"> Les secrets de la vieillesse et le - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Les secrets de la vieillesse et le déterminisme de la mort dans le Coran

15/9/2013

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

mort
 

Allah Très Haut dit : « Ô hommes! Si vous doutez au sujet de la Résurrection, c’est Nous qui vous avons créés de terre, puis d’une goutte de sperme, puis d’une adhérence puis d’un embryon [normalement] formé aussi bien qu’informe pour vous montrer [Notre Omnipotence] et Nous déposerons dans les matrices ce que Nous voulons jusqu’à un terme fixé. Puis Nous vous en sortirons [à l’état] de bébé, pour qu’ensuite vous atteigniez votre maturité. Il en est parmi vous qui meurt [jeunes] tandis que d’autres parviennent au plus vil de l’âge si bien qu’ils ne savent plus rien de ce qu’ils connaissaient auparavant. De même tu vois la terre desséchée: dès que Nous y faisons descendre de l’eau elle remue, se gonfle, et fait pousser toutes sortes de splendides couples de végétaux » sourate  22 AL-? ALHAJJ (LE PÈLERINAGE) verset 5.

La sénescence ou le plus vil de l’âge est la phase ultime de la vie de l’homme destiné à  dépasser la phase de la force, de la maturité. Le Coran a quasiment déterminé  la période durant laquelle l’homme atteint  le sommet de la vigueur et  du dynamisme, dans  Sourate n 46 AL-A? QAF, verset 15 : « puis quand il atteint ses pleines forces et atteint quarante ans, il dit: «Ô Seigneur! Inspire-moi pour que je rende grâce au bienfait dont Tu m’as comblé ainsi qu’à mes père et mère, et pour que je fasse une bonne œuvre que Tu agrées. Et fais que ma postérité soit de moralité saine. Je me repens à Toi et je suis du nombre des Soumis». .

Les hommes qui ont dépassé les cinquantaines ou  plus, sentent que leur corps change, décline, révolte contre le système qui  les  régissait  auparavant, On dirait que les empreintes des années ont laissé  extérieurement et intérieurement  leurs traces  sur leur corps;   la peau fraîche  et souple  est devenue ridée et flasque ; les cheveux noires  sont devenues blanches ; les veines  superficielles   saillissent ; la vision s affaiblit ; la performance de l audition diminue et le taux  de métabolisme  général réduit

Les savants ont trouvé que le taux de ce déclin varie entre 1,3 à 5,0 % par an : le cœur, à titre d’exemple, accomplit de (80-90) contractions et décontractions  par minute. Ces contractions se produisent milles  fois par jour  et (36) millions fois par an. Vu ce grand fardeau qu’incombe sur le cœur  tout au long des années, sa performance  diminuera assurément.  Par suite, la circulation du sang vers les autres tissus s’affaiblira ; alors, le rein sécrètera la rénine pour accroître la pression du sang  afin d’augmenter le taux de la circulation du sang vers lui. Par conséquent, le corps, en vieillissant, entre dans le cercle vicieux  de la hausse de la pression du sang. La baisse de l’efficacité  de tout organe reflète la dégradation de ses unités.  Les éléments vitaux et fonctionnels de chaque organe sont les cellules : Alors qu’ont trouvé  les savants en recherchant les causes de la vieillesse au niveau de la cellule?

En bref, on a découvert que les cellules ne peuvent pas se débarrasser complètement  de tous les déchets dus aux réactions effectuées  à l’intérieur de la cellule.  Ces déchets  se regroupent sous la forme des particules qui pourraient être parfois très actives  et s’unissent avec les éléments de la cellule vitale comme les usines de la cellule (le système cytoplasmique). Cette union contribue à diminuer l’efficacité des particules et par suite celle de la cellule en entier. Ce processus   fonctionne très lentement ainsi ses effets n’apparaissent qu’après des années. A ce moment, le corps traverse graduellement  une période  de faiblesse après avoir dépasser la phase de l’enfance puis celle de la force et de la jeunesse. Par exemple, l’angle de la mâchoire inférieure  est obtus lors de l’enfance, puis devient aigu ou pointu pendant la jeunesse et redevient  encore une fois obtus lors de la vieillesse  comme à l’enfance.

Dieu confirme : «Allah, c’est Lui qui vous a créés faibles; puis après la faiblesse, Il vous donne la force; puis après la force, Il vous réduit à la faiblesse et à la vieillesse: Il crée ce qu’Il veut et c’est Lui l’Omniscient, l’Omnipotent. » Sourate 30 AR-RUM (LES ROMAINS) ; verset 54

En outre, les cellules du corps se renouvellent continuellement, à travers les opérations de destruction et celles de la construction. Ces dernières dominent lors de la  première  moitié de la vie humaine  puis les deux opérations  deviennent équivalentes, enfin pendant la deuxième moitié de la vie celles de la destruction ou  de rechute  règnent, c’est pourquoi  les fractures des os et les blessures guérissent  rapidement chez les enfants contrairement aux vieux. Ainsi nous sentons la richesse du court verset disant : « A quiconque Nous accordons une longue vie, Nous faisons baisser sa forme. Ne comprendront-ils donc  pas ? » Sourate 36 YA-SIN

Et ceci indique une vérité scientifique  stable et un système vital général  des êtres vivants. Pour les cellules nerveuses et musculaires, elles ne se renouvellent pas : le corps perd chaque cellule périssant  puisqu’elle est remplacée par un tissu  fibreux.

En plongeant le  microscope électronique à l’intérieur de la cellule sénile, nous pouvons voir des sédiments que certains savants ont appelés les chromosomes de la sénescence. Il s’agit des matières chimiques étranges qui se regroupent à l’intérieur des cellules du cerveau et des muscles tout en lui donnant  une couleur particulière.  Ce sont des protéines, pseudo-protéines et des graisses oxydées ; ces éléments s’entremêlent  parfois pour former un réseau tout au long des années : on dirait que ce sont des files  de l’araignée qui garrottent la cellule  et la  poussent à une fin inéluctable : la mort.

Loin de la  cellule, dans notre vie, nous trouvons que la mort de chaque être vivant  est une nécessité inévitable  pour la continuité des générations : si la vie des êtres vivants existants est constante, les autres générations n’auront pas la chance de vivre. Le Coran a indiqué dans plusieurs endroits  la fatalité de la mort en disant : « Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. » Sourate  3 AL-IMRAN (LA FAMILLE D’IMRAN), verset 185. Et il dit au prophète dans Sourate 21 AL ANBIYA (LES PROPHÈTES) : « Et Nous n’avons attribué l’immortalité à nul homme avant toi. Est-ce que si tu meurs, toi, ils seront, eux, éternels?   Toute âme doit goûter la mort. Nous vous éprouverons par le mal et par le bien [à titre] de tentation. Et c’est à Nous que vous serez ramenés. » Verset « 34-35.

Allah  ridiculisent  ceux qui cherchent  refuge de la mort et la fugue au moment où la troupe  marche au combat en disant : « Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables ». Sourate 4 AN-NISA? (LES FEMMES) Verset 78. Et il dit : « Ceux qui sont restés dans leurs foyers dirent à leurs frères: «S’ils nous avaient obéi, ils n’auraient pas été tués.» Dis: «Écartez donc de vous la mort, si vous êtes véridiques». Sourate 21 AL ANBIYA (LES PROPHÈTES), verset 168.

Sources:

L’article de D. AbdulMohsen  Saleh, Revue  Al Faysal  n 15.

L’article de D.Ahmed Heusin  Al qefl, Revue de la conscience Islamique n 185

Traduit par: Hebatallah mouhammad



Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Write a comment | Print

Comments