Photobucket

 La meilleure manière de manger et de boire en Islam

27/7/2013

سبحانك اللهم و بحمدك أشهد أن لا إله إلا أنت أستغفرك و أتوب إليك

 

Le musulman voit que le manger et le boire sont des moyens pour se porter bien, des moyens pour vivre afin de pouvoir accomplir ses devoirs religieux: adorer Dieu et effectuer de bons actes en vue d'avoir une récompense dans l'au-delà, boire et manger, ce ne sont un but pour rien mais pour exécuter un culte. Manger et boire pour vivre et non pas vivre pour manger.

Le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit: «Nous somme un peuple qui ne mange pas que lorsqu'il a faim et s'il mange; c'est sans excès».

Le musulman est invité à adopter une conduite à laquelle, il doit soummettre avant, pendant et après le repas.


 CONDUITE AVANT LE REPAS :

 Il doit acquérir d'une façon honnête sa nourriture sans qu'il en doute de prohibition et d'illigétimité, car Dieu dit :

{Croyant! Mangez des aliments sains et bien acquis que nous vous avons offerts} [2-la Vache: 172].

Cela veut dire des aliments licites sans avoir de répugnace.

 Le manger donne au musulman plus de force pour accomplir ses devoirs en adorant Dieu, ayant cette antention. Son manger et boire seront dignes de récompense celui qui l'exerce d'une manière licite sera rétribué par Dieu.

 Il se lave les mains avant de commencer on repas si elles sont sales ou il n'est pas sûr de leurs propreté.

 Mettre la nourriture par terre sur une nappe et non pas sur une table. C'est plus modeste.

Anas (Que Dieu lui accorde sa grâce) un des compagnons du Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit que le Prophète n'a jamais pris ses repas sur une table, ou dans une assiette.

 S'asseoir agenouillé et reposer son corps sur le dos des pieds.
S'asseoir sur le pied gauche et dresser le genou droit, c'est ainsi que s'asseyait le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) qui dit :

«Je ne m'accoude pas au moment où je mange. Je ne suis pas qu'un simple serviteur. Je mange comme chacun et je m'asseois comme un serviteur» [Boukhari].

 Accepter ce qui est servi comme nourriture. Si elle lui plaît, il la mange, sinon, il s'abstient sans dire un mot. Abou Horayra rapporte que le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) n'a jamais critiqué une nourriture servie. Si elle ne lui pas, il s'abstient silencieusement.

 Il faut que le musulman mange avec les autres, tels qu'invités, ceux qui vivent avec lui comme épouse, enfants ou domestiques.

Le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit :

«Manger tous ensemble, Dieu bénit votre nourriture».


 COMMENT LE MUSULMAN DOIT SE COMPORTER PENDANT LE REPAS :

 Le musulman doit invoquer Dieu avant de commencer son repas en disant "Bismillah": "Au nom de Dieu" parce que le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit :

«Quand quelqu'un commence à manger, qu'il invoque Dieu, l'exalté s'il oublie au début. Qu'il dise: "au nom de Dieu pour le début et la fin"».

 Quand il finit, il remercie Dieu. Le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit :

«Celui qui mange, qu'il dise à la fin: "Loué soit celui qui m'a nourri et m'a pourvu sans force, ni puissance de moi". En disant cela, Dieu lui pardonne tous les péchés commis».

 Se servir de trois de ses doigts de la main droite, qu'il réduise la bouchée et mâche bien les aliments. Il doit manger de ce qui est devant lui et non pas du milieu de l'écuelle suivant le dire du Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) à Omar Ben Salama :

«Ô enfant dis: "au nom de Dieu" et mange avec ta main droite de ce qui devant toi» [Boukhari].
«La bénédiction descend au milieu de l'écuelle, mangez des bords et non pas du milieu» [Abou Daoud].

 Mâcher bien, lécher les doigts avant de les essuyer ou les laver. Car le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) nous a ordonné de lécher les doigts et le plat. Il dit :

«Après avoir mangé, léchez les doigts avant de vous essuyer les mains» [Abou Daoud et Tirmidi].

 Si un morceau de ce qu'il mange tombe sur la nappe que le musulman le nettoie et le remettre dans sa bouche, le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit :

«Une bouchée tombe de la main, qu'il la reprenne, la nettoie et la mange, ne pas la laisser à Satan» [Moslim].

 Il doit laisser la nourriture refroidie sans y souffler. En buvant de l'eau, il ne la boit pas d'un seul coup, mais à trois reprises afin de respirer en dehors du récipient. Le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) se comportait ainsi. Son serviteur Anas nous rapporte que le Prophète respirait trois fois en buvant.

Abou Saïd rapportait aussi que le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) a interdit de souffler dans l'eau.

Ben Abbas dit aussi que le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) a défendu de souffler dans le récipient ou d'y souffler en buvant.

 Ne pas manger avec excès de manière qu'il remplisse l'estomac, car le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit :

«L'homme n'a pas rempli de récipient pire que son estomac. Il lui suffit quelques bouchée pour se restaurer, qu'il consacre un tiers de son estomac pour la nourriture, un autre tiers pour l'eau et le troisième, et le dernier tiers pour l'air» [Ahmed, Ibn Majah et Hakim].

 Le musulman doit servir le plus grand et le plus considérable parmi les présents, ensuite, ceux-qui sont à sa droite un par un. Quant à lui, il se sert le dernier selon les propos du Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) dit :

«Commencez par le plus considérable, c'est par lui qu'il faut commencer».

Le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) étant modeste, demande la permission d'un enfant, Ibn Abbas, qui était un porteur d'eau de passer l'eau aux plus âgés, qui se trouvaient à sa gauche en sachant que les gens de droite sont les premiers à servir. (B. & M.)

Il dit encore :

«Commencer par ceux qui se trouvent à droite celui qui sert l'eau aux autres qu'il se serve le dernier».

 Il faut que le musulman mange le dernier quand il y a parmi les convives de plus considérables que lui en âge et en mérite.

Le poète dit: "Je ne me suis pas trop pressé vers la nourriture, quand les mains s'y tendent, car les plus avides sont ceux qui sont les plus presés".

 Il ne doit pas obliger son hôte à manger en insistant sur lui, il doit au contraire l'inviter avec amobilité, car l'Islam refuse toute sorte de simulation.

 Traiter son ami avec bienveillance an essayant de ne pas manger plus que lui du repas, surtout quand c'est une petite quantité, c'est à dire, il ne faut pas empiéter sur le droit de son hôte.

 Il ne doit pas épier les commensaux pendant la nourriture pour ne pas les gêner, il faut au contraire garder les yeux baissés pour ne pas les intimider.

C'est de la bonté et de la générosité de se comporter ainsi pour ne pas laisser les autres dégouter et commettre des péchés.

 Il ne doit pas secouer sa main dans l'écuelle ou trop pencher la tête sur le plat. Dans ce cas là, de pein qu'une petite quantité de nourriture tombe de sa bouche dans le plat et dégoute les autres.

Il ne doit pas aussi prononcer des mots sales pour ne pas ôter l'appétit des convives.

L'Islam a interdit que le musulman fasse le mal et nuise aux autres.

 En mangeant, il doit préférer les pauvres sur lui-même. Si les commensaux sont d'un rang social aisé, il doit les respecter et être poli avec eux.


 LA CONDUITE APRÈS LE REPAS :

 Il doit s'arrêter de manger avant d'être repu, imitant le Prophète (P. et B. d'Allah sur Lui) pour ne pas avoir une indigestion dangereuse qui peut conduire à la mort et fait perdre l'intelligence car à ventre plein point de cervelle.

 L'écher les doigts puis les essuyer. Les laver c'est mieux.

 Ramasser ce qui est tombé de sa nourriture. En se comportant ainsi, le musulman exprime son remerciennent à Dieu de ses bienfaits.

 Se curer les dents et se gargariser pour donner à sa bouche une meilleure haleine par laquelle il invoque Dieu et s'adresse à ses frères, car la propreté de la bouche assure la santé de ses dents.

 Remercier Dieu avant et après sa nourriture.

S'il boit du lait, il faut qu'il dise :
"Dieu! Bénis ce que tu nous a donné, veuille nous en donner de plus".

 


Auteur : Cheikh Abou Bakr Al-Jazairi.

Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

Comments