"> Allah, le très Miséricordieux, ne donne - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Allah, le très Miséricordieux, ne donne pas à une personne une charge plus lourde qu'elle ne peut porter

18/9/2016

Allah

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

Tout le monde a un niveau différent d’intelligence, de capacité cognitive, d’éducation, de capacité théorique et de force physique, car Allah a donné aux personnes des capacités différentes pour les tester de la manière la plus appropriée. Pour cette raison, l’endurance, la détermination et la capacité sont différentes pour chaque personne. Allah a créé les tests de la vie différemment et selon chaque individu. Allah utilise des évènements et des individus pour les soumettre à différents tests dans la vie. Mais il y a ici quelque chose de très important qu’il faut considérer :

“Les épreuves que rencontre une personne dans la vie peuvent sembler difficiles, pourtant, tout ce qui se produit est d’une intensité qui peut être endurée.” Allah sait très bien ce qu’une personne peut supporter et, dans Sa justice infinie, ne pousse pas une épreuve au-delà de l’extrême. Il s’agit d’une promesse d’Allah et d’une manifestation de Sa Toute Miséricorde et de Sa Très Grande Miséricorde. Le Coran indique ce qui suit :

Nous n’imposons à personne que selon sa capacité. Et auprès de Nous existe un Livre qui dit la vérité, et ils ne seront pas lésés. (Sourate al-Mu’minun, 62)

Et ceux qui croient et font de bonnes œuvres : Nous n’imposons aucune charge à personne que selon sa capacité – ceux-là seront les gens du paradis : ils y demeureront éternellement. (Sourate al-A’raf, 42)

Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. [...] (Sourate al-Baqara, 286)

Certaines personnes sont faites pour vivre dans la pauvreté afin de tester leur patience. D’autres personnes sont faites pour vivre dans la richesse abondante afin de tester leur reconnaissance, leur moralité et le niveau de leur ambition mondaine. Mais en fin de compte, la personne riche et la personne ayant vécu dans une pauvreté écrasante vivent les meilleures vies pour eux-mêmes et pour l’au-delà.

La pauvreté et la richesse ne sont pas des difficultés insupportables et ce, quelle que soit leur durée, car de telles circonstances ne changeront pas le vrai caractère du croyant. En réalité, les deux groupes de personnes sont testés sur les bases du caractère moral qu’ils démontrent. Soit ils essaieront de s’approcher au plus près d’Allah et Son amour les amènera à adhérer à la moralité du Coran, soit ils seront ingrats et ignoreront les limites qu’Il a fixées à l’humanité. Dans toutes les épreuves, les personnes qui craignent Allah et Le respectent se tourneront vers Lui, cherchant Son aide et Sa faveur. Ils ne désespéreront pas et n’abandonneront jamais leur morale coranique même si le test qu’Allah leur inflige est grave. Leur confiance et leur soumission à Allah leur permettront de voir ces épreuves comme une miséricorde de Sa part, comme un signe de Sa compassion et de Sa miséricorde éternelle, Allah les aide à supporter ce genre d’épreuves. Dans la sourate al-Kahf, cette vérité se révèle comme ceci : Et quant à celui qui croit et fait bonne œuvre, il aura, en retour, la plus belle récompense. Et Nous lui donnerons les ordres faciles à exécuter. (Sourate al-Kahf, 88)

Dans un autre verset, Allah a révélé ce qui suit :

Celui qui donne et craint (Allah) et déclare véridique la plus belle récompense, Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur. (Sourate al-Layl, 5-7)

Pour ceux qui n’ont pas confiance en Allah et ne comptent pas sur Lui, qui ne croient pas et ne pratiquent pas la moralité du Coran, ils ont l’impression que les situations censées être facile sont difficiles à supporter. Allah fait en sorte de leur infliger des choses difficiles en raison de leur ingratitude, du manque de foi et du refus de pratiquer les enseignements moraux du Coran.

Et quant à celui qui est avare, se dispense (de l’adoration d’Allah), et traite de mensonge la plus belle récompense, Nous lui faciliterons la voie à la plus grande difficulté, et à rien ne lui serviront ses richesses quand il sera jeté (au feu). C’est à Nous, certes, de guider. (Sourate al-Layl, 7-12)

Tout le monde peut être testé de différentes manières (maladie, accident, inquiétude matérielle et spirituelle). Parfois, il arrive que des gens croient, à tort, qu’il n’y a aucune issue, que tout est fini et que leurs problèmes sont insurmontables. Ils oublient que chaque situation a de bons côtés, et du coup, ils adoptent une attitude rebelle. Mais toutes ces appréhensions vides sont inculquées par Satan. Les croyants sincères doivent savoir que chaque situation est une occasion de démontrer leur patience et leur bonne moralité. Le désespoir est une crainte sans fondement venant de Satan. Dans le Coran, Allah dit à Ses serviteurs de ne pas perdre espoir.

Ne savent-ils pas qu’Allah attribue Ses dons avec largesse ou les restreint à qui Il veut ? Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient. Dis : “Ô Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux. Et revenez repentant à votre Seigneur, et soumettez-vous à Lui, avant que ne vous vienne le châtiment et vous ne recevez alors aucun secours.” (Sourate az-Zummar, 52-54)

Les versets ci-dessus indiquent que tout ira bien pour une personne qui obéit aux ordres d’Allah et pense positivement. Une personne qui désespère sera quant à elle seule et sans secoureur. Allah dit dans le Coran que perdre espoir, c’est comme si on Le rejetait.

Et ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah et à Sa rencontre, désespèrent de Ma miséricorde. Et ceux-là auront un châtiment douloureux. (Sourate al-Ankabut, 23)

[...] Et ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Ce sont les gens mécréants qui désespèrent de la miséricorde d’Allah. (Sourate Yusuf, 87)

Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu’elle aura fait, punie du mal qu’elle aura fait. [...] (Sourate al-Baqara, 286)

Une caractéristique générale des personnes qui ne connaissent pas les enseignements moraux du Coran, c’est qu’elles deviennent arrogantes en raison de leur croyance qu’elles font de leur propre bonheur et confort. Lorsque quelque chose de mauvais leur arrive, elles recherchent immédiatement quelqu’un à blâmer. Cependant, la justice d’Allah est sans fin et chaque mauvaise chose vient de cette personne en particulier. Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux désire ce qui est bon pour Ses serviteurs, mais les gens préfèrent leurs désirs et quitter le chemin droit. Dans un des versets, Allah révèle ceci :

Tout bien qui t’atteint vient d’Allah, et tout mal qui t’atteint vient de toi-même... (Sourate an-Nisa, 79)

Le Coran nous donne des exemples du jugement déformé de ceux qui rejettent Allah. Par exemple, lorsque Pharaon et ceux qui l’entouraient ont été touchés par le malheur, ils ont blâmé le Prophète Moïse (psl) et ses partisans, puis se sont rendus compte que la source de leur malheur était eux-mêmes.

Et quand le bien-être leur vint, ils dirent : “Cela nous est dû” ; et si un mal les atteignait, ils voyaient en Moïse et ceux qui étaient avec lui un mauvais augure. En vérité leur sort dépend uniquement d’Allah ? Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. (Sourate al-A’raf, 131)

Comme nous l’avons vu dans le verset ci-dessus, ceux qui ignorent la moralité du Coran recherchent dans chaque mauvaise situation une personne à blâmer car ils ne se considèrent pas responsables. Cependant, Allah indique que la vraie source du mal est eux-mêmes. Ils considèrent la bonté comme de la méchanceté, et si quelque chose de mauvais leur arrive, ils considèrent cela comme une catastrophe. Pourtant, ils n’ont personne à blâmer si ce n’est eux-mêmes. Dans Sa miséricorde infinie, le Seigneur ne donne pas à une personne une charge plus lourde qu’elle ne peut porter, ni une responsabilité qui est au-delà de ses forces ou contraire à sa nature.

Harun Yahya

   
Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments