"> Soubhana Allah: Comment expliquer la - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Soubhana Allah: Comment expliquer la température constante du corps humain?

6/5/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

allah

D'où vient la chaleur du corps ? Des organes ou plus précisément des cellules. Elles produisent de la chaleur en fonctionnant grâce à l'énergie fournie par la nourriture que nous absorbons, ou aux stocks glucidiques ou lipidiques du corps. Certaines cellules d'ailleurs en fabriquent plus que d'autres comme les cellules musculaires et la graisse brune

Dans le rôle du thermostat : l'hypothalamus

C'est bien beau de fabriquer de la chaleur, encore faut-il en produire juste assez mais pas trop (le corps a de grandes chances de succomber à des températures supérieures à 42°C et inférieures à 30°C). Deux mécanismes s'équilibrent donc : la production de chaleur (la thermogénèse), et la perte de chaleur (la thermolyse). On parle de thermorégulation. Et le thermostat qui orchestre tout ceci est une glande du cerveau, l'hypothalamus. 

Voyons comment il s'y prend. Exposé au froid, notre sang a tendance à se refroidir. L'hypothalamus réagit alors en activant la thermogénèse. Les muscles se contractent : nous frissonnons. Les artérioles de la peau se resserrent : le sang est détourné vers les tissus plus profonds. La température remonte. 

En cas de coup de chaud, c'est encore la température du sang qui informe le cerveau. L'hypothalamus enclenche alors des mécanismes de thermolyse : les artérioles de la peau se dilatent et le sang est envoyé massivement vers la surface. Les glandes sudorifères sont activées. La sueur utilise la chaleur corporelle pour se vaporiser. Cela a un coût énergétique (elle prend de la chaleur pour devenir vapeur) qui aide le corps à se refroidir. Au final, notre température oscille entre 36,1 et 38,7°C.

De la chaleur pour se défendre

Et la fièvre alors ? Cette réaction est due à la libération de substances chimiques qui stimulent les mécanismes de la thermogénèse (par des frissons notamment) et freinent ceux de la thermolyse (par diminution du flux sanguin sous la peau). Ces substances sont produites par des bactéries ou des virus et par certains globules blancs en réponse à une infection. La fièvre, en augmentant la vitesse du métabolisme, semble inhiber la croissance bactérienne. C'est donc un mécanisme de défense.

 

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

Comments