"> Destin, volonté de Dieu et volonté h - Musulman et fier de l\'être - Bloguez.com
 

 Destin, volonté de Dieu et volonté humaine

25/12/2010

Signification du destin

 

La croyance au destin est le sixième pilier de la foi, comme cela a été cité dans le hadith bien connu de Jibril :
"La foi, c’est de croire en Allah, en Ses Anges, en Ses Livres sacrés, en Ses Messagers, au Jour Dernier et c'est croire à la prédestination bonne ou mauvaise."
La foi d'un serviteur n'est complète que s'il croit à la prédestination. Ne pas croire au destin fait sortir de l'islam.

Définition du destin

L'origine du mot est "taqdir", évaluation, "tadbir", réfléchir sur les suites de quelque chose, faire fonctionner quelque chose suivant un système précis avec un but.
Comme lorsqu'Allah dit :

"Nous avons créé toute chose avec mesure,"
 Sourate Al Qamar, verset 49

Définition de la croyance au "qadar"

C'est croire que tout ce qui se passe dans cette vie arrive avec la connaissance de Dieu et sa volonté.

Les différents traitements du "qadar"

Quand nous disons que Dieu a destiné quelque chose nous sommes entrain d'énoncer quatre vérités :

La connaissance العلم

L'Ecriture الكتابة

La volonté المشيئة

La création الخلق

  • La connaissance

Dieu sait les choses avant qu'elles n'arrivent, Il sait ce qui a été, ce qui sera et ce qui est. Rien ne se passe sans qu'Il le sache que ce soit grand ou petit :

" Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprendrez. Il n'échappe à ton seigneur ni le poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident."
Sourate Yunus, verset 61

  • L'écriture

Dieu a tout consigné sur la Table Gardée ( اللوح المحفوظ) : les actions, les paroles, les situations, les gestes, les entités et les détails,…

"Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah,"
Sourate Al hadid, verset 22

"Dis : “Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre Protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance”.
Sourate At Tawba, verset 51

Obayda ibn Assamit a dit à son fils :

"Fils tu ne sauras le vrai goût de la foi que si tu es convaincu que ce qui t'as touché ne pouvait te rater et que ce qui t'as raté ne pouvait te toucher. J'ai entendu le prophète dire :

"La première chose que Dieu a créé c'est le Crayon et lui a dit : "Ecrit.", alors le Crayon dit : "Ô Dieu! Qu'est-ce que j'écris?", alors Dieu répondit : "Ecris la destinée de toutes choses jusqu'au jour de la résurrection."

Puis Obada continua : "Fils, j'ai entendu le prophète dire : "Celui qui meure en croyant à autre que çà n'est pas des miens."

  • La volonté

Tout ce qui se passe  dans l'univers est la volonté de Dieu. Ce qu'Il veut est et ce qu'Il ne veut pas n'est pas :

"Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins qu'Allah veuille. Et Allah est Omniscient et Sage."
Sourate Al Insan, verset 30

  • La création

Tout ce qu'Il y a dans cet univers est la création de Dieu, par les pouvoirs de Dieu, sans associé.

"Dis : “Qui est le Seigneur des cieux et de la terre ? ” Dis : “Allah”. Dis : “Et prendrez-vous en dehors de Lui, des maîtres qui ne détiennent pour eux-mêmes égales, les ténèbres et la lumière ? Ou donnent-ils à Allah des associés qui créent comme Sa création au point que les deux créations se soient confondues à eux ? Dis : “Allah est le Créateur de toute chose, et c'est Lui l'Unique, le Dominateur suprême”."
Sourate Ar Rad, verset 16

"Celui à qui appartient la royauté des cieux et de la terre, qui ne S'est point attribué d'enfant, qui n'a point d'associé en Sa royauté et qui a créé toute chose en lui donnant ses justes proportions."
Sourate Furqane, verset 2

La volonté de Dieu

Dieu a la volonté absolue :

" Et Allah fait ce qu'Il veut!"
Sourate Ibrahim, verset 27

" Lorsqu'Il décide une chose, Il dit seulement : “Sois”, et elle est aussitôt."
Sourate Baqarah, verset 117

Aussi toute chose que Dieu a voulu créer doit forcément se arriver suivant ce que Dieu a décidé. Et tout ce que Dieu n'a pas voulu qu'il soit, ne sera pas, même si toutes les créatures se mettent ensemble pour la créer.

Cette volonté divine est composée de deux parties :

  1. La volonté universelle destinée

(iradatoun kawniyatoun qadariyatoun)

Elle se rapporte à tout ce que Dieu a voulu et destiné :

" Et puis, quiconque Allah veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam . Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel."
Al Anam, verset 125

" Et lorsqu'Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser."
Ar Rad, verset 11

Cette volonté universelle est égale à ce qu'Il fait :

" Quand Nous voulons une chose, Notre seule parole est : “Sois”. Et, elle est."
Sourate An Nahl, verset 40

  1. La volonté religieuse juridique

Elle est relative à tout ce que Dieu aime et agrée :

" Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous,"
Sourate Al Baqarah, verset 185

" Et Allah veut accueillir votre repentir."
Sourate An Nissa, verset 27

" Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait."
Sourate Al Maïda, verset 6

Au contraire de la volonté universelle dont la formulation est conditionnée (se voit mieux en arabe) :

" Et mon conseil ne vous profiterait pas, au cas où je voulais vous conseiller, et qu'Allah veuille vous égarer."
Sourate Hud, verset 34

" Celui qu'Allah veut éprouver, tu n'as pour lui aucune protection contre Allah."
Sourate Maida, verset 41

" Et quiconque Il veut égarer"
Sourate Maida, verset 125

Le but ici est de rejeter l'impuissance de Dieu, une affirmation que Dieu peut le faire s'Il le veut.
Pour montrer la totalité de Son pouvoir, qu'Il peut faire tout ce qu'Il veut.
C'est pour cela que celui qui veut parler de ce sujet doit bien choisir ses mots et utiliser ceux employés par Dieu et son prophète.

Exemple de ce qu'il faut dire : Si Dieu le veut, Il empêchera ceux qui font des bêtises de le faire et les associateurs d'associer.
Et ce, à la place de dire que Dieu veut cela, pour ne pas que ce soit mal pris.

La différence entre les deux sortes de volonté

La volonté universelle doit forcément arriver, la volonté religieuse peut ou pas arriver.
La volonté universelle contient le bien et le mal et la volonté religieuse ne contient que du bien.
La volonté universelle n'est pas par amour de la personne qui la reçoit au contraire de la volonté religieuse.

La volonté universelle ne nécessite pas l'agrément et l'amour :

Le coran, la sunna et la logique ont prouvé que la volonté universelle n'est pas en rapport avec l'amour et l'agrément, voilà quelques exemples :

  • Dieu a dit :

" Et Allah n'aime pas le désordre."
baqarah 205

" De Ses serviteurs cependant, Il n'agrée pas la mécréance.
"zumar, 7

Après avoir interdit l'association,  l'injustice, et les perversités  Dieu dit:

" Ce qui est mauvais en tout cela est détesté de ton Seigneur."
Isra 38

Beaucoup de versets montre que Dieu déteste des choses, ne les aiment pas et ne les agrée pas , mais ils font parti de sa volonté :

" Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, [Lui]"
takwir 29

Ce qui montre la différence entre la volonté et l'amour.

Ces versets parlent de ce que Dieu déteste et n'agrée pas, mais quand même ils font parti de sa volonté :

" Mais vous ne pouvez vouloir, que si Allah veut, [Lui], le Seigneur de l'Univers"

  • Dans la Sunna :

 Le prophète nous a dit que Dieu nous a défendu de ne pas être bien avec nos mères, de tuer nos filles, de ne pas donner à chacun ses droits, de parler des gens, de poser beaucoup de questions et de gaspiller son argent.

Ces choses là existent par la volonté de Dieu, mais Dieu ne les aime pas. D'où l'invocation du prophète

" Ô Allah je demande la protection de ton agrément contre Ta colère et de ton Pardon contre Ta punition et je cherche la protection contre ce que tu veux."
Le prophète a demandé la protection d'un attribut (siffat) de Dieu contre un autre .

  • Pour la logique :

Il n'est pas contraire à la raison de dire que l'homme pourra toujours vouloir quelque chose, sans l'aimer pour autant, comme un médicament par exemple.

Il n'y a pas donc pas toujours de relation entre la volonté et le fait :

Dieu peut vouloir quelque chose et l'ordonner comme la foi des croyants, et Il peut vouloir quelque chose comme la mécréance des non croyants et ne pas l'ordonner, et Il peut ordonner quelque chose qu'Il ne veut pas comme la foi des mécréants.

Tout ce qui arrive à l'être humain se divise en deux :

  1. Moussayar

Une partie du destin de l'homme est décidé par Dieu sans que l'être humain y ait un choix ou une volonté : exister ou pas, être grand ou petit, beau ou laid, intelligent ou pas, avoir la santé ou pas, vivre ou mourir, tout ce qui lui arrive de bien et de mal et dont il n'est pas la cause…
L'homme n'est pas demandé de rendre compte de ces choses devant Dieu, mais il se doit d'accepter tout ce que Dieu lui a destiné et de croire que tout a été écrit d'avance et pour un but, que celui-ci lui soit révélé ou pas, complètement ou partiellement…
Nous ne serons pas juger sur tout cela, par contre l'être humain sera jugé sur ces réactions vis-à-vis de ce qui lui arrive. Puisqu'il lui est demandé de remercier Dieu pour le bien qui lui est arrivé et d'endurer face aux malheurs.

  1. Moukhayar

Le deuxième type de destin est ce que Dieu a décidé pour l'homme, mais l'homme a eu le choix de le faire, l'être humain décide et agit, par exemple :
Le moubah comme la nourriture et les boissons…
Les actes d'adoration comme la prière, la zakat, le djihad…
Les interdits comme le vol, l'adultère…
Ces agissements demeurent cependant suivant la Connaissance de Dieu précédant la création, l'Ecriture, Sa Volonté et Son Pouvoir.

Dans ce type de destiné l'être humain est jugé généreusement :
Si il fait un bien Dieu lui multiplie la récompense, si il fait un mal il lui compte son équivalent, et s'il pense à faire le mal et ne le fait pas cela ne lui est pas compté.

Tout croyant est convaincu que tous les agissements des gens qu'ils soient obligatoires ou choisis arrivent pas la Volonté de Dieu depuis toujours et qu'Il en a eu la Connaissance avant qu'ils arrivent.

Les erreurs de jugement

Il y a une différence claire entre ces deux types, malgré tout beaucoup de gens se trompent sur l'application du destin et mélangent les deux types de destin et tombent ainsi dans deux fautes énormes:

  1. Croire que l'homme est obligé de…et que la foi au destin va à l'encontre de l'agissement. Alors ils ne font plus rien. On parle de fatalisme.
  2. Croire que le destin est injuste, va à l'encontre de la liberté de choisir et de la volonté. Cela les mènent à rejeter le destin et à ne plus vouloir y croire.

 

La responsabilité de l'homme dans ses agissements volontaires

La connaissance de Dieu et l'écriture dans le Livre Gardé n'enlève pas la responsabilité de l'homme dans ses agissements volontaires puisque le choix de ses agissements est prouvé par la loi, la raison et les sentiments.

  • Les preuves par la loi

Dieu a donné à l'homme le choix et a décidé de la récompense et de la punition sur ses agissements dont il a le choix, tout comme Il a décidé pour les agissements obligatoires de ne pas les punir ni les récompenser.

Dieu dit lorsqu'il interdit des nourritures comme la viande de porc que ces interdictions sont libres de choix, mais averti que si l'être humain mange ce qu'Il a interdit il sera sujet à Sa punition.
Ensuite Dieu dit " Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le péché... alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux ." (Maïda, 3) pour expliquer que si l'homme est obligé de manger ces nourritures interdites par peur de mourir de faim, il ne sera pas puni parce qu'il le fait par obligation.
Celui qui est obligé, se trompe ou oubli ne sera pas puni:
" sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi "(Nahl, 106)

Et le hadith du prophète :
Dieu a pardonné à ma communauté l'erreur, l'oubli, ce qu'ils ont été obligés de faire.

De cela on peut dire que Dieu nous a ordonné et interdit certaines choses, que l'homme peut y obéir ou pas par sa propre volonté. Le fou n'est donc pas jugé, ni ceux qui n'ont pas atteint l'age de la puberté parce qu'ils ne sont pas aptes à choisir.

Le jugement de nos actes est donc lié au pouvoir de l'homme et à sa liberté de choisir aussi si l'être humain n'a plus cette liberté, il n'y a plus de différence entre celui qui fait le bien et celui qui fait le mal, et ce serait injuste de le juger.

  • Preuve par la logique :

Tout homme raisonnable fait la différence entre ce qui peut être attribué à quelqu'un ou pas :
Si une personne vous tape dans le dos, vous savez qui est le responsable, si une branche d'arbre vous fouette en passant dans la rue, vous n'allez pas être fâché de l'arbre, de même si une personne prend la main d'une autre pour vous taper.

  • Preuve par les sentiments :

L'homme au fond de lui-même sait bien que certains agissements sont le fruit de son propre choix, volonté et complète liberté, comme aller dans un lieu, manger boire, tandis que d'autres agissements arrivent et ne peuvent être repoussés comme éternuer, glisser, il n'y peut rien et personne ne croit que ces deux sortes d'agissements sont pareils.

Donc le choix de l'homme et sa volonté sont prouvés par la loi, la raison et les sentiments.

Source : Notice sur les parties de la foi de Majd Makki

Que la paix et les bénédictions d'Allah soient sur le prophète Mohammad, celui qui a tenu sa promesse, le confident. Ô Allah nous ne savons que ce que Tu nous as appris, c’est Toi qui détiens la science. Ô Allah apprend nous ce qui nous apportera du bien et fais nous profiter du bien de ce que Tu nous as appris et augmente nos connaissances. Et embelli le bien à nos yeux et aide nous à le suivre. Et enlaidi le mal à nos yeux et aide nous à nous en détourner. Et mets nous parmi ceux qui écoutent la parole et suivent les meilleures d’entre elles. Et fais de nous tes bons adorateurs par Ta miséricorde.

Gloire à Toi Seigneur, que Tes louanges soient célébrées, j'atteste qu'il n'y a de divinité que Toi, j'implore Ton pardon et je reviens vers Toi repentante.


Category : A propos de l'islam: | Write a comment | Print

From the same author

Comments