"> Pourquoi on vivait longtemps à l’époque - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Pourquoi on vivait longtemps à l’époque biblique ?

17/4/2011

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك


La Bible relate que dans les temps anciens, les humains vivaient beaucoup plus vieux que nous, parfois jusqu’à près de 1000 ans. Est-ce vrai ou même plausible? Vivait-on vraiment si longtemps à l’époque biblique? Et cela a-t-il de l’importance pour nous aujourd’hui?


Jeanne Louise Calment est née le 21 février 1875 à Arles dans le sud-est de la France, et est décédée le 4 août 1997 dans sa ville natale. Elle avait 122 ans!

Grâce aux progrès réalisés notamment dans les domaines de la science et de la médecine, on vit plus longtemps qu’avant. Pourtant, peu de gens atteignent ou dépassent le siècle. C’est sans doute pour cette raison que leur longévité fait parfois la une des journaux, comme dans le cas de madame Calment.


Selon un document publié par l’institut allemand Max Planck de recherches démographiques, des chercheurs ont validé l’âge de madame Calment en réunissant des “déclarations simples et vérifiables” qu’elle avait faites. Ces déclarations concernaient des événements de sa vie et de celle de ses proches. Ils les ont ensuite confrontées avec les registres paroissiaux et d’état civil, et les archives notariales, ainsi que des articles de journaux et des recensements. Fait intéressant: bien qu’il ait été impossible de tout confirmer dans les moindres détails, les preuves directes et indirectes disponibles permettaient de confirmer son âge.


Des gens qui ont vécu très vieux


Le livre de la Genèse mentionne sept hommes qui ont vécu plus de 900 ans, tous nés avant le déluge. Ce sont Adam, Seth, Énosh, Qénân, Yared, Methoushélah (Mathusalem) et Noé (Genèse 5:5-27; 9:29). Nombre de ces hommes sont inconnus de la plupart des gens, mais ils faisaient tous partie des dix premières générations de l’Histoire.Methoushélah est connu pour son âge record: 969 ans.


La Bible parle d’au moins 25 autres personnes qui ont atteint des âges hors du commun. Certaines ont vécu 300, 400, voire 700 ans ou plus (Genèse 5:28-31; 11:10-25). Mais les récits bibliques d’individus qui ont vécu si longtemps sont souvent tenus pour de simples mythes. Faut-il les considérer ainsi?



Qu’en est-il des récits de la Bible ? Se sont-ils révélés dignes de confiance ?


Absolument! Même si tous les détails n’ont pas été confirmés par les sources profanes à disposition, les faits ont montré à maintes reprises que les déclarations bibliques sont fiables des points de vue historique, scientifique et chronologique. Il n’y a pas lieu d’être surpris, car la Bible elle-même affirme: “Dieu dit la vérité, et tous les êtres humains sont menteurs.” (Romains 3:4, Bible Parole de Vie). Étant “inspirée de Dieu”, la Bible ne laisse aucune place à la fiction.  II Timothée 3:16


Moïse, qui a été guidé par Dieu pour écrire le Pentateuque, les cinq premiers livres de la Bible, est à compter parmi les hommes les plus influents et respectés de l’Histoire. Les Juifs le considèrent comme le plus éminent de leurs enseignants. Pour les musulmans, il est l’un des plus grands prophètes. Et les chrétiens voient en lui un précurseur de Jésus Christ. Serait-il raisonnable de penser que les écrits d’un personnage historique si important ne soient pas fiables?



Le temps se mesurait-il différemment ?


Certains prétendent qu’à l’époque biblique le temps se mesurait différemment, que ce que l’on appelait une année était en réalité un mois. Mais une analyse de la Genèse ne laisse aucun doute sur le fait que les gens de cette époque avaient la même notion du temps que nous. Voyons trois exemples. Le récit nous apprend que le déluge a commencé quand Noé avait 600 ans, “au deuxième mois, le dix-septième jour du mois”. Le texte ajoute que les eaux ont submergé la terre pendant 150 jours et qu’ “au septième mois, le dix-septième jour du mois, l’arche se posa sur les montagnes d’Ararat” (Genèse 7:11,24; 8:4). Ainsi, une période de cinq mois (du 17e jour du deuxième mois au 17e jour du septième mois de la même année) équivalait à 150 jours. Manifestement, l’affirmation selon laquelle une année était en fait un mois est totalement infondée.


Considérons le deuxième exemple. D’après Genèse 5:15-18, Mahalalel a eu un fils à l’âge de 65 ans et a vécu encore 830 ans; il est mort à 895 ans. Son petit-fils Hénok a lui aussi eu un fils à 65 ans (Genèse 5:21). si une année correspondait vraiment à un mois, ces deux hommes seraient devenus pères à seulement cinq ans!


Considérons un troisième exemple. D’après Genèse 11:24-25, Nahor a eu un fils, Térah, à l’âge de 29 ans et vécut encore 119 ans. Si une année correspondait aussi à un mois, à quel âge Nahor a-t-il eu son premier fils ? À un peu plus de 2 ans. Est-ce vraisemblable?


L’archéologie entre également en ligne de compte, car elle s’accorde avec les déclarations bibliques à propos d’hommes qui ont vécu longtemps. La Bible dit du patriarche Abraham qu’il venait de la ville d’Our, qu’il a plus tard habité à Harân, puis dans la région de Canaan, et qu’il a combattu et vaincu Kedorlaomer, roi d’Élam(Genèse 11:31; 12:5; 14:13-17). Des découvertes ont confirmé l’existence de ces endroits et de ces personnes. Par ailleurs, l’archéologie a fourni des informations sur la géographie des lieux et sur les coutumes des peuples dont il est question en rapport avec Abraham. Puisque ces déclarations bibliques au sujet du patriarche sont exactes, pourquoi remettre en question sa longévité de 175 ans?  Genèse 25:7


Par conséquent, lorsque la Bible dit que certaines personnes des temps anciens ont eu une vie extraordinairement longue, il n’y a aucune raison d’être sceptique. Mais peut-être vous demandez-vous: ‘Que ces personnes aient vécu si longtemps ou non, quelle importance cela a-t-il pour moi?’



Vous pouvez vivre plus longtemps que vous ne pensez !


La longévité exceptionnelle de ces hommes d’avant le déluge prouve que le corps humain possède une formidable capacité à vivre. Grâce aux techniques modernes, des chercheurs ont pu examiner de plus près le corps humain et sa conception extraordinaire, notamment sa faculté impressionnante à se régénérer et à guérir. Quelle a été leur conclusion? Il est capable de vivre indéfiniment. “ [Le vieillissement] reste l’un des grands mystères de la médecine”, fait observer Tom Kirkwood, professeur de médecine.


Par contre, pour Dieu, le vieillissement n’est ni un mystère ni un problème insoluble. Il a créé le premier homme, Adam, parfait dans l’intention que les humains viventéternellement. Malheureusement, Adam a choisi de se détourner de Dieu. En conséquence, il est tombé dans le péché et est devenu imparfait. Voici l’explication que les scientifiques cherchent depuis longtemps: “Par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et […] ainsi la mort s’est étendue à tous les hommes parce que tous avaient péché.”  Romains 5:12. C’est à cause du péché et de l’imperfection que nous tombons malades, vieillissons et mourons.


Malgré tout, le dessein de notre Créateur aimant n’a jamais changé. En voici une preuve éloquente: il a fourni le sacrifice rédempteur de son Fils, Jésus Christ, qui a rendu possibles la perfection et la vie éternelle. “De même en effet qu’en Adam tous meurent, de même aussi dans le Christ tous seront rendus à la vie”.  I Corinthiens 15:22


Avant le déluge, les humains étaient plus proches de la perfection que nous. C’est pourquoi ils vivaient longtemps, beaucoup plus longtemps. Toutefois, aujourd’hui, nous sommes plus proches du moment où la promesse de Dieu se réalisera. Bientôt, toutes les traces du péché et de l’imperfection auront disparu; les humains n’auront plus à vieillir et à mourir. Isaïe 33:24 / Tite 1:2


Soyez assuré que le Dieu qui a permis aux hommes de l’époque biblique de vivre si longtemps peut aussi vous faire vivre éternellement.


Extraits de La Tour de Garde – décembre 2010

Wikipédia l’Encyclopédie libre

1ère photo “Le Patriarche” de Marcel Gagnon

Photos: Google Images

1012TG12-14


Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments