"> L'islam et l'expérimentation - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 L'islam et l'expérimentation animale

24/6/2014

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

L'experimentation animale consiste à tester un produit sur des animaux vivants et observer leurs réactions afin de pouvoir évaluer l’efficacité du produit en question, à savoir s’il est nocif, utile, à perfectionner, etc…

Il y a une grande diversité de secteurs qui emploient des animaux à des fins expérimentales, comme la pharmacologie la pharmacologie, la biologie, la physiologie, la biochimie, la chirurgie, la pathologie expérimentale, la psychologie, l'enseignement, l'industrie cosmétique, l'armement, l'industrie alimentaire, l'industrie automobile, les lessives, les pesticides, les colles, les vernis, les peintures, etc…

L’expérimentation animale s’effectue depuis des siècles ; C'est ainsi que le philosophe Descartes qualifiait les animaux de "machines", autorisant toute expérimentation car sa philosophie se refusait à croire à une quelconque souffrance possible chez les animaux. Il faudra attendre le 18e siècle pour que l'Occident commence à considérer les animaux autrement qu'en objets destinés à satisfaire les besoins humains. Les mentalités ont évoluées mais la prise en compte de la douleur des animaux n’empêche toujours pas l’expérimentation animale. Chaque année, des millions d’animaux en France meurent dans d’atroces souffrances à la suite d’éxpérimentations.

Quelle est la position de l’Islam à ce propos ? Donne-t-elle le droit d'imposer des contraintes à un animal au nom de la science ? Nous pouvons répondre par la négative grâce à cette série de traditions prophétiques qui nous enseignent le bon comportement avec l’animal, et les châtiments qui en résultent si on porte atteinte à leurs droits.

Abou Ad-Darda’ a dit que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit :

« - Si on ne vous pardonnait que pour le mauvais traitement envers les animaux, ce serait déjà un très grand pardon. » (Ahmad, Tabarani et d’autres l’ont rapporté avec une chaîne de transmission bonne.)

D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), l'Envoyé d'Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit :

« - Un homme qui marchait, éprouva une soif très violente en cours de route. Trouvant un puits, il y descendit et but. Quand il sortit, il vit un chien tirant la langue et mordant la terre humide tant qu'il avait soif. Ce chien, pensa l'homme, éprouve une soif aussi grande que celle que j'éprouvais moi-même tout à l'heure. Il redescendit alors dans le puits, remplit sa bottine d'eau, la tint entre les dents, sortit du puits, puis abreuva le chien. Allah lui en fut reconnaissant et lui pardonna ses péchés.

« - Ô Envoyé d'Allah, dirent alors les fidèles, serons-nous donc récompensés grâce aux animaux ? »

« - Oui, répondit-il ; il est récompense pour (le bien fait à) tout être vivant. » (Rapporté par Mouslim et Boukhari qui rapporte ce hadîth en trois endroits différents.)

Ibn 'Omar et Abou Hourayra rapportent tous deux que le Prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit qu’une femme était entrée dans le feu parce qu’elle avait attaché son chat et l’avait assoiffé jusqu’à la mort.(rapporté par Boukhari et Mouslim)

Anas rapporte qu'une famille des Ansars avait un chameau qui était difficile et ne les laissait pas le monter. Ils allèrent trouver le Prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et dirent :

« -Nous avons un chameau qui réagit de façon récalcitrante : il nous empêche de le monter et nous avons besoin d’arroser les dattiers dans les plantations !

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) dit aux compagnons :

« - Allons-y ! »

Ils y allèrent et entrèrent dans l’enclos où se trouvait le chameau. Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) s’avança vers lui et les Ansars s’exclamèrent :

« - Ô Messager de Dieu ! Il est devenu comme un chien sauvage et nous avons peur pour toi qu’il réagisse violemment ! »

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) dit :

« - Il n’a aucune rancune envers moi. »

Lorsque le chameau vit le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), il s’approcha et tomba prosterné devant lui. Puis il l’emmena travailler. (Ce hadîth est rapporté par Ahmad, al-Bazzar, et al-Nisa'i avec une chaîne claire.)

Dans la version "Sharh al-sunna", Al-Baghawi rapporte que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) dit que le chameau se plaignait de la surcharge de travail et des dures conditions que lui imposaient ses maitres.

On raconte l’histoire d’un homme qui, en présence du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), était monté sur sa vache tout en la faisant avancer. Celle-ci se tourna vers lui et dit : « - Je n’ai pas été créée pour cela, j’ai été créée pour cultiver les champs. » En entendant ceci, les gens dirent : « Soubhana-Llâh ! » (Gloire à Dieu) Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) dit :

« - J’y crois, Abou Bakr y croit ainsi que ‘Omar. »(Rapporté par Al-Boukhari)

Ainsi, l'Islam a établi la clémence envers l'animal comme moyen d'obtenir l'absolution divine, et considère en revanche que maltraiter ce dernier expose l'homme au couroux de Dieu et lui fait mériter l'Enfer.

Si l'Islam exhorte à la bonté et à la douceur envers l'animal, il interdit en revanche de le toturer, en s'en servant, par exemple, comme cible.

L'on rapporte à cet effet qu'Ibn 'Umar (qu’Allah soit satisfait de lui) passa près de jeunes gens de Quraych qui avaient fixé un oiseau pour s'en servir comme cible. Ils avaient convenu avec son propriétaire de lui donner toutes les flèches qui manqueraient leur but. A la vue d'Ibn 'Umar, ils se dispersèrent. Ibn 'Umar dit :

« - Qui a fait cela ? Que Dieu maudisse celui qui l'a fait ! Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a maudit celui qui se sert d'un être vivant comme cible. »(Rapporté par Mouslim)

Pour conclure nous dirons ceci : si la première association pour la protection des animaux fut créée en 1824 pour se répandre ensuite de par le monde, nous notons avec fierté que le premier homme à avoir appeler à protéger les animaux fut le prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah sur lui) que Dieu envoya voici quatorze siècles comme miséricorde pour les habitants de ce monde. 

Islam-Médecine

 

 

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments