avantage majeur est d'être en mesure de vaquer à ses occupations journalières, travailler et même les porter en même temps que des lunettes de correction.

Lampes de luminothérapie

Ces lampes ont une forme de grande plaque illuminée. Il s'agit là de s´exposer pendant une demie heure à 2 heures, tous les jours, de préférence le matin. Comme pour la luminothérapie avec lampe réveil, il est tout à fait possible de faire autre chose pendant l´exposition, la distance recommandée entre la lampe et le sujet étant située entre 0,60 m et 1,10m

Sources:http://magazine.idph-europe.com/sante_naturelle/luminotherapie._lampes_reveil.phpm

http://aslama.over-blog.net


 

















Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Write a comment | Print

From the same author

Comments