"> L'ISLAM ET LE CLONAGE DES ETRES - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 L'ISLAM ET LE CLONAGE DES ETRES VIVANTS

7/2/2011

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Photobucket

[Le diable dit :] Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs,je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux ; je leur commanderai, et ils altéreront la création d’Allah. Et quiconque prend le diable pour allié au lieu d’Allah, sera, certes, voué à une perte évidente. (Sourate an-Nisa, 119)

Le verset ci-dessus contient l’expression youbattikounna dérivée du verbe battaka signifiant “couper, rompre”. Le terme youghayyirounna dans le verset vient du verbe ghayyarasignifiant “changer, modifier, altérer de la forme originelle”. A la fin des deux verbes apparaît la lettre nun. Ces expressions du verset 119 de la sourate an-Nisa peuvent éventuellement faire allusion à la copie et au clonage des organismes (Allah est le plus Savant). Il se trouve en effet que les expériences de clonage se menées à partir de cellules tirées de l’oreille de l’animal. Autrement dit, on peut obtenir la réplique d’un être vivant en prélevant des cellules des échantillons coupés dans l’oreille de l’animal, comme c’est décrit le verset.

Un rapport du Centre de Recherche Agricole Fédérale Allemande fournit l’information suivante :

La phase de prélèvement de tissu est courte et simple. Quand un animal est localisé et maîtrisé, un échantillon de tissu comme par clippage de l’oreille peut être prélevé en l’espace de quelques secondes. En outre, des cellules somatiques peuvent être prélevées chez toutes les espèces… Pour le bétail, les porcs, les moutons, les chèvres, les camélidés et les lamas, une procédure unifiée et identique peut être utilisée pour l’obtention d’un échantillon de tissu de l’oreille au moyen de l’appareil utilisé pour clipper les étiquettes d’oreilles… Certes toutes les espèces lymphocytes pourraient être utilisées, mais les cellules somatiques de l’oreille étant plus simples à obtenir sont par conséquent préférables.1

Les organismes clonés au moyen d’échantillons de tissus de l’oreille sont d’actualités dans les articles suivants :

  • Selon un article de Reuters datant du 1er mai 2002, Jose Visintin, chercheur vétérinaire de l’Université de Sao Paolo au Brésil, produisit des embryons clonés pour la première fois dans le pays en utilisant des cellules tirées de l’oreille d’une vache adulte.2
  • Selon un article de la BBC, des scientifiques sud-coréens ont cloné un chien du nom de Snuppy à partir des cellules extraites d’un lévrier afghan de trois ans. Les chercheurs de l’université nationale de Séoul ont extrait la matière génétique de cellules prélevées de l’oreille et l’ont placé dans une cellule d’œuf vide. Un embryon fut obtenu par stimulation de la division cellulaire.3
  • Un autre article de la BBC affirme qu’un nouveau clone fut créé grâce à des cellules de l’oreille d’une vache adulte par le Dr. Jean-Paul Renard à l’Institut National de la Recherche Agronomique en France.4
  • D’après des informations publiées sur le site officiel du Projet du Génome Humain, en février 2002, des scientifiques de l’entreprise de biotechnologie Advanced Cell Technologies (ACT) conduisirent des expériences visant à cloner un embryon de vache grâce à des cellules de peau de l’oreille de la vache donneuse.5
  • Un article d’Associated Press datant du 24 janvier 2000 annonça que des scientifiques japonais avaient cloné le clone d’un taureau pour la première fois. Dans le re-clonage, des échantillons de tissus cutanés de l’oreille du taureau cloné en premier lieu furent prélevés quand il avait quatre mois. Ces cellules furent ensuite fusionnées avec un œuf non fertilisé dont le noyau avait été ôté.6

Le Coran faisait déjà mention des changements dans la création des êtres vivants et des “oreilles fendues” à une époque où ni la génétique, ni l’embryologie n’existaient. Cela démontre que le Coran provient de notre Seigneur, Allah, Qui n’est soumis à la notion de temps. Le verset fait également état de la déception de ces personnes quand elles modifient la création d’Allah. Cela suggère éventuellement que le clonage soulèvera plusieurs problèmes auprès des êtres humains. (Allah est le plus Savant.) Certaines déclarations émanant du Centre d’Apprentissage de la Science Génétique de l’Université de l’Utah suivent :

Quand on apprend les réussites de clonage, seuls les succès de clonage nous parviennent. Nous ne voyons pas les nombreuses expériences ayant échoué !Et même chez les clones réussis, des problèmes ont tendance à apparaître, au cours du développement de l’animal vers l’âge adulte.7

On peut lire sur le site du Projet du Génome Humain :

Dolly, le premier mammifère cloné d’un ADN adulte est mort le 14 février 2003. Avant sa mort, Dolly souffrait d’un cancer des poumons et d’arthrite. … Plus de 90% des tentatives de clonages n’ont pas permis d’aboutir à une progéniture viable… En plus des faibles taux de réussites, les animaux clonés ont tendance à présenter une fonction immunitaire plus compromise et des taux plus importants d’infection, de croissances tumorales et d’autres troubles. Des études japonaises ont montré que les souris clonées étaient de consistance fragile et mourraient jeunes… Sembler en bonne santé à un âge jeune ne garantit pas une survie sur le long terme. Il est connu que les clones meurent mystérieusement. Par exemple, le premier mouton cloné d’Australie semblait sain et énergétique le jour où il est mort. L’autopsie n’a pas permis de déterminer la cause de la mort.8

Voici en termes généraux, les risques issus des expériences de clonage :

  • Un fort taux d’échec : Le taux de réussite avoisine 0,1%- 3% seulement. Ce qui équivaut à un taux d’échec de 970 à 999 sur 1000 expériences. 9
  • Les problèmes au cours du développement : Les animaux clonés qui survivent ont généralement des organes anormalement plus grands que les originaux, ce qui peut conduire à des problèmes de circulation et de respiration, des reins ou un cerveau malade, et à un système immunitaire défaillant.
  • Des schémas d’expression génétique anormaux : Bien que les clones aient les mêmes séquences génétiques que les originaux, le noyau cellulaire du clone ne présente pas le même programme que dans un embryon naturel. Expliqué autrement, l’ADN n’arrive pas à exprimer l’ensemble correct de gènes essentiels au développement du clone en temps voulu. Les cellules des nerfs, des os, du sang ou de la peau ont toutes des programmes différents ; or les programmes génétiques dans l’embryon cloné ne fonctionnent pas aussi sainement que chez l’embryon naturel.
  • Différences télomériques : Les chromosomes raccourcissent avec la division cellulaire. La raison étant que les séquences d’ADN aux deux extrémités d’un chromosome, dits les télomères, se raccourcissent au cours de la réplique d’ADN. A mesure que l’animal vieillit, les télomères raccourcis font partie du processus de vieillissement. C’est pourquoi la forme de vie répliquée dispose de chromosomes courts dès sa naissance.

La matière génétique tirée de cellules vivantes est utilisée dans les expériences de clonage. Quant à la fertilisation, elle se fait artificiellement. Le mécanisme de reproduction créé par Allah est ainsi modifié par ces méthodes, générant des maladies inconnues, des déficiences de développement et des morts précoces. La transcription de ces expériences et des problèmes auxquels elles donnent lieu dans un livre datant de 1400 ans témoigne de l’origine divine du Coran.

Au cours du processus de clonage, l’ADN de la cellule de l’être vivant qu’on souhaite répliquer est examiné au microscope et placé dans l’œuf d’un autre membre de la même espèce. Un choc électrique est ensuite administré afin de stimuler la division de la cellule œuf. L’embryon continue à se diviser, puis est placé dans le ventre d’un membre de l’espèce où il continue à se développer jusqu’à la naissance.

..................


1 http://www.fao.org/docrep/008/a0070t/a0070t05.htm 
2 http://ngin.tripod.com/010502b.htm 
3 http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/4742453.stm 
4 http://news.bbc.co.uk/1/hi/sci/tech/331793.stm 
5 http://www.ornl.gov/sci/techresources/Human_Genome/elsi/cloning.shtml 
6 http://www.gene.ch/info4action/2000/Jan/msg00061.html 
7 http://learn.genetics.utah.edu/units/cloning/cloningrisks/ 
8 http://www.ornl.gov/sci/techresources/Human_Genome/elsi/cloning.shtml 
9 http://learn.genetics.utah.edu/units/cloning/cloningrisks/


Category : Les miracles d'Allah, du coran_et du prophète____________ | Write a comment | Print

Comments