"> Pourquoi chacun a une voix - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Pourquoi chacun a une voix différente?

20/12/2016

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك 

Les cordes vocales

Toute la partie extérieure du larynx est formée de cartilages. Il y en a onze au total. Mais c'est à l'intérieur que tout se passe.

Les cordes vocales, replis du larynx situés derrière la pomme d'Adam, sont deux structures fibreuses, des bandes tendues comme les cordes d'un arc, unies et fixes en avant et mobiles en arrière pour former un V.

Lorsque l'on émet un son, l'air qui est chassé par les poumons et la trachée va faire vibrer ces cordes vocales. Et, selon la manière dont elles vibrent, le son sera différent.

En fait, lorsque l'on respire, que l'on inspire ou que l'on expire, le V reste ouvert afin de laisser passer l'air. Mais lorsque l'on parle, les cordes se rapprochent et se tendent pour vibrer à l'émission des sons.

Et pour que la voix soit bonne, il faut qu'elles soient jointives et fines.

Mais d'autres organes servent à la voix. D'abord, pour aller chercher un son, il faut faire travailler les abdominaux : selon la quantité d'air que l'on chasse des poumons et selon la pression que l'on y met, le niveau sonore ne sera pas le même. Et cela dépend de la contraction des muscles, surtout les abdominaux.

Ensuite, le palais, les lèvres et la langue qui permettent, selon les mouvements que l'on fait, d'articuler.

Enfin, la bouche, le nez et le pharynx servent de caisse de résonance, ils modulent donc le son.

Les cordes vocales peuvent souffrir, soit parce que l'on s'en sert mal, soit parce que l'on s'en sert trop !

Les enseignants sont les premières victimes de ces troubles de la voix, surtout ceux qui s'occupent des petits.

Les causes de dysphonie

Dans certains cas, il s'agit d'un nodule. Mais il n'est pas indispensable d'en avoir un pour "perdre" sa voix.

En criant souvent, les cordes vocales peuvent être simplement victimes d'une inflammation ; dans ce cas, la voix est rauque et diminue. Mises au repos, les cordes vocales vont vite récupérer. Mais cela peut être un peu plus long si vous avez hurlé deux heures pendant un match de foot !

Un vaisseau peut s'être rompu sur une corde vocale, et dans ce cas, il faudra attendre que l'hématome disparaisse pour que vous récupériez votre voix.

En dehors du fait de crier, le fait de tousser fréquemment (par allergie ou irritation) peut aussi provoquer ces troubles de la voix.

Enfin, un banal rhume ou une angine dû à un virus peuvent donner une atteinte du larynx et le résultat sera le même.

Dans tous ces cas, mieux vaut ne pas forcer sa voix à partir du moment où elle diminue. Ce serait alors un véritable cercle vicieux : plus on force, plus on augmente l'arrivée du sang dans les cordes et plus l'inflammation est importante.

Si cela ne passe pas rapidement, il faut consulter un médecin, qui prescrira, en général, des aérosols, des anti-inflammatoires. Il faut, bien sûr, aussi éviter de fumer, le tabac étant un irritant. Il entretient l'inflammation et permet aux éventuels virus de mieux s'accrocher sur ces muqueuses irritées.

Enfin si l'extinction de voix ne guérit pas au bout de quinze jours ou que la voix reste rauque après guérison de l'infection ou que des ganglions apparaissent, il est sage d'aller voir un ORL, en particulier lorsque l'on fume.

Celui-ci fera alors un examen des cordes vocales pour vérifier que le patient n'a pas de polype, de nodule, de kyste sur les cordes vocales, de laryngite chronique liée au tabac (les cordes vocales sont en permanence épaissies et engluées) ou même un cancer, qui peut être guéri s'il est diagnostiqué tôt.

Dans ces cas, les traitements médicamenteux et la rééducation ne suffisent pas toujours. Une chirurgie peut être nécessaire.

Chacun sa voix

 Chacun sa voix

La voix est un son, et comme tous les bruits, elle est formée par la vibration de l'air. Ici, celui-ci est d'abord expiré par les poumons, il remonte le long de la trachée Chacun sa voix
puis arrive au niveau du larynx, une sorte de tube, constitué de cartilages, de ligaments et de muscles.

Et c'est au milieu du larynx que se trouvent les cordes vocales. Contrairement à ce que l'on peut penser, ce ne sont pas des cordes mais plutôt des sortes de lèvres. En bougeant, elles vont faire vibrer l'air qui remonte dans la trachée.  C'est donc cet air mis en vibration qui correspond au son de la voix.

Mais juste au-dessus des cordes vocales, ce n'est encore qu'un petit bourdonnement qui va ensuite être amplifié en passant par les différentes cavités de notre tête : le pharynx, la bouche, les fosses nasales, qui vont transformer ce petit bourdonnement en véritable voix.

Notre voix d'adulte s'acquiert au moment de la puberté. La mue correspond ainsi au passage de la voix d'enfant à celle d'adulte. Elle se traduit par une chute spectaculaire de la hauteur du timbre et peut s'étaler sur une durée très variable, allant d'environ trois mois à un an. Il arrive aussi parfois que la mue n'ait pas lieu et que les adultes gardent alors leur voix de petit garçon.

Dans de très rares cas, cela peut être causé par un problème hormonal. Mais le plus souvent, cette absence de mue est psychologique, et quelques séances de rééducation vocale chez un phoniatre suffisent à arranger les choses.

La voix n'est pas un son comme les autres. Elle est le support du langage et de la communication, et joue donc un rôle important sur le plan social. En Europe, par exemple, les voix aiguës ont tendance à être dévalorisées, en particulier chez les hommes. Les voix graves, au contraire, sont synonymes de virilité et de pouvoir.

Les spécialistes ont même remarqué qu'avec l'émancipation des femmes et leur accession à des postes à responsabilité, leur voix avait tendance à devenir plus grave... Ainsi, lorsqu'une personne a une voix aiguë, qui n'entre pas dans ces "normes", il est parfois difficile d'être pris au sérieux.

C'est pourquoi, il arrive qu'un certain nombre de personnes soient insatisfaits de leur voix, qu'elles trouvent en désaccord avec leur apparence ou leur personnalité. Certains le vivent bien, d'autres en sont véritablement gênés. La solution est alors de recourir à un phoniatre, pour réaliser quelques séances de "rééducation" qui permettent d'apprendre à mieux connaître sa voix et à la maîtriser.

 

.france5.fr/sante/connaitre

 

 

Category : J'ai lu pour vous | Write a comment | Print

From the same author

Comments